Partagez | 

 Sky Lee ~ IS BACK /o/

avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Sky Lee ~ IS BACK /o/    25.04.17 2:05

Sky Lee



 Nom : Lee
 Prénom : Sky
 Age : 23 ans

 Nationalité : Japonaise, bien que européenne d'origine
 Orientation sexuelle : Hétéro qui s'éclate

 Groupe : Fury is Power!!

 Classe : 1ère prépa littéraire à mi-temps
 Club : Karaté
 Situation financière :Excellente
 Baito / Fonction : Stage au TokyoJournal
 Logement : Shibuya

 Personnage de l'avatar ? Luka Megurine

Keep a secret ?

Outre son passé brumeux, elle a récemment hérité d'une coquette somme et d'un joli appartement penthouse... or concrètement, elle ne connaît pas son feu-bienfaiteur, du moins pas sous son nom officiel. Mais chut.
Si on te dit "TheWatcher" tu réponds? À mort!

En apparence je suis ... correcte.



Sky était contente de son physique en somme. 1m72 pour une soixantaine de kilos, elle restait dans la norme tout en cultivant quelques formes. Le secret? Eh bien ne se priver de rien, surtout pas de mocchis et en échange ne jamais tenir en place! Des yeux gris pétillant, un joli minois, le tout encadré de cheveux couleur sable de base, puis crème durant un certain temps et aujourd'hui, enfin holographiques aux nuances fuchsia. Oui, la jeune femme aime la couleur! Il en va de même pour ses habits. Le jour où vous la verrez en noir... il y aura anguille sous roche. Son bras gauche arbore le même tatouage depuis ses 13 ans et elle n'a jamais pu se résoudre à entreprendre de l'effacer pour de bon. C'est disons sa façon à elle d'assumer son passé.

Elle s'exprime d'une voix enjouée mais clairement trop fort pour une japonaise pure souche. Ses amies de lycée aimaient dire être en mesure de la reconnaître même à l'autre bout des couloirs de Seika. Même si Sky fait un peu plus attention à garder un accoutrement correct, il y a des jours ou des moments où d'autres choses priment sur le fait d'avoir deux chaussettes identiques, un parfait brushing ou un trait d'eye-liner sans bavures. Les raisons valables pour elle peuvent aller de d'un appel urgent à... une bête panne de réveil. Chacun ses priorités, d'accord?

Autre détail notable et elle l'espère, temporaire: ses 5 ans en Angleterre et le style de vie "Fish&Chips" font qu'elle a quand même gagné une taille supplémentaire de pantalon. C'est comme-ça hein, tout se paie dans la vie. Un point peut-être positif est le gain de tour de poitrine mais franchement, la différence étant minime, Sky aurait de loin préféré garder son jeans favori au lieu de se résoudre à le couper en shorts pour continuer à le porter. J'en connais une qui va transpirer cette année.

Et à l'intérieur ...presque tout est normal.



Croyez-le ou non l'ancienne amnésique en a fait du progrès sur le chemin de la normalité - dans la définition standards du terme, s'entend. On a tous nos bizarreries après tout et Sky... reste Sky, même 5 ans plus tard. Mais en mieux! Elle a beau aimer se dire ça, la vérité est plus nuancée. Et si on regardait ce qui se passe dans cette petite tête vide pour une fois?

Un état psychologique stable
La fille perturbée par des flash-backs mystérieux et perdue au milieu de sa propre vie est bel et bien partie pour de bon. Désormais consciente de sa véritable identité et de tout ce que cela implique, Sky avance sereine et avec une certaine confiance dans ses pas, même si elle ne sait pas toujours où ça va la mener et entre nous, elle adore ça. Ca fait bateau mais au fond savoir juste où elle a été lui suffit, le reste elle verra bien un jour. Autre chose: elle est devenue fan des photos. Attention "photos" pas selfies hein. Elle apprécie d'immortaliser des paysages mais surtout les gens. Leur expression, gestes. Tout. Pour ne plus jamais oublier.

Inconstance et  fâcheuse tendance à flirter avec toutes les limites
Sa boussole pour s'orienter dans la vie? L'action. Elle a ça dans le sang, Sky est comme attirée comme un aimant là ou ça bouge, ce qui a ses avantages et inconvénients. Ainsi, outre le fait qu'elle s'ennuie rarement, prendre quelques années ne l'a pas rendue beaucoup plus réfléchie et la prévoyance est un mot qu'elle n'a jamais jugé utile d'apprendre, alors ce n'est clairement pas maintenant qu'elle va commencer. Cette impulsivité se voit dans ses relations sociales comme personnelles ou tout simplement dans ses réactions jugées défiant toute logique.

Un passé jamais révolu

C'est bien connu, dans la vie, rien de ce qu'on a vécu n'est enterré et oublié, jamais complètement. Eh bien pour Sky c'est pareil peut-être même à plus forte dose que la majorité des gens. Son passé est une part intégrante de sa personnalité comme son quotidien mais elle s'y est habituée. Un peu. Mais vous, pas si sûr, vu le nombre de gens qui ont lâché l'affaire.

Once upon a time ...



Sky ne parle jamais de son passé, du coup moi non plus par respect et flemmardise mais je commence à me dire que coucher une fois tout par écrit pourrait me simplifier la vie avec Sky. L'espoir fait vivre. On va aller lentement pour que je m'embrouille pas avant-même d'avoir commencé. Ouais c'est l'âge, soyez compréhensifs!

Origines et enfance

On sait très peu de choses de sa mère biologique, hormis le fait qu'elle était une émigrée européenne près de Gifu, sans le sou et ce qu'on appelle communément une femme entretenue. Dans ces conditions, la venue au monde d'un enfant n'était absolument pas au programme. Outre le fait qu'elle ne pouvait assumer un bébé, la jeune femme avait aussi voulu offrir une meilleure vie à sa fille. Elle a pris donc contact avec un foyer qui a accepté de prendre le bébé en charge peu après la naissance. Comme hommage, ils ont décidé de garder le nom qu'elle avait choisit: Leia. Mais il va de soi que notre Sky et ancienne Leia ne se souvient de rien de tout ça et vu le manque de témoins actuels -le foyer ayant fermé depuis belle lurette - elle n'en saura jamais rien.

Avant ses dix ans, ses souvenirs sont encore flous. A l'époque, le foyer grouillait d'une bonne centaine d'enfants et honnêtement, Leia n'était qu'une gosse parmi d'autres, elle se fondait dans la masse et parlait pas ou peu. L'objectif restant de faire adopter ces petits rejetons, nulle surprise que cette attitude effacée, couplée à ses origines non-japonaises n'en ont pas fait un choix intéressant pour les rares familles qui passaient par là. Bien que ne roulant pas sur l'or, l'établissement recevait une aide de la ville et parvenait tant bien que mal à tourner. Les années se sont succédée. Pas particulièrement intelligente ou douée en quoi que ce soit, elle était dans la norme encore une fois. Le monde de la petite fille était noyé de banalité et elle passait le plus clair de son temps assise dans un coin à juste observer les autres. Leurs gestes, paroles, mimiques. Un peu comme si elle avait sous les yeux une autre espèce, mais sans plus. Se mêler à eux ne l'intéressait pas, elle n'avait rien à dire
Et puis sa route a fini par croiser la sienne.

Les années passées avec Cal

Leur première rencontre précise elle s'en souvient pas trop, c'est comme s'il avait toujours gravité autour du foyer, se liant avec les enfants, surtout les plus âgés. Leia elle, c'était à l'époque un de ces personnages de second plan, une figurante qui les observait se séparer dans le square et faire des allées et venues. Les rares fois où elle avait daigné les suivre, le rituel ne changeait pas: Leur petit sachet de poudre blanche serré au creux de la paume avaient fini  glissé dans une fenêtre de voiture  et elle étaiet revenue sur ses pas en haussant les épaules. Encore une activité dont elle était exclue. Difficile à dire si c'est parce qu'il impressionnait du haut de ses 13 ans l'enfant qu'elle était, mais déjà à l'époque Cal avait ce quelque chose dans son aura qui fascinait la gamine d'une dizaine d'années et l'observer était devenu son hobby. Chose qui explique qu'elle n'était jamais bien loin. Et qu'elle n'était pas bien loin quand ça arriva.

A dix ans trop de choses nous échappent, pourtant les milieux défavorisés ont toujours été plus exposés au crime - parce que vulnérables et peu contrôlés - et  la drogue y circulait sans surprise L'adolescent à problème qu'était Cal avait trouvé dans l'admiration et la crédulité de ces gosses dont on ne sait que faire d'utiles pigeons voyageurs pour ses livraisons personnelles. Mais les retards et autres pépins faisaient partie du métiers comme on dit. Comme un problème n'arrive jamais seul les frictions dans le groupes étaient régulières et plus ou moins sous contrôle. Mais un dérapage n'était jamais exclu.

Les mois avaient passés, les enfants crédules d'autrefois avaient grandi et voulaient leur part de gloire dans ce qu'ils voyaient toujours comme un business de grands, d'hommes forts, destinés à de grandes choses. On ne tardait jamais à en venir aux mains mais cette fois-là ce fut différent. Avant que Leia saisisse la gravité de la situation, ce qu'elle prit d'abord pour un bruit de tonnerre assourdi résonna, et surprise par ce coup de feu qu'elle entendait pour la première fois, la petite fille porta les main à ses oreilles, les yeux rivés sur l'objet sombre et luisant entre les mains de Cal, comme hypnotisée. La surprise générale passée, les plus hardis, deux de ses ainés revinrent à la charge. Itsuki-le petit et Takuya-le grand comme ils se faisaient surnommer étaient bien décidés à gagner cette fois, bientôt imités par d'autres audacieux. A eux tous, ils eurent tôt fait de désarmer un jeune Cal visiblement dépassé par la tournure des évènements. Leia regarda le revolver lui voler des main et tomber dans l'herbe, à quelques mètres à peine d'elle. Sa réaction fut alors immédiate mais inexplicable. Pourtant elle s'était précipitée vers l'arme sans hésiter la prenant à deux main, avant de se redresser. Takuya fonça sur elle, cherchant à lui reprendre le revolver.

- Donne ça, la folle!

Mais il ne le pouvait plus. Elle était en premier plan, de figurante, elle était soudain l'héroïne, celle sur qui tous les regards étaient braqués. Elle croisa en un clignement de cils celui de Cal qui lui adressa un sourire en coin suivit d'un hochement entendu. Quelque chose en elle explosa alors, irriguant ses veines, tandis que son souffle se faisait court. Debout, la tête haute et l'arme en main, elle regarda pour la première fois Takuya dans les yeux, comme un égale. Lui et ses persécutions, sa manie à se croire tout permis...ne lui faisait plus peur. Elle pouvait le regarder comme on regarde une proie se rapprochant... et le coup partit tout seul.

Elle s'appelait Leia

Dans le chaos qui suivit, elle ne comprenait rien et tout à la fois. Elle était la cause du tumulte mais n'en saisissait absolument pas les implications. Comme dans un de ces films  déroulés au ralenti. Les enfants du foyers avaient fui le parc à toutes jambes. Leurs cris lui agressèrent les oreilles. Mais elle regardait dans la mauvaise direction, à l'image du corps étendu de Takuya, face contre terre, à ses pieds. Elle était aveugle alors, ne voyant que droit devant elle Cal s'approcher et lui prendre l'arme sans le moindre effort. Il en ouvrit le barillet et vida les balles dans l'herbe, n'en laissant qu'une avant de faire tourner le cartouche et refermer. La gamine de dix ans avait beau ne pas le quitter des yeux, elle ne comprenait toujours rien, hormis peut-être le plus rien ne serait plus pareil. Le bout du révolver encore chaud contre son front ponctué par le ton presque doux

- Vivre ou mourir, choisis Leia c'est le jeu.

La gorge sèche et les jambes tremblantes, la petite file ne bougeait plus d'un cheveux, osant à peine respirer. La voici proie, à son tour. Son regard tomba sur Takuya, reposant sur l'herbe. Mourir... Il était vraiment mort alors? Cette réalisation lui donna la nausée. Le parc se mit à tourner tandis que son champ de vision se voilait. Une nouvelle montée d'adrénaline la secoua et elle serra les paupières. Cal pressa la détente, tirant à vide. Elle ouvrit les yeux juste à temps pour le voir ricanez en rangeant son révolver.

- Gagné le droit de vivre aujourd'hui, félicitations. Allez on s'arrache.

Pourquoi l'avait-elle suivi sans la moindre hésitation ce jour-là tout comme les suivants restera à jamais un mystère. Bêtise enfantine? Peur qu'il la tue si elle tentait de partir tout à coup? Fascination malsaine pour cet être à part qui la faisait se sentir vivante? Peut-être tout ça à la fois. Ce qui est certain, c'est qu'elle le fit sans la moindre hésitation et aussi pervers que ça puisse paraître, les répétitions quotidiennes de ce "jeu mortel" transformèrent son existence. Son monde autrefois fade se teinta de couleurs vives et de ce goût âcre que seule la proximité du danger parvenait à produire. L'adrénaline devint bientôt sa drogue personnelle. Par certains aspects, elle avait fichu sa vie en l'air avant l'heure  à peine âgée de 11 ans. Mais par d'autres elle l'avait juste échangé contre une autre. Libre de toutes les obligations sous lesquels croule tout pré-ado qui se respecte (école, devoir, parents sur le dos...) elle n'avait qu'une seule attache inaltérable: obéir à Cal sans poser de question. Une règle tacite, une seule et le reste, eh bien lui appartenait. Le bien ou le mal de ses actions échappait à son jugement, toujours pas très futée mais surtout Leia était devenue Alice, tombée dans le terrier du Lapin Blanc et dans ce monde là tout est merveilleux dans l'horreur. Obéir, presser la détente, vivre, puis tout recommencer le lendemain. Pas besoin de réfléchir, rien n'a de sens de toute façon.

Billet-retour

Ce que la gamine ne savait pas, c'est que ce qu'elle prenait alors comme des actions décousues ou impulsives étaient un puzzle géant pour Cal et la dernière pièce ne devait tomber qu'à un endroit: le siège des Kurawashi et Genji Date en personne. Débarquer à la soirée à Osaka en faisant profile bas puis jouer sur l'élément de surprise était le plan principal et que Leia atteigne ou non sa cible il aurait réussi son coup, faire passer un message et commencer le renversement. Pas encore dix-huit ans et  fin stratège, il l'était à n'en pas douter. Quand à Leia, ses chances de survies restaient minimes mais elle serait juste ce qu'on appelle un dommage collatéral voila tout. Il n'avait rien contre elle, au contraire, il appréciait franchement sa loyauté. Après tout, quand on mène ce genre de vie, il était absolument primordial d'avoir quelqu'un sur qui compter quoi qu'il arrive. Leia était son Ange , sa chose, et c'était bien pour ça qu'il lui avait appris à manier les flingues. Mais leur relation s'arrêtait là où prenait aussi fin son utilité sur le terrain et ça n'avait pas changé même après 4 ans de vie ensemble. Il n'y avait aucune raison que ça change... et voila que la veille de ce qui allait être l'accomplissement de sa vie il l'avait fixée incrédule, alors qu'elle se tenait là, debout devant lui en sous-vêtement, une bouteille de sake vide ans une main et dans l'autre un revolver pressé contre sa propre tempe.

- Hey Cal j'ai une idée, si je gagne, tu me laisse rester avec toi pour toujours. Vivre ou mourir, choisis. C'est le jeu... hahaha!

Se la coltiner pour toujours? Il préférait encore la voir morte cette pauvre gamine. Tout le monde était remplaçable... Alors pourquoi cette angoisse en la voyant appuyer sur la détente? Parce qu'il avait encore besoin d'elle le lendemain évidemment. Faible clic et le coup partit. A blanc.

- Baaaaaaaaaang! Chuis pas morte! T'es content?

Les poings serrés de Cal s'étaient relâchés et une lassitude indéchiffrable était passée sur son visage quand il était passé à côté de Leia, la contournant pour rejoindre la cuisine.

- Va au lit au lieu de faire l'andouille.

Mais c'était sans compter les deux bras frêles mais fermes le retenant. Il mit d'abord son comportement puéril sur le compte d'un éventuelle appréhension pour demain couplé à l'alcool. Et puis...

- Moi je veux pas que tu meurs. Jamais.

Elle allait trop loin. Il se dégagea sur un ton sec, le dos déjà tourné vers le pas de la porte.

- Alors remplis bien ton rôle demain. Bonne nuit.

Et pourtant le lendemain c'est lui qui avait eu un mal fou à remplir le sien de rôle. Il n'avait pas pu la laisser là-bas, gisante la tête explosée contre le carrelage. A la place il l'avait portée jusqu'au premier véhicule en vue et ramenée à l'hôpital le plus proche. Contactant en chemin les seules personnes en qui il avait encore pleinement confiance, Misato et Shigeru Lee, ses parents adoptifs, Cal avait résumé la situation à un marché, il leur laissait Leia en échange d'un joli pactole et si jamais elle venait à survivre, ils ne devaient jamais lui parler de lui. Il n'avait plus besoin d'elle, elle était comme morte de toute façon.

Sky Lee


La suite on la connaît dans une version un peu différente, celle racontée par une Sky amnésique qui a justement du se réinventer jusqu'au prénom. Bien que redevenue taciturne et renfermée durant un moment elle ne tarda pas à tout faire pour changer et se rapprocher d'un idéal plus fou, plus audacieux plus fun. Et oui, même si totalement à son insu, l'influence de Cal restait indéniable et gardée bien au chaud dans son subconscient, façonna la Sky que tout le monde connaît à Seika. Plus qu'une école ce lycée a vu la jeune fille grandir tisser des liens inédits, en défaire d'autres et enfin, petit à petit retrouver son passé oublié. Ca n'avait ni été de tout repos, ni totalement rose, mais toujours excitant à souhait. D'ennemi psychopathe, Cal était passé à une sorte d'allié

- Genji Date a appris ton identité et cherchera sûrement à m'atteindre à travers toi, sauf si on est plus rapide et finit ce qu'on a commencé. Choisis, Leia

Ce genre de départ ne s'explique pas. Inutile d'essayer. Alors elle avait répondu, éteint son portable et passé la nuit avec Hiroki comme à son habitude. Sky n'avait pas fermé l'oeil, se retenant à plusieurs reprise de réveiller celui avec qui elle partageait bien plus qu'un lit depuis longtemps. Mais pour lui dire quoi? La seule mention du nom de Cal créait déjà trop de tension entre eux. Ne tenant  plus, à peine le soleil levé elle s'était glissé hors de la chambre, habillée, passé chercher ses papiers et son blouson dans sa chambre puis partie. Quand le taxi passa par Shibuya elle hésita un court instant à descendre, puis se ravisa. Elle ferait bien d'arrêter de vouloir embarquer tout le monde dans ses emmerdes. Une heure plus tard elle était sur le lieu du rendez-vous. En soi l'intervention fut d'une rapidité déconcertante. Cette fois Cal avait assuré ses arrières, c'était le moins qu'on puisse dire. Le vrai problème était ailleurs.

- Tu as pas changé mon ange, les armes à feus t'excitent toujours autant, hein.


Sky ne trouvais rien à rétorquer, mais elle n'admettrait jamais non plus. Quand Cal lui suggéra de se faire un peu oublier pour sa propre sécurité le temps qu'il reprenne définitivement Kurawashi en main elle n'hésita pas un instant. De toute façon revenir vers Hiro après ce qu'elle venait de faire était hors de question. Revenir à sa vie était hors de question. Elle avait besoin de temps pour réfléchir peut-être exorciser le monstre en elle ou l'accepter pour de bon. Mais loin d'ici. Très loin. Elle opta pour l'Angleterre finalement et la voila partie.

Ne jamais trop réfléchir et agir à la place. Voila son motto dans la vie. L'Angleterre lui plut bien et une fois son diplôme de lycée en poche, au bout de près de 5 ans passée à Londres, elle envisageait de s'y installer pour de bon. Mais c'était sans compter l'appel du commissariat de Tokyô lui annonçant leurs condoléances pour la mort de Calvin Kondô. Le testament du défunt la désignait comme seule héritière de sa fortune et ses biens. Retour précipité au Japon dans un état second de tristesse? Incompréhension? Colère? Oui tout ça... mais ce n'était rien comparé au choc à la morgue devant le visage inconnu d'un inconnu de plus de soixante ans. Voila ce qu'on appelle un coup de vieux!

- C'est bien votre oncle, mademoiselle?

- Oui... c'est oncle Cal.

Et oui, c'est reparti. Comme quoi on a beau fuir, on revient toujours au point de départ tôt ou tard. Le résultat fut qu'à peine retournée au Japon, Sky Lee avait récupéré non seulement un appartement à Shibuya mais aussi toute une jolie fortune en banque... et la meilleure dans tout ça? Elle n'avait pas la moindre idée de qui était ce pauvre homme mort mais savait assurément pourquoi son nom à elle figurait sur son testament. Devinez donc, c'est facile, nom propre en trois lettre rimant avec psychopathe. Et parce qu'un retour au pays ne se fait pas à moitié, tant qu'à faire Sky entreprit de se réinscrire à Seika no Gakuen, d'abord décidée à rejoindre l'université en journalisme puis dépitée de réaliser qu'il lui manquait un cours de littérature classique pour ce faire, elle se résigna à perdre une année à y aller à leur maudit cours! Bon, voici qui devrait lui laisser du temps libre ce qui n'était pas plus mal. Elle avait envie de faire tellement de choses à Seika qu'elle ne savait pas par où commencer.

Le joueur


Prénom / Pseudo : Alexa, Sky, Singe... whatever.
Age : 24 ans... pour l'instant
Ancien ou nouveau ? vieille
Comment avez-vous connu le forum ?Keiko et Saitô m'ont kidnappée et depuis, syndrome de Stockholm ou amour éternel, dunno ~
As-tu bien lu le règlement ? Ouais! Juré


Dernière édition par Sky Lee le 29.04.17 21:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Sky Lee ~ IS BACK /o/    28.04.17 18:42
Sky Lee est validée! :Sky:
Damn, si vous aviez un doute, vous savez maintenant pourquoi j'ai tenu à la faire amnésique de base u.u trop de taf de tout raconter. Bref.
Groupe: Fury is power FOREVER
Logement: Shibuya
Classe: 1ère prépa littéraire pour 1 stupide cours de littérature

voila voila

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarVladimir KomarovBalais à chiotte de Flynn
• Messages : 125
• Yens (¥) : 12
• Date d'inscription : 22/04/2017

Carte ID
Age: 18
Classe / Job: 3° Année
Logement: Chambre 6
MessageSujet: Re: Sky Lee ~ IS BACK /o/    29.04.17 11:46
Chère Sky Lee, sachez déjà et toujours que je désire vous rencontrer, là et quand il vous sied.

Yours Faithfully,
Vladimir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Sky Lee ~ IS BACK /o/    29.04.17 15:17
Cher Vladimir,
Voici une proposition trop alléchante pour être refusée.
Une affaire à suivre!
*-*

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sky Lee ~ IS BACK /o/    
Revenir en haut Aller en bas
 
Sky Lee ~ IS BACK /o/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Le registre :: Fiches Validées-
Sauter vers: