Partagez | 

 Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!   26.08.14 5:04
Katherine Sharp

Nom : Sharp
Prénom : Katherine (Kate pour les intimes)
Age : 18 ans

Nationalité : Américaine
Orientation sexuelle : Demande-le moi directement Darling, si tu ôses ♥

Groupe : Me, myself and I

Classe : 1ère prépa scientifique
Club : Capitaine des majorettes (recrutement de membres prévu)
Situation financière : riche, riche, riche
Baito / Fonction : Queen K et garce à temps plein
Logement : Interne pour le moment.

Personnage de l'avatar ? Original de Takenaka sur Zero Chan.

Keep a secret ? Oh mais les petits secrets, j'en ai plein, évidemment... mais bon puisque tu insistes, autant que je t'avoue le principal: mon demi-frère a été condamné pour homicide avec préméditation... Alors que c'est moi la coupable. Et je ne regrette rien.

En apparence je suis ...
Ce que tu vois ne te suffit donc pas? Tu n'es quand même pas aveugle, si? Bref, peu importe, c'est bon je vais me décrire. Lis attentivement et imagine si tu veux...mais pas touche.

Je suis de taille moyenne, mais ici, 1m75 est sans doute très grand pour une fille. Je n'ai aucune raison de me plaindre de mon apparence et pour cause, j'en prends soin. Mes cheveux sont châtains et prennent de délicieux reflets caramels au soleil. C'est leur couleur naturelle et après tout, pourquoi les teindre? Aucune envie de ressembler à une de ces poupées blondes écervelées, quand au noir, trop terne pour moi, le rouge trop vulgaire, le rose... bon dieu, mais est-ce seulement une teinture à proprement parler? Ici oui, visiblement, mais pas pour moi en tout cas. Je ne vais pas perdre mon temps à te décrire mon visage, débrouille-toi pour m'admirer une fois si tu as la chance de me croiser dans les couloirs, j'ai les yeux noisettes, quand à mes lèvres... Ça c'est pour les privilégiés, laisse tomber. Bien sûr, il y a ce que la nature nous donne, mais encore faut-il savoir l'entretenir. Cette peau parfaite et ce teint de rose, c'est pas en se vautrant devant la télé à s'enfiler des cochonneries qu'on l'obtient, et si tu es sage, je pourrai peut-être partager quelques secrets de beauté avec toi. Pour ce qui est de mon style vestimentaire, il est classe, parfois provoquant. En fait, puisque tu veux le savoir, quand c'est pour une grande occasion ou simplement quand l'envie m'en prend, je fais mes vêtements sur mesure, selon mon propre modèle. Cependant, je manque souvent de temps et d'envie alors en général je transmets les croquis à Kyô, mon styliste. Retiens juste que mes habits sont toujours choisis avec goût, jusqu'à la nuisette. Enfin quand j'en porte.

Et à l'intérieur ...
Mon caractère? Cette présentation devient épuisante à la longue, tu comptes écrire un article sur moi ou quoi? Tu travaillerais pas pour TheWatcher? Quoi, pourquoi tu ne dis rien? Tsss... rum, donc, mon caractère. C'est simple, l’essentiel se résume à ceci: Je m'aime et j'aime me faire plaisir. Bien sûr mon plaisir peut englober beaucoup de choses, ça va d'un délicieux cupcake sur la terrasse d'un café en agréable compagnie, à la fiesta sur la plage au coucher du soleil... Je n'ai qu'une vie après tout, j'en profite, et je ne laisse personne se mettre entre moi et ce que je veux. Oh je te vois venir, tu te dis probablement que je suis le parfait exemple de la gamine pourrie gâtée et capricieuse, née avec une cuillère en argent dans la bouche et persuadée que le monde tourne autour d'elle...

Et tu as raison. Ça te pose un problème? En fait non, ne réponds pas, ton avis, je m'en fiche éperdument. Et sache pour ta gouverne que je n'estime pas que le monde tourne autour de ma personne...mais POUR moi. D'ailleurs, si tu veux vraiment te rendre utile, tu connaitrais pas un club qui passe de la musique latino dans le coin? J'adore leurs danses, elles sont tellement sensuelles... Tu n'en connais pas? Pfff... décidément je perds mon temps, c'est scandaleux...

Once upon a time ...
Mon histoire commence comme un conte de fée, et durant toute mon enfance j'y ai cru. C'était rassurant, un peu comme la petite veilleuse qu'on allume la nuit pour chasser l'obscurité et se convaincre qu'on ne craint rien tant que sa lumière nous réchauffe. C'est ça l'enfance après tout... mais vient un moment où on arrête d'y croire. Et ce jour-là on grandit.
Mais commençons par les présentations, j'ai pas envie de me répéter, je perds déjà assez de temps comme-ça.

Ma mère, Sawako, est née d'une mère japonaise et d'un père américain. Malgré le divorce dit inévitable de mes grands-parents, elle est restée aux Etats-Unis. Heureusement, sinon elle n'aurait jamais rencontré mon paternel. Une rencontre ordinaire, la jolie femme de chambre de l'hôtel qui tombe sous le charme du bel homme riche qui rentre le matin et ne sait plus où est sa chambre... "Coup de foudre à Manhattan", ça te parle? Bien, c'est à peu près ce qui s'est passé si on ne tient vraiment compte que du résultat: la jolie Sawako a épousé le grand Deacon Sharp, directeur PDG de l'entreprise SharpCosmetics®. Seul bémol dans ce conte de fée moderne? Monsieur Sharp, la trentaine bien entamée, avait une femme, et un fils, accessoirement... Enfin, une femme vite transformée en ex-femme, quand au fils, Mike, il resta vivre avec sa mère, ne venant que de temps en temps certains week-ends. Il devait avoir 5 ans quand je suis née.

Une belle et joyeuse famille, enviée par les voisins, jalousée par les mauvaises langues. On était un modèle pour beaucoup, mais quand je fus enfin en âge de comprendre, j'ai pu voir au-de-là des paillettes, au-de-là des soirées mondaines, des croisières, des bijoux et des villas en bord de mer. J'ai pris conscience de l'arrière goût amer de ces richesses dès la fois où ma mère est venue se réfugier dans ma chambre, la lèvre fendue et en larmes. Les problèmes de couples sont partout, que vous soyez riches ou pauvres, on a tous la même réaction devant la maltraitance conjugale: on ne dit rien pour sauver les apparence et continuer de croire que les cours instants de répit sous les projecteurs englobent le bonheur d'une vie. Enfin le "on" ne me concernait pas. Je n'étais plus une gamine, à l'âge de 13 ans il y avait longtemps que la veilleuse dans ma chambre s'était éteinte, faisant place à une obscurité qui dévorait de plus en plus mon quotidien. Et il n'en était pas question. J'ai choisi la lumière, à cette époque et encore aujourd'hui. De toute façon, l'obscurité ne représente aucun attrait, aucun intérêt, tu peux y mourir, personne ne le saura jamais. Non, je suis importante... d'ailleurs, tu veux bien presser l'interrupteur? Je trouve toujours ça dérangeant, le coucher du soleil. Il fait pas encore nuit, mais plus tout à fait jour, je déteste ça, l'aube par contre...

Bref, arrête de me regarder avec ces yeux de merlan frit et prends tes fichues notes, on va pas y passer la nuit!

Bien sûr, tout cela n'a pas empêché que ma vie sociale prenne son essor, il faut savoir faire la part des choses si on veut garder le contrôle de sa vie. En cours, ou avec mes amis, je restais Katherine Sharp, "The Ice Doll" pour certains, mais l'invincible pour tous. Garder le contrôle, tu te souviens? Eh bien c'est ce que je faisais. Il n'était pas question de finir comme ma mère, à l'état de serpillière. Je suis pas une sainte, mais je ne l'ai jamais caché. Le monde est ainsi fait, il y a les gagnants, et les perdants. C'est tout, pas de position intermédiaire, peu importe nos espérances utopistes. Moi je sais que je suis une gagnante, je l'ai toujours su, beaucoup l'ont découvert progressivement. Il en faut si peu pour mettre le monde à genoux quand on sait où frapper. Une liasse de billets verts et quelques sales petits secrets peuvent ternir une réputation à vie et en ce monde, qui contrôle ta réputation, te contrôle toi. Plus tu as de marionnettes et plus le jeu devient facile, presque inintéressant. C'est lassant de gagner parfois, on a besoin de nouveaux challenges dans la vie... Et j'en ai vite trouvés.

Un après-midi j'ai découvert mon demi-frère à farfouiller dans le bureau de mon père, à la maison. Ça faisait au moins un an que je ne l'avais plus revu, il ne venait plus qu'occasionnellement désormais, il avait sa vie après tout, à 18 ans révolus. Mais il ne semblait pas trop en forme. Mike avait maigri, son teint était blafard, ses cheveux ternes... mais c'est surtout les marques sur ses bras qui m'ont interpellée. Mike se droguait et venait tout bêtement chercher encore de l'argent pour se payer sa dose. Rien de nouveau sous le soleil californien en soi, c'était monnaie courante chez pas mal de mes amis. Je t'épargne les gémissements et les cris de mon pauvre frère alors que ma mère tente de le ramener à la raison jusqu'à l'arrivée de notre père, ce n'est ni intéressant, ni franchement important. Là où ça le devient, c'est que ça a fini par dégénérer. Après avoir distribué sa ration de coups dans la maison (répartis équitablement entre nous, comme-ça il n'y a pas de jaloux), mon père décide de repartir (sans doute chez une de ses maîtresses, mais qu'importe, tant qu'il nous fichait la paix pour la soirée). Mais à peine est-il dans sa voiture décapotable, PDG l'oblige, que Mike tente de lui barrer la route, debout devant la voiture. Mais bon rien n'y fait, avant que ses cris et supplications ne réveillent tout le quartier, mon père tourne le contact, bien décidé à partir, obligeant Mike à se mettre sur le côté pour ne pas finir en crêpe... et c'est alors que j'ai remarqué pour la première fois la bouteille que mon frère tenait dans sa main.

La suite s'est passé assez vite et j'ai tant répété l'autre version aux flics, que moi-même il m'arrive de douter de la véracité de ce souvenir. L'ordre est confus mais... d'abord mon père a appuyé sur l'accélérateur, la bouteille dans la main de mon frère a pris feu, mais il n'a pas osé bougé. Alors je l'ai saisie, et l'ai lancée de toutes mes forces en direction de la voiture qui s'éloignait dans l'allée, le moteur vrombissant . L'explosion fut assourdissante. J'avais déjà entendu parler des cocktails Molotov, mais de là à en utiliser un en vrai... Tout ce que je savais c'est qu'une fois le torchon allumé, il fallait absolument s'en débarrasser au plus vite. Eh oui, parfois les cours de chimie se révèlent utiles dans la vraie vie...

Cette nuit-là, mon père est mort. Quand à Mike, il était trop obnubilé par le manque pour comprendre vraiment ce qui s'était passé. Je lui ai donné de l'argent en attendant les flics, et l'instant d'après, mon frère était déjà loin. "Mike a jeté la bouteille puis s'est enfuit." Telle est la phrase par laquelle ma mère a accueilli la police. Je n'ai pas démenti. Pourquoi l'aurais-je fait? Ils ont trouvé Mike, complètement shooté et l'on embarqué, puis jugé et condamné. Fin de l'histoire.

Mon geste nous a été plus que profitable. Ma mère a hérité de la direction de l'entreprise SharpCosmetics®, ainsi que d'une grande part de la fortune de mon père. En ce qui me concerne, j'ai préféré quitter les Etats Unis après cet incident, besoin de changer d'air, et puis rien ne me retenait vraiment en Amérique, enfin, rien qui ne soit pas matériel, donc facilement remplaçable. Avec l'accord de ma mère, je suis partie vivre dès mes 16 ans au Japon, chez ma grand-mère maternelle qui tient une station thermale en banlieue de Tokyo. Mon inscription à Seika était inévitable je dirais, étant donnée sa renommée. Même si j'ai manqué la rentrée officielle et le voyage de peu, je compte bien ajouter cette école à ma liste de conquêtes. La découverte du Watcher fait partie de ces imprévus qui ont le don de me plaire... Je lis fidèlement dès le départ chacune de ses rumeurs et avec le temps qui passe, ma curiosité à son sujet ne fait que s'accroître. Qui est-ce? J'aimerais tant le savoir. Un individu bien mystérieux, ingénieux, audacieux, admirable. Un exemple de perspicacité pour nous tous... non?
Pffff... De toute façon, ce n'est pas comme si je m'attendais à ce que tu saisisses les enjeux de son rôle avec ton crâne de piaf, mais fais juste l'effort d'imaginer un instant que cette école soit une pyramide, tu y arrives? Qui penses-tu se tient à son sommet? Bien sûr que non! Le pouvoir du directeur n'est que purement administratif, le vrai pouvoir ne tient pas sur une pille de paperasse signée.
Non. La force physique non-plus n'a auccun rapport là-dedans. Tu peux être le numéro 1 en sport et pourtant compter parmi les faibles. L'intelligence est un atout mais ça ne suffit pas... Très bien, je vais te répondre parce que je sens que tu t'enfonces là.
Le vrai pouvoir à Seika no Gakuen est l'Information avec un grand I. Et le maître... et oui, celui qui la possède: TheWatcher. Il est au sommet de la pyramide évidemment et se voit avec chaque jour qui passe élevé au rang de dieu, de roi. Tout le monde en palre et le craint. Il est magnifique...
Et moi je compte bien devenir sa reine.

Tu vois, c'est simple, je fais partie des gagnants, car je finis toujours par obtenir ce que je veux, et tu sais pourquoi? Parce que des perdants contribuent généreusement à mes victoires. Maintenant, si tu n'as rien d'autre à me demander, je te laisse, mais parle de ça à qui que ce soit, et je me ferai un plaisir de te compter parmi les perdant, quand j'en aurai fini avec toi. Tu as compris, il faut être sage. C'est toujours plus agréable d'être de mon côté, tu le comprendras bien assez tôt.



Allez, bye bye Darling! ♥


Le joueur
Prénom / Pseudo : Appelez-moi  "Sa Majesté Kate" /PAN/ (ou Sky)
Age : 22 ans
Ancien ou nouveau ? huhu une habituée, en tout cas
Comment avez-vous connu le forum ? The Watcher m'a guidée
As tu bien lu le règlement ? Pamplemousse


Dernière édition par Katherine Sharp le 30.07.15 15:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 206
• Yens (¥) : 164
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!   31.08.14 13:05
Coucou ma belle, je viens te faire une pré-validation ♥

Il y a quelques fautes dans ta présentation, mais rien de bien grave je dirais, mais fait bien attention à l'avenir.

Ensuite, pour la présentation en elle-même, j'aime beaucoup, il me semble pas qu'il y ai de problème si ce n'est sur le fin, j'ai pas compris.

Depuis quand exactement elle est à Seika? Si c'est depuis son arrivé au Japon, dans ce cas là il y a un petit problème par rapport au fait que Tha Watcher n'est apparut que l'année qui se déroule en ce moment. Bref, en soi moi j'ai pas trop compris et même en relisant plusieurs fois j'y arrive pas :/.

Bon, soit, c'est tout ce que j'avais à dire, un admin devrait passer derrière moi et corriger s'il a des doutes. (Enfin...)

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗




Je cause en #000099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!   01.09.14 7:58
/bitch mode ON/ Cool "Tiens tiens si ce n'est pas ce cher Ludwig! Ravie de voir que tu daignes enfin t'occuper de ma personne, c'est que je commençais à me languir de toi!" ♥️

^^' oui, pour les coquilles qui trainent je vais me relire ça m'apprendra à rédiger ma fiche à 5h du mat' xDD
Concernant TheWatcher, c'est modifié ^^ c'est que je croyais qu'elle était là depuis plus longtemps que ça la tête à claque
<.< enfin je ne devrais pas parler ainsi de lui, Katherine lui voue une véritable adoration...
Revenir en haut Aller en bas
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 943
• Yens (¥) : 316
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!   14.09.14 17:31
Bon je profite que ce soit toi pour faire ça vite/
Validée
Chambre 5
Prépa S
Me, Myself and I
Groupe : aucun, bientôt club de majorettes
Fiche de perso s'il te plait.

Bisous <3

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!   14.09.14 17:32
Vite fait mais bien fait ! :3 <3
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!   14.09.14 19:37
Merci bien, Mister King, c'est un honneur pour toi Cool
l'attente en vallait la peine hihihi <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!   
Revenir en haut Aller en bas
 
Katherine Sharp - I'm here for the applause, scream baby!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapha Condor - Sharp
» Patrick Sharp
» LIAM SHARP
» Katherine Pierce
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: