Partagez | 

 Serait-ce bien elle ? [Abby x Amalia]

avatarAbby AlysterBoniche de Vladimir
• Messages : 152
• Yens (¥) : 61
• Date d'inscription : 13/11/2014

Carte ID
Age: 33
Classe / Job: Gérante du See The Light's
Logement: Grand Appartement dans Ginza
MessageSujet: Serait-ce bien elle ? [Abby x Amalia]   18.02.18 0:20
?? Mai 2018 - 9h30 : Quartier De Ginza.


Cela faisait un moment que cette silhouette n’avait pas effleuré l’asphalte de cette grande avenue. D’un pas calme et assuré la jeune femme marcher comme à son habitude vers son fleuriste favori. La devanture était toujours emplit de bouquet au milles couleurs et il s’y dégageait une odeur mêlant miel et forêt. Elle s'arrêta un court instant avant de saisir son appareil photo à pellicule, qu’elle avait récupéré de ses parents, et saisi un moment de sa courte vie afin d’égayer le plus beau jour de la vie de sa soeur.





Elle remit son appareil au fond de son sac et entra dans le magasin. “Bonjour Eziguel ! Vous êtes là ?” Un jeune homme surgit du fond de la boutique les mains emplies de rose et de tulipe. Il répondit d’une voix pleine de vie, toujours accompagné d’un petit accent brésilien. “Oh ! Madame Alyster, je ne vous attendez pas si tôt ! Je vais récupérer votre commande au plus vite.” Abby lui sourit et le regarda un peu sous le charme préparer ses bouquets. Le jeune superposa les fleurs sur deux cagettes avant de se retourner vers Abby. “Ne t’en fait pas Eziguel, laisse moi prendre une cagette, on fera route ensemble.”


Une fois les deux arrivaient face au See The Light’s, Eziguel déposa les fleurs le long du mur et s’en allant tout sourire vers sa boutique. Abby poussa la porte avec son dos et rentra dans son restaurant en humant l’odeur alléchante provenant de la cuisine. “Salut Terence !” s’exclama Abby d’une humeur rayonnante. Terence replica “Mademoiselle Alyster, que dis-je, Charmante madame Alyster !”. Elle lâcha un petit rire avant d’aller chercher sa dernière cagette de fleur. Suite à cela, elle prit son tablier afin de préparer les différents bouquets pour chaque table. Pensez-vous que chaque table est garnie de la même façon ? Diantre ! Non ! il faut que le bouquet s’accorde au client attendu. Par exemple prenons… Monsieur Kawaki, comme chaque jour il prendra une verre de Chablis 2005 avec le poisson du jour, bien évidemment il faut que le bouquet soit un minimum sucré ! Il suffit d’accompagner des roses avec de l’alysses odorante et le tour est joué !


Une fois les tables propres et dressaient, Abby quitta son tablier et se jetta dans la chaleur de la cuisine pour aider Terence ainsi que le commis de cuisine. “Bonjour vous trois !” (Oui y avait un apprentis en cuisine mais c’est pas important). Les trois artistes en nourriture saluèrent la gérante d’un ton limite militaire. “Bon Terence, je te rappel on a un repas d’affaire à gérer pour ce midi ! La salle est complète pour ce service ! Donc faut me préparer tout ce qu’on peut maintenant ! Je pourrais pas vous aider au dressage des desserts j’ai un entretiens dans…” Abby chercha une horloge quelque part avant de criser “Dans 10 minutes ! Je vous laisses !”


Elle retourna au vestiaire afin de mettre ses vêtements de service et prit avec elle la lettre qu’une demoiselle avait déposé dans la boite au lettre. Abby s’ouvrit une bouteille de jus de mangue et se servit un verre. Assise au comptoir elle relut la lettre avec un peu plus d’attention. “Amalia Williams…” persuadé de connaître ce nom elle entra dans une sorte de réflexion si intense que tout disparut autour d’elle. Elle ressassa ce nom plusieurs fois sans trouver concordance avec ses souvenirs. “Je verrais bien en la voya-” à peine ses pensées achever la porte du restaurant s’ouvrit.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAmalia WilliamsParfait inconnu
• Messages : 3
• Yens (¥) : 11
• Date d'inscription : 26/10/2017

Carte ID
Age: 23 ans.
Classe / Job: Troisième année d'université (section musicologie)/Violoniste au See the Lights.
Logement: Appartement 2 à l'internat.
MessageSujet: Re: Serait-ce bien elle ? [Abby x Amalia]   01.03.18 20:01
La soie se pliait doucement entre ses doigts, qui effleuraient légèrement la dentelle du tissu. Le fin son du froissement, si agréable à son oreille, recouvrit la jolie voix anglaise, transposée par les hauts parleurs du téléphone. Avec délicatesse, elle vint tracer le contour du vêtement, s'arquant sur la guipure au fur et à mesure, jusqu'à la venue de la réminiscence.
"C'est vrai qu'elle aime la dentelle.."
Cela faisait pourtant quelques hivers que ses tissus nuiteux arboraient une fine broderie, ayant pour dessein les affections sensibles de sa dame en bleu.
"Amalia, qu'est-ce que t'as dis ? Je t'entend pas très bien."
Renaissance du monde réel. Sensations illusoires à nouveau éparpillées dans un passé lointain. Disparus les effuses de tabac, les chants rauques entremêlés et l'étreinte fauve, aussi fugaces qu'inaliénables.

La soierie nuitée fût déposée en bas de l'armoire auprès des siennes. Ce n'était qu'une simple escale dont le seul bagage aurait pu être son violon d'Ingres, mais tout semblait pointer le départ d'une nouvelle vie.
"..Désolée, Laura. Merci d'avoir négocié pour moi."
Il ne s'était écoulé qu'une journée depuis qu'elle était au Japon, et pourtant, ses amies avaient déjà pris toutes les dispositions nécessaires pour que son retour soit le plus simple possible. Et cela suffisait à diffuser une douce chaleur en elle.
"Ne t'inquiète pas pour ça ! J'espère que tu reviendras vite, même si le vieux grincheux ne l'admettra jamais je peux t'assurer qu'il est extrêmement déçu d'avoir perdu sa violoniste vedette qui lui rapportait tant de clients !
-Vous êtes tous de bons musiciens, que je sois absente ou non, les salles resteront remplies. Il ne devrait pas s'inquiéter pour cela.
-Aha, va donc dire ça à Lorenzo, il est au bord du désespoir ! Mais sinon, tu as l'intention de travailler à Tokyo ? Puisque tu ne sais pas combien de temps tu vas rester exactement, ce serait cool que tu puisses en profiter pour remplir ton CV. Et puis, ce serait une bonne expérience, non ?"

Une nouvelle université, un nouveau travail.. N'était-elle pas supposée rendre simplement visite a son père et repartir aussitôt ? Une relation bien étrange, dotée d'une communication défaillante et d'une compréhension amoindrie, où les mots semblaient toujours dissonants. Amalia en avait conscience, leur relation était dure à comprendre d'un point de vue extérieur.

Son groupe estudiantin n'avait pas idée de l'exactitude de l'urgence familiale en question, et malgré cela, aucun ne lui avait demandé des détails, lui souhaitant uniquement bon courage et attendant son retour. Aucune précision ne saurait leur être donnée à moins que cela ne soit nécessaire. Amalia était ainsi, se préférant des pensées musicales à des paroles faites de mots. Depuis quand ses amies la comprenaient-elles à ce point, savaient comment réagir pour une situation aussi délicate que celle-ci ? Jamais la musicienne n'aurait cru que cela arriverait sans que son aperception ne s'éveille.
"Merci Laura."
Des remerciements répétés, pouvant paraître vides de sens en réponse à l'anglaise, mais soulignant si bien les sentiments de la jeune femme aux cheveux de jais.
"Les filles aussi.. remercie les pour moi."
Un court silence de l'autre côté du fil. Un silence évocateur: elle avait compris.
"Allons allons, ne prends pas cette voix là avec moi, je vais pleurer sinon ! Juste.. rappelle toi que tu peux nous parler si tu en as envie, même si tu nous appelle à trois heures du matin ! Enfin, évite quand même avec Franky, aha."
Bien que seule dans sa chambre, Amalia ne s'était pas senti aussi entourée depuis bien longtemps et cette simple discussion lui permis de s'envoler vers l'évangelique.

La jeune femme s'y tenait à présent, face au restaurant français, remarqué la veille pendant qu'elle recherchait un établissement où travailler. Celui-ci recherchait du personnel, dont des musiciens. D'après les exigences, il s'agissait d'un restaurant haut de gamme, cela serait donc plus stricte que dans l'ancien établissement où elle travaillait en Angleterre; les musiques jouées seront probablement d'un registre classique, laissant moins de place à l'improvisation. Cela lui procurerait une expérience très différente mais certainement pas inutile. De plus, cela lui permettrait de rester dans un cadre européen, les cours d'université allant sans doute lui demander davantage de références musicales japonaises. Elle déposa une simple lettre en réponse à l'annonce en laissant ses coordonnées et n'eut pas à patienter longtemps avant d'obtenir un entretien pour le lendemain, à dix heures. Aujourd'hui en somme.

Joliment apprêtée dans une robe blanche aux quelques broderies raffinées, suffisant amplement à mettre sa silhouette en valeur, elle faisait parfaitement l'affaire pour un entretien. Tel un petit rituel, sa fine main vint délicatement caresser le fil de son médaillon, qui plongeait au creux de sa poitrine, avant qu'elle n'ouvre la porte et ne s'engouffre à l'intérieur. Observant les lieux quelques instants, son regard se dirigea finalement sur la jeune femme aux cheveux blancs. Au vu de sa tenue, elle travaillait ici, et si elle n'était pas celle devant lui faire passer son entretien, peut-être saurait-elle la renseigner.
"Bonjour madame. Je suis Amalia, Amalia Williams. Êtes vous celle qui me fait passer mon entretien ?"
Son bois reposant fièrement dans son étui qu'elle portait à bout de bras explicitait ce pour quoi elle postulait. La belle musicienne darda ses iris turquoise sur les émeraudes de la propriétaire, avant que son charmant visage ne s'arrondisse légèrement en réalisant sa possible erreur.
"Oh, je m'excuse. Peut-être est-ce en japonais que je dois m'exprimer ?"


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

My biggest sin is existing.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAbby AlysterBoniche de Vladimir
• Messages : 152
• Yens (¥) : 61
• Date d'inscription : 13/11/2014

Carte ID
Age: 33
Classe / Job: Gérante du See The Light's
Logement: Grand Appartement dans Ginza
MessageSujet: Re: Serait-ce bien elle ? [Abby x Amalia]   22.03.18 0:50
Une jeune femme vêtue d’une magnifique robe blanche aux quelques broderies fit son apparition dans l’entrée du restaurant. Elle prit un moment pour observer l’établissement dans son ensemble avant de s’approcher d’Abby qui l'attendait au comptoir.  La jeune demoiselle s’approcha de la jeune femme :

- Bonjour madame. Je suis Amalia, Amalia Williams. Êtes vous celle qui me fait passer mon entretien ?

Les pupilles d’Abby se dilatèrent d’un coup et un grand frisson vint parcourire sa colonne. Abby observa de nouveau la candidate et resta encore surprise d’entendre cette langue qui berce encore ses plus grand chagrin. Une image vint à son esprit lorsqu’elle finit sa phrase :

- Oh, je m'excuse. Peut-être est-ce en japonais que je dois m'exprimer ?

Abby s’ota ce mirage de la tête, “Pourquoi est ce que je pense toujours à lui…” Dit-elle d’une voix quasi inaudible en serrant légèrement son poing. Elle redressa la tête et se plongea dans l’océan qu’est les yeux de cette demoiselle. “Ces yeux…”, elle esquissa un léger sourire, avant de reprendre en français :

- En français, je pratique pas pendant longtemps, ça revenir vite ! Dit-elle persuadée de n’avoir pas perdu un poil de son français d’antan. Suivre moi, nous allons asseoir à cette table.

Abby accompagna la jeune Amalia vers la table qui se trouvait au plus près de la scène et dont la vu se prolongeait sur la rue piétonne via la grande baie-vitrée. Elle invita la demoiselle de s’asseoir :

- Je prendre thé et gâteau ! J’arrive vite ! Elle s’éclipsa en cuisine.

Elle tapota l’épaule de Terence et lui chuchotta “Hey, voici notre futur musicienne ! Tu pourra parler plus en français avec elle ! Tu connais mon niveau n’est pas si bon. ” Terence rit d'une voix assez forte avant de tapoter l’épaule d’Abby. “Raison de plus pour perfectionner ton français !”. Il donna à la novice en français deux assiettes. “Je vous ramène le thé dès qu’il sera chaud”. Abby retourna en salle accompagné de ses deux assiettes.



- Tu aime le gâteau à farine de maïs et mûres ? Dit-elle avec un grand sourire en déposant l’assiette devant Amalia. Le thé arrive bientôt ! Bien avant toute chose parle moi un peu de toi. Elle appuya son menton sur sa paume de main tout en fixant la demoiselle d’un grand sourire.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Serait-ce bien elle ? [Abby x Amalia]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Serait-ce bien elle ? [Abby x Amalia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Blessure de guerre" (pv Calixte Telenna)
» Faut bien se nourrir. [1 er post Rouxy (: ]
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» On ne se serait pas déjà croiser quelques parts ? [Livre 1 - Terminé]
» Qu'on est bien, ici ! (PV. Nuage Fleuri)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Tokyo :: Ginza :: See The Light's :: Restaurant-
Sauter vers: