Partagez | 

 Keeri Valentine

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Keeri Valentine    28.11.13 23:52
Prénom + Nom du personnage
Nom : Valentine
Prénom : Keeri
Age : 18 ans

Nationalité : Américaine
Orientation sexuelle : Pansexuel

Groupe : Fury is power

Classe : 3ème
Club : Karaté
Situation financière : Riche
Baito / Fonction : Aucune fonction.
Logement : Pensionnaire

Personnage de l'avatar ? Artiste Zerochan : Kazari Tayu

Keep a secret ? Keeri garde une partie de son histoire caché. Ce qu'elle n'avoueras jamais, c'est qu'elle à déjà été l'une de ces jeunes filles obèses. Avec l'aide d'une nutritionniste et d’un entraîneur que ses parents lui auront payés, elle auras perdu énormément de poids. Elle déteste toute celle qui regarde leur apparence et qui ne pense qu'à elle, mais elle cache aussi bien le fait qu'elle à souvent fait partie des finaliste de concours de beauté et que secrètement, elle aimerait bien pouvoir faire dans le mannequina...

En apparence je suis ...
La modestie, probablement une qualité que bien des gens ont oubliée de nos jours. Qu'est-ce que la perfection corporelle ? Existe-t-elle vraiment ? Bien sûr, quelque part, nous serons toujours beaux aux yeux de quelqu'un et laid aux yeux de quelqu'un d'autre, mais dans mon cas, j'ai l'impression qu'on me voit surtout comme une fille anormale. Je dois avouer que je suis loin d'être digne d'un top-modèle, loin d'être comme les autres filles populaires au teint souvent trop orange et aux seins beaucoup trop remontés. Étant tout leur contraire, on m'a souvent traité de toute sorte de nom, tel "garçon manqué", "salope blanche", "grosse", même qu'on m'a déjà surnommé "GAB" pour Gars À Boules, ce qui est assez désagréable, tout ça à cause de mes cheveux court et à cause du fait que je ne sois pas maigre comme une curdent. Avec ça, vous aurez certainement compris que j'ai un teint plus pâle que la normale... J'ai bien beau passer des journées au soleil ou des week-ends d'été à la plage, à part devenir aussi rouge qu'un homard trop cuit, ça ne donne aucun effet, puis ce que mon teint pâle revient quelques jours plus tard. Bon, je dois aussi avouer que je n'ai absolument aucune envie d'être comme toutes ces filles bronzées oranges que l'on voit partout en ville, ça serait trop bizarre sur moi. Je suis peut-être Américaine, de New York pour être plus précise et une New yorkaise aux cheveux cours et au physique comme le mien au teint orange ne serait pas très attirante...

Naturellement, mes yeux sont d'un bleu-vert qui peut varié selon la journée, mes yeux étant paires, tout comme la majorité des femmes de ma famille, uniquement du côté de ma mère. En fait, j'ai toujours voulu avoir les yeux bleus, comme le ciel de l'été ou bien d'un bleu comme l'eau qui entoure les îles des Caraïbes. Alors, depuis mes 12 ans, je regrette un peu cette éffets changeant et ses teints plus foncés, mais à part ce petit détails, j'aime bien la formes de mes yeux identiques à ceux de ma chère mère adorée. Comme j'ai déjà dit, je suis Américaine, autant du côté de ma mère que du côté de mon père, bien que je retienne surtout du physique de ma mère que de mon père, mais tous deux ont les yeux bleu-vert comme de l'eau, exactement comme moi. Mon père, j'en ai surtout hérité les expressions corporel, facial et aussi je crois bien avoir hérité de son mauvais caractère...

Comme ma mère, j'ai les cheveux bruns assez foncé, presque noir avec des reflets plus pâles à la lumière du soleil. Bien que, contrairement à elle, les miens sont plus courts. Ils m'arrivent, en fait, juste derrière la nuque, mais je ne suis pas le genre de fille à bien apprécier les cheveux long, je trouve ça trop encobrant et long à entretenir pour rien. De plus, même étant long, mes cheveux sont plat plat naturelle et n'ont pas énormement de volume, donc même court, je n'est aucun besoin de les applatir ou de les enduires de gel ou autre. Pour ça, je suis assez chanceuse, des cheveux courts, brun foncé et plat naturel ce n'Est pas très populaire, mais sur moi ça fait sont charme, je peux dire. De plus, j'ai des cheveux en santé, donc aucunement besoin de produit ou traitement spéciaux. Et pour vous faire une meilleure image, dites-vous que mes sourcils sont tout aussi foncé, mais ils sont très fins.

Il n'y a pas que mes sourcils qui sont fins sur moi, tous mes traits le sont assez. J'ai aussi un petit nez légèrement pointu au bout et de fines lèvres plus rosées que mon teint. J'ai le même corps mince et en santé que ma mère, bien que j'aie des courbes féminines assez développées aux bons endroits et que je n'est pas la peau sur les os. Mon ventre est tout de même plat aujourd'hui, mais ne l'a pas toujours été. Je suis le genre de fille qui peut manger tout ce qu'elle veut sans prendre une once de graisse. C'est tant mieux, car j'ai souvent un gros appétit et j'adore manger, j'essaie tout au moins une fois. Je mesure 5'4 pieds. Je suis d'une grandeur assez moyenne et habituellement, bien que je dépasse ma mère et deux pouces environ.

Pour ce qui est de mon style vestimentaire, je suis aussi loin de la mode d'aujourd'hui. Je préfère davantage les camisoles ou chandails bedaine unie de couleur noir ou blanc, que les chandails roses ou les t-shirts à fleurs ou à signe de "peace". Avec ça, je porte souvent des leggings, des jeans ou des pantalons moulant en cuir noir, mes favoris. J'adore les vêtements en cuir, il n'est donc pas rare de me voir habiller ainsi. À mes pieds, ce sont souvent des plateformes ou des tallons hauts de plusieurs centimètre pour me donner une bonne grandeur, mais je porte surtout des converse, mes préférés. Pour finir, je porte très rarement d'accessoires, mais ça peut tout de même m'arriver de temps en temps. Je maquille souvent mes yeux avec du fard à paupière noir, la plus part du temps, pour s'agencer à mes yeux et les faires ressortir ou sinon un simple maquillage de couleur foncé.

cliquer pour voir Keeri:
 
Et à l'intérieur ...
La modestie, probablement une qualité que bien des gens ont oubliée de nos jours. Qu'est-ce que la perfection corporelle ? Existe-t-elle vraiment ? Bien sûr, quelque part, nous serons toujours beaux aux yeux de quelqu'un et laids aux yeux de quelqu'un d'autre. Malgré ça, je suis du genre à ne pas me laisser piétiner par les jugements d'autrui, sans quoi je serais déprimé, renfermé et suicidaire. Je suis forte et si les gens m'énervent ou si certains m'insultent sans relâche, je ne me gênerais pas pour leur présenter mes poings de près. Disons que je suis patiente, mais que, comme tout le monde, j'ai mes limites et elles sont parfois plus petites, dépendant de la situation. À 15 ans je voulais, en plus d'être mannequin, être lutteuse professionnelle, alors...

On me décrit souvent comme une fille ayant un caractère assez explosif, mais je n'en suis pas toujours dangereuse pour autant. Bon, oui, j'ai été sortis de plusieurs endroits à cause de mes manières de faire et ma façon d'agir, mais est-ce vraiment un défaut de péter les plombs contre de mauvaises personnes ? Pour ma part, je ne crois pas... Bien que je ne sois pas musclé et que je ne sois pas la plus grande, j'ai une certaine force et une certaine agilité à ne pas sous-estimer. De ce fait, je n'hésiterais jamais à défendre une personne qui a des problèmes et je n'hésiterais jamais à me défendre. Quoique, avec mon côté très susceptible et avec le fait que ça me prend du temps à faire confiance à quelqu'un, je me vexe et deviens facilement directe et froide, avec un côté parfois prétentieux et "bitch". Malgré ça, les gens peuvent tout de même compter sur moi en cas de problème et j'ai surtout un instinct de protection avec les plus jeunes.

Sinon, quoi ajouter après ça... De mon père, j'ai malheureusement hérité de ses expressions corporelles, facial et aussi je crois bien avoir hérité de son mauvais caractère. Qu'est-ce que je veux dire par expression corporelle et faciale ? Bien, je veux surtout parler de sa manière à souvent gesticuler quand il parle, à faire beaucoup de geste qui démontre souvent clairement mon opinion envers une personne, envers ce qu'on me dit ou même de la façon dont je me sens. Tout se passe souvent dans les bras et mes expressions faciales. Le côté mauvais caractère est surtout pour dire comment je suis aussi mauvaise perdante que lui et que je suis une personne très têtue, je suis aussi du genre à toujours vouloir avoir le dernier mot et toujours vouloir avoir raison.

Bien sûre, j'ai aussi des qualités ! Quoique la gloutonnerie n'en fasse surement pas partie... Vous savez, j'ai un côté assez clown, j'aime m'amuser et rire. J'ai aussi un côté très gamin, je ne refuse jamais une occasion de m'amuser, bien que mes manières de voir les choses soient souvent différentes des autres. Je ne refuserais jamais de la nourriture, si jamais cela arrive, c'est que quelque chose va vraiment très mal, alors faites attention. Je n'aime pas rester assise à rien faire, je n'aime pas l'école, je n'aime pas les adultes, je n'aime pas les obligations et les règles, alors j'ai tendance à imposer mes propres règles et à faire ce que je veux, quand je veux. Malgré ça, je sais donner du respect à ceux qui le mérite. Je reste tout de même assez sociable malgré tout, si quelqu'un me parle, même si je prends un certain temps avant de répondre, je finirais toujours par dire quelque chose, même si c'est de manière hautaine, dépendant de la personne.

Quoique je déteste l'école et tout ce qui vient avec, je coule très très très rarement une matière. Je suis le genre d'intello né qui ne l'avouera jamais, mais ça donne tout de même une barrière aux enseignants qui voudraient me recaler ou me sermonner à cause de mon mauvais comportement qui aurait des supposées conséquences sur mes études. Alors, oui, j'en suis fière.

Pour mes goûts, bon côté nourritures, vous aurez compris que je mange de tout, aucune allergie alimentaire et aucun chichi avec la nourriture, tout ce qui se mange, je prends ! Pour le reste, je vais y aller d'une liste rapide afin qu'on ne s'éternise pas trop sur le sujet.

Ce que j'aime surtout :

        - Musique rock, classique, opéra, les chats, les gens forts et qui savent se démarquer, la nourriture de qualité, la lutte, le chocolat, les cappuccinos, les parcs d'attractions, l'argent, les bons films, les journées de neige, le froid, le bleu, les enfants, parler, rire et m'amuser, les yeux bleus, le cuir, l'eau, l'alcool, la photographie, le mannequina, etc.

Ce que je n'aime pas :

        - Les études, les gens trop fixé sur eux-même, les silences, les gens qui rabaissent les autres, les enseignants, la musique moderne, le rap, le pop (etc.), les trucs romantiques, le rose, la saint-valentin, le chaud, le feu, les oiseaux, les insectes, les romans, le théâtre, les poèmes, les mensonges, etc.

Once upon a time ...
Vous voulez vraiment que je vous raconte une histoire banale et sans intérêt. Vous souhaitez vraiment vous endormir. Bon, ok, si vous insistez. Premièrement, comme je n'ai pas arrêté de le mentionner, je suis américaine, donc, oui, je suis né en Amérique, non loin dans la fameuse ville de New York, si connu. Je suis né un 21 mai, le matin. Besoin de l'heure de ma naissance ? Tu veux que je te balance mon carnet de naissance à la figure tant qu'à y être . Ouais, bon... Donc, je viens tout juste d'avoir mes 18 ans. Je suis enfant unique, ma mère ayant fait une fausse couche avant ma naissance et n'ayant pas voulu avoir d'autre enfant après ma naissance. D'après moi elle avait une charge suffisamment grande avec moi dans les pattes... Mes parents sont tous deux natifs de l'Amérique également, ma mère étant né dans la ville où on se trouve présentement et mon père né dans un des hôpitaux de Toronto. Mes parents travaillant beaucoup pour pouvoir subvenir aux besoins de la famille, même si nous ne manquions aucunement d'argent,  il n'était pas souvent présent le jour. Bien que ma mère travaillât à partir de la maison grâce à son ordinateur, ma grand-mère était celle qui s'occupait le plus de moi afin que ma mère puisse travailler tranquillement, sans être trop dérangé. Cependant, tout ça n'empêche pas le fait que j'ai été très bien éduqué et que j'étais très heureuse avec ma famille comme elle était. Quand mon père finissait de travailler, il venait toujours me faire un câlin, me prenait dans ses bras et on allait s'asseoir sur le divan pour que je lui raconte ma journée avant d'écouter les bonhommes à la TV. C'est un peu comme ça que mon goût pour les super-héros et Marvel grandit en moi, car c'était toujours ça que nous écoutions quand il arrivait. Une fois mon père arrivé, ma mère cessait son travail et ma grand-mère retournait chez elle après avoir dîné avec nous.

Même étant jeune j'ai toujours eu un très gros appétit et je n'ai jamais refusé de manger quoi que sois, même pas mes légumes. Après le souper, mon père allait toujours s'asseoir dans son gros fauteuil et sortait deux petits chocolats de sa poche droite. Il m'en tendait un et gardait le deuxième pour lui. C'était notre petite routine d'après le dîner. Étant diabétique, il n'était pas recommandé pour lui d'en manger souvent, donc à chaque fois il me chuchotait les mêmes paroles à chaque fois, "le chocolat est le réconfort du cœur, ne dis pas à ta mère que j'en ai mangé, elle serait jalouse." Puis il me faisait un clin d'd’œil, attendant mon sourire et mon signe de tête pour lui dire que je garderais le secret. Faut dire, j'étais jeune, si ma mère avait su qu'il mangeait du chocolat à chaque soir, elle aurait fait son air fâché, aurait mis ses poings fermés sur ses hanches et aurait fait son petit grognement qui, à chaque fois, signifiait son mécontentement. J'ai dit que mon père avait mauvais caractère, non . Ça c'était bien excepté avec moi et ma mère, lui qui nous répétait si souvent que nous étions sa vie, sa raison d'être, nous étions pour lui, chacune une étoile qui faisait briller ses yeux. Pour lui, nous étions plus importantes que tout aux monde, même plus que l'argent ou ses superbes voitures anciennes.

Malgré ça, j'étais une petite unique qui avait tout de même tout pour elle. Une partie caché de tout ça, c'est que ma gourmandise n'a pas toujours été contrôlable pour moi quand j'était enfant. J'ai eu de gros problèmes de poids qui mon conduit à avoir des problèmes de santé, alors un jours ou j'en ai eu assez avec toute les méchanceté des autres, mes parents me confièrent aux soins d'une nutritionniste et d'une entraîneur. Bien sûr, cela prix quelque année avant que je règle se problème de poids et dès que j'ai eu atteint mon poids santé je me surpris à me trouver assez jolie. Le temps passa et je demanda à ma mère si je pouvais devenir mannequin, n'étant pas sûre que ce sois une bonne carrière pour moi, elle pris quand même l'initiative de me faire participer à plusieurs concours de beauté où j'ai même déjà été nommé Miss New York Junior à deux reprise. J'était assez compétitive et j'agissait parfois même de manière assez hautaine et même "snob". De plus, avec mon mauvais caractère, il m'Arrivait de faire exprès de déstabiliser les autre concurrente, de manière à avoir plus de change de gagner. Ce qui faisais un peu une période dont je n'était pas fière, moi qui était celle qui déteste le plus les gens qui ne pensais qu'à eux même et tout... Puis, je déteste être vu comme la fille qui ce trouve belle et qui fait des concours de beauté, surtout quand la plus part des gens ce rappelle surtout de la "petite grosse au cheveux court"...

J'étais aussi assez turbulente comme enfant et qui aimait beaucoup jouer et parler à tout le monde. Moi la règle du "on ne parle pas aux inconnus", ce n'était rien pour moi. J'aimais courir partout, toucher à tout ce qui me passait devant les yeux, goûter à tout, j'étais difficile à garder en place pendant les sorties familiales ou les commissions en ville. Ce qui n'a pas changé avec le temps, comme vous vous doutiez surement. Le pire a été quand j'ai commencé l'école, mes parents se faisaient souvent convoquer à cause de mes problèmes de comportements, mais mes notes restaient parmi les meilleurs de mes classes, alors mes parents ne savaient jamais quoi dire. Je n'ai jamais vraiment eu d'amis, ceux que j'ai eus étaient toujours plus jeunes que moi. Le seul véritable ami que j'ai eu, c'est Pop Corn, le chat de la famille. Gros, à poil long, blanc, yeux bleu-vert, toujours en train de dormir, c'était probablement mon seul et unique confident, mais je savais que je pouvais lui faire confiance. Après tout, je n'étais pas naïve au point de penser qu'un chat pourrait aller répéter ce que je lui disais aux autres.

En grandissant, mon comportement ne s'est pas vraiment amélioré, si je peux dire. J'étais souvent absente à mes cours, je faisais l'école buissonnière, je séchais souvent les cours, mais mes notes n'en étaient pas plus affectées, bien que dans certaine matière ont pouvais souvent voir une variation de mes pourcentage, mais j'arrivait tout de même à la note minimal, dans le pire des cas. Je n'ais jamais redoubler d'années, bien que l'année précédente, j'ai dû avoir également des cours pendant la période des vacances. Cependant, à cause du nombre de mes absences indéterminées, je me retrouvais quelque fois dans l'obligations de rester en classe après les cours ou même que je me voyais suspendu de l'école pendant environs une semaine, afin que je fasses tout les devoirs que je n'avais pas fait et/ou remis. Ces journées-là, les journées où je séchais les cours, je retournais souvent chez moi, mais ma mère travaillant à domicile, souvent dans la salle à manger, je m'arrangeais toujours pour revenir à la maison en passant par la cour arrière et grimper dans l'arbre qui avait poussé juste à côté de la fenêtre de ma chambre. Une fois grimpée, je m'avançais le plus possible sur la grosse branche pour pouvoir m'agripper comme il faut au bord du petit toit qui se trouvait au-dessus de ma grande fenêtre. Une fois m'agrippée, je plaçais mes pieds sur le rebord de celle-ci et je poussais sur la fenêtre qui n'était jamais complètement fermée qui s'ouvrait pour que je puisse rentrer sans faire de bruit, ni vu, ni connu.

Cependant, une journée que j'eus séché mes cours et que je passai à la confiserie avant d'aller à ma chambre pour y déposer mon sac remplis de livres d'écoles, la directrice en chef à contacter mon père directement à son travail. Pourquoi lui ? Bien, pour son travail, ma mère devait faire une conférence en direct avec sa webcam, donc elle avait dû désactiver les sonneries pour pouvoir se dévouer à ses collègues de travail en ligne. Mon premier cours de ce matin était un cours d'art, alors je m'étais présenté pour ce cours, mais après ça j'ai fait mine d'avoir une envie pressante pour pouvoir m'éclipser plus facilement. Mais voilà, une fois de retour à ma chambre cette journée-là, j'ai frôlé la crise cardiaque quand je vu un homme assis sur mon lit, les bras croisés, mon père. Cette fois, on pouvait bien voir dans son regard que ce ne serait pas une super journée...

- Papa ? ... Qu'est-ce que tu fais là ? Tu sais bien que je déteste qu'on entre dans ma chambre ! Dis-je sur un ton plus frustré que surpris.

- Keeri Valentine, dit-il en se relevant. Assit toi, il faut qu'on parle.

À ce même moment, ma mère entra dans ma chambre, avec une sorte de pamphlet dans les mains. Venait-elle vraiment nous demander si nous voulions commander à manger en ce moment ? Bon, ça aurait été une bonne manière de laisser le temps à mon père de se calmer un peu, un peu plus et j'aurais pu dire qu'il avait du sang dans les yeux...

- La directrice a encore appelé Keeri, encore... Dit ma mère en soupirant, déçu de la situation et en tendant le pamphlet à mon père.

Je haussais les épaules avec une expression sur mon visage qui démontrait que cela ne m'étonnait pas et que je m'en doutais. Après tout, eux aussi devaient être habitués, au nombre de fois qu'elle appelle, ça m'étonne qu'elle ne soit pas encore venue diner avec nous. Ha ! à son tour, mon père me tendit le pamphlet, que je pris sèchement.

- Justement j'avais faim, ont commande quoi ? Dis-je en me laissant tomber sur mon lit, le dos contre le matelas moelleux et le pamphlet devant les yeux. Mon air changea immédiatement... On voyait dessus, écrit en gros caractère, Seika No Gakuen. Certainement pas un nouveau restaurant... Mon réflexe fut de me redresser rapidement avec des yeux ronds à l'expression interrogatrice.

- Tu ne nous laisses pas le choix... Moi et ta mère en avions déjà entendus parler avec l'incendie qui s'est déjà produit, mais ils sont maintenant situés dans d'autres bâtiments. Dis mon père d'une voix très neutre et un regard décidé. Nous avons déjà appelé pour savoir s'ils pouvaient te prendre et ils nous ont confirmé que c'était possible. Ils t'attendent pour cette semaine.

- QUOI !? Non, attends... Tu me mets dehors ?! Dis-je sans trop comprendre ce qui se passait, c'était trop rapide. Il était en train de me dire qu'il m'envoyait vivre là-bas ! Dans un lieu d'étude ! Vous imaginez ?! Voyant ma réaction, ma mère vint s'asseoir à côté de moi.

- Tu vas être très bien là-bas ma chérie, c'est un endroit pour les gens de notre statut. On s'est déjà informé pour tout. Tu peux emmener tous les effets personnels que tu désires, tu as le temps pour faire tes valises, tu pars demain.

Bon, je vois, ils avaient décidé ça d'avance et attendaient le prochain coup de fil pour m'en parler... Je n'aurais jamais pensé pouvoir être aussi fâché contre mes parents un jour. Se sentir rejeté autant, c'est dur. Sans rien dire je déchirai le pamphlet et allai chercher une valise sans rien dire, mais en m'assurant qu'il voyait ce que je pensais et à quel point j'étais fâché. J'étais tellement fâché à ce moment, que je ne me disais rien d'autre mis à part que je serais surement mieux sans eux. Je pris tout au plus une heure pour tout emballer.

Le lendemain, je n'adressai la parole à personne, j'allai uniquement porter mes bagages devant la porte d'entré et je partis rapidement avec Marco, notre chauffeur personelle. Bon, je ne partais pas très très très loin, alors il serait facile de les appeler et de revenir les voir, alors ce n'est pas comme si c'était la fin du monde. Mais cela allait surement prendre un certain temps, avec le caractère que j'ai... Le pire dans tout ça, c'est qu'on me changeait d'établissements pendant l'année, donc les cours continuaient malgré tout. Bon, ce n'est pas que j'ai quelque chose contre ça, mais je n'aime pas trop devoir m'intégrer quelque part, surtout m'intégrer à ce genre d'endroit, quand la plupart du monde a surement déjà eu le temps de se connaître un peu. Un autre moins pour moi, de toute manière, être seule est ma spécialité et disons qu'en ce moment je ne suis pas trop d'humeur à me faire des amis.

Seika No Gakuen, ça fait environ une heure que je suis en route pour y aller, avec Marco, lui qui était bavard généralement, il semblait aussi chagriné de me voir partir comme ça, mais c'est à partir d'aujourd'hui que je décide de faire bouger un peu les choses. Il me conduit donc jusqu'à l'aéroport, juste à temps pour mon vol. Il m’aida tout de même avec mes bagages avant de me souhaiter bonne chance et au revoir, en me tendant un guide anglais-japonais. Au fait, pourquoi le japon ? Bon, oui mes parents savent que j'adore le japon et sa culture et que j'ai souvent dis, qu'un jour, j'irais habiter là-bas et tout, mais quand même... L'avait-il pris au pieds de la lettre ? D'un côté, en dedans de moi, je trouvais cela vraiment trop bien. Je voyais ça comme une nouvelle aventure, je m'attendais à faire pleins de nouvelles découvertes, de nouvelles connaissances, de goûters de nouveaux mets et tout. Cependant, je m'inquiétait un peu côté langue. Je suis américaine et je n'ais aucun japonais dans ma famille. Puis, bien que j'ai eu des cours de culture et littérature en japonais en plus d'exposer oraux dans la langue, je n'en était pas autant bilingue. Je connaissais les base et arrivait à le lire et l'écouter était aussi plus ou moins facile, mais le parler, c'était une autre chose... Bon, j'ai le livret, oui, mais au pire des cas je contacterais mes parents pour avoir un traducteur personnel pendant quelque temps. Maintenant, voyons voir quel genre de personnes croiseront mon chemin et quel genre de personne sont également tomber à Seika No Gakuen...

Le joueur
Prénom / Pseudo : Jase
Age : 18 ans
Ancien ou nouveau ? Nouveau
Comment avez-vous connu le forum ? Top site


Dernière édition par Keeri Valentine le 29.11.13 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 385
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: Keeri Valentine    29.11.13 20:48
Bonjour et bienvenue.

Je note quelques incohérances dans ta fiche et j'aurais besoin d'explicatation Wink

Tu dis :

"Vous voulez vraiment que je vous raconte une histoire banale et sans intérêt. Vous souhaitez vraiment vous endormir. Bon, ok, si vous insistez. Premièrement, comme je n'ai pas arrêté de le mentionner, je suis japonaise, donc, oui, je suis né en Amérique, " et que tes parents sont américains. Mais Seika est au Japon, et je n'ai pas vraiment vu de chose qui précisait pourquoi ils l'envoyaient dans un pensionnat au Japon.

Ensuite ton personnage s’appelle Valentine Keeri, pourtant son père s'adresse à elle en disant "Melly Saitô" ?

Et ton secret n'est pas mis en avant dans ton histoire (pour son envie de faire du mannequinat, sa sortie d'obésité ...).

De plus les cours n'ont commencé que depuis une semaine à Seika donc ça ne l'handicapera pas vraiment.

Merci d'apporter ces précisions en rouge dans ta fiche s'il te plait Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Keeri Valentine    29.11.13 21:29
Oui, désoler, au début j'avais un autre nom, avatar et un autre personnage en chemin, mais j'ai changer hier à la dernière minutes, donc... Mais je crois que tout est en ordre, j'ai aussi rajouter une partie pour les secret et je sais bien que tout ça ne seras pas un handicap pour elle, je n'est pas dis ça non plus XD

Mais bon, merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 385
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: Keeri Valentine    01.12.13 14:24
Merci pour les modifications, par contre tu ne dis pas quand est ce que ses parents sont arrivés au Japon. Ou si ils restent aux Etats-Unis pourquoi décider de la changer de pays elle ?

De plus, dans le forum on a dépassé la rentrée depuis 15 jours seulement. Or quand on lit ta fiche on a l'impression que cela fait beaucoup plus longtemps. Est ce que tu pourrais rajouter le fait que par exemple une semaine après le début des cours, elle séchait déjà et que ses parents ont donc décidé de la changer d'établissement pour qu'elle ne fasse pas comme les autres années ? Par exemple (:
Sauf si elle est aux Etats-Unis et la ça tient la route car les dates ne correspondent pas Wink

Merci et bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 385
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: Keeri Valentine    15.12.13 14:43
Bonjour,

Petite relance pour savoir où est ce que tu es en ? (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Keeri Valentine    
Revenir en haut Aller en bas
 
Keeri Valentine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valentine Day
» happy valentine
» Marie Valentine [UC]
» Secret Valentine : inscriptions
» Peindre du bois lasuré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: