Partagez | 

 • Mikyo Satô •

avatarInvitéInvité
MessageSujet: • Mikyo Satô •    14.07.14 23:09
Mikyo Satô

Nom : Satô
Prénom : Mikyo
Age : 18 ans

Nationalité : Japonais
Orientation sexuelle : Bisexuel

Groupe : Element zer0

Classe : 3e
Club : Basket
Situation financière :Riche
Baito / Fonction : //
Logement : Pensionnaire

Personnage de l'avatar ? Saito Yakumo ~ Shinrei Tantei Yakumo

Keep a secret ? Tout d'abord, je ne suis pas le fils biologique de mon père. Et je n'ai jamais eu de discussion avec le vrai. Et ensuite, je me suis prostitué à mes 16 ans pour me faire de l'argent de poche vu que j'étais délaissé par mes parents.

En apparence je suis ...
Je mesure environ le mètre 75. J’ignore mon poids donc je ne peux pas vous le donner. Mais je peux au moins vous assurez que je ne suis pas obèse, que je mange équilibré et à ma faim. Autrement, pour mon corps, globalement, j’ai un peu de muscles, je suis blanc de peau mais pas comme un mort, hein ! Et c’est à peu près tout. Pas de tâche de naissance, pas de piercing, pas de tatouage. Rien de tout cela. Mon corps, j’en prends quand même un peu soin. Un peu.

Plus en détail, le visage. Alors… J’ai une tignasse brune légèrement foncée à peu près de la même couleur que mes yeux. Mes cheveux sont courts mais tout en ayant une certaine longueur. Ils me balayent le front et me chatouille la nuque tout en camouflant un peu les oreilles. Hum… que dire d’autres… Mon nez est fin et petit quant à mes lèvres, il m’a déjà été dit qu’elles étaient bien dessinées et qu’elles devaient sans doute bien embrasser.

Je ne vois pas vraiment ce que je pourrais ajouter d’autres. Je ne fais pas de folie avec mes cheveux, ni avec mes ongles, je ne suis pas une fillette non plus ! Je reste simple et naturel. Comme pour me vêtir. L’uniforme ne me dérange pas mais je préfère quand même des vêtements moins stricts dans lesquels je peux être plus à l’aise. Mais c’est vrai aussi que je n’aime pas les chaussettes. J’aime bien me balader pieds nus…



Et à l'intérieur ...

Nous voici donc à la partie la plus complexe. Ce qu’il y a dans ma tête… Ce n’est jamais facile et j’avoue que je déteste ça. En fait, je n’aime pas trop parler de moi. Je trouve que je n’ai rien d’intéressant. Et pourtant. Quand on creuse, on trouve. Malgré le fait que je n’aime pas avoir trop d’attention sur moi, je suis un brin égoïste et possessif. Je suis aussi désorganisé et brouillon. Il m’est déjà arrivé que l’on me reproche d’être trop familier avec les gens alors que je ne les connais pas. Ce n’est pas que je suis mal élevé. Au contraire… Mais je n’aime pas tout ce qui est formule de politesse, courbette, etc. Autant aller droit au but.

Autrement, je suis assez accessible. Je pourrais donc arrêter de faire ce que je faisais pour prêter attention à un autre. Mais pas toujours, c’est vrai. Il ne fait pas pousser bobonne dans les orties, surtout quand elle n’a pas de culotte ! Donc bon.
Bref, je suis aussi autonome, quelque peu protecteur selon les personnes, négligent aussi. La pudeur n’est pas vraiment un mot qui me terrifie non plus, mais alors là, vraiment pas. Mais je fais attention, je vous rassure. Je ne suis pas un exhibitionniste non plus. Ah ! Et je peux me montrer également très tactile.


Once upon a time ...
Bien avant ma naissance, ma mère eut une relation avec un homme  étranger pendant les longues absences de mon père qui partait en voyage d’affaires. Mais quand elle tomba enceinte pour la première fois, elle le rejeta. Elle devint alors une brave mère au foyer, s’occupant de son enfant et de son mari, entretenant seule le secret de son adultère.

J’ai de beaux souvenirs d’enfance. Oh, ça oui. Les visites aux parcs, les anniversaires, les fêtes en tout genre. Ma mère faisait son possible pour que je sois un enfant heureux mais en tentant de ne pas me gâter de trop. Ce qui était assez difficile je dois dire vu que j’étais capricieux. Mais mon père… il n’était pas souvent présent. C’est ce que ma mère lui reprochait. C’est ce que le lui reprochait aussi plus tard…  Jusque-là, j’avais une enfance paisible et normale. Mais un beau matin, un type sonna à la porte. Comme maman dormait, j’avais été ouvrir la porte. Et là, je regardais l’homme qui avait à peine la trentaine et qui me souriait. Il voulait voir maman. Refermant la porte presque au nez de cet inconnu, j’allais la chercher. Je lui avais décrit le type et elle me demanda d’aller dans ma chambre. Ce que je fis. Mais bien évidemment, je m’étais arrangé pour entendre leur conversation.
C’est là que je découvris tout. Mon père n’était pas mon père. Et cet inconnu aimait ma mère. L’homme voulait faire un test. Ma mère essayait de lui redonner sa raison. Il ne fallait pas. Son couple, sa famille, devait être modèle pour les affaires de papa. Il ne fallait pas faire d’histoire. Mais l’homme insistait, racontant que eux deux, les amants, s’aimaient réellement alors que les époux non. Cela n’avait été qu’un mariage arrangé après tout. L’étranger voulait me voir, me parler. Mais ma mère refusa et finit par le mettre dehors. J’avais 10 ans.

Après cela, elle devint cependant plus laxiste dans mon éducation. Elle profitait des absences de mon père pour se faire belle et sortir. Un soir, tard quand elle rentra, j’étais toujours devant la télévision. Je ne l’avais pas attendue. Non… Enfin, si. L’on parla et elle avoua, me demandant de garder le silence. Je compris alors qu’elle n’aimait vraiment pas mon père, qu’elle était en couple encore avec lui pour l’argent et pour l’image. Un divorce ferait trop d’histoire dans la famille. C’était donc pour cela qu’elle conservait son amant, mon père biologique. Néanmoins, je ne l’avais pas revu depuis mes 10 ans. Et pourtant 3 années ce sont écoulées.

Puis notre quotidien à tous fut bouleversé dans ma 15e année. Ma mère retomba enceinte. Mon père se mit alors dans l’idée d’être plus présent pour ses enfants. En plus il commençait à ne plus avoir la vigueur nécessaire pour voyager sans cesse. Il me trouva alors insupportable, voulu me mettre en internat. Ma mère s’y refusait. Et je ne voulais pas non plus me retrouver dans un endroit inconnu à 15 ans alors que tous mes amis étaient ici, avec moi, dans une des écoles de la ville. Le sujet fut oublié à la naissance de mon petit frère. Je fus aussi négligé mais cela ne me dérangeait pas. J’en profitais pour faire des expériences, pour fricoter avec des filles, des garçons, volé dans les supérettes des objets de pacotilles. Et personne ne me disait rien.

Jusqu’au jour où la police m’arrêta pour racolage sur la voie publique quand j’avais 16 ans et demi. Moi, cela ne me dérangeait pas de donner mon corps comme les femmes le font. Cela me faisait gagner de l’argent vu que mes parents m’en donnaient peu, privilégiant le bébé. Ma mère fut consternée. Mon père fut fou de rage. Il réussit à faire passer cela sous silence, que je n’eus pas de casier judiciaire, donna un pot-de-vin et promit de faire attention à moi et de me tenir à l’œil.

Mais une fois à la maison, tout éclata. M’engueulant comme un chien, il me montra mes notes déplorables qu’il avait trouvé dans ma chambre, critiqua mes actes, mes tenues vestimentaires, ma façon de leur parler.  Mais ne je restai pas de marbre. « Tu n’es pas mon père ! Tu n’as pas à me faire la morale ! » Il l’avait mal pris sur le coup et la gifle tomba.

Je pense qu’il le savait. Il devait sans doute le savoir depuis le début. Et c’était donc pour cela qu’il n’était jamais à la maison. Peut-être que mon frère était alors vraiment son fils. A moins qu’il veuille simplement éviter de faire la même bêtise qu’avec moi…

Quoi qu’il en soit, nous n’en parlions plus. Je tentais dorénavant de me faire discret. Cela valait peut-être mieux. Discret dans mes escapades nocturnes. Discret à l’école.
Mais ma mère  me prit à part un soir quand je rentrais d’une balade de nuit. Elle ne voulait pas savoir où j’étais allé. Elle savait qu’elle n’était pas la mieux placée pour me faire la morale. Et c’était pour cela qu’elle me demandait de faire de l’école une priorité. C’était pour que je remonte dans l’estime  de son époux, pour mon avenir plus tard. Elle ne voulait pas que je sois à la rue. Elle voulait mon bonheur comme toute mère. Et juste pour cela, je l’écoutai. Je fis ce qu’elle m’avait demandé. Difficilement au début, l’étude et les devoirs se faisaient. Mes notes remontaient.

Ce fut moi qui demandai à partir. Je les laisserais ainsi tranquille avec l’enfant, Kôji. Oui, je me décide enfin à le nommer, il n’est jamais trop tard pour cela. J’avais choisi. J’avais fait les démarches de base et ils m’aidèrent à les finir. C’est ainsi que je rentrais en 3e année de lycée à Seika, me faisant discret jusqu’à maintenant…



Le joueur
Prénom / Pseudo : Nade
Age : 19 ans
Ancien ou nouveau ? Nouveau
Comment avez-vous connu le forum ?Ash m'a montré la voie ~
As tu bien lu le règlement ? Validé par Lisa
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: • Mikyo Satô •    19.07.14 17:55
Yopla ! Désolé du double-post mais c'est pour vous prévenir que je pense que j'ai fini ma fiche !

Sur ce... Je pars me cacher '-' En espérant que la lecture sera bonne ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: • Mikyo Satô •    29.07.14 14:17
Et bien tout d'abord, je suis navrée du temps que nous avons mis pour en venir jusque là.

Ta fiche est complète, ton style d'écriture facile à lire je trouve et j'aime les gens qui écrivent à la première personne ^^

Bref, je te valide donc !! Tu seras donc dans le groupe des Elements 0, ton avatar est recensé, tu seras dans la chambre 26 avec Haru Kimura. Je met Ash en tant que parrain pour toi, ce qui lui fera gagner des points et je t'ajoute aussi au club de Basket.

N'oublie pas de mettre le lien de ta fiche dans ton profil et de générer ta carte ID
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: • Mikyo Satô •    10.08.14 5:54
Yakumoooooooooooooooooooooo bienvenue! *Q* viiite où est le tapis rouge? C'EST YAKUMO! C'ESTT YAKUMOOOOOOOOO!

/interruption passagère pour cause de crise de fan-girl/
/reprise/
 cheers Je suis trop heureuse! Yakumo-kun est dans mon club awwww .........................../o/
*^* TOI. MOI. RP. FUTUR. PROCHE.
 alien je rigole pas, je te demande pas ton avis, s'il faut je kidnappe ton perso! /avoue avoir oublié de prendre ses médicaments/
Bref, encore bienvenue et au plaisir de rp avec un gars aussi sexy intéressant que toi <3

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: • Mikyo Satô •    
Revenir en haut Aller en bas
 
• Mikyo Satô •
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iwagakure no Satô
» Hajime Anko - Shigakure no Satô - Soeur Jumelle de Zanshi [LIBRE]
» "Le corps est le tombeau de l'âme."[Nowaki A. Shakespeare-Teppei A. Tôgashi-Ayako Satô]
» Kaori Satô
» Un après-midi entre amies [PV : Aneko Soma et Himawari Satô]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: