Partagez | 

 "Farell, rejeté par ses pairs, décida de partir à l'aventure..." [100%]

avatarFarell CampbellParfait inconnu
• Messages : 1
• Yens (¥) : 5
• Date d'inscription : 12/11/2017

Carte ID
Age:
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: "Farell, rejeté par ses pairs, décida de partir à l'aventure..." [100%]   12.11.17 12:49

Farell Campbell



Nom : Campbell
Prénom : Farell
Age : 16 ans

Nationalité : Irlandais
Orientation sexuelle : Homosexuel

Groupe :  The smart ones 8)

Classe : 1ère année de Prépa
Club : Musique
Situation financière : Boursier
Baito / Fonction : Job étudiant à la bibliothèque universitaire les week-ends
Logement : Collocation étudiante

Personnage de l'avatar ? Kaito - VOCALOID

Keep a secret ?


Il a changé d'identité pour fuir ses parents.
Les longues et fines marques dans son dos son dû à de l'auto-flagellation.

Si on te dit "TheWatcher" tu réponds?


A son arrivée, il n'a aucune idée de ce que peut-être TheWatcher. Mais il en entendra sans doute parler très rapidement.

En apparence je suis ...


Farell est un adolescent très grand pour son âge, il atteint presque les 1m80 (merci la poussée de croissance, depuis le temps qu’il l’attendait celle-là). Ses vêtements amples cachent sa corpulence très fine voire maigre, à cause de ses deux dernières années de restrictions alimentaires. Généralement, il porte un vieux pantalon marron en velours, des bottes de cuir et un simple t-shirt blanc uni associé à une chemise kaki.

Le point le plus marquant de son physique et qu’on remarque immédiatement de loin ou dans une foule, est la couleur bleu nuit de ses cheveux, ainsi que les lentilles violettes qu’ils portent constamment - elles ne servent pas qu’à faire joli, ce monsieur est aussi myope qu’une taupe. Le rappel de son écharpe style écossaise bleue renforce encore ce côté très coloré du personnage. Cet aspect loufoque n’est pas vraiment un choix d’ailleurs, mais plutôt un besoin viscéral de faire peau-neuve. De devenir quelqu’un d’autre.

Son visage est assez commun, long et fin, le teint très pâle et affichant presque constamment un air concentré - la plupart du temps on ne le voit même pas, caché derrière un bouquin.

Et à l'intérieur ...


Avec déjà deux années d’avance sur son cursus scolaire, Farell a toujours été très intelligent et au-dessus de la moyenne des autres élèves. En plus de cette aptitude naturelle, il est sérieux, travailleur et curieux de tout. Il cherche constamment des réponses, et une fois qu’il les a obtenu, trouve encore plus de questions à poser.

Quand il n’est pas penché sur un mystère de la vie, ce jeune homme a la tête dans les étoiles, ou plutôt dans une nouvelle histoire. Il a des milliers d’idées en tout genre, et ne cesse d’en inventer de nouvelles. C’est plutôt pratique quand on sait qu’il veut devenir écrivain. Il a plusieurs projets en route, dont un depuis très longtemps.

Cette tendance à ne jamais être dans la réalité l’entraîne très souvent dans des situations fâcheuses. Il ne regarde presque jamais ce qu’il fait et se blesse dans tout ce qu’il fait : lorsqu’il marche, fait la vaisselle ou sors de la douche. Ce n’est pas rare de le voir avec des bleus ou des écorchures. Évidemment, il préfère garder le nez dans un livre ou un bloc-note d’idées que d’aller faire du sport. Il déteste l’activité physique, et il doit se faire violence ne serait-ce que pour marcher jusqu’aux salles de classe.

Avec toutes ces caractéristiques, on pourrait penser qu’il n’est qu’un intello, timide, solitaire. Il est bien timide et a été solitaire par le passé, surtout parce que les autres le rejetaient. Mais Farell est bien plus que ça. Il adore le contact avec les autres, il aimerait rencontrer beaucoup de monde et se faire des tas d’amis. Il compte bien sur sa gentillesse, son altruisme, sa grande capacité d’écoute et son ouverture d’esprit pour les attirer et les garder près de lui. Il est prêt à donner sa chance à tous et à donner sa confiance au premier venu - son manque d’expérience dans les relations humaines le perdra sans doute à l’avenir.

La seule méfiance qu’il éprouve est pour les personnes croyantes, quelle que soit leur religion. Cependant, il ne s’arrêtera pas à si peu et laissera les autres qualités de ces gens s’exprimaient avant de se faire un avis définitif.

Sa grande naïveté et son innocence lui donne un air "mignon", qu’on cherche à protéger. Et bien qu’il a une bonne oreille, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il parle de son passé, de lui ou de ses sentiments en retour. Une vieille habitude que de cacher son énorme sensibilité, souffrir en silence. Pour lui, la première étape pour vivre à fond sa vie présente est de ne plus parler de celle qu’il a vécu avant.

Once upon a time ...


Dans une petite contrée campagnarde de l’Irlande venait au monde deux bébés, avec les premières neiges de Décembre. Elim et Anael Collins, des faux jumeaux que tout opposait. Il était venu au monde en premier, alors qu’il faisait encore sombre dans le ciel. Anael était venu ensuite, alors que le soleil se levait. En grandissant, le fossé entre les deux enfants se creusait : il était châtain aux yeux bleus, et elle blonde aux yeux bruns. Elle était la prunelle des yeux de leurs parents, ne recevait que des compliments. Elim était bien différent, plutôt ignoré pendant son enfance. Sans doute parce qu’il était plus intelligent. À tout juste 3 ans, il lisait, posait des questions constamment, trop de questions, et les mauvaises questions. Il voulait comprendre pourquoi il devait adorait Dieu comme le faisait sa famille, et comment un être aussi puissant soit-il avait pu créer les Hommes et tout ce qui les entourent. Pour ses parents, ces réponses étaient évidentes, et selon eux, le petit garçon aurait dû se sentir reconnaissant plutôt que de constamment se demander pourquoi.

La vie continua ainsi, entre la fille parfaite et le fils étrange. Elim passa deux classes rien qu’en primaire, et devança largement sa sœur. Arrivé au collège, avec ses 2 années de moins que les autres, il a commencé à subir du harcèlement scolaire par les plus vieux. C’est à partir de ce moment de sa vie qu’il se renferma encore plus. Pas parce qu’il aimait particulièrement la solitude, mais elle valait mieux que de se faire torturer de tous. Le jeune garçon décida de vivre les aventures de ses héros préférés par procuration. Et pourquoi pas même avoir son propre héros, et lui faire vivre tout ce qu’il voulait ? C’est ainsi qu’il débuta son tout premier écrit, et qu’il créa Farrell Campbell, un magicien rejeté par ses pairs parce qu’il contrôlait mieux sa magie. Ce valeureux jeune homme devait alors sauver le monde, mis en péril par un Dieu qui avait endoctriné tout le peuple, les forçant à l’adorer alors qu’il leur volait leur énergie vitale.

Ce n’est qu’au début de sa deuxième année de lycée que les choses se mirent à changer. Ses parents qui étaient tombés par hasard sur ses écrits, avaient été outrés en les lisant. Sa mère avait beaucoup pleuré et prier ce soir-là, interrogeant le ciel : « Qu’ai-je donc fait pour mériter un fils aussi indigne ? » , alors que son père s’était mis à crier, en colère comme jamais. Elim fut accusé d’être un mauvais croyant et menacer d’aller en Enfer s’il continuait sur cette voie. Il fallait qu’il soit puni, pour s’absoudre de sa faute. Le seul moyen pour ses parents qu’ils se fassent pardonner d’un affront pareil était qu’il comprenne que ce qu’il avait fait était grave, qu’il en prenne pleinement conscience.

Lorsque son père lui présenta des lanières de cuir, Elim ouvrit des yeux ronds, en signe d’incompréhension. L’homme lui laissa le choix : soit le gamin prenait ses responsabilités et se charger de son propre châtiment, soit l’adulte déciderai lui-même de son sort. Résigné, l’adolescent de tout juste 14 ans enleva son haut, et face à toute sa famille réunie dans le salon, obéit à son paternel, qui lui indiqua quand frapper plus fort et détermina quand il put s’arrêter.

Cet épisode laissa d’irrémédiables marques dans son dos. Une fois totalement remis, Elim pensait reprendre sa vie comme avant, si ce n’est qu’il portait désormais le poids de son humiliation sur les épaules. Mais son calvaire ne s’arrêtait pas là : ses parents avaient fait le choix de l’envoyer loin de tout ce qui l’éloignait de sa foi, pour une retraite spirituelle. Il partit alors pour une abbaye de Frères où la seule chose qu’il pouvait étudier était la Bible.

Malheureux, Elim vécut ainsi, dans l’ennui le plus total, pendant deux longues années. Ce n’est que le soir de son seizième anniversaire qu’il en eut assez et s’enfuit, sans rien dire à personne - pas comme s’il pouvait parler dans l’endroit où il s’estimait être retenu prisonnier par ses propres géniteurs. Le jeune homme se débrouilla comme il put pour rejoindre la capitale de son petit pays afin de s’éloigner le plus possible de sa campagne natale. Là-bas, il devait dormir dans la rue à même le sol comme un vagabond, mais tout était mieux que de ne pas se sentir libre. Seulement, et malgré sa taille qui le faisait paraître plus vieux, les services sociaux vinrent le chercher après quelques jours. Puisqu’il refusait de révéler son identité, la police due d’abord chercher si une famille avait déclaré sa disparition, mais visiblement, Elim ne manquait à personne-là d’où il venait.

Il fut alors placé dans un foyer pour adolescent, où il déclara avec assurance à son nouveau tuteur qu’il s’appelait Farell Campbell. Avec tellement d’entrain même, qu’il fit rire l’homme d’une cinquantaine d’années qui avait sa charge jusqu’à ce qu’il soit majeur. Pouvoir prendre une douche chaude et dormir sur un vrai matelas plutôt que sur des planches lui firent le plus grand bien. Mais le garçon ne se mit à revivre réellement que lorsqu’il trouva enfin un livre.

Farell avait le droit à une chance de tout reprendre à zéro. Il avait une nouvelle identité, et aucun passé aux yeux de l’établissement qui le logeait. Pour connaître son niveau et pouvoir l’inscrire à l’école, il dut passer des tests. Les résultats étonnèrent évidemment tout le monde. C’est comme ça qu’on lui proposa directement de passer des concours pour entrer dans des écoles prestigieuses, même s’il l’année était déjà bien entamé partout dans le monde, début mai.

Le joueur


Prénom / Pseudo : //
Age : 21 ans
Ancien ou nouveau ? Je débarque !
Comment avez-vous connu le forum ? Via les tops-sites
As-tu bien lu le règlement ? OK --S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Farell, rejeté par ses pairs, décida de partir à l'aventure..." [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le choix de Daniel Rouzier est rejeté par la chambre basse
» Bernard Gousse vient d'être rejeté
» Ariel Farell [Pouffy]
» Une loi contre les "pantalons tombants" rejetée en
» À l'auberge des rejetés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Le registre-
Sauter vers: