Partagez | 

 Masa Durden (terminé)

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Masa Durden (terminé)   24.09.13 21:36
Masa Durden

Nom : Durden
Prénom : Masa
Age : 21 ans

Nationalité : Américain - Japonais
Orientation sexuelle : Hétéro

Groupe : Fury is power

Classe : Prépa scientifique, première année
Club : Cuisine
Situation financière :Aisé
Baito / Fonction : Aucun
Logement : Appartement loué par son père vers Shibuya

Personnage de l'avatar ? Masa, du manga Saru Lock

Keep a secret ? Masa a passé 6 mois en prison pour coups et blessures, violence volontaire, outrage à agents, entre autres.

En apparence je suis ...

S'il faut décrire Masa, on peut y passer du temps. Alors, ok, on peut croire que le bonhomme est taillé dans du bois brut, et du coup on s'arrête là. Sinon, on se penche sur les détails.
Masa, c'est 1m83 pour 78 kilos. Une architecture d'américain standard, sans le ventre entretenu au macdo. Il est plus grand que beaucoup de japonais, à l'exception de quelques géants tels que Saitô Hibiki.
Les cheveux noirs très japonais sont cours et parfois relevés vers l'avant. Ce qui marque le plus est toutefois la cicatrice qui lui barre le front, près de la racine des cheveux.
Il a de petits yeux marrons, et le visage anguleux. Le tout combiné est harmonieux. Ainsi, il ne ressemble pas à un ours.
Masa a les épaules carrées, forgées avec ses bras par de longs exercices de musculation. Afin d'équilibrer, pas d'inquiétude, il s'est assuré de muscler l'ensemble de son corps. Le succès avec les demoiselles n'est pas gratuit. De toute façon, en cabane, il n'avait que ça à faire.
Si vous vous demandez comment il s'habille, voici la réponse.
Masa aime les jeans sombres, les chemises et tout ce qu'un jeune homme d'une vingtaine d'année peut porter. Il n'a pas de style précis. Si le temps lui laisse le choix, il est pour le port de la veste en cuir. Tant que c'est classe, il le porte.
Ultime signe distinctif : un tatouage de corbeau sur l'omoplate gauche.

Et à l'intérieur ...
Le plus important est de faire simple. Le jeune homme a des gouts simples, quel que soit le domaine. Il n’a pas du tout sa langue dans sa poche, et est très direct. C’est donc sans complexe qu’il vous intimera de vous taire de façon grossière si vous l’énervez. Il n’hésite pas non plus à en venir aux mains si nécessaire : Qu’importe le résultat, il a toujours été plutôt du genre à dire « une bonne baston, ça enlève tout ce qu’on a de mauvais sur le système ». Lorsqu’on ne le connait pas, Masa semble avoir des manières de rustres : si vous lui marchez sur le pied, excusez-vous ou attendez-vous à l’entendre.
Il est très sûr de lui, et bien qu’il ne mâche pas ses mots, il n’a pas la volonté de nuire aux autres. Il aime pouvoir faire ce qu’il veut, et il entend bien que tout le monde respecte ses libertés. Ce n’est pas un fauteur de trouble au sens propre, bien sûr, mais il avait souvent été vu dans le bureau des différents chefs de ses établissements scolaires – pour des bagarres ou pour avoir fumer à une fenêtre.
Finalement, l’âge et ses diverses histoires ont finies par lui mettre du plomb dans le crâne. Il a accepté d’arrêter les conneries (selon ses propres dires). Il reste toutefois prompt à la colère et au pardon, surtout si l’on s’en prend à ses amis ou à certains sujets sensibles, comme le racisme.
Masa est également un ami et allié fidèle : il fut tant victime d’ostracisme qu’il défendra à corps perdu les liens qu’il a pu créer tant bien que mal.

Once upon a time ...
Un capitaine de corvette américain. Une experte comptable japonaise. On ne sait si c’est le fruit du hasard, mais ces deux-là se rencontrèrent, et après quelques années de vies communes, vint au monde Masa, un beau bébé qui avait parfaitement pris de ses deux parents.
La première partie de son enfance se passe sur la côte ouest des Etats-Unis, où son père était stationné. Sa mère avait trouvé un travail très lucratif, et devint très vite une consultante reconnue. Les revenus de la famille Durden grimpèrent, mais aucun n'oublia d'où ils provenaient : un milieu moyen et non de classe aisée. Une petite sœur, Rachel, de trois ans plus jeune que lui, et un frère, Tetsuya, vinrent compléter cette belle famille.
C’était un beau tableau d’une belle famille Américano-Japonaise. Seulement, il y avait une ombre à ce tableau, Masa avait des traits japonais prononcé, malgré sa haute stature héritée de son père. Son accent anglais était terrible, et malgré l'élégance dont il était doté, il était victime d’un racisme
attristant, qui lui firent parfois passer des moments difficiles. Contraint d’apprendre à se défendre, il apprit à se battre. D’abord seul, puis, après que son père ait eu enfin vent de ces histoires, ce fut lui qui prit en charge son éducation.
Sous la tutelle du capitaine Durden, Masa ne tomba pas dans le racisme avec ceux qui étaient sans pitié avec lui. Il apprit également à se défendre en cas d’extrême urgence. Cependant, il souffrit pendant longtemps de l’ostracisme que seuls les enfants et adolescents savent infliger.
Enfin vint ce que Masa crut être la délivrance, lorsque son père fut muté au
Japon. Bien que le jeune homme ait pensé pendant longtemps que son père
essayait de le sortir de cette situation délicate, ils n’en parlèrent jamais.
Arrivé au Japon à 13 ans (ce qui équivaut à la 3° Année), Masa dut faire face à de nombreux problèmes : Le racisme typique des japonais, sa mauvaise compréhension de la langue et son accent américain terrible, qui n'était donc pas suffisamment japonais.
Il ne parvint pas à s’adapter ; et redoubla son année. Il aurait presque laissé tomber, mais tant bien que mal, il se fit des amis. C’est là que Masa redécouvrit la vie.
Quand t’es fort, sois tu domines, sois t’es exclu. Ce fut une des premières
phrases que Masa dit à un type blond du même âge que lui, qui s’appelait Saitô.
Ce jour-là était une claire matinée d’avril, juste après la rentrée. Il venait tout juste de sauter dans une bagarre, où une petite dizaine de personnes s’en étaient prises à Saitô. Ils se firent rosser, bien entendu.
Mais cela ne fit que forger leur amitié. Ils apprirent vite à se connaître, découvrant que chacun n’avait eu que très peu d’ami par le passé. A partir de là, chaque journée fut comme une décharge d’adrénaline. Masa apprit à ne plus tant se soucier du regard des autres. Le racisme ne le touchait plus vraiment – il était ce qu’il était, rien de plus et rien de moins.
Surtout, son japonais avait fini par s’améliorer, et son corps avait déjà dépassé le développement de celui des japonais.
De deux, ils devinrent quatre : Masa, Saitô, Jinno et Tetsurô. A la sortie du lycée, ils se firent tatouer un corbeau sur l’omoplate gauche, signe de leur amitié, et chacun mena la vie qu’il avait toujours rêvé de mener.
Masa, lui, se concentra sur la conduite. Conduire des voitures de luxe avait toujours été son rêve, et Saitô lui permit de le réaliser : sa profession de vendeur de voiture lui permit de tester un bon nombre de voiture. Son père, ravit de voit Masa délivré de ses idées noires, l’aida encore plus. Il put ainsi réaliser plusieurs stages de conduites, et à même pas 20 ans, c’était déjà un très bon pilote. Ils écumèrent les bars, et se lancèrent dans différentes opérations. Plus le temps passait, plus ils étaient nombreux dans son groupe. L’insigne de leur corbeau était de fait, souvent vu dans Shibuya.
Mais un événement changea tout cela. Alors que son groupe était en pleine guerre avec des dealers, Masa fut trahi par quelqu’un en qui il avait confiance. Yatarô, un membre de son groupe. Il entendit un choc sourd, et ne put que voir Jinno tomber au sol, avant de sentir son crâne s’ouvrir en deux. Le coup de barre de fer l’avait assommé net.
Il reprit conscience brièvement, attaché, pour voir Saitô et Tetsurô venu les chercher dans le club 44, un repère notoire de dealer. Il passa quelques temps à l’hôpital, et jura de se venger de Yatarô. Chaque matin, la cicatrice sur son front lui rappela cette terrible promesse.
Libre, il reprit sa vie en vivant de façon saine : ses parents avaient assez d’argent et s’assuraient de ses besoins de premières nécessités ; Saitô lui avait offert une Mustang et le fournissait en voiture et en pièce ; Lui-même travaillait en tant que serveur au bar tenu par Tetsurô (il y apprit à bien se tenir et à servir les cocktails) ; et par son petit business de coursier. Avec ses talents de conducteurs, ne rien en faire aurait été dommage.
C’est au hasard, au volant de sa Mustang, qu’il recroisa enfin Yatarô. 21 ans,
tout juste majeur, et…
Il fonça dessus et le percuta de plein fouet. Il s’arrêta aussitôt, et sortit de sa voiture, afin de le finir à la main. Il avait commencé à lui coller une raclée quand un policier de passage vint s’interposer. Masa le dérouilla également.
Il écopa de six mois de prison pour coups et blessures, violence volontaire et outrage à agent. Il se serait bien débattu, mais après avoir discuté avec son père, Tetsurô, Jinno et Saitô, il se résigna.
Il était temps d’abandonner définitivement toute cette colère, toute cette rage qu’il avait eu durant toutes ces années. Il n’en restait déjà plus grand-chose à son arrivée en prison.
Après cinq mois, Saitô vint lui annoncer qu’il reprenait ses études. Et après tout, pourquoi pas lui ? Il l’annonça à deux jours de sa sortie de prison à ses parents. Et ils firent le nécessaire. Ce ne fut pas facile de convaincre le directeur de l'école. Seulement, à la sortie de prison, Masa prit un rendez vous seul à seul avec le directeur, et ils discutèrent pendant une longue heure.
Fujiyori Nakamura accepta, bien que Masa ne révéla jamais ce qu'ils s'étaient dit.
En avril, Masa débarqua à Seika no Gakuen, armé de sa veste en cuir et de sa Mustang

Le joueur
Prénom / Pseudo : Tout le monde m'appelle Masa =)
Age : 23 ans !
Ancien ou nouveau ? /
Comment avez-vous connu le forum ? On me l'a recommandé.


Dernière édition par Masa Durden le 30.09.13 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Masa Durden (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: