Partagez | 

 Lisa Miyasaki - une croqueuse d'homme ?

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Lisa Miyasaki - une croqueuse d'homme ?   08.10.14 11:29
Lisa Miyasaki

Nom : Miyasaki
Prénom : Lisa
Age : 20 ans

Nationalité : Japonaise
Orientation sexuelle : Hétéro

Groupe : Me, Myself & I

Classe : 1ère année de prépa L
Club : Majorettes (vu avec Sky)
Situation financière : riche
Baito / Fonction : aucun, on profite de la fortune de papa et maman
Logement : un logement 2 pièces dans le quartier de Ginza

Personnage de l'avatar ? Akiyama Mio de K-On

Keep a secret ? Ses "parents" sont en fait son oncle et sa tante, elle ne l'a appris il y a seulement un an et ne savait même pas que sa "mère" avait eu une sœur.

En apparence je suis ...
Pas très grande du haut de son mètre 60... bon ok, 52 sans talons, elle a cependant un air toujours assuré sur le visage. Souriante et pétillante, sa nature enjouée se ressent dans sa façon de s'habiller. Elle n'a pas de formes exceptionnelles mais elle sait les mettre en valeur pour qu'on la regarde.

Au lycée comme dans la vie de tous les jours, elle aime se faire remarquer par son style coloré, décalé, mais qu'elle adore, ou alors par sa façon d'être. Cela peut passer de la robe noire avec quelques touches de couleurs à la tunique genre t-shirt trop large et collants colorés, le tout en restant toujours très féminine. Il lui arrive encore de mettre son uniforme scolaire, bien qu'il ne soit pas obligatoire pour les prépa et qu'il soit sans doute un peu petit mais elle se trouve jolie dedans et bon, vous savez comment les hommes regardent les filles en uniforme jupe courte...

Des accessoires ? Elle en porte souvent, tout le temps même. Bracelets, colliers et même des accessoires pour ses cheveux. Des boucles d'oreille aussi elle en porte, elle ne peut sortir sans une paire de bijoux lui retombant de chaque côté de son visage. En parlant de son visage, elle se maquille simplement : mascara et far à paupière de couleur et ajoute de temps en temps quelques décorations autour de ses yeux. Le plus souvent, il s'agit de quelques points (trois) sous son œil ou alors un simple point au crayon noir là où les autres filles se feraient un trait.

Ses yeux justement, ils sont assez grands, bien que typique des asiatiques, et d'un bleu profond, assez foncé, bien que dès qu'il se trouvent au soleil ils deviennent assez clairs et on distingue alors bien la couleur du ciel et de l'océan. Un dernier détail avant de clôturer cette partie, sachez que la jeune femme ne porte quasiment que des talons : bottines ou escarpins, ouvertes ou fermées, vous ne la verrez quasiment jamais à plat.

Et à l'intérieur ...
Comme je le disais plus haut, Lisa est la joie de vivre incarnée. Toujours souriante et avenante, si vous l'énervez c'est que vous l'avez vraiment cherché, ou alors que le mec qui l'intéresse s'occupe un peu trop de vous à son goût et pas assez d'elle. Oui, elle est jalouse. Elle aime qu'on la regard et qu'on l'écoute et quand elle en a décidé d'une certaine façon, il ne faut pas que ça soit autrement. C'est une fille gâtée qui a toujours eu ce qu'elle voulait, et c'est encore la cas. Si vous lui résistez, elle sera encore plus déterminée qu'au début.

A l'école, elle a des notes moyennes, ni trop basses, ni trop hautes. Elle a une facilité d'appréhension et d'application de ses leçons mais elle préfère passer ses journées à parler en compagnie de beaux garçons ou d'amies plutôt que de bûcher enfermée dans son appartement.

Quand elle n'est pas dans l'enceinte de Seika, elle est souvent dans le parc, si elle est seule, car elle sait qu'elle y croisera du monde. Quand elle n'est pas seule, c'est souvent en bonne compagnie en boite, en pub ou même chez l'un ou chez l'autre. Elle aime sortir et montrer qu'elle est belle et qu'elle peut facilement avoir les hommes qu'elle veut. Elle est belle, et elle le sait.

Once upon a time ...
Tout commença par la naissance de la jeune femme, bah oui, il faut bien commencer, mais nous, nous allons commencer un peu avant, cerner la situation familiale de sa mère. Et quand je dis sa mère, je parle de sa maman biologique, celle qui l’a vraiment mise au monde. Mon histoire commence donc.

La mère de la jeune fille n’a jamais été couverte d’argent bien au contraire. Enchainant les boulot à mi-temps de serveuse et de femme de ménage, c’est un soir, alors qu’elle sortait du bistro dans lequel elle travaillait qu’elle rentra chez elle ayant bu et pas seule. Évidemment, cette nuit là fut mouvementée et c’est deux mois après, prise de nausée et de malaises qu’en consultant son médecin elle apprit qu’elle était enceinte. C’était la catastrophe. Elle n’avait pas un sous, vivait dans un studio miteux de 15m² et se retrouvait chaque mois à découvert et voilà qu’on lui annonçait un bébé ? La pauvre femme se noya dans l’alcool et la cigarette, plongeant peu à peu vers le font, et c’est un soir, alors que sa sœur venait lui rendre visite sur son lieu de travail avec son nouveau copain du moment qu’elle perdit les eaux.

Tumulte et précipitation, la voilà partie pour la clinique la plus proche et accoucha difficilement et se retrouva très faible, trop faible pour rester éveillée, ce qui la plongea dans un coma assez long. La sœur aînée qui était là à ce moment, décida de prendre en charge le bébé qui venait de naître pour quelques mois, le temps que ça sœur revienne de son long sommeil.

Grandissant comme toutes les jeunes filles, ou du moins presque, car toutes les jeunes filles n’ont pas forcément tout ce qu’elles veulent ni un "père" plein aux as et une "mère" toujours présente. Souvent, elle allait à la clinique avec sa maman, enfin, la femme qu’elle croyait être sa maman, pour aller voir une dame endormie. La jeune fille ne comprenait pas mais laissait sa maman lui parler sans dire un mot, elle savait, elle sentait que c’était important pour elle.

A l’école, elle se faisait rapidement des amis, sans doute parce qu’elle était coquette, jolie, bien habillée et coiffée mais aussi parce qu’elle était bavarde, téméraire et souriante en plus d’être une bonne élève. Vous vous dites la petite fille parfaite, oui, mais bon, ça ne dure pas bien longtemps. Elle avait un copain à l’école, c’était son "namoureux" comme elle le disait. Il s’appelait Akashi. Elle ne connaissait que son prénom, parce qu’elle n’avait jamais pensé à s’intéresser à son nom de famille, ce ne sont pas le genre de choses auxquelles pensent les enfants. Elle l’aimait, elle le savait. Il lui faisait des bisous, et elle les lui rendaient, il se tenaient la main, passaient leurs journées ensembles et cela dura trois ans, ses trois années de maternelle.

L’année de ses cinq ans, enfin, juste avant sa sixième bougie, sa maman décida qu’ils allaient déménager dans une autre ville du Japon, c’était sans doute car la femme qu’elle allait souvent voir venait de partir au ciel. Elle ne comprenait pas encore toute cette histoire mais accepta et pu tout de même dire au revoir à son namoureux, lui laissant alors un de ses accessoires pour cheveux : une barrette avec une fraise dessus. C’était son préféré et elle savait qu’elle ne pourrait pas l’oublier comme ça. Elle pleura et monta dans la voiture, faisant un dernier signe de la main à Akashi.

Arrivée à Ginza, un quartier luxurieux et pleins de gens riches, Lisa se fit une nouvelle vie, des nouveaux amis, et apprit à vivre autrement, avec beaucoup d’argent et toujours des réponses positives à ses caprices. Elle cumula vite les petits copains, restant sage jusqu’à l’âge de ses treize ans. Vous me direz que c’est jeune ! Oui, mais elle s’en fichait pas mal et elle ne pensait qu’à une seule personne à chaque fois : Akashi. En huit années, elle ne l’avait pas oublié et gardait toujours avec elle le badge qu’il lui avait offert ce jour là, quand elle lui avait donné sa barrette fraise. Elle souriait à chaque fois qu’elle le regardait et le regardait au moins une fois par jour.

A l’école, ses notes se dégradèrent un peu, sans plus, car elle préférait sortir avec des amis plutôt que de faire ses devoirs. Elle ne pensait principalement qu’à être belle, qu’à plaire aux autres et à se faire connaitre. C’est en arrivant en première année de Lycée que la jeune fille eut la bonne surprise de retrouver son amour de jeunesse. Elle le reconnu simplement quand il rangeait ses affaires une fois à la fin du cours, quelque chose tomba de son sac et elle le lui ramassa. Cette chose, ça n’était pas sa barrette mais une photo d’eux deux quand ils étaient plus petits. Elle hésita un instant et lui montra le badge étoilé attendant la barrette qui arriva peu de temps après et lui sauta au cou pour l’embrasser mais ce dernier n’était pas seul et quand sa petite amie vit la scène, elle fit une belle scène de jalousie.

Vous connaissez maintenant Lisa, elle aussi est jalouse et n’aime pas qu’on lui résiste, aussi, elle alla draguer un de ses sempai pour sortir avec lui voir comment réagirait le jeune homme. Celui-ci cassa avec sa copine pour revenir vers elle mais Lisa le rejeta comme il l’avait fait et depuis, tout se passe ainsi. Quand l’un est en couple l’autre ne l’est pas mais cherche quelqu’un pour rendre jaloux l’autre qui fini par rompre et faire de même. Il leur arrivent de temps à autre de se retrouver, en couple ou non, et de s’envoyer en l’air comme il se doit parce qu’on ne résiste jamais bien longtemps à la personne qu’on aime.

A ses 18 ans, sa mère lui avoua une chose qui la perturba énormément : la réalité sur sa mère, la réalité sur cette femme de la clinique, et Lisa du prendre le temps de digérer la nouvelle. Certes elle n’avait pas eu tous les détails, mais elle savait à présent que sa mère n’était en réalité que sa tante et donc son père son oncle. Il y eu un gouffre dans sa scolarité, restant plus d’un trimestre à sécher régulièrement et à voir ses notes dégringoler. Elle se reprit enfin en main, ayant pleuré pendant trois bon mois, et reparti sur un bon pied, ou presque. Elle continua de sécher quelques cours, une fois de temps en temps, pour passer une après midi par ci par la avec ses amis.

Aujourd’hui, la jeune femme à 20 ans et vit seule dans son appartement 2 pièces d’une soixantaine de mètres carrés dans le quartier de Ginza tandis que ses parents on déménager dans la ville natale de son père. Elle vit bien, seule, se couche quand elle le veut, sait cuisiner et surtout aime cuisiner, peut dépenser son argent de poche dans tout ce qu’elle veut vu que l’appartement est tout frais payé par ses parents. En deuxième année de prépa Littéraire, elle à rejoint le club de majorette depuis son entrée au Lycée et ne l’a jamais quitté. Et évidemment, elle court toujours après les hommes et surtout après un homme, qu’elle aura peut être un jour.

Le joueur
Prénom / Pseudo : Lisa, je reste éternelle /pan/
Age : 23, toujours pas vieilli (enfin, si, j'ai pris un an ok ...)
Ancien ou nouveau ? très très ancienne ? ^^
Comment avez-vous connu le forum ? Oula, ça remonte à loin !!
As tu bien lu le règlement ? suis-je vraiment obligée de le mettre ? xD


Dernière édition par Lisa Miyasaki le 03.11.14 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 809
• Yens (¥) : 17
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Lisa Miyasaki - une croqueuse d'homme ?   09.10.14 14:36
Hey hey Smile

Pour moi tout est bon, sauf le nom de ton perso qui est différent de celui de la fiche ... xD

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Lisa Miyasaki - une croqueuse d'homme ?   09.10.14 20:07
Loool pardon... Met Lisa Miyazaki stp. De toute façon pas de validation avant la réponse de Saito et mon message explicatif de mon départ Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 809
• Yens (¥) : 17
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Lisa Miyasaki - une croqueuse d'homme ?   21.10.14 15:38
Tu es validée.

Tu seras ajouté au club de majorette quand celui-ci sera créé o/
Faut que je regarde où est la demande ? Je l'ai pas vu dans les demandes d’échange de points ^^"

Ton logement est ici, à Ginza.

Amuse toi bien avec ce nouveau personnage o/

Je te supprime Lisa Haruna dans la foulée (à 269 points de pop' si besoin du chiffre pour le club de Majorette xD).

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lisa Miyasaki - une croqueuse d'homme ?   
Revenir en haut Aller en bas
 
Lisa Miyasaki - une croqueuse d'homme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: