Partagez | 

 Tsugumi Sunao ~ Vous avez dis scoop ? [Terminé]

avatarTsugumi Sunao★Fouine officielle de Seika★
• Messages : 146
• Yens (¥) : 78
• Date d'inscription : 26/06/2015

Carte ID
Age: 16 ans.
Classe / Job: 2ème année/Travaille dans une boulangerie, à Ginza.
Logement: Chambre 3
MessageSujet: Tsugumi Sunao ~ Vous avez dis scoop ? [Terminé]   07.05.17 15:32
Tsugumi Sunao

Nom : Sunao.
Prénom : Tsugumi dite Sugi.
Age : 16 ans.

Nationalité : Japonaise.
Orientation sexuelle : Asexuelle.

Groupe : Fury is power.

Classe : Deuxième année.
Club : Seika News, Derrière le masque et le conseil des élèves.
Situation financière : Pauvre, son père biologique a payé son inscription à Seika.
Baito / Fonction : Travaille dans une boulangerie, à Ginza..
Logement : Interne.

Personnage de l'avatar ? OC de Ilya Kuvshinov.

Keep a secret ? Tsugumi est indirectement responsable du suicide de l'une de ses anciennes camarades de classe et a fait porté le pot-aux-roses à sa meilleure amie, Reiko, qui a été renvoyée du lycée et est dorénavant en attente d'être jugée par un tribunal, suite à la plainte des parents de la défunte élève.
Si on te dit "TheWatcher" tu réponds? Partners in crime <3


En apparence je suis ...
Ce que l'on remarque en premier lieu, c'est que Tsugumi est grande par rapport aux autres asiatiques. Eh oui, 1m71 c'est pas rien au Japon. A son grand damn quand elle aimerait être discrète et que c'est sa taille qui la trahit.
Si on s'attarde un peu sur son corps, on peut remarquer qu'elle est plutôt élancée et que ses formes sont plus développées que celles d'une japonaise pure souche. Mais Tsugumi n'est pas le genre à chercher à se mettre en valeur ou à être prête à "souffrir pour être belle", aussi ses vêtements sont généralement confortables et androgynes: un jean, une paire de chaussures plates et un haut qui varie selon les saisons et les occasions, mais toujours confortables.Rien de très luxueux ou féminin, simplement par pratique et aussi pour une raison plus sombre. Mais bon, ça c'était avant d'arriver à Seika puisqu'à présent elle porte l'uniforme comme tout le monde (un noeud papillon, sérieusement ?)

Son visage semble être celui d'une banale japonaise vu de loin, jusqu'à ce qu'il se rapproche et que certains détails nous saute à la gorge.
En opposition avec son caractère explosif, le visage de Tsugumi possède des traits fins et délicats, couplé à des lèvres pleines et rosées qui lui donne un air de poupée de porcelaine qu'elle déteste.
Le détail singulier sur son visage, confirmant ses origines européennes, réside dans ses yeux. Effectivement, ces derniers sont en majeure partie ceux d'une occidentale et ne sont que peu bridés. De plus, ils sont pourvus de longs cils épais qui tendent à faire disparaître cet aspect davantage encore. De loin, cela peut destabiliser, trop grands pour penser qu'ils sont bridés, ils sont néanmoins étirés à cause de leur délicate forme d'amande.
Tsugumi a donc un visage assez joli au naturel, et on n'y trouvera jamais la moindre trace de maquillage d'ailleurs, puisqu'elle n'a pas les moyens d'investir dans des choses aussi "futiles".

Pour des raisons pratiques, Tsugumi a les cheveux courts; bah oui, ça évite qu'ils vous gêne et ça réduit le temps de brossage ! Et aussi un peu pour casser l'image de poupée délicate que son visage lui donne. Elle a donc opter pour une courte cheveulure désordonnée.
Cette dernière est d'un brun foncé sans aller jusqu'au noir et est assez épaisse et volumineuse, probablement dû à ses origines européennes.
Et à l'intérieur ...
Impossible de parler de Tsugumi sans évoquer son addiction aux ragots. Ces derniers sont littéralement l'oxygène lui permettant de vivre et elle devient vite irritée après plusieurs jours de "calme plat". Chose peu étonnante; la jeune femme est extrèmement curieuse, prête à fouiner n'importe où, n'importe quand. C'est le genre à aller fouiller dans le bureau des surveillants, voir carrément dans celui du directeur si elle pense pouvoir y trouver quelque chose d'intéressant. Il va sans dire qu'elle n'a aucun scrupule pour les sacs et les casiers des élèves.

Tsugumi possède un tempérament plutôt spontané et elle a tendance à se laisser porter par les événements sans réellement réfléchir aux conséquences de ses actes et à vivre au jour le jour.
Immature sur les bords, cela l'empêche de se rendre compte de la gravité de certaines choses qu'elle a pu faire ou subir. Comme elle est très téméraire, en plus des points évoqués ci-dessus, il n'est pas rare qu'elle se mette dans des situations plus ou moins délicates tout en réussissant toujours à s'en sortir sans encombre, d'une manière ou d'une autre. Elle peut paraître audacieuse pour cela, mais au fond elle est plutôt peureuse.

Ses émotions se lisent facilement sur son visage puisqu'elle ne cherche pas à les cacher, sauf lorsqu'elle doit mentir évidemment. Cependant elle ment très mal quand elle est stressée et peut aller du simple bafouillage à des explications sans queue ni tête avant de prendre la fuite.
Tsugumi est l'exacte opposé du matérialisme, elle a appris à ce contenter du peu que sa situation financière pouvait lui offrir. D'ailleurs, "grâce" à cette dernière, elle est très indépendante et sait faire à peu près toutes les tâches permettant de vivre seul.

C'est une personne très joueuse, même si elle a eu peu d'occasions de montrer cette facette de sa personnalité aux autres, jusqu'à présent. Nul doute qu'elle pourrait se montrer taquine envers ceux qu'elle apprécie.

Son rapport aux autres est assez ambiguë. À ses yeux, Tsugumi ne doit faire confiance à personne, elle s'isole donc naturellement des autres et ce, depuis très longtemps. Revenir à cette solitude d'antan lui paraît impossible aujourd'hui, mais aller vers les autres alors qu'elle les a fuit pendant tout ce temps, c'est tout autant impossible. Tsugumi continuera à s'isoler des autres pendant encore un moment c'est certain, continuant à donner l'impression d'être très renfermée. Pourtant, même si les autres venaient vers elle, elle s'obstinerait à entretenir des relations cordiales mais distantes. Doux paradoxe que de ne plus vouloir être seule mais de rester si réticente à l'idée de nouer de vraies relations.
Mais après tout, les liens les plus forts sont rapidement détruits une fois que l'on se retrouve acculé. À ce moment, seule notre peau compte. Et ça, malgré son immaturité, Tsugumi l'a parfaitement intégré.
Once upon a time ...
"Une jeune lycéenne s'est suicidée suite à la parution d'un article dans un journal en ligne amateur, créé par l'une de ses camarades. Ce journal torturait les élèves depuis plusieurs mois, alimentant des rumeurs parfois fausses et dévoilant des informations personnelles sur eux. La mort de leur camarade poussa certains à en parler et permis de lever le voile sur l'identité de la coupable, qui ne peut être dévoilée en raison de son jeune âge.
Elle a été renvoyée de son lycée et va également devoir passer devant un tribunal, les parents de la défunte élève ayant porté plainte contre elle. S'ils n'obtiendront probablement pas gain de cause pour l'homicide involontaire, on ne peut qu'espérer que cette lycéenne sera poursuivie pour diffamation et cyber harcèlement.
La blogueuse aurait affirmé avoir une complice mais cette dernière a été déclaré innocente par la police et tout porte à croire que les accusations contre elle étaient bel et bien infondées. Cependant, les accusations continuent de fuser du côté de la coupable. Pourquoi un tel acharnement de sa part ?"

Sûrement parce qu'elle dit la vérité, songeai-je en stoppant ma lecture.
Reiko avait bien eu une complice: moi. Mais ça, il n'y avait que nous deux qui le savait. Et comme cet article le disait, j'avais été innocenté.
Tout venait de l'ordinateur de Reiko, auquel je n'avais jamais touché. J'étais plutôt celle qui rapportait les informations, Reiko se chargeait de la rédaction des articles.
Et puis, personne ne nous avait jamais vu nous parler au lycée.
Que je ne possède pas d'ordinateur et que je n'ai obtenu un téléphone que la veille du suicide de Mariko, ne me donnant pas le temps d'échanger avec Reiko. était un vrai coup de chance. J'aurais jamais cru que ma situation financière me serait un jour bénéfique et pourtant.. Enfin, elle s'était un peu stabilisée depuis que maman s'était trouvé quelqu'un. Mais vu le quelqu'un en question, je ne pouvais pas vraiment m'en réjouir.

J'arrivai au lycée pile à l'heure et rejoignis directement ma classe, m'installant au fond comme d'habitude et mes camarades de classe arrivèrent à leur tour. La classe était bien plus silencieuse à présent. Dire qu'il y a à peine une semaine, les élèves bavardaient tous à propos du dernier article que Reiko avait posté.
Mais le directeur n'avait pas plaisanté en disant qu'il comptait prendre les choses en main concernant ces histoires de rumeurs. Les vilaines langues qui ne l'avaient pas pris au sérieux se sont vite tû quand un élève a été renvoyé pendant trois jours. Déjà que c'était très mal vu de continuer à ragoter après le suicide de Mariko, maintenant plus personne n'osait dire quoi que ce soit de peur d'être balancé à l'administration.
Je n'avais pas cru au discours du directeur mais maintenant je devais bien reconnaître que les ragots avaient disparus de toutes les conversations.
L'ambiance, bien que pesante il y a encore quelques temps, était peu à peu revenu à la "normal". Les élèves recommençaient à discuter sereinement, les ragots en moins.

Paradoxalement, le lycée n'en était devenu que plus pesant pour moi. J'étais seule. Je l'étais bien avant, là n'était pas le problème. Avant, je pouvais m'occuper en essayant de récupérer toute sorte de ragots pour le journal, là il n'y avait rien à récupérer dans les conversations. Même si je découvrais des info', je ne pouvais plus les poster sur le journal ou en discuter avec Reiko. Et je ne pouvais pas juste me contenter d'espionner comme avant, lorsque je n'avais pas rencontré Reiko, j'avais pris goût à dévoiler ce que j'apprenais ou au moins à en parler activement avec Reiko.
Je ne pouvais plus continuer mon "hobby", c'était clair.

J'étais toute seule, et sans loisir pour ne pas y faire attention. Cette situation me rappelait trop l'école primaire, c'était le même sentiment. À quelque différence près: à l'époque, je ne ressentai pas le besoin de parler aux autres.
Je ne m'étais pas rendue compte à quel point mes discussions avec Reiko m'étaient si importantes. J'en étais devenue dépendante tout comme pour les ragots. Je n'aimais plus l'isolement que je m'étais créé.
C'était comme maman l'avait dit: il ne faut jamais être dépendant des autres, sinon le jour où ils nous abandonnent, on remonte difficilement la pente. Pour éviter cette situation, le mieux était de ne pas se lier et accorder sa confiance aux autres. Je n'avais clairement pas respecté ces deux points avec Reiko.
Malgré cela, j'avais nié mon implication. Par peur, et certainement par égoïsme aussi.

Et maintenant, je ne supportais pas la solitude que m'avait apporté le renvoi de Reiko.
Les journées étaient devenues trop longues; des cours qui ne m'intéressaient plus depuis longtemps, plus de ragots et plus de bavardage avec Reiko. C'était terne, juste déprimant.

***

Je rentrai dans notre appartement, bien au-dessus de nos moyens quand on y a emménagé. Depuis que l'autre est là, ça va à ce niveau.
Maman est là, elle peut travailler un peu moins depuis qu'il est là. C'est plutôt cool qu'elle n'ait plus à se couper en quatre pour qu'on puisse avoir une vie décente.

"Ta journée s'est bien passée, ma chérie ? m'acceuilla-t-elle joyeusement, mais je sentais que ça n'allait pas durer.

-Maman, je veux plus y aller, marmonnai-je.

-Voyons Sugi, tu dois aller au lycée ! Les études, c'est important ! Cette histoire te perturbe enc-

-Mais maman, on aura jamais les moyens de m'envoyer à l'université de toute façon ! la coupai-je, n'ayant pas envie de parler de l'affaire Reiko."


Elle ne répondit rien et paru réfléchir avant de filer dans la chambre. En même temps, elle ne pouvait pas répondre grand-chose à ça.
Mon beau-père rentra à ce moment et je me rendis compte que j'étais encore en uniforme et que maman n'était pas dans la pièce.
J'avais pris l'habitude d'aller directement me changer en rentrant des cours mais là, j'avais eu un mauvais timing.
Je déglutis nerveusement et après les formules de politesse, allai me réfugier dans ma chambre.
Fallait que je tombe sur lui alors que j'étais en jupe.

***

"Attends quoi ? demandai-je, abasourdie.

-Tu vas aller au lycée Seika à la rentrée, m'expliqua ma mère. Tu pourras y faire ta prépa et faire le cursus universitaire que tu veux.

-Mais la prépa et l'université c'est pas payan-

-Ne te soucis pas de ça, je me suis arrangée."


Je la dévisageai, perplexe. Elle avait trouvé un complexe universitaire gratuit ou adapté à nos revenus ?
J'avais pas vraiment envie de continuer les cours, à vrai dire. Ça faisait un moment que je travaillais le minimum, alors l'université..
Mais je ne pouvais pas lui dire ça, après tout le mal qu'elle s'était donné pour m'élever.

***

Je m'avançai à l'intérieur de l'école, qui avait vraiment l'air gigantesque. Comment j'étais sensée savoir où je devais aller ?

"Sérieusement, j'ai trop peur que TheWatcher raconte encore n'importe quoi sur moi, soupira un lycéen en train de discuter avec son ami."


TheWatcher ? C'est quoi ce nom bizarre ? Un pseudonyme ? Intriguée, il ne m'en fallu pas plus pour m'approcher du duo.

"C'est qui TheWatcher ?"

Regard interrogateur. Non sérieux, j'ai l'impression d'être une alienne là. Puis ils remarquent ma valise.

"Une nouvelle brebis qui se lance dans la gueule du loup, ironisa-t-il."

Puis il m'expliqua rapidement qui était ce type au pseudonyme douteux.
...c'est pas exactement ce qu'il s'est passé dans mon ancien lycée ?
Enfin, le côté stalker en moins. Nous on envoyait pas des e-mail à toute l'école.
Enfin bref, si j'avais bien compris, je pouvais envoyer ce que je voulais à ce type et il se chargerai de la publication ? Un peu comme avant quoi. Sauf que là je ne serais pas la seule et qu'il n'y aurait aucun risque que je me fasse prendre.
...juste ciel, j'suis tombée au paradis ?

Les deux types qui me parlaient se sont brusquement stoppés avant de s'éloigner de moi, affirmant comme quoi les boursiers seraient de plus en plus flippants chaque année, j'ai pas trop fais gaffe sur le coup.
Je me suis éloignée à mon tour, sans parvenir à effacer le sourire qui s'était installé sur mon visage.
Le joueur
Prénom / Pseudo : Angy
Age : 17 ans
Ancien ou nouveau ? Ancienne
Comment avez-vous connu le forum ? Je m'en souviens plus '-'
As-tu bien lu le règlement ? OK --S


Dernière édition par Tsugumi Sunao le 14.06.17 19:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 803
• Yens (¥) : 15
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Tsugumi Sunao ~ Vous avez dis scoop ? [Terminé]   15.05.17 18:24
Contente de te voir de nouveau sur Seika ! Very Happy

J'ai le plaisir de t'annoncer que ta fiche est validée ! Hâte de voir Tsutsu en oeuvre !

Tu es en 2ème année, membre du club Seika News et tu loges dans la chambre n°3 avec Rin Yamazaka !

N'oublie pas d'actualiser le lien vers ta fiche dans ton profil, rubrique contact Wink

Tu peux également si le coeur t'en dis lancer un rp libre, faire une demande de rp et poster ta fiche de liens / ton historique de rp.



✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSaitô HibikiLégende
• Messages : 1169
• Yens (¥) : 268
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Tsugumi Sunao ~ Vous avez dis scoop ? [Terminé]   16.05.17 9:27
Félicitations pour ta validation, et j'espère à très bientôt en RP !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTsugumi Sunao★Fouine officielle de Seika★
• Messages : 146
• Yens (¥) : 78
• Date d'inscription : 26/06/2015

Carte ID
Age: 16 ans.
Classe / Job: 2ème année/Travaille dans une boulangerie, à Ginza.
Logement: Chambre 3
MessageSujet: Re: Tsugumi Sunao ~ Vous avez dis scoop ? [Terminé]   16.05.17 18:12
Merciii Very Happy
Je pense me limiter à un rp jusqu'à la fin du mois de mai (et du trimestre) vu que j'ai le bac tout ça.. Mais après je serais sûrement plus active promis xD

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Tsugumi fouine en orangepower 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tsugumi Sunao ~ Vous avez dis scoop ? [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Tsugumi Sunao ~ Vous avez dis scoop ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Le registre :: Fiches Validées-
Sauter vers: