Partagez | 

 You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]   09.03.14 18:10
Marylou Hayley Connroy

Nom : Connroy
Prénom : Marylou mais juste Lou me suffit Very Happy
Age : 88 ans, oui ça ne se voit pas, j'ai fait de la chirurgie. Banane, j'ai seulement 18 balais.

Nationalité : 我不是中國人 but I'm English.
Orientation sexuelle : J'aime de tous ^^, non juste  les hommes et les femmes, ne vous imaginez pas que j'aime également les animaux...

Groupe : Me, Myself & I

Classe : 3ème année de Lycée
Club : Club de lecture
Situation financière : Je ne suis ni pauvre, ni milliardaire, j'ai juste de l'argent, ah moins que les sous du monopoly compte ? o_O
Baito / Fonction : Sans travail mais je n'en recherche pas...
Logement : Pensionnat u_u

Personnage de l'avatar ? Original by Kristina webb

Keep a secret ? Je vends des produits pas très Chrétien comme de la beuh ou de la weed...

En apparence je suis ...
I’m so beautiful…or not…
Mon physique est bien, c’est un physique, je ne vous aide pas n’est ce pas. J’ai des jambes, des bras, une bouche, des yeux, des oreilles, des cheveux, un nez, des doigts, des orteils, de la poitrine, un ventre, un coup, un vagin, un c*l (as), des cuisses, des talons, des coudes, des joues… Bref, je suis un Homme avec un grand H, parce que sinon  je suis bien une femme. Mon physique est tout ce qu’il y a de narmol. Plutôt grande, un mètre soixante dix, je ne suis pas très musclée, je l’avoue, le sport ce n’est pas trop pour moi… Mais plutôt bien foutu quand même, je n’ai pas énormément de graisse même presque pas, pourtant je me goinfre mais je suis le genre de personne trop chiante qui quand elle mange ne grossi jamais. En tout cas j'ai tout ce qui faut là où il faut. Je suis châtaigne, ça se dit ? ô_O avec de beaux reflets blonds ou roux, ça dépend...c’est d’ailleurs bizarre ça… :xMon visage est celui d’une néphilim (ange déchu pour ceux qui ne connaissent pas) mais avec un côté assez mystérieux qui donne envie de me connaître, Why ? Euh… I dont know. J’ai peut-être trop de charme, aha, non ce n'est pas possible, je fais parfois un peu insociable avec mes livres. Mes yeux c’est, je crois ce qu’il y a de plus beau chez moi, ils sont bleus azur/gris, et leur teinte change en fonction de la température et de la lumière, c’est trop classe. Ma bouche, bah c’est une bouche avec une langue, des dents alignées, des lèvres charnues et quand je souris deux fossettes qui se forment ce qui fait de mon visage de femme, un visage enfantin. Mes vêtements, ils correspondent un peu à ma personnalité, mais j'avoue avoir une préférence pour les robes, les jupes ou encore les shorts.

Et à l'intérieur ...
I’m strange, you must know that…
Moi ? JE M’EN FOUTISME ? Pas du tout ! Enfin, un petit peu, légèrement beaucoup même. Non, quand quelque chose m’est important je m’en fous pas, mais j’avoue être un peu une snobeuse. Mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, je n’aime pas avoir plein de bestfrieeennnds, c’est tellement ennuyant… Ce que je veux moi, c’est des compagnons, tous différent de moi, c'est-à-dire normal. Je suis normal au fond, non peut-être pas, enlevez-vous l’idée que je sois normal. Niveau caractère, je suis genre la fille ultra compliquée et niveau personnalité eh…bien j’ai ce qu'il faut. Je suis assez fière de moi car finalement je ne suis pas si chiante, plutôt mature mais ce qui me rend si spécial, c’est ma façon d’être, je suis une grosse flemmarde, une briseuse de règles (pas celles des filles, hein ? !) et malgré le fait que parfois je suis un peu un garçon manqué, j’ai un petit cœur, petit mais pleins de places comme le sac de Marry Poppins. Fumeuse ? Oui, de tout ! Buveuse ? J’aime bien ça en soirée, mais ce n’est pas trop mon délire. J’aime traîner,  photographier, lire, LIRE ? Moi, lire, ça vous surprend n’est ce pas ? Comme tout le monde j’ai mes moments de solitude et je les passe en compagnie des mes livres. Sachez que si vous me lâchez dans une librairie vous ne me reverrez pas de sitôt… D’ailleurs c’est grâce à mes bouquins que je peux vous sortir des mots ou des répliques que vous-même vous ne connaissez pas, mais j’évite car c’est trop bizarre... Imaginez-vous dans une salle de cours, votre stylo tombe et vous dîtes : « non, de pâle sans bleu, mon stylo a chut. C’est bigre de ma part… » Parfois je m’étonne moi-même. Ma réputation ? Je crois que c’est bien le premier truc dont je m’en contrefous, sérieux à quoi ça sert, si vous m’aimez pas, bah tant pis, si vous me trouvez bizarre, alors c’est que toi, tu es trop ennuyant : « boring ». Et puis si j’en avais quelque chose à faire, je serais hétérosexuelle… C’est bizarre pour une fille comme moi, aimer les garçons mais également les filles, si vous me posez la question un jour je vous répondrai surement : « je ne sais pas, les deux c’est différent mais franchement qu’importe, tant qu’il ou elle me plaît. » Je suis souvent indécise mais pour ce qui est de l’amour, je m’en fiche pas mal. J'suis plutôt rancunière et têtue, mais pour être rancunière je crois qu’il n’y a pas pire que moi, même si on dit souvent : « on trouve toujours pire. » J’aimerais bien trouver pire… Je ne suis pas possessive ni jalouse, ou quand je le suis c’est qu’il faut me pousser à bout, j’aime être libre : « I'm Freeeeeeeee ! ♫♪ » donc, avec moi vous êtes également libre. Qu’on m’ordonne quelque chose. Hors de question, la seule personne qui m’ordonne quelque chose c’est bien moi, ma vie y’a que moi qui aie les reines donc pas touche!

Once upon a time ...
Des éclats de rires et des cris, de l'adrénaline et de la sueur ; de la fatigue et de l'envie, des sourires et de la peur. Le corps qui frémit, le coeur qui bat à cent à l'heure. Et quand on croit que c'est finit...il y en a encore.

Première bouffée, première histoire. Comme les plus grands génies de la littérature, je pousse de temps à autres mon talent bien moins certain que celui des autres. Première bouffée, premier souvenirs. Et ça y est, la plume roule sur le papier, entre les lignes ; et l'encre marque la page. J’y écris tout ce que la fumée me dit, juste l'odeur sucrée pour te guider. Ne plus penser à rien, laisser ma main bouger toute seule. J’ai tellement l'habitude de le faire. J’ai tellement cette habitude que je la perds. Je me perds. Mon esprit revient, il n'est pas parti aujourd'hui. Il est resté, ici, bien installé au creux de ma tête. Et ma plume freine.

Ce n’est pas ce que je veux qui vient, mais de simple souvenirs…

C’était il y a 18 ans…

Je suis donc née un certain 4 mai en Angleterre. Ma mère Hayley James Connroy m’a un jour dit : que mon prénom Marylou venait de mon père quand il m’a entendu rire, un rire tout joyeux, m’a-t-elle dit. Si vous ne l’aimez pas, allez donc vous plaindre à lui…ou pas… C’est ainsi que j’eus le nom de Marylou Hayley Connroy. Quand j’étais encore gamine, j’ai eu une vie tout à fait normale, j’allais à l’école, j’étais plutôt douée d’ailleurs. Je mettais également inscrite dans un club de danse et très tôt je commençai à enchaîner les galas. Lors de mon entrée au collège, je me suis beaucoup renfermée sur moi-même et j’ai commencé à être passionnée par la lecture. Mes parents ont voulu apporter leur aide à ce mystérieux renfermement et ils ont pris la décision de déménager. Ce qui m’a le plus surpris c’est qu’ils n’ont pas choisi n’importe où, le Japon, des gens normaux déménageraient dans leur pays ou des pays voisins mais pas à l’autre bout du monde. Cela m’a beaucoup affecté et j’ai mis pas mal de temps à m’habituer. Je continuais la danse, toujours étant une bonne danseuse par contre les cours commençaient à devenir lassants. Je me suis donc distraie d’une autre façon; la fumette. En fin de collège j’ai commencé à fumer mais seulement une ou deux clopes par mois, quand on m’en proposait une. Au lycée, j’ai commencé la photographie m’ouvrant de plus en plus au monde et ayant arrêté toutes oppositions envers mes parents. Je continuais toujours à fumer même un peu plus et à danser également. Je mettais fait énormément d’amis, et mon caractère étrange commençait à apparaître. Je travaillais toujours en cours mais je faisais que le minimum, histoire que je réussisse mon année. Bref, je menais une vie convenable avec une famille adorable qui était toujours là pour moi.

Mais l’année de mes 17 ans fut différente, une année difficile. C’était exactement le 5 octobre, avec mes parents ont rentré tout juste d’un gala de danse. Il n’était pas comme tous les autres à Yokohama mais à Tokyo, la route de retour fut donc plus longue ce soir-là. Et ce soir-là, ce fut la fin, la fin d’une vie de bohème, d’une vie heureuse… Alors qu’on traversait un carrefour *l hate the crossroads*, un camion à toute vitesse à droite de nous coupa le feu tricolore. C’est à ce moment-là que tout a dérayé, au départ j’ai cru que c’était un mauvais cauchemar. Je m’étais retrouvée au milieu de la route, un mal de crâne incroyable et j’avançai sans comprendre où j’étais vraiment. Pas loin, tout un rassemblement de voiture avait bouché la route, il y avait également énormément de sirène et de lumière qui n’arrêtait pas de tourner. Je m’approchais peu à peu, puis au fur et à mesure j’apercevais quelques débris de camion par là et de voiture par ci. Plus je m’approchais, plus je sentais mon cœur se serrer dans mon corps. Je voulais demander ce qui se passer, mais personne ne me répondait. Puis, soudain, quelque chose attrapa mon regard. La sueur commençait à couler sur mon front, je commençais à trembler et quand enfin je me trouvais à côté de ce qui n’arrêtait pas de me perturber, je crus perdre l’usage de mes jambes… À côté de moi, se trouvait, moi, mon corps, ensanglanté et je vis à côté mon père, et ma mère, qui se faisait recouvrir d’une couverture. Je compris à ce moment tout ce qui s’était passé… Ma mère, mon père et puis moi, c’était la fin. Le trou noir total…

Après un long sommeil de huit mois, mes yeux s’ouvrirent enfin, je ne comprenais pas pourquoi je me retrouvais dans ce lieu blanc, mais le lit inconfortable sur lequel j’étais installée me fit comprendre que j’étais réellement vivante. Je fus triste de ne trouver personne à mon chevet pas même un bouquet de fleurs mais ce sentiment se dissipa peu à peu. Malheureusement, mes souvenirs n’étaient pas restés à mes côtés, les médecins disaient que j’étais amnésique mais que cette maladie partirait au fur et à mesure. A vrai dire, je ne voulais pas trop récupérer mes souvenirs, tout ce dont j’avais besoin de savoir je le savais. J’étais désormais orpheline…

Finalement l’hôpital me laissa sortir après deux mois de rééducation. Désormais sous la tutelle de Isac et Misaki Taïga, deux personnes très riches, m’adoptant et m’acceptant sous leur aile. J’allais maintenant dans un lycée à Tokyo. Je fis comme si de rien été, mais pourtant je sentais ce vide, ce vide dans ma poitrine et plus ce sentiment se faisait grand et plus les souvenirs remontèrent à la surface. La tristesse m’envahissait… Je ne trouvais aucun moyen d’y échapper pourtant j’essayais plein de méthodes mais en vain. Les unes plus folles que les autres et finalement même la cigarette ou les produits hallucinogènes ne me permettaient pas d’oublier ce passage de mon passé. Je fumais énormément beaucoup, traînant dans les plus mal famés des quartiers à boire ou à me faire des amis tous drogués…

Puis, un soir alors que la fête était finie, je rentrai tard dans cette maison de richou mais à ma grande surprise Isac et Misaki étaient là, assis dans le salon à m’attendre. Voyant ma tête, j’eus le droit à un sermon, mais finalement, on discuta, je pus me confier à eux comme si ils avaient été mes vrais parents et comprenant ma peine ils prirent une décision pour mon bien. Ils m’inscrire donc à Seika, une école très réputé qui coute extrêmement chère.

Cela fut dur au début puis finalement je m’y suis habituée, retrouvant mes livres et peu à peu ma joie de vivre, mais pourtant malgré ce que j’étais devenue, j’allais tous les mois au cimetière déposer un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur sur la tombe de mes parents…


Et avec ça, je patiente, car j’attends le renouveau aussi. Je l'attends, l'attends, l'attends ... Et la cendre tombe doucement. Bientôt il ne restera plus rien.

Le joueur
Prénom / Pseudo : On ne m'appelle pas...
Age : Tous les ans il change donc inutile de vous le donner.
Ancien ou nouveau ? Euh...c'est une question piège ? :0 Je suis nouvelle...
Comment avez-vous connu le forum ?Il était une fois, une charmante princesse qui s'ennuyait car elle attendait son prince charmant. Elle s'ennuyait tellement qu'elle eut envie de faire un tour au village Ordinateur. Là-bas, elle y rencontra, pleins de forum mais l'un l'attira plus que les autres et elle tomba amoureuse de sa fondatrice (je ne suis pas amoureuse de la fondatrice), ils eurent donc beaucoup d'enfants (♀+♀ = enfants ??? o_O) et vécurent heureuses jusqu'à la fin de leur jour !
Revenir en haut Aller en bas
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 397
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]   15.03.14 13:15
Bonjour et bienvenue,

Pour être valide, le visage de ton personnage doit apparaître sur l'avatar. Merci d'en choisir un autre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]   16.03.14 12:39
Celui là est mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 397
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]   18.03.14 10:18
Oui, merci. Désolée du temps de réponse, mais je n'ai pas internet en ce moment. Je te valide ce midi au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSaitô HibikiLégende
• Messages : 1170
• Yens (¥) : 268
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]   19.03.14 13:58
Bonjour
J'ai été tiré de ma retraite secrète pour l'occasion.
Tu es donc validée !

Tu es donc dans la 3° année.
Note qu'il n'y a pas de club de lecture.
Je peux enregistrer ta demande de création de club si tu le désire, mais cela demande des points de popularité et deux personnes pour en ouvrir un.
En attendant, il faudra que tu choisisse un autre club pour ton personnage, désolé.

Côté logement, tu es chambre 13 avec Alois Lister !

N'oublie pas de passer dans ton profil pour générer ta carte ID et lier ta fiche dans ton profil.
En cas de question, je suis à ta disposition.

Bienvenue =)

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]   
Revenir en haut Aller en bas
 
You ! Me ? :o You are so strange... Oh, just that, no problem ;) [Finish]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» You met me at a very strange time of my life. |-| w/ Harley Teller
» STRANGE/ COMICS/ BD SUPER-HEROS EN GENERAL
» * Strange Scotland •• Time OF Maraudeurs
» Iron maiden Strange World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: