Partagez | 

 Himeka Nanase ~ Snow White Princess.

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Himeka Nanase ~ Snow White Princess.    19.10.14 3:04
HIMEKA NANASE

Nom : Nanase.
Prénom : Himeka. (ça veut dire "belle princesse", c'est y pas meugnoooon)
Age : 15 ans.

Nationalité : Japonaise.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.

Groupe : The smart ones 8) /Bwaah une intelloooo/

Classe : 1ère année de lycée.
Club : Club de karaté.
Situation financière : Riche.
Baito / Fonction : /
Logement : Pensionnaire.

Personnage de l'avatar ? Kushina Anna (K Project)

Keep a secret ? Plus qu'un secret, c'est quelque chose qu'elle n'arrive pas à accepter et dont elle ne veut pas parler ; elle et sa soeur jumelle sont les filles du chef d'un clan de Yakuza, qu'elles n'ont jamais rencontré car il n'a eu qu'une "aventure" avec leur mère. Himeka voue une haine sans bornes à cet homme car il a, selon elle, "détruit sa famille". Elle vit dans la peur permanente qu'il arrive quelque chose à un de ses proches, même si ils sont censés n'avoir plus aucun lien avec ce clan.

En apparence je suis ...
La plupart des gens vous diront la même chose : sans être réellement belle, Himeka possède un certain charme, un charme en quelques sortes... Envoutant. Intrigant. En effet, elle est bien trop menue pour que la plupart des gens la regardent comme une femme ; assez petite pour tenir dans votre poche, un manque flagrant de formes féminines, des membres fins à un point où c'en est presque inquiétant, on a plus l'impression de voir une enfant de neuf ou dix ans que la jeune fille de quinze ans en parfaite santé qu'elle est censée être. Pourtant, elle a une alimentation correcte et équilibrée, mais rien à faire. C'est comme si une méchante sorcière lui avait jeté une malédiction pour qu'elle arrête de grandir lorsqu'elle a eu dix ans, du moins c'est ce qu'elle aime dire aux gens qui lui font des remarques sur sa carrure.
C'est cependant étrange, car sa mère est, ou plutôt était, une femme très grande avec de magnifiques courbes. Les quatre grossesses et accouchements qu'elle a subi ont quelque peu changé la donne, certes. Quant à son père... Elle n'en sait rien, mais dans son imagination débordante il est grand, beau et fort. Il n'aurait pas réussi à séduire sa mannequin de mère sinon.
Malgré tout, Himeka est très gracieuse et possède une certaine présence, ce qui est tout à fait normal au vu de son éducation très stricte et de la danse classique qu'elle pratique intensément depuis ses cinq ans. Et ne vous fiez pas aux apparences, elle a beau avoir l'air fragile, elle suit aussi des leçons d'arts martiaux et sait se défendre plutôt bien. Bon, elle n'a pas l'ombre d'une chance contre un grand monsieur baraqué par exemple, mais être petite lui permet une agilité et une rapidité que les autres n'ont pas.

Passons à son visage. On lui dit souvent qu'elle ressemble en de nombreux points à une poupée du fait de ses traits plutôt doux. Sa bouche est semblable à un bouton de rose, avec des lèvres fines qu'elle colore souvent avec du rouge à lèvre dont elle change la nuance selon les jours. Elle possède également un petit nez et des petites oreilles, rien de bien particulier en somme. Elle a hérité des grands yeux de sa mère, qui est à moitié française, mais contrairement à elle, ses yeux ne sont pas d'une jolie couleur noisette, ils sont... Vairons. Comme ceux de sa grand mère maternelle. Himeka s'est donc retrouvée ainsi avec un oeil ambre et l'autre marron. Elle a absolument horreur de cette hétérochromie et a porté un patch sur son oeil droit pendant des années avant de découvrir l'existence des lentilles. Elle ne porte maintenant plus que des lentilles rouges, et ce tous les jours de sa vie, même quand elle ne sort pas car elle ne peut pas supporter de voir ses yeux au naturel. Sa soeur jumelle ressent la même chose qu'elle, et les autres ne comprennent pas pourquoi elles ont cette réaction. Elles même ne comprennent pas non plus, d'ailleurs. Cela les dégoute juste, il n'y a pas de raison particulière.
Ses longs cheveux étaient d'un magnifique noir de jais mais elle a décidé de les colorer, d'un commun accord avec sa soeur. En effet, cette dernière étant devenue membre d'un girlsband japonais, cela serait problématique que Himeka se fasse suivre par des paparazzis ou l'implique dans des scandales alors qu'il n'en est rien. Elle a donc tout décoloré et a choisi de les teindre en blanc. Pourquoi? Eh bien, car elle trouvait ça joli, rien de plus. Ce n'est certes, absolument pas naturel, mais ça s'accorde bien avec les vêtements qu'elle porte.

Himeka aime s'habille en Lolita, à la fois Sweet Lolita et Gothic Lolita selon son humeur du jour. La plupart du temps, elle opte pour des jolies robes, avec de la dentelle et des rubans, mais il lui arrive aussi de mettre des jupes avec un chemisier assorti par exemple. Elle ne met des pantalons que lorsqu'elle est obligée et n'aime pas trop ça car cela montre encore plus à quel point ses jambes sont courtes. Elle porte le plus souvent des vêtements rouges, noirs ou roses, ceci étant sa couleur préférée.
En conclusion, tout chez elle, de son style vestimentaire à sa couleur de cheveux en passant par celle de ses yeux fascine les gens. On a souvent l'impression de voir une poupée échappée d'un magasin qui déciderait de jouer à l'humaine. Et son apparence n'est pas la seule chose qui est particulière.

Et à l'intérieur ...
Himeka, c'est un peu un gros point d'interrogation avec plein de dentelles et de froufrous. Elle vit en quelques sortes dans son petit monde. Cela ne veut pas dire qu'elle est asociale, au contraire, elle sera plus qu'heureuse si vous venez lui parler et vous répondra avec enthousiasme. Qui sait, vous allez peut être passer un bon moment... Pendant cinq minutes. Jusqu'à ce qu'elle se mette à divaguer à voix haute à propos de tout et n'importe quoi et que vous perdiez le fil de la conversation. Car Himeka est comme ça, elle n'aime pas se concentrer sur quelque chose et se lasse très vite. Enfin, j'exagère quelque peu, il est tout de même possible d'avoir une discussion normale avec elle, de toutes façons, vous vous habituerez bien vite à ses changements de sujet abrupts.
Cela n'est pas sa faute à la pauvre fillette ; la réalité est siii ennuyeuse, siiii banale. On lui reproche souvent d'être une "mythomane" mais ce n'est pas le cas. Elle embellit juste les choses, et en est parfaitement consciente. Elle pourrait raconter ce qu'elle a mangé au petit déjeuner et les émissions qu'elle a regardé à la télé, certes. Mais c'est quand même plus excitant de dire qu'elle est allée nager avec des sirènes ou chasser avec des centaures, non? Selon elle, la réalité devrait être un conte de fée. Son rêve est d'ailleurs de devenir une princesse, et ne tentez pas de lui dire que c'est impossible, elle risque de s'énerver contre vous. Enfin, elle s'énervera dès que vous tenterez de la ramener sur terre alors je ne peux que vous conseiller d'y aller doucement.

Si elle aime tellement inventer des histoires, c'est peut être aussi parce que la réalité n'est pas aussi rose qu'elle devrait l'être pour la jeune fille. Depuis sa plus tendre enfance, Himeka est porteuse de lourds espoirs pour sa famille car elle possède ce qu'on appelle une mémoire photographique. C'est à dire qu'elle est parfaitement capable de se souvenir en détail d'un texte, d'une image ou d'un son en le voyant ou en l'entendant une seule fois. Elle peut donc emmagasiner un nombre astronomique de connaissances sans se casser la tête. Et par conséquent, en plus des brimades qu'elle a subi par rapport à ses "mensonges", Himeka a été harcelée à cause de ses capacités mentales. "Elle n'a pas besoin de réviser pour les tests, c'est de la triche!" Elle a entendu, et entend encore cette phrase tellement de fois qu'elle culpabilise vraiment au sujet de cette mémoire. De plus, elle n'en a pas besoin. Toute sa famille veut la voir devenir une grande chercheuse ou travailler dans la politique, etc. Elle, elle ne sait pas ce qu'elle veut faire. Elle veut voyager, visiter tous les endroits amusants. Faire un travail intéressant. Mais quoi? Elle ne sait pas.

Son avenir est justement l'un des sujets à ne pas aborder en sa présence. Elle n'aime pas en parler, ni de sa mémoire photographique, d'ailleurs. Et surtout, elle ne veut pas parler de sa famille. Autant parler de ses soeurs et de sa mère ne lui pose aucun problème, autant lorsque l'on mentionne sa famille, on finit souvent par parler de son père. Et là, Himeka ne sait jamais quoi dire. Qu'elle n'a pas de père? Que celui qu'elle considérait comme son père ne veut plus entendre parler d'elle? Qu'elle ne connait pas son vrai père? Que son beau père est un, pardonnez son vocabulaire, enfoiré? Elle ne sait pas.
Donc elle ne répond pas la question, ou invente que son père est roi dans un monde lointain où la magie existe. Et elle rit avec ses amis lorsqu'ils disent qu'elle a une imagination vraiment spéciale alors qu'en réalité, ça lui fait mal. De ne pas savoir quoi répondre. De ne pas avoir de figure paternelle.

On dit aussi que, même si elle est en général adorable et toute gentille, elle peut se montrer très cassante. Elle n'hésite pas à donner son avis honnêtement lorsqu'on lui demande et tente de ne pas être biaisée peu importe le sujet. Sauf lorsqu'il s'agit de sa famille, elle ne supporte pas que l'on critique l'une de ses soeurs ou sa mère.
Enfin, elle a des idées très arrêtées sur à peu près tout; son beau père est et sera toujours un, ré-excusez son langage, connard, les sirènes et les dragons existent et les choux de bruxelle sont et resteront dégueulasses. Point final.

Once upon a time ...
L'histoire de Himeka est, malheureusement, tout sauf un conte de fées. Elle aurait aimé naître dans une contrée exotique, être la seule princesse héritière d'une famille royale et être promise à un beau prince. Las, ça n'a pas été le cas. Sa situation familiale est pourtant enviable ; elle est née dans une famille riche, avec un papa PDG d'une grande entreprise de cosmétiques et une maman ancienne mannequin, qui plus est d'origine française et chinoise.

Cette dernière, de son petit nom Lian, est née en Chine et y vécut pendant toute son enfance, dans une famille plutôt pauvre. Elle n'aimait pas particulièrement cette vie et rêvait de gloire et de paillettes. Et puis un jour, l'année de ses quinze ans, elle fut repérée par un créateur de mode français qui, avec l'accord de sa famille, décida de lui faire faire ses débuts comme mannequin en France. Il faut dire qu'à quinze ans déjà, Lian était très grande et très belle, avec un visage mêlant à la fois traits occidentaux et orientaux, de beaux et longs cheveux bouclés et des yeux en amande d'une magnifique couleur noisette.
Elle était plus qu'heureuse d'avoir été repérée, mais déchanta rapidement en voyant les conditions dans lesquelles les modèles débutantes étaient traitées. De plus, elle était souvent victime de léger harcèlement sexuel de la part des stylistes, hommes ou femmes. Mais elle persévéra, car après tout elle avait signé un contrat et elle ne voulait pas revenir en Chine la queue entre les jambes, retrouver cette vie banale et ennuyeuse. En quelques années, elle a participé à de nombreux défilés, et son nom fut rapidement connu des plus grands.

Et puis un jour, elle avait vingt-deux ans, Lian fut envoyée au Japon pour faire la promotion d'une marque de cosmétiques crée récemment mais à l'avenir déjà assuré. Et là elle fit la connaissance du très jeune PDG de cette entreprise, Kyosuke Nanase. Et ce fut le coup de foudre. Tout s'est ensuite enchainé très vite ; ils ont flirté, eu une aventure, et elle est tombée enceinte. Etant donné qu'elle ne voulait pas avorter, elle du mettre sa carrière "en pause" en attendant l'accouchement. Enfin, tout le monde savait qu'elle ne la reprendrait pas, le milieu du mannequinat étant très strict, on considérait qu'elle avait laissé échapper sa chance. Mais cela ne la dérangeait pas. Elle avait déjà gagné assez d'argent pour ne pas avoir de soucis financiers et le poste de Kyosuke leur permettrait de vivre dans le luxe également. Ils se sont donc mariés. Cela pourrait ressembler à un mariage forcé mais en réalité, ils en étaient parfaitement heureux tous les deux, et neuf mois plus tard, l'enfant naquit. C'était une petite fille que Lian décida de nommer Ayae.

La petite famille vécut heureuse, sans manquer de rien. Deux ans plus tard, ils eurent une autre fille ; Kurumi. Et enfin, quatre ans après, deux petites jumelles aux yeux vairons arrivèrent. Himeka et Yumeka.
Les premières années de la jeune fille se passèrent très bien. Certes il n'y avait pas de fées, de tengu et autres créatures fantastiques, mais la vie était agréable. Ils habitaient dans une grande maison dans les environs de Chiba, et même si son père n'était pas toujours très présent, lorsqu'il était là il les comblait d'amour et de cadeaux. Elle a des souvenirs très précis de son enfance et la vie lui semblait vraiment être meilleure à ce moment là.
Et puis, l'année où elle et Yumeka eurent cinq ans, leurs parents divorcèrent. La cause? Kyosuke venait de découvrir que Lian avait eu une liaison avec le chef du clan de Yakuza Asakura, une connaissance de la jeune femme, et qu'il n'était pas le père biologique des jumelles. Cela effondra la famille, et il déclara ne plus vouloir entendre parler ni d'elles, ni de leur mère.

Lian partit donc lâchement avec ses filles pour la France, histoire d'échapper à tous ses problèmes. Mais avant, elle reprit contact avec un de ses amis qu'elle avait rencontré au Japon, un parfumeur qui était parti en France pour son travail. Ce dernier, Kazuhiko Nakamura, leur proposait de rester dans son immense maison le temps que Lian ait une situation stable. Il était veuf et avait un fils, Daiki, qui avait deux ans de plus que Himeka. La jeune fille ne l'aimait pas du tout, il n'arrêtait pas de l'embêter, de lui tirer les cheveux et de se moquer d'elle à cause de la couleur de ses yeux. Elle n'aimait pas non plus Kazuhiko, d'ailleurs, car il semblait trop proche de sa maman, et elle avait l'impression qu'il voulait prendre la place de leur père. Évidemment, elle avait raison.
Un jour, Himeka avait neuf ans, leur mère et lui appelèrent tous les enfants dans le salon et leur annoncèrent qu'ils allaient "vivre ensemble pour toujours", même si ils ne pouvaient pas encore se marier étant donné que Lian était encore en pleine procédure de divorce. Seulement, Kazuhiko acceptait certes la présence des filles sous son toit, mais ne les considèrerait pas comme ses enfants. Ayae et Kurumi eurent une réaction plutôt neutre, elles avaient toujours leur père au Japon si cela dégénérait de toutes façons, mais Yume et Hime vécurent cela comme une trahison. Car elles étaient sures que cet homme avait dupé leur mère, il n'y avait pas d'autre explication possible! Cela tombait bien qu'il ne les accepte pas comme ses filles ; elles ne l'accepteraient pas comme père non plus. Et encore moins Daiki comme frère.

Mis à part cela, la vie de Himeka en France se passa... Mal. Il y avait certes des points positifs; elle et Yumeka commencèrent la danse classique et le karaté, parce que Kazuhiko voulait les éloigner de la maison le plus possible étant donné que les fillettes avaient une fâcheuse tendance à coller leur mère, et elles adoraient ça. Par contre, à l'école, les autres enfants se moquaient d'elles à cause de leurs grosses difficultés avec le français et de leurs origines asiatiques. De plus, Daiki, qui allait à la même école primaire qu'elles, envoyait régulièrement ses sbires leur voler leur goûter ou leurs jouets. Mais Himeka n'en avait rien à faire. Tant qu'elle était avec sa soeur jumelle, le reste du monde ne comptait pas. Elles étaient vraiment comme les deux parties d'une même personne et pouvaient se comprendre d'un regard. De plus, elles avaient souvent le même avis sur les choses, donc elles pouvaient se soutenir. C'est ainsi que, pour échapper à la réalité, elles commencèrent à inventer des petites histoires qu'elles racontaient à leurs rares amis pendant la récréation, mais plus le temps passait, plus elles étaient déconnectées du monde réel. Elles vivaient dans leur propre petit monde et y étaient bien. Les brimades que Hime subissait à cause de sa mémoire ne lui faisaient plus peur et elle pouvait vivre tranquillement.
Las, ses professeurs commencèrent à s'intéresser de trop près à sa mémoire photographique. Sa mère l'emmena faire une batterie de tests en tout genre, et tout le monde se rendit compte de ses facultés de mémorisation impressionnantes. Des chercheurs voulaient les étudier de plus près, ils voulaient la mettre dans un centre pour enfants surdoués, mais la fillette ne voulait pas. C'était un poids beaucoup trop lourd à porter pour une enfant de dix ans, elle n'en dormait plus la nuit et mangeait à peine tant elle avait peur que l'on vienne l'enlever à sa maman pour l'emmener dans un laboratoire de recherches.

Yumeka tentait désespérément de convaincre leur mère que continuer tous ces tests ne servait à rien, mais celle-ci était tellement obnubilée par son propre bonheur qu'elle pensait que ce qu'elle faisait était dans l'intérêt de sa fille. De plus, elle venait d'accoucher d'un autre enfant, dont le père était Kazuhiko. C'était encore une fille, qu'elle appela Kotori. C'est Ayae qui finit par lui faire voir la vérité, et Lian se résolut à contrecœur à laisser Himeka vivre comme une enfant normale. On lui proposa de sauter plusieurs classes, mais elle refusa car elle se sentait plus en sécurité aux côtés de sa soeur jumelle.
Puis arriva le collège. Outre le fait qu'elles n'avaient pour ainsi dire aucun ami, Yumeka et Himeka vécurent plutôt bien cette époque. Leurs professeurs ne tarissaient pas d'éloges sur leur travail, et comme Kazuhiko était de plus en plus occupé avec ses parfums, il était moins présent. De plus, c'est là qu'elles découvrirent les idols et la musique japonaise. Yume ne jurait désormais plus que par ça; son rêve était de devenir une idol. Sa soeur partagea son ambition pendant un peu plus de deux ans, mais elle était loin d'être aussi passionnée. Elle aidait sa soeur à se perfectionner en danse et en chant, mais en même temps... Himeka avait l'impression que sa jumelle s'éloignait de plus en plus d'elle. Elle était désormais seule dans son monde imaginaire, et cela la rendait un peu triste.

Enfin, il y a de cela un an, la petite famille déménagea à nouveau au Japon. Kazuhiko laissa gérer la branche française de sa parfumerie à un de ses employés et décida de se concentrer sur la branche mère qui se trouvait au Japon. Ils s'installèrent à proximité de Tokyo, dans une maison aussi luxueuse que la précédente. Himeka était très contente, parce que cela permettait à Yumeka de passer des auditions pour devenir idol, et elle était sûre que sa soeur avait toutes ses chances. Et en effet, à la fin de leur dernière année de collège, elle fut recrutée pour entrer dans un girlsband connu. Malheureusement, cela voulait dire aussi qu'elles ne pourraient plus aller à l'école ensemble, Yumeka devant suivre des cours dans une école spécialisée pour célébrités.
Il fut donc décidé que Himeka irait étudier dans la crème de la crème des lycées pour gosses de riches : Seika. L'établissement était situé un peu loin, deux heures de route environ, mais comme il s'agissait d'un internat, cela ne posait pas problème. La jeune fille se résolut à accepter d'étudier là bas, d'autant plus que cela l'éloignait un peu de Kazuhiko et de son abruti de fils.
Mais en même temps, elle commençait à se sentir de plus en plus anxieuse en voyant déjà la vie de sa famille continuer sans elle. Yumeka était partie à Tokyo devenir idol, sa soeur aînée passait des examens pour devenir professeur, Kurumi, elle, est allée à New York étudier la danse... Sa mère donnait toute son attention à Kotori, qui venait d'avoir cinq ans, et en plus attendait un fils... Himeka se sentait vraiment seule.

Elle espérait réussir à trouver quoi faire de sa vie à Seika, et surtout, que sa vie de lycéenne se passe mieux que ce qu'elle avait vécu jusque là.

Le joueur
Prénom / Pseudo : Hina, pour vous servir 8D
Age : 17 ans ~
Ancien ou nouveau ? Toute nouvelle, tee hee !
Comment avez-vous connu le forum ? En cherchant un forum de school RPG :3
As tu bien lu le règlement ? Valide by Ludwig
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 809
• Yens (¥) : 17
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Himeka Nanase ~ Snow White Princess.    21.10.14 16:10
Bonjour et bienvenue !

Très bonne fiche, je n'ai rien à redire Wink

Tu es validée.

Un membre du club de karaté YEAH o/

Tu seras chambre 15 Wink

Amuse toi bien parmi nous ! Si tu as la moindre question n'hésite pas (:

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 1064
• Yens (¥) : 151
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Himeka Nanase ~ Snow White Princess.    22.10.14 11:38
Bienvenue Snow White! \o/ I love you

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Himeka Nanase ~ Snow White Princess.    22.10.14 21:32
Yahoo, merci beaucoup pour la validation et les bienvenue *^* *envoie plein de bulles en forme de coeur sisi*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Himeka Nanase ~ Snow White Princess.    
Revenir en haut Aller en bas
 
Himeka Nanase ~ Snow White Princess.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gala Maxime Reed ▬ Snow-white broken.
» ★ JAYLEEN Q. SNOW-WHITE ★
» kim jung hwa + la jungie attitude
» Young Haitian MD named White House fellow
» Dessin de Snow'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: