Partagez | 

 Aileen Stark, comme les stark mais en blonde

avatarAileen StarkQui est ce ?
• Messages : 13
• Yens (¥) : 11
• Date d'inscription : 15/11/2015

Carte ID
Age: 20 ans
Classe / Job: 1ère année prépa scientifique
Logement: à Shinuya
MessageSujet: Aileen Stark, comme les stark mais en blonde   03.09.17 14:57

Aileen Stark



Nom : Aileen
Prénom : Stark
Age : 20 ans

Nationalité : Ecossaise
Orientation sexuelle : Hétéro.

Groupe : Fury is power

Classe : 1ère prépa scientifique
Club : aucun
Situation financière :Aisé
Baito / Fonction : aucun
Logement : Petit studio de luxe à Shibuya, en haut d’une grande tour. (oui c’est précis !)

Personnage de l'avatar ? OC de Ilya Kuvshinov.

Keep a secret ?

Dans ma jeunesse, j’ai eu un sacré trouble alimentaire qui m’a fait devenir anorexique. Je n’aime pas en parler car je trouve ça honteux. De plus, je ne suis pas totalement guéri, il m’arrive encore parfois de trop faire attention à ce que je mange voir même à ne pas manger. Mais je me force, ne voulant plus ressembler à un squelette.

Si on te dit "TheWatcher" tu réponds?

J’en ai entendu parlé, comme tout le monde, mais je ne vais lire ce genre de choses, sauf si cela concerne mes proches. Il est toujours bon de savoir ce qu’on dit d’eux.

En apparence je suis ...


J'aimerais bien vous dire que je ne suis qu'une simple petite blonde au corps frêle. Mais j'ai comme l'impression que cela ne vous suffirez pas. Comme cela est ennuyant car pour tout vous dire, je n'aime pas m'étendre sur ce sujet. Alors je ferais simple et rapide ... Bon d'accords, pas aussi rapide que de résumer le tous en deux lignes. Bref, arrêtons de tourner autour du pot !
Ce que l'on remarque chez moi en premier, c'est ma blonditude. Oui t'as vu, j'invente des mots, si c'est pas classe. Je suis fière de ma crinière de blé. J'en prends grand soin, tout comme de mon corps. Je fais du sport pour garder la ligne et je fais attention à ce que je mange.
Comme dit plus haut, je prends soins de mon corps, mais pour tout vous dire, j’ai un corps plutôt frêle. Là, on va toucher un sujet assez sensible, alors on va faire vite. Déjà, je ne suis pas très grande, je dois mesurer pas plus d'1,60m. Donc on va dire que je n'impose pas le respect par ma taille. Bien au contraire. De plus, je ne suis pas très épaisse. Je suis même maigre avec très peu de courbes. Bordel que j'aimerais avoir de plus gros seins ! Là-dessus mère nature ne m'a pas beaucoup gâtée ... Bon il faut dire qu'avec mon passé, il était dur pour moi d'avoir un corps sulfureux de bimbo. C'est ça quand on fait des conneries ...
Venant maintenant à mon visage. Il de forme se trouvant entre le rond et l’ovale. Des traits fins et surtout ultra expressif. Il est plutôt dur pour moi de cacher ce que je peux ressentir.
Remarquez, je me fiche un peu de devoir cacher ce que je peux ressentir. La première chose à faire quand on est franche, c'est d'être franche avec soit même, même si je n'avouerai jamais certaines choses que vous comprendrez facilement en regardant mon visage, même. Mon regard noir, même s’il est parfois caché derrière une paire de lunettes, en dit longs aussi sur ma personne, après tout, ne dit-on pas que les yeux sont le reflet de notre âme ?
Pour ce qui est du côté vestimentaire, ne vous attendez pas à quelque chose d'exceptionnel.
Effectivement, j'ai un corps qui pourrait profiter de ces vêtements moulants et proches du corps. Mais je ne sens pas à l'aise avec ce genre d'habits. J'aime être à l'aise et libre de mes mouvements quand je bouge. Donc bonjour les jeans trop grands ou bien les chemises de bûcherons et ce genre de choses. Certains diront que j'ai un look de garçon manqué. Sauf que je vous arrête tout de suite, je porte également des jupes, la plupart du temps longues et amples. Donc oui, j'ai aussi une part de féminité.

Et à l'intérieur ...


Les gens me décrivent comme quelqu'un de plutôt joviale et simple. Attention, j'ai bien dit simple et non simplette, cela ne veut pas dire la même chose. J'ai toujours le sourire, même quand cela ne va pas. Ou du moins, je garde le sourire face aux autres. Mes faiblesses, je les garde pour moi, comme beaucoup de monde. Bon, bien sûr, il m'arrive de me plaindre de broutilles et parfois de m'énerver pour rien. Mais je me calme très vite. Oubliant même parfois pourquoi je me suis emportée.

Je suis du genre avenante avec les gens, me fichant complètement de savoir qui peut bien se trouver devant moi, garçon ou fille, pour moi, il n'y a pas d'importance. Lorsque je dois parler, je parle, même si c'est parfois pour ne pas dire des trucs très gentils. Et oui je suis comme ça, même si avant j'étais plutôt du genre à fermer ma gueule. Mais de ça, je vous en parlerais plus tard.
A vrai dire, aujourd'hui, je ne suis plus une gentille fifille qui se laisse dicter le monde. Non, aujourd'hui je fais ce qu'il me plaît et tant pis si cela ne plaît pas. Je vis ma vie ! Certes, j'écoute volontiers les conseils de mes amis, mais ça ne va pas souvent plus loin.

Certains me prennent pour une "je m'en foutiste". Sur ce point, je ne sais que répondre. Est-ce dû fait que je ne prends pas parti ? Allez savoir. Mais je pense que dans un sens, ces personnes n'ont pas tout à fait tort. Ce que je veux dire par là, c'est que si vous avez envie de me raconter votre vie, ou plutôt tous vos problèmes, et bien, passez votre chemin. Sérieux, votre vie je m'en fous comme des vaches qui mangent dans le champ d'à côté. Bon par contre, pour mes amis, ma porte sera toujours ouverte, même à trois heure du matin. Bon après, évitez quand même de venir me réveiller en lendemain de cuite … Je ne risque pas d’être très bonne humeur.

Oui, vous l'auriez compris, j'ai mon caractère. Je l'ai forgé au fur et à mesure du temps. Je n'ai pas été toujours comme cela. Quand je dis cela, je parle aussi bien de mon caractère que de mon physique. Et puis zut, autant vous le dire ici : je suis une fille qui n'a pas confiance en elle si bien que cela m'a joué plus d'une fois des tours. Je suis même tombée malade, d'ailleurs je le suis toujours, mais je me soigne. Qu'elle est donc ma maladie ? Ah ça, vous le saurez bien vite, mais en attendant, il va falloir être encore un peu patient. Courage, vous allez bientôt tout savoir.

Once upon a time ...


La vie est faite de haut et de bas. Je ne serais vous dire si j'ai eu plus de haut que de bas, mais certainement. Oui, ma vie est dans un sens plutôt normal et surtout assez joyeuse. M'enfin, ça c'est si on regarde avant ma dernière année de collège. Mais promis, je vais y revenir assez vite. Laissez-moi juste vous mettre un peu le contexte dans lequel j'ai vécu.

Tout d’abord, il faut savoir que je n’ai plus de mère biologique depuis ma naissance et que mon père a refait sa vie avec une japonaise. Donc ne soyez pas étonné de ma couleur de cheveux ou bien du fait que je n’ai pas les yeux bridés comme ma mère, car oui je la considère comme telle.
Bref j'ai grandi dans une famille recomposée, plutôt aisé. Seul mon père travaille pendant que ma mère reste à la maison. Il faut dire qu’avec son travail de cadre dans un groupe d’hôtel de luxe, il gagne bien sa vie pour subvenir à mes besoins et de celui de mon petit frère, Shintaro, qui a tout juste un an de moins que moi. Bon par contre je n'ai jamais été très douée à l'école, mais je n'étais pas non plus au fond du panier. J'ai toujours fait de mon mieux pour faire honneur à mes parents en essayant d'avoir les meilleures notes possibles, sauf que les études, c'est  pas fait pour tout le monde.
Côté ami, je n'en ai jamais eu beaucoup. Je ne veux pas dire que j'en n'avais pas, bien sûr que j'en avais. Sauf qu'ils se comptaient sur les doigts d'une main. Et non, je n'ai jamais été le genre de fille très populaire. Il faut dire que lorsque j'étais au collège, je n'avais rien à voir à ce que je suis aujourd'hui. A vrai dire, j'étais tout le contraire. J'étais naïve, je faisais tout pour qu'on m'aime et j'étais plus un souffre-douleur qu'autre chose. Et en plus de tout ça, j'avais des kilos en trop, ce qui provoquait souvent des moqueries, surtout en cours de sport.
Malgré tout, je le vivais bien. Comme j'avais mes amis pour passer du bon temps.  Enfin, tout bon temps à une fin ...

La fin du bon temps, pour, ça a été à la fin de ma dernière année de collège. Pourtant, rien n'avait présagé ce qu'il allait se passer. En fait si, sauf que j'étais trop stupide à l'époque et j'ai donc couru la tête la première dans la gueule du loup.
Pourtant, ce jour-là, j'étais heureuse. Heureuse qu'un garçon me regarde enfin, moi qui ne correspondais en rien aux critères de beauté. C'est dans une lettre, que j'avais trouvé dans mon casier le matin, qu'il me donnait rendez-vous dans la salle de stockage du gymnase, qui m'a guidé vers la fin du bonheur. Bon dieu que j'étais si naïve, si bête. Je m'en veux encore ...
Je m'en souviens encore comme si cela c'était passé hier. Lorsque je suis entrée dans le lieu de rendez-vous, que je l'ai vu. Je n'en croyais pas mes yeux. Il s'agissait d'un garçon de ma classe et pas de n'importe lequel ! C'était Zack ! Un métisse très populaire dans la classe, mais aussi dans l'école. Comme j'aurais dû me douter de quelque chose, mais non, j'ai préféré fermer les yeux et lui faire confiance.
Il semblait intimidé lorsqu'il me parlait pour m'avouer ses sentiments. On a parlé un peu puis il m'a embrassé une fois, puis une deuxième fois et une troisième ... Je le sentais tremblant, il semblait être impatient. Il a commencé à me déshabiller. Je n'ai rien fait pour l'arrêter alors que je ne voulais pas aller si loin.  Il a retiré le haut de mon uniforme avant de se redresser pour enlever le sien. Puis ... Plus rien. Il m'a juste regardé de toute sa hauteur, à me contempler. Jusqu'à ce que ...

FLASH !


    -Enfin, je commençai à me demander jusqu'à quand je devrais toucher cette truie.

Cette phrase s'est incrustée dans mon esprit.
Il ne me regardait plus, par contre les portables ainsi que les flashs des photos transperçaient mon corps. J'ai mis facilement une minute avant de me rendre compte de la situation et de prendre mes jambes à mon cou sans même prendre le temps de récupérer le haut de mon uniforme. Je pensais avoir pleuré toutes les larmes de mon corps durant le trajet menant à chez moi.
Le lendemain, en arrivant à l'école, il y avait partout des photos de moi en soutien-gorge. Ce qu'il y avait écrit dessus, je ne sais plus, je n'ai jamais voulu lire, mais je sais que cela avait un rapport avec les cochons. A partir de ce jour, ma vie fut un enfer. Je ne pouvais aller nul part sans être insulté, sans qu'on me lance quelque chose à la figure.
Et les professeurs dans tout ça ? Bien sûr qu'ils sont venus me parler pour savoir le comment du pourquoi, mais je me suis toujours tue. Et puis, c'était la fin de l'année, les examens approchaient et je ne voulais me focaliser que là-dessus.
C'est à ce moment que j'ai commencé à ne plus beaucoup manger. Je prenais comme excuse le stress.
Puis la fin du collège. J'avais réussi mes examens de fin d'année de justesse et le lycée commença. Je pensais que tout allait aller mieux. Que je serais dans un lycée complètement différent de mes anciens camarades et que j'allais me faire de nouveaux amis. C'est dingue comme je me mentais encore. Je savais très bien que j'allais certainement retrouvé quelques personnes de mon ancienne école, ce qui fut le cas, dont notre cher Zack. L'horreur !
L'enfer continua. Les insultes me faisant comparer à un cochon, continuèrent. Je mangeais de moins en moins. Je n'arrivais à rien dans mes études. Je foirais tous mes contrôles. Et puis, je ne mangeais plus.

Oui, j'avais un problème, mes parents l'ont très vite remarqué. Au début, ils ont simplement cru à un simple régime stupide pour ressembler aux stars que l'on voit dans les magazines. Mais à me voir sans énergie et surtout tomber à moins de 40 kg, ils ont compris que plus rien n'allait.  
Ils ont creusé dans ma vie à l'école pour se rendre compte de ce que je vivais. Bien sûr, ils ne sont pas resté les bras croisés. Ils sont venus à l'école, ils ont parlé aux professeurs et au directeur qui n'avaient rien vu, soit disant. Après quelques semaines de réflexion entre adulte, mes parents on prit la décision de me faire quitter l'école et de m'amener dans un centre spécifique pour que je reprenne du poids.
Dans ce centre, j'ai été bien traité. Les gens faisaient en sorte que je reprenne confiance en moi, ou du moins, que je reprenne goût à mon corps. A ce moment-là, pour moi, je n'étais qu'une truie ...

Le chemin fut long et il le sera encore. Peu de temps après mon admission dans le centre pour jeune filles anorexiques, car oui, il faut bien donner un nom à cela, je suis tombée jusqu'à 32 kg. Je me nourrissais à peine, un yaourt allégé quand je me sentais trop faible, pas plus.
C'est après six mois que j'ai enfin ouvert les yeux sur la situation : j'étais un monstre qui tenait à peine sur ses jambes. J'étais horrible, je ne pouvais ressembler à ça ! J'ai donc commencé à manger de nouveau, petit à petit. Mais ce fut très dur. Mon estomac ne supportait plus d'avoir quelque chose en lui. J'ai donc fait une rééducation alimentaire. Dans le même temps, je me suis remise aussi à mes cours car je ne pouvais me permettre d'échouer de nouveau à mes examens de fin d'année. Car malheureusement oui, j'ai dû redoubler ma seconde à cause de ça ...
Ma deuxième année de seconde me parut très longue. Ce fut comme une traversée du désert. J'ai appris tant de choses, comme à me respecter, à me forger un caractère et surtout de me jurer que je ne retomberais pas si bas. J'ai réappris à manger et j'ai repris du poids petit à petit. J'ai appris à m'aimer de nouveau pour ce que j'étais, une jeune fille comme les autres.

Après presque deux ans de soins dans le centre, j'ai pu partir. Etais-je guérie pour autant ? Loin de là et j'avais encore beaucoup à faire, mais cela ne dépendait que de moi. Oui, je faisais toujours attention à ce que je mangeais, parfois je sautais un repas, mais je remangeais tous les jours. J'avais un poids plutôt convenable et je ne comptais pas le réduire.
Concernant mes études, ce n’était pas gagné non plus. Entre les soins, la rééducation et tous le tralala, j’ai dû redoubler une seconde fois, cette fois-ci, ce fut ma dernière classe de lycée. Et pour cause, j’avais fait une petite rechute à cause du stress, cette fois-ci véritablement. Et puis, ce n’est pas facile le bac scientifique, surtout pour quelqu’un comme moi a besoin de beaucoup travailler pour tout enregistrer. Mais j’ai fini par l’avoir l’année mes 20 ans. Et pour fêter cela, que ne fut pas ma surprise d’apprendre que mon père m’avait inscrite dans une des meilleures écoles afin que je puisse réaliser mon rêve de devenir femme sage. Sauf que le hic c’était que l’établissement se trouvait à Tokyo et que la prochaine rentrée ne se faisait pas avant le printemps prochain. Mais ce temps n’allait pas être perdu, cela allait me permettre de me trouver un logement et surtout de m’habituer à la vie tokyoïte ou encore à me remettre à niveau concernant le japonais. Car même si ma belle-mère le parle à la maison de temps en temps, j’étais encore un peu rouillée.

C’est ainsi que je me suis envolée pour le Japon, laissant tout derrière moi afin de commencer une nouvelle vie !
Et depuis ? Et bien pas grand chose à vrai dire ... J'ai pris mes marques dans mon appartement, et j'ai surtout commencé les cours. D'ailleurs, il y a tellement à apprendre que j'en ai même pas encore eu le temps d'aller en soirée afin de lier des relations avec les gens. J'ai eu vent aussi d'un certain watcher. Autant vous dire que cela me fait rappeler de mauvais souvenir, mais je vais faire en sorte de faire abstraction de ça, même si ça semble assez difficile à faire car beaucoup de monde en parle ... En attendant, moi je fais ma petite vie en espérant vite me trouver quelques amis.

Le joueur


Prénom / Pseudo : Shiynmey
Age : bientôt 26 … bordel >.<
Ancien ou nouveau ? Je dirais les deux xD
Comment avez-vous connu le forum ?Heu … je ne sais plus. Peut-être par un top site y a longtemps mais je ne suis plus sûre ‘^’
As-tu bien lu le règlement ? [ok] ~Sky … c’est meilleur avec du sucre, beaucoup de sucre

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗



Dernière édition par Aileen Stark le 03.09.17 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 737
• Yens (¥) : 151
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Aileen Stark, comme les stark mais en blonde   03.09.17 18:03
Bonjour & Bienvenue (ou plutôt re bienvenue !)

Ta fiche est très bien, seul petit bémol ... Ton personnage ne peut pas attendre la rentrée au printemps 2019 !

Ce que je te propose c'est d'expliquer dans ta fiche pourquoi elle arrive au mois de mai 2018 plutôt qu'avril 2018, ou alors de dire qu'elle est arrivée en avril, et ce qu'elle a fait en un mois à Seika, brièvement (bien intégrée, pas trop, etc...)

Libre à toi ensuite de contacter des joueurs pour établir un lien qui aurait commencé en avril ! Tu peux également faire des rps flash-back si vous voulez (ton partenaire et toi) jouer les premiers instants de vos personnages !

Une fois que ce sera fait, je pourrais te valider ! I love you

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAileen StarkQui est ce ?
• Messages : 13
• Yens (¥) : 11
• Date d'inscription : 15/11/2015

Carte ID
Age: 20 ans
Classe / Job: 1ère année prépa scientifique
Logement: à Shinuya
MessageSujet: Re: Aileen Stark, comme les stark mais en blonde   03.09.17 18:32
Merci ^^

Bon comme y a confusion dans la fin de mon histoire et qu'effectivement on ne comprend pas bien qu'elle ait arrivé à la dernière rentrée, j'ai fait un dernier petit paragraphe expliquant vite fait ce qui s'est passé pour depuis qu'elle est arrivée ... Autrement pas dit pas grand chose, mais on comprend mieux comme ça x3

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 737
• Yens (¥) : 151
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Aileen Stark, comme les stark mais en blonde   04.09.17 21:10
Hello !

Désolée pour le retard dont nous faisons preuve sur ta fiche... Modifications faites, tu es validée !

✗ Pour créer un élève, tu gagnes + 5 yens !
✗ Tu es en 1ère année de prépa scientifique (tu as donc cours dans la partie lycée)
Voici les clés de ton appartement

N'oublie pas d'indiquer le lien vers ta fiche dans ton profil, rubrique contact et de générer ta carte ID !  study

Tu peux également si le coeur t'en dis lancer un rp libre, faire une demande de rp et poster ta fiche de liens / ton historique de rp.

Amuse toi bien Wink

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aileen Stark, comme les stark mais en blonde   
Revenir en haut Aller en bas
 
Aileen Stark, comme les stark mais en blonde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tel père, Tel fille (Arya Stark / Eddard Stark)
» Retrouvaille ~ Loki Stark Ft. Aryia Stark
» Un ami c'est comme un frère mais en mieux [pv Liam et Zoella]
» Mister Stark
» Stark Lawcoe et sa renommée !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Le registre :: Fiches Validées-
Sauter vers: