Partagez | 

 Axel De Lukas - Bonjour à tous ♪ [Terminé... normalement.]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Axel De Lukas - Bonjour à tous ♪ [Terminé... normalement.]   23.02.14 20:18
Axel De Lukas
Nom : De Lukas
Prénom : Axel
Age : 16 ans
Nationalité : Mon père est 'ricain, et ma mère est italienne. Donc ça fait que j’suis… américo-italien ?
Orientation sexuelle : Je te laisse deviner ? Bon, ok… Hétéro, jusqu’à preuve du contraire.
Groupe : Moi ? Chui intelligent, wesh ! Ah, c’pas comme ça qu’il faut faire ? "The smart ones"… Ah, ça fait tellement prétentieux que ça a l’air fun !
Classe : 1ère année
Club : Théâtre, celui qui s’appelle "Behind the mask" (Yep, parce qu’en Anglais, c’est encore plus classieux !)
Situation financière : « Niveau de vie confortable » J’ai plein de thune, depuis que j’ai manipulé ma mère ivre pour lui soutirer de l’argent. Pas la peine de me regarder comme ça, c’est justifié ! Et puis, c’est mieux que de finir dans des bouteilles de vodka, crois-moi.
Fonction : J’en aurais une quand j’en aurais compris l’utilité.
Logement : Interne. Dis-moi, le pain est gratuit ici ?

Personnage de l'avatar ? Touya, de Pokémon Blanc & Noir.

Keep a secret ? Mes secrets en quelques lignes ? Oula. Mon père a détruit la famille pour se taper sa secrétaire, ma mère est devenue une alcoolique névrosée, mon meilleur pote s’est fait sauter la cervelle, et j’ai fini dans un hôpital psychiatrique pour dépression nerveuse. Ça te va ?

En apparence je suis ...
Tu regardes la photo, et hop-là, tu sais à quoi j’ressemble. Quoi ? 5 lignes entières ? Bon…
Je suis châtain et j’ai des yeux bleus. Si si, j’te jure. Combien je mesure ? On est chez le médecin ici. 1 mètre et des bananes. Bon, d’accord… 1 mètre 67.  Tu m’excuses, je reprends ces chiffres pour les glisser sous le tapis, maintenant. C’est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air, j’t’assure. Bon, à vrai dire, je suis pas bien musclé non plus. Moi, c’est plus le genre « je mange que dalle, je fais pas de sport », donc c’est un peu normal.
C’est bon, ça fait 5 lignes maintenant ? Cool.

Ah ouais, mais ça fait un peu court si on compare au caractère. Faut bien que j’étoffe un peu.
Devine quoi. J’ai des doigts. Quoi ? On sait jamais !
Ah, un truc sérieux ? Plus compliqué que toi, c’pas possible. Bon, c’est vrai que des fois, quand je souris, je peux paraître innocent. Même si c’est pas volontaire. Non, je ne suis pas un génie du mal manipulateur qui cache ses sombres desseins derrière un sourire qu’il aborde en permanence. Promis ! Comment ça tu me crois pas ? Lis la partie « caractère » pis on s’appelle.

Au niveau vestimentaire, je porte… Ah mais c’est vrai, ici, on doit porter un uniforme. Bon bah voilà, tu sais tout de ce que je porte. En tant ordinaire ? Un gilet bleu, un jean noir, des vieilles converses usées. Être riche, ça veut pas forcément dire s’payer des fringues de luxe. Tu peux pas test, Gertrude !

Et à l'intérieur ...
Qui ? Moi ? T’es en train de me demander quelque chose de difficile, tu sais ! Mais bon, puisque t’insistes…
Je ne me considère pas comme quelqu’un de gentil. Ni de méchant d’ailleurs. C’est beaucoup trop manichéen. Je suis quelqu’un de… « normal ». Je peux avoir des élans de sympathie, mais y a bien des moments où je suis particulièrement irritable – même si c’est déjà beaucoup plus rare. En général, tu me verras soit avec un sourire collé au visage, soit avec un air d’étonnement béat. L’air blasé, c’est pas vraiment pour moi ! Quoi, comment ça c’est trop vague ? Je suis à fond là ! Ah, des détails en particulier ? Mmh, voyons…

Ah, il doit bien y avoir un truc. J’aime bien rendre service aux autres, surtout à mes amis. Je veux surtout qu’ils soient heureux. Parce que quand je les vois en train de pleurer, de s’apitoyer sur leur sort… je ne sais pas, j’ai comme une horrible sensation de culpabilité qui me ronge. Alors si je peux faire quelque chose pour les aider, peu importe les moyens et les conséquences… Je le ferai. Mais en cachette. Faut pas qu’ils le découvrent. On va appeler ça de « l’altruisme » ? Ouaip. Altruisme, ça sonne bien ! On se croirait dans un bouquin, j’t’assure !

Qu’est-ce que j’ai pas encore dit ? Ah, je sais ! Je déteste la solitude. Peut-être parce que mon meilleur ami s’est suicidé ? Et que depuis, il me suit partout où je vais ? Par contre, ne le dis à personne… Ils vont me prendre pour un fou, sinon ! Eh ouais, c’est ça la vie, Ginette…

Once upon a time ...
Je te fais la version courte ou la version longue ?

Version courte : J’ai 7 ans, je vis tranquille, et là BAM ! Mon père décide de quitter ma mère. Bon au moins, comme il était riche, elle a réussi à récupérer la moitié de sa fortune : easy peasy lemon squeezy. Hop, elle commence à boire des litres de whisky, elle sombre dans l’alcool, et je gère notre situation financière.
Enfin... Je décide surtout de ne plus vivre avec elle, et d’aller au Japon pour poursuivre mes études.

Hein ? Cheveu sur la soupe ?

Bah, apparemment, tu préfères les histoires longues… On t’a jamais dit que les plus courtes sont les meilleures ? Ah ? Bon, tant pis. Par contre, si tu lis ces lignes, je préfèrerais que ça reste entre nous.
Cela remonte à quelques années. Mais quelques années qui me reviennent comme des souvenirs lointains…

---
« Choisis ! C’est ta secrétaire, ou moi ! »

Assis tranquillement dans le jardin, je reconnais le cri de ma mère qui retentit dans la maison. Là, je vois la porte qui s’ouvre, et mon père qui s’en va avec une valise à la main.

« Que… Quoi ? Tu la choisis elle ? Mais… Tu peux pas faire ça ! On a un enfant !
- Non – TU as un enfant. J’en ai jamais voulu, moi, de ce gosse ! C’était une erreur MO-NU-MEN-TALE ! »

Oui, ce sont mes parents. Ils ne se soucient pas du fait qu’un gamin de 7 ans soit juste là, à les écouter.

« J’espère qu’elle dira oui, ta poupée gonflable ! Et moi, je comprendrais JAMAIS pourquoi j’ai pas dit NON ! »

Ma mère se précipite dans la maison pour en ressortir avec une batte de baseball entre les mains.

« VIENS LÀ, SALE CONNARD, QUE J’TE FRACASSE LE CRÂNE ! »

La scène s’ensuit avec mon père qui s’enfuit à bord de la décapotable, et ma mère qui brise le rétroviseur, le pare-brise, et pour finir notre famille.
En pleurs, elle lâche sa batte et me câline. Elle me chuchote :

« Oh, mon bébé… C’est pas ta faute si t’as bousillé ma vie… »

---
« Hé, Axel ! Va me chercher du whisky !
- Maman, je pense que tu devrais…
- TOUT DE SUITE ! »


Voilà ce que ma mère est devenue, après le divorce. Une femme désespérée qui a plongé dans l’alcool. Et mon père ? Il s’est empressé de se remarier 3 jours plus tard avec sa secrétaire. Peu importe l’argent qu’il perdait, tant qu’il pouvait « la sauter dans son bureau légalement » - dixit ma douce et tendre maman. D’ailleurs, elle s’est empressée de changer mon nom : elle a carrément voulu que je porte le sien au lieu de celui du « connard qui ne mérite plus de vivre ». Maintenant, je me retrouve sans paternel, avec une mère ivre morte, et enfin, avec une fortune colossale que l’on n’utilise même pas. Sauf dans les boissons alcoolisées.

---
L’avantage quand on n’a plus de famille, c’est qu’on arrête de se focaliser sur sa vie sociale, et qu’on étudie sérieusement. C’est vraiment génial d’être le premier, non ? J’apprends même à parler japonais. C’est trop la classe.
… Ouais nan en fait. Je me retrouve assis, là, dans ma salle de classe, et dans un uniforme collégien. Je gobe simplement tout ce qu’on me force d'apprendre : à avoir des bonnes notes pour avoir une bonne université, à aimer sa patrie... A nous laver le cerveau, en gros. Mais qu’est-ce que je peux faire d’autre, à part…

« Salut ! »

Uh ?

« Ça va ? »

Surpris par cette conversation qui s’apparente plus à un échange sur Skype, je relève la tête. C’est qui lui ?

---
Nathan est génial. En quelques mois, je suis passé du statut "blasé de la vie" à "véritable fanboy". Il m’épate tout le temps. A chaque fois que je parle avec lui, je me sens tellement… vivant. C’est la seule personne à qui j’ai raconté mon histoire, et il est tellement compréhensif.

Stop, je vous arrête, c’était juste mon meilleur ami. Rien de plus. Allez pas vous imaginer des trucs bizarres…

Je viens de passer une journée à Disneyland avec lui. Je crois… que je ne me suis jamais autant amusé !

« Faudra qu’on remette ça ! C’était juste épique !

- Ouais, moi aussi j’aimerais bien revivre ça… Ça a été un des meilleurs moments de ma vie. »

Je le regarde. Il a l’air... ailleurs.

« Hé… Ça va ? »

Nathan relève la tête en souriant tristement.

« Bien, pourquoi ? »

Non. Je sens que quelque chose ne va pas. Et pourtant…

« Bon, si tu le dis… Faut que je me dépêche, sinon ma mère ne va pas hésiter à ressortir sa batte pour avoir sa bouteille de vodka ! On se revoit demain, ok ? »


Il ne me répond pas. Mais, heureux de cette journée, je décide de rentrer chez moi.

---
Je me rends chez Nathan, et là, je vois des tas de camions de police et d’ambulance attroupés autour de sa maison.
Je demande à la vieille dame d’à côté :

« Hey, m’dame, qu’est-ce qu’il s’est passé ?
- Oh, vous n’êtes pas au courant jeune homme ? Une personne s’est donné la mort en utilisant une arme à feu. »


Je ne sais pas ce qui me saisit à cet instant. Le choc ? L’effroi ? Le désespoir ? Ma respiration se fait de plus en plus saccadée, comme si mes poumons viennent d’être compressés par une main de fer.
Je peine à articuler d’une voix intelligible :

« Est-ce… que… vous savez… qui s’est… suicidé ?
- Un jeune garçon, je crois… Inutile de vous préciser que ses parents sont dévastés. »


Autour de moi, le monde s’effondre.

---
« Oh, t’en as mis du temps, pour chercher du cognac ! Allez, donne-moi ça ! »

Je m’assois à côté de ma mère, je décide de prendre un verre. J’en bois un. Puis deux. Puis trois.
Et là, je chiale toutes les larmes de mon corps.

---
J’essaie d’oublier ce qu’il s’est passé, en faisant des trucs inutiles comme aller chercher la pub dans la boîte aux lettres. D’oublier que je n’ai plus rien. De l’oublier lui. Mais… Parfois, c’est comme si je le voyais à côté de moi : son fantôme. Je peux même lui parler. Haha. C’est drôle, maintenant qu’on y pense. Même quand il est mort, il est vivant. Avec un trou sur la tempe.
Une lettre me coupe dans mes réflexions.
Destinataire : "Axel De Lucas".
Expéditeur : "Nathan, qui n’est plus de ce monde".

Je retiens ma respiration avant d’ouvrir cette lettre. Mille questions me parcourent tout à coup l’esprit. Qu’est-ce que cette lettre fout là ? Est-ce qu’il me l’a envoyée avant de se coller une balle dans le crâne ? Et puis merde, je l’ouvre.

« Cher Axel (ça fait un peu trop classe comme ça, mais bon),
Tu dois sûrement te poser plein de questions (et je suis sûr que j’ai raison). Je voudrais juste que tu saches que… si j’ai fait ça, c’est parce que j’ai une bonne raison. En me suicidant, j’enterre avec moi tous mes secrets. Et aussi ceux de ma famille. Alors s’il te plaît : ne vas pas leur parler. Ne te rends même pas à mon enterrement. Non. Même pas. Hey ? Tu m’écoutes (je devrais écrire « tu me lis » en fait) ?
La seule chose dont je veux que tu te souviennes, c’est de savoir à quel point tu as été un ami génial. Je sais, tu penses aussi ça de moi.
P.S. : Ne montre cette lettre à personne.
RIP Moi. »


---
« Bonjour, je peux vous aider ?
- Oui… Ce serait bien. Je crois que je suis en train de faire une dépression nerveuse. »


Je suis dans l’hôpital psychiatrique du coin. Et… j’ai besoin d’aide.

---

« Hé… Ça va ? »

Nathan relève la tête en souriant tristement.

« Bien, pourquoi ? »

Non. Je sens que quelque chose ne va pas. Et pourtant…

« Bon, si tu le dis… Faut que je me dépêche, sinon ma mère ne va pas hésiter à ressortir sa batte pour avoir sa bouteille de vodka ! On se revoit demain, ok ? »

Mais ce coup-ci, il y a eu un changement.

« Non. Pas cette fois. »

Je me retourne, et je le fixe dans les yeux.

« S’il te plaît. Dis-moi ce qui va pas. Laisse-moi te sauver… »

Il détourne la tête.

« Tu ne peux pas. »
-  … Pourquoi ?!
- Axel… On ne peut pas empêcher ce qu’on ne peut pas prévoir… »


Un sentiment d’impuissance m’envahit.

« Il n’y a donc rien que je puisse faire ?

- Si… Tu peux apprécier cette belle journée. Il y en a si peu… »


---
J’arrive toujours pas à comprendre. Qu’est-ce qui lui a pris ? Se faire sauter la cervelle, comme ça…
Oh, là ? Je suis dans l’avion à destination de Tokyo. L’hôpital ? Je m’y suis enfui après 4 mois, dans un éclair de lucidité. Pas la peine me regarder comme ça ! Là-bas, on me droguait et on m’attachait à mon lit jusqu’à ce que je perde conscience… Quant à mon état de santé, je vais parfaitement bien ! Pas la peine de s’en inquiéter.
Je cherchais juste un endroit pour disparaître. Et le Japon, ça m’a pas l’air d’être une si mauvaise idée. J'ai entendu parler d'un pensionnat, pour gosse de riches. Bon, ok, ce s'ra peut-être insupportable, mais au moins, je serais tranquille. Les gens comme ça ne posent pas de questions.
En fait, je suis bien loin du compte.


Le joueur
Prénom / Pseudo : Loïc
Age : 17 ans
Ancien ou nouveau ? Nouveau
Comment avez-vous connu le forum ? Google > Top Site > Random page > Oh, ça a l’air fun.
Revenir en haut Aller en bas
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 271
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: Axel De Lukas - Bonjour à tous ♪ [Terminé... normalement.]   25.02.14 9:02
Bienvenuuue :3

Y a du fun ici ouaiiis o/

On s'occupe de ta fiche bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 948
• Yens (¥) : 317
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Axel De Lukas - Bonjour à tous ♪ [Terminé... normalement.]   25.02.14 17:55
Bienvenue. Tu es
Mais je chipote

Tu es dans le groupe des gens intelligents, tu es au théatre, et tu sera chambre 24. Tout seul, comme un grand. Enfin, dans ton cas, c'est pas vraiment seul, je me trompe ?

Il y a beaucoup de gens pour RP, je ne doute pas que tu trouvera ton compte.

Si j'ai oublié quelque chose, envoie moi un MP =)

Et enfin, passe dans ton profil générer ta fiche de personnage =)

Welcome !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Axel De Lukas - Bonjour à tous ♪ [Terminé... normalement.]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Axel De Lukas - Bonjour à tous ♪ [Terminé... normalement.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour à tous :3
» bonjour a tous
» Bonjour à tous ! :)
» Bonjour à tous
» Bonjour à tous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: