Partagez | 

 [Restaurant] It's not a date.

avatarFlynn PayneHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 177
• Yens (¥) : 46
• Date d'inscription : 26/06/2015

Carte ID
Age: 24
Classe / Job: Prépa L
Logement: Shibuya ♥
MessageSujet: [Restaurant] It's not a date.    07.07.17 23:55

❝ what is it ? ❞




Ft.  Naomi♥

La cigarette à la bouche et les mains sur le volant de sa petite voiture de ville, Flynn tentait tant bien que mal de retrouver la rue que la jeune femme lui avait indiquer. Le regard concentré sur la route, il n'arrivait pourtant pas à trouver son chemin dans un quartier qui était pourtant le sien. C'est pour ça qu'il détestait conduire, être conducteur lui apportait un stress qui le déstabilisait rapidement. Ceci étant dit, depuis qu'il avait passer son permis le jeune homme n'avait pas énormément conduit, préférant le confort d'un chauffeur.

Avant de partir de son appartement, le jeune homme avait ranger sa table basse encore pleine de papier administratifs en tout genre et avait fumer une cigarette. Il avait prit une douche bien méritée, réfléchissant à l'endroit où il aurait pu l'emmener. Il ne voulait pas l'emmener au centre ville où des gens auraient pu le reconnaitre. Particulièrement des collègues de travail. Pas qu'il avait particulièrement honte d'être vu avec Naomi, mais il n'avait franchement pas envie d'être déranger par tout Tokyo. Il n'aimait pas particulièrement la jeunesse dorée de Tokyo, il n'aimait pas tout ces connards dans la com, dans la musique , dans la mode, quoi qu'il fasse partie de ce monde , il essayait de n'en rester qu'aux relations strictement professionnelles. Il avait décidé qu'un petit restaurant le plus loin possible de Ginza ne lui ferait pas trop de mal. Il était sorti de sa douche, et s'était rendu d'un pas lent de l'autre côté de son appartement , où se trouvait la chambre et le dressing. Il avait sorti un costume noir au hasard et une chemise noir a col mao , pas de cravate ni autres fioritures inutiles. Le jeune homme aimait la simplicité , quoi qu'il ne fut en rien originale. Il s'habilla en vitesse , enfila ses bottines et attrapa ses clefs de voiture et celles de son appartement, sa sacoche et  ne tarda pas à partir. Il savait qu'elle habitait dans le quartier , ce ne serait donc pas trop compliquer de la retrouver.

Il tourna en rond quelques minutes de plus et trouva enfin la rue qu'elle lui avait indiquer, il avança doucement dans la petite rue et arriva prêt de son immeuble. Immeuble qu'il trouva assez pittoresque. Était-elle pauvre ? Elle ne devait pas être très riche , c'est sur. Mais il n'imaginait pas qu'elle puisse être en dessous de la moyenne des Tokyoïtes. Le jeune homme observa sa montre, il était à l'heure. Il s'alluma une nouvelle cigarette et attendit qu'elle descende d'elle-même, lui envoyant un sms pour la prévenir qu'il l'attendait. Le jeune photographe ne lui avait acheter , ni fleures , ni cadeau spécial. Il n'essayait absolument pas d'être romantique, ni même de sembler être vraiment intéresser. Il n'avait pas vraiment fait d'efforts vestimentaire, n'avait pas nettoyer son appartement , ni même sa voiture qui puait la cigarette.  Il attendit quelques minutes et la vit apparaitre à travers la vitre teinté. Il l'observa une seconde, satisfait. Décidément, l'élégance ça changeait une femme. Il ouvrit la vitre de la voiture , un demi sourire au visage. Et elle entra dans la voiture.


«- Et bah. Je ne m'attendais pas à ce que tu aie des vêtements corrects dans ton placard, tu es plutôt mignonne comme ça. »


Il détache sa ceinture et lui fait une bise avant de redémarrer la voiture et de reprendre la route vers l'autre côté de la ville , ou un petit restaurant assez chic avait ouvert peu de temps avant.



Flynn P #Seika

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Drink up baby, stay up all night ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarNaomi YamaguraMurmure de couloir ~
• Messages : 38
• Yens (¥) : 19
• Date d'inscription : 03/01/2016

Carte ID
Age: 28 ans
Classe / Job: Hôtesse
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: [Restaurant] It's not a date.    08.07.17 0:26

A peine Naomi eut-elle posé le pied sur le trottoir faisant face à son immeuble qu’elle remarqua la voiture garé à seulement quelques mètre d’elle et la silhouette de Flynn transparaissant à travers la vitre obstruée par une épaisse couche de fumée. Vitre que le jeune-homme ne tarda pas à ouvrir afin de la gratifier d’un sourire, sa sempiternelle cigarette coincée entre ses lèvres fines.
S’approchant de lui, Naomi contourna la voiture avant d’ouvrir la portière côté passager et s’installer aux côtés de l’homme, répondant son compliment par un sourire sincère avant de répondre à sa bise et s’attacher. « T’es pas mal non plus. Un peu guindé, mais ça te va plutôt bien »

Elle avait pris soin de ne se maquiller que le strict nécessaire. A savoir une légère couche de fond de teint de la même couleur que sa peau, un peu de doré sur les paupières ainsi qu’une fine couche de mascara et de baume à lèvres orangé presque invisible. A dire vrai, elle se sentait presque nue d’être ainsi exposée. Si elle savait que Flynn n’avait rien contre la voir au naturel, c’était plus la vision des badauds qui l’inquiétait. Si certains de ses clients la voyaient comme ça, que penseraient-ils ? Reviendraient-ils la voir ? Elle ne savait pas, mais tenter de convenir aux exigence de Flynn avait quelque chose d’assez amusant, en soit. Ça la sortait de son quotidien.
Observant le photographe de profil, son visage concentrer sur la route et ses mains crispées tantôt sur le volant tantôt sur le levier de vitesse, Naomi se surprit à sourire face à cet air sérieux qu’elle ne lui avait encore jamais vue. De toute évidence, Flynn ne faisait pas partie de ces personnes totalement à l’aise au volant, ce qui n’était pas un mal. La nonchalance avait plus tôt fait de conduire à des accidents qu’à une conduite agréable.
Naomi détenait elle aussi un permis de conduire, ainsi qu’une petite voiture d’occasion, mais elle préférait de loin voyager en bus. C’était moins cher et, surtout, plus rapide. Certains bus avaient des voies privatisées alors que les voitures restaient bloquées dans les bouchons lors des heures de pointe, ce qui avait le don de l’agacer.
Se retenant de demander à Flynn leur destination, elle laissa son regard se perdre dans le lointain, observant les paysages défiler au travers de la vitre légèrement opaque de la voiture de l’homme,
l’odeur de la cigarette ne la dérangeant pas outre mesure. Après tout, avec son travail elle était habituée à ce type d’odeur, la plupart de ses clients étant fumeurs. Si, fut-un temps, Naomi avait elle aussi failli s’y mettre, les articles concernant le vieillissement de la peau propre aux fumeurs eurent tôt fait de la dissuader.

Finalement, après un court trajet, la jeune-femme sentit la voiture s’arrêter et, se redressant sur son siège, elle reporta son attention sur un Flynn tirant sur le frein à main avant de se détacher et, après avoir vérifier que la voie était libre, ouvrir sa propre portière afin de s’extirper dans la fraîcheur de la nuit.
Face à elle, un petit restaurant tout ce qu’il y avait de plus cosy. La façade semblait propre, élégante, mais sans forcément se targuer de fioriture. Un restaurant sommes toutes assez commun, mais pas de ceux familiaux dans lesquels les enfants cris et courts partout.
Ou alors des enfants de riche, ayant tous les droits…
Fronçant les sourcils à cette pensée, Naomi quitta sa contemplation du lieu pour se concentrer sur son rendez-vous. Quelque soit le but de ce dernier, d’ailleurs.
L’avait-il appeler dans l’espoir de passer une nouvelle nuit en sa compagnie ? Sûrement que oui. Naomi ne voyait pas pour quelle autre raison un homme pouvait bien s’intéresser à elle.
Peut-être juste qu’il s’ennuyait, entre deux contrats, et que, tout bon riche qu’il était, il n’était pas à un repas près.
Elle ne savait pas et, à dire vrai, s’en moquait pas mal.
Advienne ce qu’il adviendra.
Une chose restait néanmoins certaine, elle allait se faire plaisir aux frais du photographe.
Le suivant à l’intérieur du restaurant, ils commandèrent une table avant de s’y faire conduire par l’un des serveurs qui posa devant eux deux cartes d’à peine 2 pages pour le menus, entrée et dessert compris, contre 5 pour celle des vins. Haussant un sourcil, Naomi ne pu s’empêcher d’ouvrir cette dernière et de commenter à voix basse « Pourquoi dans tous les restaurant un peu chic la carte des vins fait le double de celle de plats ? On est ici pour manger que je sache, pas pour picoler… Du moins, pas que pour picoler ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFlynn PayneHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 177
• Yens (¥) : 46
• Date d'inscription : 26/06/2015

Carte ID
Age: 24
Classe / Job: Prépa L
Logement: Shibuya ♥
MessageSujet: Re: [Restaurant] It's not a date.    08.07.17 9:19

❝ what is it ? ❞




Ft.  Naomi♥
«T’es pas mal non plus. Un peu guindé, mais ça te va plutôt bien »

Décidément , Naomi semblait s'être détendue, plus naturelle et plus piquante aussi. Le jeune australien fronça les sourcils et haussa les épaules. Il manquait certes d'originalité , mais il ne se trouvait pas si convenu. Il n'était de toute façon pas vraiment du style à se froisser pour ce genre de réflexion. Il se contenta de hausser mollement les épaules et de se concentrer sur la route. Encore un voyage désagréable pour lui, il se concentrait pour ne pas avoir à se perdre et malgré ça il avait du mal à trouver son chemin. Décidément il détestait conduire , mais il n'avait pas envie de déranger son chauffeur à cette heure-si, surtout que le pauvre homme avait tout de même une femme et des enfants.

Tout le voyage fut silencieux mais pourtant , Flynn sentait le regard que portait Naomi sur lui. Elle ne parla pas du tout et pourtant quelque chose en elle semblait avoir changer, il l'a trouvait plus froide. C'était peut-être la passion de la soirée qu'il avait passer avec elle qui s'envolait , ou peut-être tout simplement, que sobre ,elle ne lui faisait pas le même effet. Et peut-être aussi, que la jeune femme était sur la réserve. Il ne savait pas trop ce qu'elle pouvait bien ressentir. Ni même pourquoi elle avait accepter un rendez-vous avec lui , alors qu'il était si affreux avec elle. Était-elle le genre de femme qui aiment les hommes froids ? Était-il vraiment un homme froid ? Il avait crier le nom de son ex, il l'avait insulter à plusieurs reprise et pourtant, jamais Naomi n'avait sembler réellement prêter attention à son mauvais comportement. Peut-être qu'elle était vraiment une femme vile qui en avait après son argent. Et si c'était le cas ? Devait-il vraiment s'en offusquer ? Il aimait bien Naomi, même si elle essayait de le manipuler. Et si c'était le cas, il valait mieux tenter de faire semblant ne pas le remarquer. De cette façon, il pouvait se sentir apprécier par quelqu'un, même si ce n'était qu'une illusion. Il s'en fichait bien, d'ailleurs. La seule chose qu'il savait lui, c'est que la soirée passer en sa compagnie lui avait fait du bien. Sans doute parce qu'elle acceptait très bien le fait qu'il aime son ex et qu'elle ne lui demandait pas plus que ce qu'il pouvait offrir.  Enfin arriver au restaurant , le jeune homme se gara et laissa sortir la jeune femme par ses propres moyens. Encore une fois, aucune galanterie.

Il commande une table pour deux, et ils s'installent dans une table prêt de la fenêtre. Ils attendent les cartes et Flynn observe un peu plus Naomi. Il se dit que s'il n'en aimait pas une autre , il aurait peut-être pu tomber amoureux d'une femme comme elle. Elle est vraiment belle et bizarrement , il se sent proche d'elle. Il se sent compris, aussi. Assez facilement d'ailleurs. Avec Naomi, le photographe n'a pas l'impression d'être un extraterrestre. Seulement un pauvre type tout triste,c'est déjà ça.


«Pourquoi dans tous les restaurant un peu chic la carte des vins fait le double de celle de plats ? On est ici pour manger que je sache, pas pour picoler… Du moins, pas que pour picoler ! »

Il sourit à sa réflexion et hausse les épaules , baissant enfin les yeux vers la carte. Elle ne semble pas se poser vraiment de question, et pourtant à sa place, Flynn serait ronger par la curiosité.
Et pourtant ,elle semble calme et détacher. Peut-être parce qu'elle s'en fiche d'être ici avec lui ou ailleurs avec quelqu'un d'autre. C'est vrai que la dernière fois , elle n'avait pas hésiter à le rejoindre très tard dans la nuit alors qu'elle ne le connaissait pas. Sur le moment il avait simplement supposer qu'il lui avait taper dans l'oeil et pourtant à y repenser , si sobre il avait un certain charme, ivre, triste et déprimer il n'en avait sans doute aucun. Peut-être simplement qu'elle a l'habitude de sortir avec ses clients, sans réellement attendre quoi que ce soit.


«- Parce que ces restaurant ont une cave. Ils présentent leurs caves et leurs plat, celle-si est particulièrement bien fournie ,d'ailleurs.»

Il se penche vers elle et pose le doigt sur l'un des vins blanc de sa carte avant de faire un demi-sourire. Flynn n'a jamais été un grand connaisseur de vin mais il en savait assez pour savoir ce qu'il aimait et n'aimait pas. Il savait qu'il aimait le vin blanc plus que le rouge , qu'il le préférait sec , qu'il préférait le vin européen et surtout le vin français. Quoi qu'il soit hors de prix.


«- Tu veux essayer ce vin ? Généralement il passe plutôt bien avec des viandes en sauces. Même si les vin rouges passent mieux, je suis pas fan. »





Flynn P #Seika

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Drink up baby, stay up all night ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarNaomi YamaguraMurmure de couloir ~
• Messages : 38
• Yens (¥) : 19
• Date d'inscription : 03/01/2016

Carte ID
Age: 28 ans
Classe / Job: Hôtesse
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: [Restaurant] It's not a date.    08.07.17 20:36

« Parce que ces restaurant ont une cave. Ils présentent leurs caves et leurs plat, celle-si est particulièrement bien fournie ,d'ailleurs.»  Hochant lentement la tête en réponse à cette explication, Naomi reprit sa contemplation de la cartes des vins, tentant de déceler le pays d’origine de chacun d’entre eux en fonction de leurs intitulé.
Elle n’eut le temps que de lire les cinq premiers que le doigt de Flynn passa devant son regard et la coupa dans son jeu improvisé, lui indiquant l’un des vins blancs sur lesquels elle n’était pas encore passé.
Relevant son regard vers l’homme, elle esquissa un sourire à sa demande avant d’acquiescer d’un nouveau hochement de tête. « Je suis plus vin blanc que rouge, donc ça me va ! » Répondit-elle non sans sourire.
Comme beaucoup de femme, Naomi préférait le blanc au rouge et, fortiori, les vins sucrés aux secs, quand bien-même savait-elle les apprécier à leur juste valeur lorsque ces derniers ne sortaient du premier combini venu.
De manière générale, qu’ils soient blancs, rosés ou rouges, Naomi savait apprécier un bon vin.
Abandonnant ses devinette, l’hôtesse referma consciencieusement sa carte des vins avant de la poser sur le côté, prenant entre ses doigts manucurés celle des plats, observant les entrées aux prix exorbitant avant de se concentrer sur le plat principal.
Plusieurs longues minutes passèrent sans qu’elle ne dise mot, concentré qu’elle était quant au choix de son dîner. A vue de nez, tous les plats proposés semblaient des plus appétissant et, sachant que son estomac n’en supporterait qu’un seul quand bien-même aurait-elle eut le droit de commander la totalité de la carte, elle se retrouvait devant un dilemme.
Finalement, elle reposa le menu face contre table et, relevant son regard vers Flynn, vérifia que ce dernier avait lui-aussi fait son choix. Souriant à ce dernier, elle observa la décoration du lieu le temps qu’un(e) serveur(se) ne s’occupe de prendre leur commande.
Étrangement, cette dernière n’était pas sans rappeler à Naomi la chambre d’hôtel dans laquelle elle avait logé en compagnie du photographe quelque jours plus tôt. Les meubles de ce même bois qui, recouverte de tellement de couche de cire qu’elle pourrait s’y voir, et des couleur allant le plus souvent du blanc au crème, paré de quelques dorures.
Tournant sa tête de l’autre côté, elle observa le paysage disparaissant dans la nuit à travers les vitres si propre qu’on pourrait croire que les fenêtres étaient restées ouvertes. Seul l’absence de courant d’air indiquait à la jeune-femme que ce n’était pas le cas.
« Tu vas souvent manger dans ce genre d’endroit ? » Demanda t-elle alors qu’elle voyait l’employer les rejoindre et se proposer à prendre leur commande. Attendant que Flynn prenne la parole, elle dicta à son tour son choix au garçon avant de lui suivre du regard lorsque ce dernier se dirigea jusqu’à des portes en battant qu’elle supposa être les cuisines.
Ce dernier ayant quitté son champ de vision, elle reporta son attention sur le jeune photographe et sourit.
Pour sa part, elle avait déjà été dans des restaurant de ce genre avec quelques rares clients désirant sans doute la marquer plus que les autres. Car, si les hommes n’avaient pas forcément d’intérêts plus poussés que ceux sexuels la concernant, leur égo les portait bien souvent à en faire plus afin de, sinon être marqué par elle, au moins avoir l’impression de l’avoir marquer elle. De ne pas être un client parmi tant d’autres. De ne pas être oublier sitôt la jeune-femme rentré chez elle. Ce qui était malheureusement la cas pour la majorité d’entre eux.
Mais Flynn était différent, elle le sentait.
Elle n’irait pas jusqu’à prétendre connaître les motivations profondes de l’homme, mais elle sentant que ce n’était ni pour parfaire son ego ni pour finaliser une rencontre aussi imprévue qu’agréable qu’il l’avait ainsi invité ce soir là.
Peut-être voulait-il vérifier que leur soirée passée ensemble était ou n’était qu’une euphorie de passage. Peut-être était-il curieux de la revoir, de constater par lui-même ce qu’elle était devenu, comment elle s’était remise de leur nuit plus que mouvementée. Ou peut-être juste s’ennuyait-il et avait-il décidé qu’elle serait une occupation satisfaisante pour la soirée. Dans tous les cas, Naomi était plutôt satisfaite quant au choix du restaurant et, si cette soirée devait mal se terminé, au moins aurait-elle bien manger.
Si elle ne se considérait pas en plein rendez-vous romantique, que cela soit du au fait de leur première rencontre sous le signe du travail ou de l’amour qu’elle savait porter Flynn à son ex, elle ne considérait pas non plus cette soirée sous le signe d’une relation client/hôtesse.
Ils étaient deux adultes qui sortaient dîner ensemble, point. Advienne ce qu’il adviendra quand à la suite des événements. « Alors comme ça tu as été occupé, ces derniers jours ? Un projet en particulier ? » Si Flynn refusait de répondre à cette question, la considérant avec trop de platitude, Naomi comprendrait. Ils n’étaient pas obligés de parler, après tout, mais c’était plus intéressant que d’observer les assiettes fixement le temps que leurs plats arrivent. Et puis, à dire vrai, elle était assez curieuse de savoir sur quoi l’homme travaillait, ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFlynn PayneHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 177
• Yens (¥) : 46
• Date d'inscription : 26/06/2015

Carte ID
Age: 24
Classe / Job: Prépa L
Logement: Shibuya ♥
MessageSujet: Re: [Restaurant] It's not a date.    17.07.17 16:31

❝ what is it ? ❞




Ft.  Naomi♥
« Je suis plus vin blanc que rouge, donc ça me va ! »



Elle sourit, elle est calme et assez distinguée , c'est sans doute la première fois qu'il emmène une femme avec qui il a déjà couché au restaurant. Il était rare qu'il sorte avec des femmes en dehors de celles avec qui il avait des rendez-vous professionnel ou simplement amical. Encore que. Il aimait aller au resto seul. Manger en lisant un bouquin ou un journal , dans des petits restaurant de quartier , il aimait le vin et il aimait être seul. C'était d'ailleurs l'une des choses qu'il aimait le plus , être seul. Et pourtant , il avait voulu revoir Naomi parce qu'il était trop seul , il voulait la revoir pour ne pas avoir a être encore seul dans cet appartement. C'est peut-être parce que maintenant , être seul ne signifiait plus les même choses pour lui. Être seul le renvoyait au fait que les gens l'abandonnait toujours. Les relations factices l'aidait plus ou moins à se sentir encore faisant partit de quelque chose. C'était quelque part assez rassurant , même si au fond de lui il savait qu'il était plutôt fait pour être seul , le fait d'être avec une personne qui ne le jugeait jamais , le faisait se sentir apaisé , quelque part. Presque le même apaisement que celui que Nög lui faisait ressentir lorsqu'ils étaient ensemble. Il se demande d'ailleurs si ce n'est pas pour ça qu'il était amoureux d'elle. Cela voulait-il dire qu'il serait amoureux de Naomi ? Non. Parce qu’inconsciemment , le jeune homme savait qu'il ne valait mieux pas passer d'une relation compliqué à une rupture compliqué pour recommencer une relation compliquée de nouveau. Il acceptait très bien le métier de la jeune femme , mais , il savait que s'il venait à développé des sentiments pour elle, il ne serait plus capable de l'accepter. D'ailleurs , le jeune australien n'était pas vraiment sûr de tout à fait comprendre où s'arrêtait le boulot pour elle. Etait-elle simplement une escort-girl qui attendait des cadeaux et des attentions ?  Et si c'était le cas , que faisait-elle là ? Mise à part payer pour elle , le restaurant , le garçon ne faisait ni cadeaux , ni faveurs particulière à la jolie blonde en face de lui. Et lui même ne comprenait pas tout à f ait où cette histoire le menait .


Le restaurant qu'il avait choisit était un petit restaurant très simple , mais un restaurant étoilé. C'était un restaurant Italien et surtout , la nourriture proposer dans cet endroit était de vraiment bonne qualité. Il aimait y manger, de temps en temps mais c'était tout de même assez rare , sans doute parce que ce n'était pas vraiment à côté pour lui qui habitait Shibuya depuis des années, il y avait ses petites habitudes, dans Shibuya , d'ailleurs ont pouvait trouver pas mal de petits restaurant ,dont certains où Flynn était un sacré habitué. Il n'était pas doué en cuisine , et encore moins doué pour s'occuper de lui-même , alors il était habituer à manger automatiquement ou presque , dehors. Alors aller jusqu'à Ikebukuro seulement  pour manger , ça faisait une sacrée trotte pour pas grand chose. Et puis , mine de rien , malgré son boulot qui l'empêchait d'être trop encré dans son quotidien , le jeune homme était tout de même assez routinier , il n'aimait pas spécialement qu'on bouscule ses petites habitudes. S'il mangeait tout les mardi au restaurant au coin de sa rue , il avait l'impression de vivre une aventure lorsqu'il devait manger autre part.


« Tu vas souvent manger dans ce genre d’endroit ? »



Il hausse les épaules un sourire au lèvres. Ce genre de restaurant , c'était tout de même assez rare. Comme dit avant , c'était tout de même assez loin de chez lui et le restaurant était tout de même extrêmement chère.


« - Je t'avoue que je ne sais pas cuisiner. Même les pâtes j'arrive à les rater, du coup je mange toujours dehors. Pour te répondre , ce genre d'endroit luxueux , je garde plutôt ça pour le boulot. Je mange plutôt dans des petits restaurant de quartier, prêt de chez moi.»

La serveuse arrive et Flynn commande un tartare de bœuf , et laisse la jeune femme choisir. Ses mains manucurer glissent sur la carte , son regard presque pas maquiller , lui donne un charme qui ne lui connait pas. Tiens , il se demande si c'est la lumière ,mais là , comme ça , il la trouve vraiment belle. Le photographe se demande s'il aurait pu tomber amoureux d'elle , plus jeune , avec moins d’expérience , une vision du monde peut-être moins catégorique , aurait-il pu l'aimer ? Et elle , serait-elle tomber amoureuse de lui s'il avait été un peu moins triste. S'il lui avait ouvert la porte de la voiture , qu'il fumait moins , qu'il lui avait amener des fleurs et qu'il n'avait pas seulement essayer de la niquer dans une chambre d’hôtel pourris , s'il s'était pas barré au petit matin sans vraiment la rappeler , s'il ne la rappelait pas simplement pour pas être seul , peut-être que de l'amour aurait pu naitre entre eux. Ou peut-être pas dans tout les cas il n'était pas en position d'attendre quoi que ce soit d'elle , et elle ne semblait pas vouloir attendre quoi que ce soit de lui non plus. Tant mieux.



 « Alors comme ça tu as été occupé, ces derniers jours ? Un projet en particulier ? »



La serveuse arrive pour leurs déposer la bouteille de vin et les servir Flynn observe Nao goûter le vin et elle semble assez satisfaite. Tant mieux. Le serveur qui doit leurs donner à manger ne tarde pas ,non plus , et ils se retrouvent vite à démarrer leurs assiettes.


« - Je suis en ce moment sur un projet de protection de faune sauvage. C'est une campagne publicitaire de grande envergure contre la fourrure et le cuir. Quelques grands stylistes ont participer et on crée une tenue pour l'occasion , je suis le directeur artistique et le photographe de la campagne. Les trois derniers jours ont été assez compliquer , une des mannequin s'est casser la cheville sur un défilé à Milan la semaine dernière , il a fallut trouver une remplaçante , faisant le même poids , ayant la même carrure et qui passerait bien dans cette tenue. J'ai du faire deux déplacements à Okinawa et en Ecosse , ensuite il a fallut faire le jours de tournage , les séances photo. Hier il a fallut que je m'occupe de certains stylistes qui étaient mécontents... Enfin. J'ai eut beaucoup de boulot , j'ai eut des retouches à faire sur pas mal de choses, et comme je suis seul dans mon entreprise, j'ai pas d'assistant , je suis souvent surcharger. »



Flynn P #Seika

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Drink up baby, stay up all night ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarNaomi YamaguraMurmure de couloir ~
• Messages : 38
• Yens (¥) : 19
• Date d'inscription : 03/01/2016

Carte ID
Age: 28 ans
Classe / Job: Hôtesse
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: [Restaurant] It's not a date.    19.07.17 9:50

Esquissant un sourire à l’entente de l’incapacité culinaire de Flynn, Naomi ne put s’empêcher de penser que le jeune-homme se tenant face à elle était décidément un phénomène rare. Des hommes incapable de se nourrir correctement, elle en avait connu. Principalement parce qu’ils étaient riches et comptaient sur leurs femmes, bonnes, amantes ou, comme le photographe, sur les quelques restaurants a qui ils assuraient un fond de commerce suffisant même en temps de crise. Mais des hommes se clamant même capable de louper des pâtes… C’était bien une première ! Généralement, c’était plus la flegme que l’incapacité réelle qui imputait à ces personnes de cuisiner, mais là… Dans un coin de sa tête, Naomi nota qu’elle serait curieuse de le voir à l’œuvre, histoire de voir s’il était réellement aussi calamiteux qu’il le laissait envisager.
C’est fou comme le fait de revoir une personne, de la revoir en dehors du cadre strictement professionnel, pouvait sembler si différent à ses habitudes pour Naomi. En général, même lorsqu’elle revoyait l’un ou l’autre homme rencontrer ou non lors de ses heures de travail, il y avait toujours cette distance entre eux. Cette distance propre aux femmes qui savent ce qu’elles veulent et, surtout, ce qu’elles ne veulent pas. Cette distance lui permettant de jauger les hommes avant de s’ouvrir plus en avant, si seulement un jour une ouverture était possible. Cette distance qui, le cas échéant, lui permettait de se rétracter sans jamais regarder en arrière. Même en dehors du boulot, jamais Naomi n’avait été sincère avec un seul des hommes qu’elle avait convoité. Jamais. Elle travaillait non-stop sur ce personnage forgé au fils des années et qui, d’une certaine façon, était devenu la elle véritable. Elle travaillait à chaque heure du jour et de la nuit, quand bien-même n’était-elle pas payé pour ça.
Avec Saitô Hibiki pourtant rencontré dans un bar en dehors du cadre de son boulot, elle avait réagit de la même manière qu’une hôtesse devant son client. Alors, pourquoi ? Pourquoi avec Flynn qui, pourtant, arrivait tout droit du bar dans lequel elle travail, Naomi était-elle plus naturelle qu’avec les personnes qu’elle rencontrait dans la rue ? Pourquoi avait-elle moins l’impression de travailler lorsqu’elle était à ses côtés que lors de ses nombreux jours de congé passé à la salle ou dans les bars ?
Elle n’en savait rien et, une fois de plus, réaliser ce genre de chose lui faisait peur.
Elle n’était pas amoureuse de Flynn, non, ça elle en restait persuadé. Elle n’était pas amoureuse de lui et, pourtant, elle sentait que la relation naissant entre-eux différaient de toutes celles qu’elle avait connu.
Naomi ne s’était jamais attaché à personne, ni homme, ni femme. Même ses parents, elle ne les avait pas contacter depuis son départ de chez elle. Même son fils, elle n’avait jamais chercher à savoir ce qu’il était devenu après son abandon. Le fils d’un homme dont elle se foutait parfaitement. Le fils d’un homme avec qui elle n’avait fait que tester son potentiel séduction à une époque ou vivre dans des conditions aussi précaires que celles offertes par ses parents lui semblait insurmontable.
Non, Naomi n’était pas du genre femme aimante, mais malgré tout, elle se sentait bien en compagnie du photographe. Peut-être parce que, malgré son côté froid et manipulateur, la franchise de ce dernier avait déteint sur elle.
Il ne cherchait pas à lui plaire pour acquérir ses faveurs. Il ne la tarissait pas d’insultes lorsqu’il le jugeait nécessaire. Il ne faisait pas plus d’effort que ça pour lui plaire. Il était franc, direct, et un peu brut de pomme. Mais Naomi adorait ça.
A dire vrai, son égoïsme avait croisé celui de Flynn et, pour une raison qu’elle ignorait, ça semblait fonctionner.
Ils étaient deux égoïstes se supportant l’un l’autre.
Oui, ça devait être ça.
Deux égoïstes se supportant l’un l’autre.
Car la jeune-femme savait pertinemment que l’homme ne ressentait aucun amour pour elle, quand bien-même ses manières pouvaient sans doute laisser planer le doute chez bon nombre de romantiques.
Buvant une gorgée de vin, s’en délectant, elle observa leurs plat approcher avant de prendre une tranche de carpaccio et rouvrir la conversation en demandant à l’homme face à elle en quoi consistait son travail des derniers jours.
Naomi du se concentrer sur ce qu’il disait pour ne pas perdre le fil tant le monde dans lequel son amant évoluait était différent du sien.
Néanmoins, elle avait compris le principal, aussi rebondit-elle de suite sur ses derniers dires.
« Pas d’assistant ? Tu n’as jamais pensé à en recruter un ? Ca te faciliterait quand même grandement la vie, je pense… » Ponctuant cette phrase d’un sourire, elle reprit une gorgée de vin. Quel délice. « Après c’est à toi de voir, mais c’est toujours pratique d’avoir une tiers personne pour les basses-besognes, si je puis-dire. Comme ça tu pourras te consacrer entièrement aux parties les plus intéressantes de ton boulot ! » C’était égoïste, mais c’est comme ça que Naomi voyait la vie. Relayer les tâches les plus chiantes aux autres et profiter des meilleures. Comme les clients. Elle n’acceptait que très rarement ceux puant la pauvreté ou la radinerie. Souriant une dernier fois à l’homme, elle entreprit de déguster son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFlynn PayneHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 177
• Yens (¥) : 46
• Date d'inscription : 26/06/2015

Carte ID
Age: 24
Classe / Job: Prépa L
Logement: Shibuya ♥
MessageSujet: Re: [Restaurant] It's not a date.    19.07.17 16:49

❝ what is it ? ❞




Ft.  Naomi♥

Flynn n'avait jamais été une personne très patiente. On pouvait même dire qu'il ne supportait pas d'attendre. Pour tout et n'importe quoi, le jeune homme n'aimait pas ça. Il aimait faire les choses vite, et surtout il aimait faire les choses bien. Cela faisait trois ans et demi que le jeune homme n'était plus sous les ordres de personne. Il avait longtemps été l'assistant d'un grand photographe et il devait avouer que ce fut le boulot de plus dur qu'il ait eut à accomplir. En plus d'être formé dans une école privée payé par son employeur, il devait également accomplir toutes les sales besognes qu'on lui imposait.  Jamais il n'avait été malade, jamais il n'avait loupé un seul jours de travail, même sa tentative de suicide il l'avait faite sur ses jours de vacances. Ridicule, mais vrai. Il était d'une exigence envers lui qui dépassait parfois la seule logique humaine. Il était bizarre même avec ça.


«- Pas d'assistant ? Tu n'as jamais penser à en recruter un ? Ça te faciliterais quand même grandement la vie, je pense.»


Il hoche la tête. Ce n'est pas vraiment faute d'avoir essayer. Il avait d'abord prit une secrétaire, qui n'avait pas tenue 2 mois avec son sale caractère.  Puis une assistante, deux semaine , une seconde assistante presque un mois et un assistant , qui avait seulement tenus quelque jours. Il n'était pas sympathique, il avait l'habitude qu'on le lui dise. Mais au travail... il était exécrable. Jamais satisfait, extrêmement exigeant et surtout Flynn était le genre d'homme qui bossait nuit et jours, un rythme qui ne fonctionnait que pour les acharné comme lui. C'est sans doute pour ça qu'il avait monté une carrière aussi brillante , aussi rapidement. Et puis, pour résumer ,il manquait de tact, il les faisait bosser nuit et jours et avec une exigence et un perfectionnisme maladif, cela faisait sans doute beaucoup pour un seul patron, il le savait. Mais, il ne pouvait pas s'en empêcher, c'était sa méthode de boulot. La japonaise boit du vin, son visage toujours souriant , l'expression qu'elle prenait était bien plus naturelle que lorsque quelques jours plus tôt , elle l'écoutait s'épancher sur ses soucis.  Elle lui explique que s'il avait quelqu'un il pourrait se concentré sur les parties les plus importante de son boulot, que ce serait pratique et il comprends ça. Chez les autres, en vérité. Il sait que l'échec de son projet d'un assistant est surtout du au fait qu'il ne sait pas déléguer et qu'il passe son temps à repasser derrière les autres. Il sait qu'il les rends fou, parce que si une idée lui vient à 3 heure du matin, il sera incapable de respecter leurs vies privée, et encore moins leurs sommeil.

«-Oh, j'en ai engager plusieurs, ils finissent tous par se tiré en me crachant à la gueule. Je suis un tyran, apparement. Enfin je dis ça comme si c'était abuser, mais je suis vraiment un putain de Tyran.»

Il sourit à sa propre blague qui n'en est pas tout a fait une et entame son assiette avec appétit ,  mais avec tout de même plus d'élégance que la première fois qu'elle l'a vue manger. C'est un automatisme de gosse de riche, quand les gens regardent, on se tient correctement. Une sorte de bourrage de crâne permanent , sans doute. Il observe l'assiette de la japonaise  et fais un sourire avant de goûter son carpaccio.


«- Je pense que peu de gens sont capable de me supporter en tant que patron. Déjà qu'en tant qu'humain c'est compliquer pour beaucoup... Mais si tu me trouve une assistante qui sait faire la retouche de costume, de photo, rédiger correctement un devis,qui réponds tard la nuit au téléphone, qui sait s'occuper de toute l'administration ,qui n'a ni famille , ni ami ,ni petit ami et qui est prête a bosser 80h minimum par semaine avec moi, tu m'appelles. Je l'engage directement.»


Il rit un peu faussement et se concentre sur son assiette, un peu fier de lui d'avoir prit si longtemps la parole, lui qui habituellement faisait des phrases assez simple, il avait donner de lui même pour éviter d'être chiant, sans trop savoir pourquoi, il n'avait pas envie qu'elle s'ennuie et surtout, il n'avait pas spécialement envie qu'elle se lasse de lui. Il saurait la faire dégager si les choses devenaient trop sérieuses. Pourtant, il avait aussi un peu peur de se laisser entrainer dans une relation qui pouvait peut-être l'emmener vers de nouveau une perte de contrôle de ses émotions. Peut-importe, il finirait bien par voir là où il se menait tout seul. Et s'il était en train de se mener à sa perte, il serait peut-être encore temps pour s'arrêter. Les relations toxiques ne lui faisaient pas peur. C'était peut-être un peu vivre sans qui l'effrayait.  Il passe une main sur la sienne avec un sourire.


«- Et toi ? Qu'es ce que tu as fait ces derniers jours  ? »





Flynn P #Seika

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Drink up baby, stay up all night ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Restaurant] It's not a date.    
Revenir en haut Aller en bas
 
[Restaurant] It's not a date.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» date limite des transactions ?
» Date du repêchage
» What 's the date today ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Tokyo :: Autres quartiers-
Sauter vers: