Partagez | 

 Mari Mikage

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Mari Mikage    30.11.14 18:19
Mari Mikage

 
  Nom : Mikage.
  Prénom : Mari.

17 ans.

 Nationalité : Japano-américaine.
 Orientation sexuelle : Hétéro.

 Groupe : Fury is power.

 Classe : 3ème année.
 Club : Derrière le masque/Seika's pretty spirit ♥
 Situation financière :Boursière.
 Baito / Fonction : Mannequin.
Logement : Interne et possède un appartement à Shibuya.

Personnage de l'avatar ? Rin Shibuya de The Idol M@ster: Cinderella Girls.

Keep a secret ? 


Mari a deux secrets fondamentales. Le premier est sa situation familiale qu'elle cache à tout prix, et le deuxième est qu'elle a été victime d'harcèlement au collège et au lycée. Elle a également un troisième secret qu'elle ignore et qui est une véritable bombe, l'apprendre la ferait énormément souffrir. Celle qu'elle croit être sa mère n'est pas sa mère biologique. Son père a eut une aventure d'un soir avec une belle femme du nom de Yuko, au début de sa relation avec Chinatsu. Yuko est tombée enceinte et n'a pas avorter, par volonté ou par manque de moyens ? On ne le saura sans doutes jamais, comme cela a déjà été dit c'était une aventure d'un soir et Dave ne connaissait guère sa situation financière. Cependant elle est morte lors de la naissance de Mari. Ses "parents" apprirent son existence par le biai de la demie-soeur de Yuko, Karin, qui est venue la leur apporter, disant à Dave de prendre ses responsabilités et en ajoutant que le bébé était une fille et qu'elle s'appelait Mari. En réalité celle-ci voulait surtout écarter une rivale à son futur enfant concernant l'héritage de son beau-père, ce dernier étant un très grand avocat. Yuko étant sa fille biologique, ses enfants seraient evidemment les premiers sur la le testament mais, jalouse, Karin a saisi l'opportunité d'être la première sur l'héritage paternel.
Cet évènement fut un coup dur pour le couple qui perdura pendant de longues années. C'est en parti ça qui a causé la destruction du couple.


En apparence je suis ...




Belle princesse de glace:


"Mari a débuté le mannequinat il y a 1 mois car elle a été prise lors d'un casting et ne le cachons pas, ce n'est pas pour rien.
Mesurant 1 mètre 69, ce qui est correct pour une fille de son âge bien qu'elle soit plus grande que les filles japonaises. Elle tient cette taille au dessus de la moyenne de ses origines américaines.
Elle a une silhouette de mannequin: Très mince, ventre plat, des jambes longues et fines, un joli 90 D et des épaules rondes. 
Sa peau lisse et pure est d'une belle blancheur lui donnant l'air d'une poupée de porcelaine bien qu'elle soit d'une couleur semblable à la rosée dès que le début des temps chauds s'annoncent. Ce teint de rose est néanmoins omniprésent de manière plus légère dût à l'afflux de sang dans ses veines.
Son abondante cheveulure brune est d'une jolie brillance et descend en cascade sur ses épaules dans une belle coiffure qui lui donne l'air très mature. Elle se termine en de légères et souples boucles anglaises.
Elle a un visage de muse aux traits très fins et délicats, très angélique. 
Ses lèvres charnues en forme de coeur sont d'une ravissante couleur corail.
Ses yeux en amande sont la seule chose prouvant qu'elle est japonaise et elle ne les échangeraient pour rien au monde car la forme de ces yeux lui donnent un visage distingué qu'elle apprécie.
Ces derniers sont pourvus de cils noirs, longs et épais qui mettent en valeur la couleur de ses yeux.
La couleur de ses yeux est vraiment unique et c'est ce qu'elle préfère chez elle: ils sont d'une sublime couleur cyan mélée de reflets verts. 
Pour terminer sa description physique, l'on peut ajouter quelques détails anondins comme le fait que ses mains soient très fines et que ses ongles sont longs et bien manucurés car elle en prend grand soin ou enxore que lorsqu'elle rougit ses iris prennent une jolie couleur aigue-marine.
Côté vestimentaire Mari n'est pas particulièrement portée sur la mode, elle a un style féminin et adulte. Les principales couleurs sont souvent de différentes teintes de verts en particulier jade et menthe à l'eau, ses couleurs favorites, ainsi que des teintes allant du cyan au turquoise.
Elle a un look très chic qui la fait parraitre plus agé bien que lors des saisons chaudes elle opte pour des short et des sandales compensés, elle porte des hauts plus chic qui permet de cassé un peu le côté trop décontracté de cette tenue et donne un style chic-décontracté.
Mari possède également un médaillon qu'elle possède depuis sa naissance et qui lui vient en réalité de sa mère biologique: les connaisseurs seront au premier coup d'oeil que c'est un bijoux inestimable et non une vulgaire breloque comme elle le pense."


"C'était une reprise des cours ordinaires après un week-end si on l'omet qu'il précédait la Golden Week. Comme d'habitude je commençais par histoire-géographie, quelle joie ! Je me suis rendue à ma place habituelle et en parlant à ma voisine, mon coude a malencontreusement poussé mon cahier par terre.
Pendant que mon amie se moquait de ma maladresse, je me suis baissée avec un soupir pour le ramasser mais une jolie main manucurée le fit à ma place. Levant les yeux vers la personne qui venait de faire preuve d'altruisme envers moi, je me suis figer. Ce n'était pas seulement parce que je n'avais jamais vu cette fille qui devait être nouvelle mais parce que j'étais scotchée[url=#22982009] devant[/url] sa beauté. Ce n'était pourtant pas ce qui manquait aux banquets auxquels je me rendais et pourtant j'étais ébahie devant sa peau d'albatre, ses cheveux soyeux et ses yeux, dieu qu'ils étaient beaux ! Une magnifique paire d'iris aigue-marine encadré par de longs cils noirs et épais. Ses lèvres s'étirèrent en un joli sourire faisant légèrement plissé ses yeux en amande.


-Tiens, c'est ton cahier non ? me demanda-t-elle d'une voix douce qui se voulait sûrement bienveillante.


-Euh oui, répondis-je en récupérant mon bien.


Elle me sourit une dernière fois avant de se redresser sur sa chaise. La détaillant du coin de l'oeil, j'observais son uniforme et fut surprise de ne noter aucun défaut. Surtout très bien porté ! Elle a vraiment une silhouette on-ne-peut-plus parfaite, j'en suis jalouse rien qu'en la voyant du coin de l'oeil. 
Elle était tellement belle, on dirait un ange !
Un ange à qui je n'avais même pas demander le nom."
Témoignage de Seira, camarade de classe et admiratrice de Mari.



Que d'éloges depuis le début de ces témoignages ! Mais voyons, l'habit ne fait pas le moine~


Couverture de glace ...





Les apparences peuvent être trompeuses:


"Mari ? C'est une nouvelle élève, elle est arrivée 1 mois après la rentrée ! Elle est vite devenue l'une des premières de la classe, elle est super intelligente, cuisine très bien et parle anglais à la perfection ! Elle est plutôt polie mais ça ne l'empèche pas d'être souvent désagréable ! Ce n'est pas vraiment de la méchanceté gratuite, plutôt une répartie très franche et je crois qu'elle n'aime pas vraiment être entourée même si elle n'a pas l'air timide pour un sou ! J'ose pas trop l'approcher du coup, je l'admire mais j'ai un peu peur de lui parler, elle semble tellement sûre d'elle et confiante !
Parfois j'ai un peu de mal à la cerner, c'est comme si deux personnes cohabitaient, la première fois que je l'ai rencontré elle a été vraiment gentille mais elle montre d'autres côtés plus froids et à cause de ça je ne sais jamais comment je dois me comporter avec elle.
Ce que j'admire le plus chez elle, c'est son apparence si soignée et le fait qu'elle ait une si grande maitrise d'elle-même. Tout chez elle est tellement raffiné et gracieux que j'ai été surprise de savoir qu'elle était boursière, malgré le fait qu'elle ne provienne pas d'une famille riche comme la plupart des élèves, elle en a l'allure, l'assurance et la prestance."
Témoignage de Seira, camarade de classe et admiratrice de Mari.


"Paradoxale.
Feu et glace.
C'est la meilleure manière de la définir. En premier lieu car nombreuses de ses caractéristiques sont contradictoires voir opposées.
En deuxième lieu car Mari c'est un peu comme une flamme à l'intérieur d'un glaçon, un bon moyen de figer le feu mais il est toujours présent. 
Mari est une personne intelligente et calme, toujours aimable et polie. Elle est très à l'aise en société et parle aux autres assez facilement. 
Mais cela n'est qu'un masque et si vous pensez la connaitre, en réalité vous ne connaissez qu'une infime partie d'elle-même. Elle n'est pas hypocrite, si elle est aimable avec vous c'est qu'elle vous apprécie mais elle ne vous fais pas confiance c'est certain. Apprécier une personne c'est facile, lui faire confiance c'est autre chose surtout quand on a vécu une trahison comme celle qu'elle a vécue. 
Elle est plutôt polie et aimable la plupart du temps parce qu'elle ne veut pas se faire remarquer mais peut aussi se montrer très désagréable, ne cherchant pas à se lier aux autres.
Sous son apparence mature et calme, il est difficile de croire qu'elle pourrait agir sans réfléchir, sous un coup de tête ou sous une impulsion. Pourtant cela lui arrive, comme toute adolescente. Elle est bien moins à l'aise en société qu'elle veut le faire croire, elle est plutôt solitaire pour tout vous dire. 
Observatrice et perspicace, elle arrive à ressentir les êtres et les situations. Si votre sourire est faux ou que vous jouez un rôle, elle risque de s'en rendre compte plus vite que vous ne le pensiez.
Certains pensent qu'elle est très intuitive mais Mari est plutôt neutre sur la question.
Possédant une grande maitrîse d'elle-même, elle peut avoir l'air tout à fait calme alors que dans sa tête c'est le chaos total.
Quand elle voit une personne mal-en pleine crise de larmes par exemple-, elle se contente d'offrir sa présence en restant avec elle jusqu'à ce qu'elle se sente mieux. Pour elle un vrai ami, ce n'est pas celui qui réussi à trouver les mots exactent pour vous réconforter, elle y croit peu d'ailleurs, mais celui qui reste à vos côtés.
Arbitraire et neutre, elle vous conseillera de manière franche, sans adoucir la réalité mais on sait qu'elle ne prend pas en compte les intérêts sociaux ce qui fait d'elle une conseillère idéale.
C'est l'épaule accueillante sur laquelle il fait si bon de s'appuyer et de s'épancher, éloignée du superficiel et du matérialiste elle ne fait que très peu attention aux rumeurs et ne vous jugera pas sur ça.
Son apparence douce et calme cache un tempérament enthousiaste et passionné ! Très déterminée, elle sait ce qu'elle veut et fait tout pour l'obtenir, ce n'est pas le genre à reculer devant le premier obstacle. 
Très compétitive, elle vise le sommet partout en bonne bélier qu'elle est. Elle a en revanche des principes auxquels elle se tient mordicus et vous ne la verrez jamais tricher car pour elle ne pas gagner de ses propres moyens est encore pire que de perdre.
Bien que n'ayant que 17 ans, Mari fait très attention à ceux qui font parti de son entourage. Cela ne prend pas en compte le physique, la situation financière ou-surtout- les rumeurs, je vous rassure.
Elle fait néanmoins très attention aux personnes qu'elle fréquente, s'éloignant des délinquants ou des personnes nocives pour elle.
Mari c'est aussi une personne responsable qui assume toujours ses actes.
Elle aime beaucoup lire et son armoire est remplie de livres en tout genre. Allant des grands classiques-du Victor Hugo au Jane Austen, en anglais evidemment, parlant cette langue couramment et ne voulant pas perdre la main, lorsqu'elle a l'occasion d'acheter des livres en anglais plutôt qu'en japonais elle en profite- aux mangas-du shojô au drama- en passant par les receuils de poèmes et les artsbooks-surtout sur les pays étrangers qu'elle réverait de visiter- jusqu'aux livres d'exercices et de leçons.
La musique, particulièrement le rock, c'est un peu son échappoir lors des moments durs qui lui permettent de faire face à la réalité. Bien qu'elle ait un faible pour le rock, elle apprécie tous les genres de musiques.
Mari c'est donc une lycéenne particulièrement cultivée qui ne demande qu'à agrandir ses connaissances."
"Qu'est-ce que la liberté pour vous ?"
Mari tritura son stylo devant le sujet de sa dissertation en philosophie. Finalement il ne lui fut pas longtemps pour trouver sa réponse. Après avoir écrit quelques lignes de base, elle entreprit d'étendre ses idées dans un développement construit.
"La liberté réside avant tout à être soi-même sans vouloir copier une idée, un stéréotype et de ne pas avoir peur d'être juger par autrui car personne ne peut plaire à tout le monde. Jamais nous ne devrions changer pour une personne, un groupe d'individus qui ne mérite sûrement pas nos efforts. 
La liberté est avant tout quelque chose qui doit venir de l'intérieur, on ne peut pas être emprisonné et personne ne peut nous faire nous sentir inférieur sans notre porpre consentement, et notre vision de la liberté ne dépend que de nous et de l'histoire que l'on a choisi de tracée.
Mais avant tout, il ne faut pas laisser notre passé ou des individus nous empécher de vivre et pouvoir aller de l'avant et regarder vers l'avenir sans avoir peur de regretter nos choix.
En d'autres termes on peut dire que la liberté réside dans le savoir d'ignorer le regard des autres, de vivre pour soi et de ne laisser personne juger la personne que l'on est, certes personne n'est parfait mais nos défauts constitue ce que l'on est et personne ne devrait décider pour quelqu'un ce qui devrait être rectifié ou non.
Mikage M."
*****


"L'apparence est ce sur quoi les gens jugent en premier lieu, voilà pourquoi il est important d'en prendre soin. Il est néanmoins dur de trouver le juste milieu, certains se perdent tellement à vouloir dégager la plus belle impression que leur caractère s'y perd tandis que d'autre ne voulant pas devenir des "fans de shopping" ont un apparence plus négligée. Néanmoins le plus important est la manière dont l'on brille, c'est quelque chose qui a bien plus d'effet que notre apparence. Cela peut se traduire par du charisme, de la gentillesse, de l'intelligence, de l'humour.. 
Toi, tu soignes ton apparence uniquement pour ton propre regard, uniquement parce que tu veux être jolie, et pour ça les autres te sont complêtement insignifiants, du moment qu'à toi ça te plait rien ne pourra te faire changer d'avis et c'est en cela que réside ton charme. C'est ta détermination infaillible qui fait briller ton éclat de pleins feux et qui fait que tu es toi et personne d'autre."

Once upon a time ...





Chapitre 1:
L'enfance est la première vision du monde que nous pouvons entrevoir:
Mari n'a pas eu une vie des plus faciles. Elle n'a jamais été battue ou violée non non, mais pourtant ce n'en été pas moins difficile et même moins horrible par certains aspects. 
Née dans une famille modeste, une mère japonaise comptable et un père américain ouvrier, une petite famille normale en somme. Mais cette normalité s'arrétait là.
Sa mère, Chinatsu, travaillait toute la journée et les horaires du père, Dave, tournait autour de l'aube jusqu'au midi, du midi jusqu'au soir et du soir jusqu'à l'aube. 
Ne pouvant pas payer une nourrice, Chinatsu dû arréter le travail quelques temps pour s'occuper de l'enfant. 
A 3 ans, Chinatsu reprit le travail pour faire rentrer plus d'argent, Mari étant à la maternelle elle pû faire coïncider les horaires. 
Mari connue vite la routine de la maison, elle se levait le matin, sa maman la préparait puis l'emmener à la maternelle et revenait la chercher à la sortie. Elle goûtait, faisait ses devoirs et sa mère l'emmener prendre son bain, elles prenaient le dîner à deux la plupart du temps et elles étaient déjà au lit quand son père rentrait.
"Papa réveille tout de suite maman quand il rentre il doit faire du bruit !" pensait-elle naïvement au début sans se douter des insomnies de sa génétrice.
Après cela des éclats de voix duraient une bonne partie de la nuit et elle pouvait se rendormir. 
Mais pourquoi elle retrouvait sa mère en pleurs ? S'était-elle fait mal au genoux en glissant comme Ayako-chan ?
A 6 ans, elle a commencé à saisir l'ambiance de catacombe de la maison et fondait en larmes en entendant ses parents se disputer, veillant le retour de son père comme sa mère à présent. 
Elle ne saisissait pas encore toutes les raisons qui poussaient ses parents à se disputer mais elle comprenait aisément que c'était lié à la tristesse de sa mère.
"-Maman, arrètes! sanglotais-je du haut de mes 6 ans en tapant contre la porte de sa chambre.
Mais elle avait l'air de ne pas m'entendre tandis qu'elle fixait toujours le couteau qu'elle avait dans la main, secouée de tremblements et de sanglots. 
-Maman!! criais-je en tapant plus fort.
Ce n'y fit rien..
-Aaaaaah!!! hurlais-je en voyant le sang giclé. 
Entendant la porte claquée je suis descendue en trombe.
-P-Papa m-maman e-elle.., tremblais-je.
-Quoi elle se sent pas bien? rétorqua-t-il en allant prendre une bouteille de tequila dans le frigo. Elle a qu'à prendre un médicament!
-M-Mais.. Elle s'est f-fait b-bo-bobo! F-Faut appeller le docteur!
-J'ai pas qu'ça à foutre, j'suis juste venu récupéré une bouteille pour un pote, j'me casse, cingla-t-il en allant dehors.
-Papa, reviens, aide nous! hurlais-je en tambourinant à la porte avant de m'éffondrer en larmes sur le sol."
Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait sa mère se faire du mal, elle l'avait déjà vu se mutiler auparavant. 3 fois. Pourtant, cela n'empéchait pas son père de continuer à sortir après que sa mère soit rétablie. 
C'est à l'âge de 8 ans qu'elle sut enfin la raison des disputes quotidiennes de ses géniteurs et des sorties de son paternel. 
"Tu peux rentrer seule chez toi, Mikage-san ? s'inquiéta le professeur. Tes parents ne sont pas au travail ? Tu veux qu'on les appellent pour qu'ils viennent te chercher ?
-Non non, je vais rentrer toute seule ma maison n'est pas si loin, ne vous en faites pas.
Une migraine prononçée s'était faite sentir en cours, l'infirmière étant absente, j'ai pris le chemin pour rentrer chez moi. Une fois rentrée je me suis sentis tendue, j'avais un mauvais pressentiment et mon mal de tête s'est brusquement accentué. Je me sentais vraiment mal.
J'avais l'impression que quelque chose était différent et ça me faisait peur. 
J'ai monté les escaliers et c'est en ouvrant la porte de la chambre de mes parents que..
-Papa.. ?! Qui c'est ?!.. 
L'adultère. C'était donc cela la cause de toutes leurs disputes."
La petite avait finalement surprit son père en pleine adultère, nul doute que ce n'était pas le premier. Une découverte brutale pour une enfant. Elle savait à présent que sa famille n'avait jamais été unie, détruite depuis le début, elle n'avait pas pu y échappée non plus.
Ce quotidien continua, plutôt passive comme sa mère, Mari ne faisait qu'espérer que les choses s'arrangent et se sentait inutile de ne pouvoir rien faire. 
Elle fit donc ce qu'elle pu pour ne pas poser de soucis à sa mère, étudiant beaucoup pour ramener de bonnes notes.

Chapitre 2:
L'hypocrisie des adultes:
Le temps passe et Mari connait une nouvelle facette du monde qu'elle ne connaissait pas: Cette chère hypocrisie.
"Okaasan ? Obaasan ne devrait pas être arrivée ? demandais-je
-Hai, elle m'a appelé pour me dire qu'elle ne se sentait pas bien. Il semblerait qu'elle ne pourra pas venir, murmura-t-elle avec une certaine amertume. 
-Elle a des problèmes de santé ? Cela fait beaucoup de fois qu'elle te dit qu'elle ne se sent pas bien, non ? Ne devrait-elle pas aller voir un médecin ? continuais-je avec ma naïveté d'enfant.
-Mari-chan, souffla-t-elle avec un léger rire.
-Nani ?
-Je suis contente de voir que malgré tout ça tu restes une petite fille comme les autres, murmura-t-elle en caressant mes cheveux.
Je n'avais pas compris ce qu'elle voulait dire à ce moment mais je le sais à présent.

-Je vais à l'épicerie acheter de quoi manger ! annnonçais-je sur le pas de la porte. Je reviens vite okaasan !
L'épicerie était à moins de 500 mètres de chez moi ce n'était pas un long trajet et j'y suis arrivée rapidement. Cherchant ce qu'il me fallait dans un rayon je suis tombée sur la seule personne que je n'aurais pas cru pouvoir voir.
-Alors des oeufs, du riz, du fromage.., marmonnais-je en regardant ce que j'avais pris pour le moment. ..Hein ? Obaasan, tu ne te sentais pas bien ? demandais-je en arrivant à sa hauteur.
-Oh Mari-chan, fit-elle nerveusement en me voyant. Gomenasai ma petite mais je suis pressée vois-tu.
Je l'ai suivi du regard jusqu'à ce qu'elle parte un peu perdue puis aie docilement finis mes courses avant de rentrer."
Tout le monde a déjà rencontré une personne qui déclinait systématiquement ses invitations en prétextant être malade, non ? 
A 8 ans Mari ne connaissait pas vraiment sa grand-mère, à vrai dire celle-ci semblait la fuir plus qu'autre chose ce qui rendait le contact difficile entre les deux.
"-Misao-sama ne vient plus beaucoup en ce moment, vous vous êtes disputées ? finis-je par demander en lavant une assiette.


-Oh pas exactement, je n'arrive plus à la joindre ces temps-ci, elle me dit être occupée. 
-C'est un mensonge n'est-ce pas ? relançais-je d'une voix hésitante après un court silence.
-Hein ? voyons Mari que racontes tu ?
-Elle fait comme obaasan, elle dit qu'elle ne se sent pas bien mais ce n'est pas vrai.. Je.. J'ai croisé obaasan quand je suis allée à l'épicerie l'autre jour.. 
-Sodesuka.., murmura tristement ma mère. Tu t'en es rendue compte aussi pas vrai ? interrogea-t-elle avec un rire nostalgique.
J'hochai la tête mal à l'aise.
-Pour..Pourquoi est-ce qu'elles te mentent comme ça ?
-Sûrement une image de l'hypocrisie."
Qui n'a pas déjà eu des amis qui ne donnent plus de nouvelles sans raisons ? 
C'est ce que Mari connu à cette époque.

Chapitre 3:
L'adolescence: La pire phase qui soit dans la vie de tout être humain:
Mari est à présent agée d'une douzaine d'années et a commencé sa première année de collège. Sa situation familiale la fit devenir une jeune fille discrète, réservée et très effacée. Ainsi qu'une victime de choix. 
C'était une personne à qui il était facile de s'en prendre puisqu'elle était très timide et possédait la plupart des défauts de l'âge "ingrat" dont on pouvait se moquer même si l'on avait les mêmes.
Elle portait des lunettes mais pas les énormes lunettes rondes des otaku, des lunettes normales et un appareil mais comme elle parlait peu, ce n'est pas comme si on le remarquait immédiatement. Un peu d'acné mais sans en être recouverte comme des pré-ados malchanceux. 
Peut-être que sa première année se serait passée autrement si une personne n'avait pas été là: Hinata Hashimoto. Une fille plutôt jolie et populaire mais vaniteuse, c'était la leader d'un petit groupe au collège. Qu'une fille comme Mari ayant les défauts physiques de l'adolescence et étant pourtant aussi  jolie qu'elle, lui était inconcevable.
Au début cela a commencé par de simples moqueries qu'Hinata lui lançait quelques fois, puis son groupe s'y est mis également suivi d'autres filles qui espéraient ainsi s'accorder les faveurs d'Hinata, les garçons se sont simplement contentés de suivre le mouvement.
Plus le temps passait et plus cela devenait fréquent jusqu'à devenir un véritable harcèlement puisque Mari ne se défendait pas. 
Cela continua pendant 2 ans environ. Mari entamait sa dernière année de collège. N'ayant plus besoin d'appareil, elle en fut débarassée, tandis qu'Hinata venait d'apprendre de son dentiste qu'elle allait devoir en porter un. Jalouse de voir son souffre-douleur attitré être débarassée d'un défaut physique qu'elle allait elle-même écopée dans peu de temps, elle était bien décidée à passer ses nerfs sur elle. Malheureusement pour elle, Hinata avait mal choisi son jour. La veille, une dispute plus importante qu'à l'ordinaire avait éclatée chez elle et Mari avait dû intervenir, elle n'était donc pas de très bonne humeur.

"Hey Mikage, je vois que l'on t'as finalement enlevée ton affreux appareil ! lança-t-elle encadrée de deux de ses suivantes pendant que Mari rangeait ses affaires dans son casier. 
-Laisse moi tranquille Hashimoto, c'est pas l'jour aujourd'hui, marmonna la brune en fermant son casier.

-Ep, pas si vite je ne t'ai pas dis que tu pouvais partir ! répliqua-t-elle en se plaçant devant elle. 
-Laisse moi passer.
-Eh comment tu lui parles ?! intervint l'une de ses sbires en lui barrant la route à son tour.
-Je viens de te dire de me laisser passer ! explosa-t-elle."
Le bruit de la gifle résonna dans le couloir tandis que les collégiens tournaient la tête vers elles.
C'est ainsi qu'elles attérirent dans le bureau du directeur. Après cela ses camarades de classe arrétèrent de la harceler sans arrêt, elle surprenait de temps à autre le regard noir d'Hinata mais à part cela tout était rentré dans l'ordre. Les autres l'ignoraient mais elle s'en fichait, n'hésitant pas à congédier ceux qui venaient la voir par pitié sans doutes. 
Entre la Mari de première année de collège et celle qui en était à sa dernière année, un énorme fossé s'était creusé et qui[url=#9389314] [/url]continua au lycée. 
En parallèle au collège, elle avait pratiqué la GRS qui lui avait permis de s'échapper de sa vie à la maison et au collège. 
Elle aimait ce sport car on ne pouvait que s'améliorer et ça lui permettait de faire le vide dans son esprit. Cela marquera le début de sa grande affection à donner le maximum partout.
Chapitre 4:
Une parfaite maitresse de maison:
A présent que nous avons fait le tour sur sa scolarité, et si l'on s'approchait de son environnement familiale durant ses années de collège ?
Son environnement familial la poussa rapidement à savoir se débrouiller seule. C'est donc très souvent elle qui se chargeait des repas et des tâches ménagères et qui s'occupait de sa mère quand celle-ci était mal en point.
Mari aimait bien cuisiner et s'occuper de la maison, elle se révélait d'ailleurs être très douée en cuisine. 
Au collège elle savait déjà tenir une maison, gérer les élans suicidaires de sa mère ainsi que ses dépressions, sans oublier l'ivresse et l'irresponsabilité de son père, cela la fit grandir plus vite que la normale, elle dût apprendre rapidement à avoir le sens des responsabilités.
Bien que sa mère lui ait apprit certains sens moraux primordiaux, Mari était souvent celle qui tenait le rôle de mère.
Depuis toujours elle avait jonglé entre ses deux vies. Aussi rebelle qu'elle était au lycée, elle devenait d'une douceur et d'une sensibilité sans égales.
 

Chapitre 5:
Quand on découvre un mauvais côté de la vie, on a tendance à repousser tout ce qui s'y rapporte:

Mari finit sa dernière année de collège avec brio en tête de classement et entama sa première année de lycée.
Mari était devenue la solitaire de la classe, pas celle qui est exclue des autres mais celle qui ne veut pas se mélanger à eux. Elle se défendait quand une personne l'embétait pour une raison quelconque.
Son caractère passable et timide avait laissé place à un caractère enflammé. Très franche et n'hésitant pas à dire ce qu'elle pense, plus personne ne pensait à en faire son souffre-douleur. 
Très désagréable, elle ne faisait plus le moindre effort pour être polie ou pour aller vers les autres. Elle en voulait au monde entier et voyait tout le monde comme des hypocrites.
Toujours en tête de classe, elle développa également le goût de l'effort et de la compétitivité mais aussi un côté fier et un peu hautain.  
6 mois après la rentrée, Mari commençait à se rendre compte, en partie grâce à ses lectures, qu'elle ne devait pas laisser Hinata l'empecher d'avoir des rapports corrects avec les autres. 
Sa colère commença à se calmer petit à petit au fil du temps et elle prit soudain conscience qu'elle devait toujours donner son maximum partout et ne plus regarder en arrière.
C'était une sorte de promesse à elle-même




















 
Mon enfance ? Que puis-je en dire ? C'est très simple j'ai grandis entre les disputes continuelles de mes parents, au fur et à mesure c'est devenu habituel et ça ne me faisait plus rien, je m'en fichais presque. Est-ce que ça fait de moi un monstre ?
Tout ce que je voulais c'était qu'ils se taisent et pouvoir dormir en paix!
La musique et les livres m'ont aidés à m'en sortir. Lire me permettait de m'évader de ce monde, de ne plus penser à ma situation. Au contraire la musique m'a balancé au visage la réalité, les musique tristes et celles qui hurlent la douleur, les vraies chansons. Elles m'ont appris à faire face et à faire avec.
Au collège j'étais super timide et comme tout ado j'ai héritée des défauts de l'adolescence, acné, lunettes et appareil dentaire. Evidemment certains ne se sont pas génés pour faire de moi leur souffre douleur. Mais maintenant que j'y pense, je ne pense pas que c'était réellement ça la raison de leur acharnement sur moi. Mes lunettes m'allait super bien, j'étais tellement discrète et effacée que je parlais pratiquement jamais alors l'appareil était rarement visible.. Et puis pour l'acné je n'en étais pas recouverte non plus et même les plus[url=#92822304] belles filles[/url] de l'école en avait un peu bien qu'elles le cachaient sous une couche de maquillage. Je n'étais pas grosse et même plutôt mignonne.. On peut donc dire que c'était bien mon caractère beaucoup trop reservé et discret qui les a poussé à s'en prendre à moi. Puis au fil des années j'ai appris à m'affirmer et à ne plus me laisser faire mais surtout à m'accepter comme j'étais. J'ai aussi gagné un tempérament pour le moins explosif. Au lycée mon acné était fini et j'avais misée sur les[url=#33586347] lentilles de contact[/url], j'avais toujours un appareil mais j'étais loin d'être la seule donc ça allait. Mes anciens bourreaux n'étaient plus là, j'ai pu entamer mes années de lycée tranquillement. Puis en 2e année on m'a enlevée mon appareil et là les déclarations ont fusées. Par la même occasion une réputation de coeur de pierre mais y pouvais-je vraiment quelque chose si aucuns des garçons qui se déclaraient à moi ne me plaisait ? Pour moi le plus important sont mes études l'amour ne figure pas dans mes premières occupations mais si je[url=#47565939] devais[/url] sortir avec quelqu'un je préfèrerait un mec mature, intelligent, sèrieux, beau et calme pour compensé mon côté explosif-sinon bonjour les dégats-. Mais surtout hors de question que ce soit quelqu'un qui sorte régulièrement et boive beaucoup.
Et maintenant le moment le plus important.. 
C'est cette année que j'ai[url=#62420860] rencontré[/url] Yuka Risano, elle m'a approché la première et on a finis par devenir de très bonnes amies. J'avais loupé les premiers jour de[url=#1804410] cours[/url] à cause d'une grippe alors j'étais contente que quelqu'un vienne me parler. Puis vers le milieu d'année, Yukio Shibata le garçon dont Yuka m'avait dit être amoureuse avait demandé à me parler. Je suppose que je n'ai pas besoin de vous dire ce qu'il me voulait ? Et evidemment Yuka avait tout entendu, je n'ai pas la moindre idée de pourquoi elle s'était retrouvée là à ce moment d'ailleurs. Et c'est le lendemain en classe que j'ai compris que tout le monde était au courant.
"-Eh Mikage-chan c'est vrai ce qu'il se dit ?! m'interrogea Rikka une fille de ma classe. Il parrait que le garçon que Yuka aime t'aurais fait sa déclaration et que tu avais l'air plutôt contente !
-Hein ?
-Comment tu as pu faire ça Mari, tu savais très bien que je l'aimais en plus ! me reprocha Yuka en larmes.
-Mais je n'ai rien fais ! J'ai refusé de sortir avec lui ! me défendis-je.
-Ca ne change rien ! Si vraiment tu étais mon amie tu aurais refusé d'aller lui parler !
-Mais enfin, si vraiment tu nous as vu Yuka.. Alors tu sais très bien que les choses ne se sont pas passées comme ça ! On étaient amies alors pourquoi tu..
-Tss.. Amies ? Elle eut un rire méprisant. Si j'étais amie avec toi c'est uniquement parce que ça faisait du bien à mon image, tu n'avais rien remarqué ?
-...Quoi ?"
Bien sur que je n'avais rien remarqué. Vous avez déjà ressenti la trahison d'une personne en qui vous aviez confiance ? Ca reste en travers de la gorge je dois dire. Restée bloquée sur les[url=#16085892] paroles de[/url] Yuka, j'avais l'impression d'être déconnecté de notre classe même si j'entendais clairement les commentaires des filles de la classe. "Je sais pas vous mais moi je ne l'aimais pas tant que ça !" " En plus à chaque fois qu'on sortaient les mecs regardaient qu'elle !"
Et c'est là que l'enfer a commencer pour moi. Non que ma vie était un paradis mais dison que je ne vivais pas l'enfer en dehors de ma situation familiale, mais là ça a changé. C'est là que les mots d'insultes dans le casier ont commencé, les cahiers brûlés, les affaires de sport soudainement disparues.. 
En parler, mais pour dénoncer qui ? La seule dont je pouvais avoir la certitude qu'elle y était méler c'était Yuka. Mais je savais très bien que si je la dénoncer, elle réussirait à monter encore plus de personnes contre moi et que ce serait pire qu'avant. J'avais juste à tenir le coup jusqu'à ce que j'ailles à Seika même si c'était dur. Mais il faut croire que je n'aurais pas du parler à Yuka de mes projets d'avenir..
"Oui je vais aller à Seika ! disait Yuka à ses amies.
-C'est super, je suis sure que tu seras acceptée tu es une si bonne élève !"
J'avais d'excellents résultats scolaires mais il y avait certaines choses où Yuka me rattrapait, il faut dire que l'harcèlement au lycée et les disputes incéssantes de ses parents à la maison n'était pas les meilleures conditions pour travailler à son maximum. 
Jusqu'à présent la seule chose qui m'avais fais tenir le coup était que j'allais entrée à Seika.. Mais là ce n'était même plus sur.. Après les tests d'entrée j'ai demander à un camarade de classe, un hacker, de saboter le test de Yuka, j'avais remarqué qu'il avait un faible pour moi alors je m'en étais servi. Même si j'avais beaucoup hésité, Yuka m'avait déjà parler de Seika, elle avait eut envie d'y aller mais n'étais pas sure. Elle avait été sincère sur ses sentiments pour Shibata-san alors peut-être l'avait-elle était concernant Seika. Même après ce qu'elle avait fais je n'avais pas envie de détruire ses chances pour quelque chose qu'elle voulait vraiment..
Finalement je n'avais fais que demander à Len Karino si il pouvait modifier les resultats aux tests de Seika, réponse qui fut positive. Je pense qu'il devait savoir pourquoi je lui demandais ça et il a modifier les ressultats de Yuka sans que j'ai à réellement le lui demander. C'est comme ça que j'ai pu être acceptée je pense, et depuis lors Len et moi sommes devenus amis en quelques sortes. Je dois reconnaitre que je lui suis reconnaissante pour ce qu'il a fait, je n'ai même pas eu à payer ses services comme quelqu'un d'autre aurait du le faire. Il m'a juste demander de lui donner des nouvelles quand je serais à Seika, ce que j'ai acceptée me disant que c'était la moindre des choses. 
Len était plus sympa que je le pensais je dois dire, je pensais que c'était le genre à pirater tout du moment que tu lui passais de l'argent mais je me suis trompée. Il était capable de faire de bonnes actions sans rien demander en retour finalement. Il savait que ce que Yuka avait dit était faux car il avait lui aussi assisté à la déclaration de Shibata-san.

Le joueur
Prénom / Pseudo : ECRIRE ICI

ECRIRE ICI
Ancien ou nouveau ? ECRIRE ICI
Comment avez-vous connu le forum ?ECRIRE ICI
As tu bien lu le règlement ? ECRIRE ICI


Dernière édition par Mari Mikage le 12.06.15 17:26, édité 77 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    30.11.14 18:29
Coucou, je pense que tu t'es planté de sujet, tu as posté ta fiche directement dans les validées...

Le mieux, je pense, avant que tu ne te fasses taper sur les doigts, ça serait de supprimer celle là et de créer un nouveau sujet juste ICI
^^

Bienvenue quand même Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 256
• Yens (¥) : 25
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: Mari Mikage    30.11.14 18:58
Hello and welcome !

Vue que tu n'avais pas posté au bon endroit, j'ai juste déplacer la fiche, tu n'as pas besoin de faire tout le bordel que t'a conseillé Shiro xD

Sur ce, bon courage pour ta fiche o/

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗



Je cause en #000099

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    30.11.14 20:33
Merci, je viens de finir ma fiche! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 256
• Yens (¥) : 25
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: Mari Mikage    30.11.14 21:23
*tousse* t'es sûr?

Déjà, pour commencer, tu n'as pas respecté le nombre de lignes pour le physique, il en faut au moins cinq, et même que je dirais que si tu étoffe bien tu peux en faire plus, genre si tu rajoute des tics ou manie physique ou bien encore le style vestimentaire hors du lycée, des détails dans ce genre.

C'est plutôt bien pour le caractère, mais j'ai quand même du mal à la cerner, comment se comporte-t-elle avec ces amis en général ? Rajoute juste ça je pense que ce sera bien.

Pour l'histoire, il manque des détails, genre comment elle est entrée à Seika, à quel moment dans l'année ect... Étant donné qu'elle est boursière, elle a forcément excellé pour le test d'entrée qui l'a fait démarquer des autres.

Ensuite, comme tu es en 3ème année, même à 18 ans, tu es censée être interne, donc à modifier.

Des fautes se sont glissées dans ta présentation aussi, une bonne relecture ne ferait pas de mal, voir un passage par un correcteur si nécessaire.

Et pour finir, ton avatar n'est pas aux normes, il te faut un avatar de taille 175*300, hors ce n'est pas le cas avec un avatar de taille 175*277

Voilà, je te laisse modifier tout cela, n'oublie pas de prévenir quand c'est fait :3

EDIT 01/12/14: J'ai oublier un point, doué que je suis, dans le règlement il y a un code qu'il faut que tu mettes dans ta présentation pour que je puisse le valider.
C'est tout, je te laisse le chercher

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗



Je cause en #000099

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 809
• Yens (¥) : 17
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Mari Mikage    05.12.14 20:51

Bonjour et bienvenue Wink

Merci à Lud pour le taff de pré-validation !

Pour ma part, il y au ne phrase que je ne comprends pas dans ta fiche :

J'y serais bien allée dès la première année de lycée mais je n'aurais pas pu être interne ou avoir un logement, j'ai donc attendue ma 3e année pour partir.

Pourquoi elle n'aurait pas pu être interne en 1ère année ?
Merci d'éclaircir ce point et de m'avertir à la suite de ce message. ( Les titres c'est entre membre du staff, on pense pas à vérifier si les joueurs les modifie malheureusement Wink )


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    06.12.14 17:56
Keiko Kiyoshi a écrit:

Bonjour et bienvenue Wink

Merci à Lud pour le taff de pré-validation !

Pour ma part, il y au ne phrase que je ne comprends pas dans ta fiche :

J'y serais bien allée dès la première année de lycée mais je n'aurais pas pu être interne ou avoir un logement, j'ai donc attendue ma 3e année pour partir.

Pourquoi elle n'aurait pas pu être interne en 1ère année ?
Merci d'éclaircir ce point et de m'avertir à la suite de ce message. ( Les titres c'est entre membre du staff, on pense pas à vérifier si les joueurs les modifie malheureusement Wink )


Et bien, sa mère ne voulait pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 809
• Yens (¥) : 17
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Mari Mikage    06.12.14 19:35
D'accord Wink

Par contre pour l'avatar c'est 175 X 300 pixels comme t'as déjà dis Lud, et non pas 175 * 220

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    06.12.14 19:59
Keiko Kiyoshi a écrit:
D'accord Wink

Par contre pour l'avatar c'est 175 X 300 pixels comme t'as déjà dis Lud, et non pas 175 * 220
Le problème c'est qu'il ne rentres pas car à 175"300 -j'ai modifiée la taille sur le pc- il fait 74en taille du coup ça acceptes pas :/
Revenir en haut Aller en bas
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 256
• Yens (¥) : 25
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: Mari Mikage    06.12.14 20:01
C'est pas compliqué pourtant, tu créer une nouvelle image qui sera vierge en 175*300, ensuite tu copier colle ton image et tu cadres, rien de plus simple !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗



Je cause en #000099

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    06.12.14 21:14
Oui mais elle fait plus de 70 Ko et le maximum c'est 63 Ko!
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    06.12.14 23:11


Je me permet de faire irruption dans cette présentation par rapport à ton Avatar.

Je n'ai fait que redimensionner l'image, mais ça devrait suffire :



Le lien si tu en a besoin : Ici

Elle doit faire 51,44 Ko a tout casser. ^^

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    07.12.14 11:04
Merci mais une amie me l'a déjà redimmensionner en 21 Ko xD
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 809
• Yens (¥) : 17
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Mari Mikage    09.12.14 13:47

Tout est en ordre. Tu es donc validée.
Tu seras dans la chambre 15 avec Mirage Valdroff.

N'oublie pas de générer ta CARTE ID (feuille de personnage) et de mettre le lien vers ta fiche dans le champ adéquat de ton profil.

Si tu as le moindre problème / la moindre question, n'hésite pas. Amuse toi bien ici Wink


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 1064
• Yens (¥) : 151
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Mari Mikage    09.12.14 14:36
Bienvenue chère camarade de classe! Very Happy
Tu as fait un bon choix, les 3èmes années déchirent!------/o/ huhuhu

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarAléa DojuAwesome
• Messages : 402
• Yens (¥) : 95
• Date d'inscription : 29/10/2014

Carte ID
Age: 28
Classe / Job: Surveillante
Logement: Hors de Seika
MessageSujet: Re: Mari Mikage    09.12.14 14:39
Bienvenue à toi!

Fait attention à ce que tu fais, je te surveille Wink

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Mo' parle en #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Mari Mikage    09.12.14 18:06
Merci! :DDD
Sky=> Arigato: : Evidemment puisque je suis dedans! 8D *sors*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mari Mikage    
Revenir en haut Aller en bas
 
Mari Mikage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Operasyon Bagdag 2 di Jean Mari Samedi pot parol baz lavalas
» le mari parfait
» la femme le mari et l'amant
» MR. HRM Ҩ je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez actualiser vos statuts facebook.
» Daniella Cooper • Un mari pour le chic, un amant pour le choc et un vieux pour le chèque.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: