Partagez | 

 Chikara Sato

avatarChikara SatoTu me reconnais ?
• Messages : 77
• Yens (¥) : 78
• Date d'inscription : 14/02/2016

Carte ID
Age: 21 ans
Classe / Job: Université, en Histoire
Logement: Un appartement, à Ginza
MessageSujet: Chikara Sato   24.04.17 20:38

Chikara Sato



Nom : Sato
Prénom : Chikara
Age : 21 ans

Nationalité : Japonaise
Orientation sexuelle : Homosexuel

Groupe : Super Heroes

Classe : Université, filière histoire
Club : Karaté
Situation financière : Riche
Baito / Fonction :
Logement : Un grand appartement dans Ginza

Personnage de l'avatar ? Yamatonokami Yasusada - Touken Ranbu

Keep a secret ?

Durant son enfance, à 13 ans, son père ayant perdu son entreprise et étant en manque d’argent, il a voulu vendre son fils, l’ayant enfermé le temps de trouver un acheteur.

Si on te dit "TheWatcher" tu réponds?

Cette personne a toujours l’air très étrange, avec un passe-temps étrange.


En apparence je suis ...


Chikara est assez mince physiquement, mais étant sportif, il n’est pas non plus le gars sans force ou quoi. Il mesure 1,70m, et est d’ailleurs un peu triste de n’avoir prit que 5cm en plus mais bon, c’est comme ça, au final ça le dérange pas plus que ça. Les cheveux noirs, avec ces reflets bleutés, et à une longueur qui n’a pas trop changé. Trop court, il aime pas, trop long, c’est chiant. Attachés en queue de cheval haute, par une espèce de ruban blanc, il n’est pas trop du genre à mettre des rubans fantaisie, à part peut être pour rire, mais il garde celui là, ses cheveux sont faciles à coiffer, enfin, pour la façon avec laquelle il les coiffe, même si il lui arrive d’oublier parfois le matin. Deux mèches lui retombent sur le coté de ses joues, il les attache rarement, sauf si il y est obligé, ce qui arrive rarement. Il a une frange qui lui tombe partiellement sur le front, il lui arrive par contre de l’attacher elle, avec une barrette notamment. Pareil ce n’est pas son genre de collectionner les barrettes, mais celle là, malgré son coté mignon, lui est juste utile. Il a des yeux bleu, avec un grain de beauté au coin du gauche et il l’aime bien, il sait pas pourquoi, il est habitué de toute façon, du coup il l’aime bien. Ses sourcils sont de la même couleur que ses cheveux, naturellement, comme ses cils, qui sont assez long d’ailleurs.  Son nez est fin, ses lèvres pâles, souvent souriantes, encore plus qu’avant, si c’est possible. Ses joues sont rondes, malgré le fait qu’il a 21 ans. En style vestimentaire, ça n’a pas vraiment changé, toujours beaucoup de vêtements traditionnels, la seule différence est que, vu qu’il a un logement plus grand, il en a 2 fois plus. Bien sur, il a des vêtements aussi « modernes », t-shirts, tout ça, ainsi que 2 ou 3 joggings, qu’il utilise pour du sport autre qu’art martial. Auparavant, il portait un bandage autour de son ventre, il le fait toujours, mais un peu moins, et surtout pas pour cacher la cicatrice sur son ventre, qu’il a maintenant totalement acceptée, il n’y pense presque plus. Et il prend difficilement du poids.



Et à l'intérieur ...


Chikara est une personne assez calme, en beaucoup de circonstances. Souvent souriant, peut être même un peu plus qu’avant… Il est toujours aussi prêt à aider les gens, du moins ça dépend des personnes, si il les connaît et qu’elles sont particulièrement désagréables, il ne les aidera pas, pour la situation, à voir. Il est capable de regarder la personne concernée, de sourire et puis de partir, tout simplement. Si il ne la connaît pas, il l’aidera probablement. Si c’est quelqu’un qu’il apprécie grandement, la il peut totalement péter les plombs. Mais il se contrôle infiniment plus qu’auparavant, ou il était un peu plus facilement provoqué. Enfin, pas provoqué, mais il s’énervait pour presque toute injustice. Maintenant, il lui en faut beaucoup plus que ça. Peut être car il est plus vieux, qu’il a finit par faire avec ce qui s’est passé durant son enfance, son père, tout ça.  Auparavant, il avait aussi tendance à ne pas parler de ce qui lui passait par la tête, mais maintenant il en parle un peu plus, du moins avec les personnes en qui il a absolument confiance. Il aime beaucoup les activités sportives, pas toutes, il y en a qui ne lui plaisent absolument pas. Il aime beaucoup les arts martiaux, et d’autres sports qui sont faisables à la maison, ou dehors. Mais malgré son amour pour le sport, et malgré le fait qu’il soit très compétitif quand il veux, il préfère garder ça comme un plaisir pour le moment, et faire autre chose comme études. Mais rien ne l’empêchera de faire du sport, malgré tout. Il est très intéressé par l'histoire de certains pays, dont le sien. Sinon il aime assez lire, un peu de tout,même si il ne finit pas un livre en une journée car il fera toujours autre chose dans une journée, hors des cours bien sur. Puis il lui arrive d’être très facilement déconcentré et attiré par autre chose. Un mouvement ou un bruit puis il regardera autre chose. Enfin ça arrive à tout le monde, ça, c’est assez normal. Il aime aussi beaucoup être au chaud par temps froid, chez lui bien tranquillement, pas tout seul en général ~ Il aime assez la nourriture, que ce soit sucré ou salé, et les boissons, chaudes, froides, tout ce que vous voulez, et celle qu’il aime le moins est le café, sans sucre, lait ou autre bordel qui pour lui le rend meilleur. Et il aime assez cuisiner.

Once upon a time ...


Chikara est né au Japon, dans une famille assez riche. Sa mère possède un restaurant assez réputé dans le pays, ou elle est aussi en tant que chef, et son père avait créé une société avec son frère. Ses grands parents maternels vivent dans une maison dans la campagne japonaise, et Chikara les apprécie beaucoup. Quand à ses grands parents paternels, ils étaient aussi très gentils, mais ni lui ni sa mère n’ont de contact avec eux.

Chikara est né en mars, dans un hôpital japonais. Ses parents étaient très heureux (heureusement), et ils se jurèrent de lui offrir une vie tranquille, avec les moyens qu’il fallait, pour bien s’occuper de lui. Il commença a grandir tranquillement, surveillé le jour par une babysitter, ses parents étant tout de même assez occupés par leur métier, principalement sa mère. Chikara ne posait pas de problèmes à cette babysitter (tant mieux d’ailleurs), vu qu’il était assez sage, et souriant souvent. La personne qui le gardait le trouvait adorable, ses grands parents aussi, même les paternels, quand ils le voyaient encore.  

Quand il rentra dans son premier établissement scolaire, tout se passait bien, pas de bagarre ou autre, il était encore très jeune en même temps. A vrai dire il était calme une bonne partie de sa scolarité. Quand il grandit et changea d’établissement, il commença à faire du kendo, ainsi que d’autres sports. Il appréciait beaucoup ça, ça l’amusait assez et comme il avait un peu d’énergie à dépenser, c’était encore mieux. Il continua de grandir normalement, jusqu’au jour ou un événement survint, qui changea sa vie d’une façon qu’il n’aurait jamais imaginé, et il n’aurait pas voulu que ça se passe comme ça de toute façon.

La vie professionnelle de son père changea d’un coup. Son entreprise coula, et son frère disparut d’un coup, sans explications, ce qui n’arrangea pas l’état du père. Durant cette période, Chikara avait 13 ans, et il voyait maintenant son père beaucoup plus souvent. Mais un jour,  alors qu’il rentrait de l’école, son père le regarda et il lui dit qu’ils allaient se promener, son fils encore jeune le croyant. Ils allèrent donc chez un « ami » du père, et alors que Chikara était en train de boire, il se sentit soudainement fatigué puis s’endormit d’un coup.

Quand il se réveilla, un bon moment plus tard, il ne voyait plus rien. Il tenta de voir, son regard s’habituant, mais il était dans une pièce sans fenêtres, sombre. Chikara tenta de bouger mais en vain. La première chose qu’il fit, après avoir peur, fut d’appeler son père. Il entendit des pas descendre un escalier visiblement, mais ce n’était pas son père. Une voix retentit :

« Je ne veux plus que tu parles. »

Chikara tenta de répondre, malgré ce que l’homme venait de dire, cet homme étant donc le soit disant ami de son père, mais il n’eut pas le temps de parler, tout ce qu’il prit fut un coup au visage qui le fit se cogner la tête sur le sol, le jeune garçon tremblant maintenant de peur. Cet homme lui expliqua que son père avait besoin d’argent et que c’était grâce à lui qu’il allait en récupérer. Après ça, l’homme remonta, laissant le jeune dans la pièce sombre. Soit lui, soit son père descendaient parfois, pour le nourrir, ou car il avait fait un bruit, et dans ce cas c’était pour le frapper. C’est d’ailleurs comme ça que son père lui fit une blessure au ventre, qui lui laissa une légère cicatrice.

Heureusement pour lui, sa mère avait prévenu la police de la disparition de son fils et son mari, donc ils finirent par les retrouver. Son père fut arrêté et mit en prison, sa mère venant le retrouver à l’hôpital, en pleurs. Chikara finit par sortir de l’hôpital, il rentra avec sa mère chez eux, le jeune ne voulant plus sortir de chez lui pendant un moment. Ses grands parents virent leur rendre visite, mais seulement les maternels. Son grand père, qui voulait…lui changer les idées, lui donnant un uchigatana, un sabre japonais assez ancien. Il savait que plus jeune, les sabres l’intéressait, et qu’il avait fait du kendo. Cela rendit légèrement le sourire à Chikara, qui serra le sabre contre lui. Il le garderait toujours avec lui.  

Il finit par reprendre l’école,  mais, un jour, alors qu’il était de mauvaise humeur, il vit une espèce de baston dans son école, un garçon qui se faisait embêter par deux autres. Chikara fronça les sourcils, sentant un sentiment étrange l’envahir, et sans qu’il le remarque,  ses pas le guidèrent vers les 3 garçons. Il en attrapa un par le col et le fixa droit dans les yeux, le regard glacial, sa voix aussi froide, Chikara disant juste :

« Je n’aime pas quand on fait du mal a quelqu’un. »

Il se battit donc avec les deux garçons, finissant couvert de bleus. Ils se firent naturellement punir, Chikara se justifiant par le fait qu’il voulait défendre le jeune garçon victime des deux autres.  Il redevint tout joyeux peu après ça, bien que sa mère l’ai disputé, et ai cherché a comprendre, son fils ayant juste expliqué qu’il n’aimait pas cette idée de laisser quelqu’un souffrir seul.  Elle se dit finalement que c’était normal…

Chikara continuait a faire des cauchemars, et vers ses 15 ans bientôt 16, sa mère décida de l’envoyer dans une école prestigieuse, ou il serait lycée. Ça l’arrangeait, car ça restait dans Tokyo, ce n’était pas si loin, et ça la rassurait de savoir que son fils n’était pas à l’autre bout du pays, même si Chikara ne voulait pas vraiment partir. Mais il se rassura en se disant qu’elle n’était pas si loin, et elle garderait contact avec lui. Mais elle lui dit tout de même une chose avant qu’il parte :

« Si quelqu’un te demande qui t’as causé… ta cicatrice… tu dit que tu ne t’en rappelles pas. D’accord ? N’importe qui. Pour toi… »

Chikara hocha la tête, prêt à obéir. De toute façon, il ne pensait pas en parler à qui que ce soit là bas, vu qu’il ne connaissait personne encore, il était donc méfiant. Il regarda le sabre ancien que ses grands-parents maternels lui avaient donné, sachant très bien qu’il ne pourrait pas le prendre avec lui, les armes n’étant probablement pas autorisées dans un établissement scolaire. Dès qu’il pourrait de toute façon, il le récupérerait. Une fois qu’il fut parti, il sentit quelques larmes couler sur ses joues. Il savait que sa mère n’était pas loin, mais pourtant, il était tout de même triste. C’était la première fois qu’il partait dans une école ou il ne vivrait pas chez lui. Il partit donc dans cet endroit inconnu, avec ses cauchemars qui continueraient sûrement indéfiniment, avec là bas des idiots qu’il devrait supporter longtemps.

Une fois arrivé la bas, il remarqua que bien sur il y avait des idiots, mais une arrivée le fit légèrement changer d’avis. Un autre étudiant arriva a peu près en même temps que lui, dans la chambre ou il était en plus. Il vit qu’il n’était pas japonais, mais français, et qu’il avait un œil couvert. Il ne posa pas plus de questions à ce moment là, bien qu’il était curieux, il pouvait se dire que ça pouvait être un sujet difficile, et il connaissait bien le fait de ne pas vouloir parler de problèmes personnels. Surtout pas dès le 1er jour. Enfin bon. Il avait l’air assez gentil en tout cas, même si l’accent qu’il avait faisait rire Chikara.

Finalement il était tombé sur quelqu’un de sympathique, et c’était tant mieux, car c’était un peu ça qui lui faisait peur.  Il le trouva sympathique assez rapidement, et vu qu’ils étaient dans la même chambre, ils se parlaient tous les soirs, malgré le fait qu’ils n’étaient pas  du tout au même niveau. Plus les mois avançaient, plus ils devenaient proches, et Chikara était heureux ici finalement, avec les messages de sa mère en plus.

Mais malgré ça, la nuit, il faisait toujours des cauchemars, ce qui le réveillait plusieurs fois par semaine. Et c’est à partir de ce moment là qu’il comprit qu’il n’était vraiment pas seul. John venait le calmer et le rassurer, sans savoir la raison de ses cauchemars, et ça rassurait Chikara, qu’il l’aide, qu’il ne pose pas de questions… Ça se passait infiniment mieux qu’il pensait.

Il n’eut pas trop d’ennuis durant ses années là, se rapprochant un peu plus de John chaque année passant. Ses cauchemars étaient moins fréquents, étrangement, et il accepta enfin la cicatrice qu’il avait reçue, et son passé. Vers la fin de ses années de lycée, il se mit en couple avec John, après que tout deux se soient avoués leurs sentiments. Aussi, à un moment, John voulu chercher des informations sur The Watcher, mais Chikara ne voulait pas qu’il le fasse, pour beaucoup de raisons. Peu après, Chikara passa en prépa littéraire, et il déménagea immédiatement avec John, dans un appartement à Ginza, plus intime et confortable qu’une chambre. Chikara put récupérer le sabre resté chez sa mère à ce moment là, pour le mettre dans le nouvel appartement. C’est aussi peu après leur emménagement que Chikara avoua la raison derrière sa cicatrice et ses cauchemars à John, qui lui expliqua ce qui lui était arrivé a lui, et ce qui allait se passer.  Effectivement, à partir d’un moment, il vit que quelques fois par an, des individus étranges venaient à leur appartement, des espèces d’agents. Bien qu’un peu dérangé par leur enquête sur lui, sa mère et, forcément, son père, il se dit juste qu’il devrait s’habituer, que ça ne l’empêchait pas d’être bien là ou il était. Il finit sa prépa, toujours en couple avec John, passant ensuite à l’université en filière histoire, la rentrée se faisant d’ailleurs bientôt.

Le joueur


Prénom / Pseudo : Chikara
Age : 20 ans
Ancien ou nouveau ? Ancien
Comment avez-vous connu le forum ? c'est vieux.
As tu bien lu le règlement ? OK --S.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗


#87CEEB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Chikara Sato   25.04.17 0:27
Coucou! Bravo chou, fiche parfaite!

Tu es donc dans les super-héroes, en filière histoire, club karaté ~
Ton appartement sera créé asap

Encore bienvenue poulette! I love you

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 727
• Yens (¥) : 150
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Chikara Sato   25.04.17 0:27
Re-bienvenue Smile

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 943
• Yens (¥) : 316
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Chikara Sato   25.04.17 8:47
Bienvenue à nouveau et à bientôt au club de Karaté !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarChikara SatoTu me reconnais ?
• Messages : 77
• Yens (¥) : 78
• Date d'inscription : 14/02/2016

Carte ID
Age: 21 ans
Classe / Job: Université, en Histoire
Logement: Un appartement, à Ginza
MessageSujet: Re: Chikara Sato   25.04.17 12:24
Merci ~

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗


#87CEEB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chikara Sato   
Revenir en haut Aller en bas
 
Chikara Sato
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle des professeurs
» [Crabe]- Suggestions pour Damien?
» Histoire d'Iwa no Sato
» Mission C : Buffet à Volonté ! (Pv; Seki Ryûsai)
» Yaelna Gwendal: Padawan de Lucia Sato

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Le registre :: Fiches Validées-
Sauter vers: