Partagez | 

 Ludwig Ackermann - Un coeur d'or dans une coquille de fer

avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 206
• Yens (¥) : 164
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Ludwig Ackermann - Un coeur d'or dans une coquille de fer   03.05.17 23:08

Ludwig Ackermann



Nom : Ackermann
Prénom : Ludwig
Age : 27 ans

Nationalité : Nationalité japonaise, mais faut bien faire les choses à moitié alors je suis moitié allemand et japonais.
Orientation sexuelle : Toujours bisexuel, pour le meilleur de ses dames et messieurs ~

Groupe : Fury is power

Classe : Université, filière médecine
Club : Malheureusement, plus vraiment le temps pour ça…
Situation financière :Toujours aisé, y’a toujours papa, mais ça m’empêche pas de bosser pour mon indépendance
Baito / Fonction : Serveur côté bar au See the light’s
Logement : Toujours autour de Seika, ça a pas changé.

Personnage de l'avatar ?Trafalgar D. Water Law – One Piece

Keep a secret ?

J’aurais bien assumer mon secret d’ancien droguer et suicidaire, mais malheureusement pour ça plus le temps passait plus au final j’avais du mal à assumer, surtout une fois rentrer en médecine.

Si on te dit "TheWatcher" tu réponds?

Ah ouais, le connard qui se cacher derrière son pc, qui ne ressent sans doute pas le besoin de connaitre la réalité des choses, ouais je connais, et si jamais je venais à savoir qui sait j’hésiterais sans doute pas à lui casser la gueule à celui-là.

En apparence je suis ...


Mon physique ? Il n’a pas vraiment changé depuis ses années… Je passe toujours pour un bel athlète, avec mon bon mètre quatre-vingt-un, je remercie toujours papa qui est allemand pour ça. J’entretiens toujours ce corps, même si je fais un peu moins de sport qu’auparavant, faute de temps, j’essaye au moins d’aller travailler mes muscles en faisant des pompes, des abdos, faire du jogging, mais surtout avec la natation lorsque j’ai vraiment le temps. Donc je reste d’une assez bonne carrure, même après ses cinq années passées.

Pour ce qui est de mon visage, toujours ce mélange brut du père allemand et la douceur de la mère japonaise, le tout dans une harmonie à ce qui parait. Enfin, sur le menton sur trouve une barbiche, simple, je n’ai pas spécialement envie de m’encombrer de plus pour le coup j’avoue. Mes yeux aux couleurs d’argent, et selon la luminosité pouvant paraitre bleu, ces derniers cernés par le nombre de nuit que je ne dors pas, du moins quand je ne prends pas de somnifère, ce qui commence à être régulier… Enfin, on peut finir par des cheveux en batailles noirs toujours coupé court.

Pour ce qui est du reste… Généralement les seuls bijoux que je porte sont les deux paires de boucle d’oreille et c’est tout, suffisant. Ensuite je porte encore pas mal de tatouages, mon tatouage tribal sur le torse représentant un cœur, les tatouages tribaux sur les bras ainsi que les mains avec sur les doigts des lettres représentant le mot « DEATH » dessus. J’en ai aussi rajouter un au passage dans le dos, ce dernier ayant la forme un peu comme un virus. Pour ce qui est du style vestimentaire, je fais généralement au plus simple, passant du simple jean avec t-shirt au pantalon treillis avec débardeur, même s’il m’arrive parfois de m’habiller un peu plus classe, mais c’est généralement casual.

Et à l'intérieur ...


Je suis moins un chieur qu’avant, pour le coup je dois bosser pour réussir, alors autant vous dire que j’ai plus vraiment de temps à perdre pour le moment. Par contre des choses qui n’ont pas changé, si j’aime pas votre tête je vous taperais, surtout en fait si vous me faites chier. Je suis franc et je dis les choses telles quelles sont. Qui plus est ne vaut mieux pas toucher à mes amis, ceux que je considère comme ma famille, là c’est clair que vous en mordre les doigts pendant longtemps.

C’est vrai que de l’extérieur je suis plutôt froid, ou stressé selon les cas, mais il est clair que je suis quelque peu rester le gars violent, même si j’essaye d’en faire le moins possible. Mais comme le dirais une certaine personne que j’ai connu à une époque, c’est une carapace de pierre, mais dessous un cœur d’or. Si on gratte un peu cette carapace, il est vrai que je suis un super pote, quelqu’un qui s’amuser, qui saura vous protéger en cas de besoin, qui ne vous laissera jamais tomber dans les pires moments.

Et pour ceux qui me connaissent le mieux, ils savent que dessous encore je suis en fait quelqu’un de plutôt maladroit pour exprimer mes sentiments, qui plus est plutôt doux, voir même un peu timide. Je n’aime pas trop ces faiblesses, alors c’est aussi pour ça que je me bats un peu, alors que je sais très bien que je pourrais paraitre plus intelligent, enfin, qu’importe pour moi, surtout que je me suis rendu compte que ça me détendait tout de même un peu.

Once upon a time ...


Mon histoire ? Rien de bien intéressant en vrai… Et puis, je ne l’avais pas déjà raconté ? Dans ce cas je vais faire un bref résumer…
Ma mère est japonaise, et mon père allemand, et à ma naissance je suis accompagné d’une jumelle. Par la suite j’ai une sœur qui agrandis un peu plus la famille. Mon père ne cessait les aller et retour entre l’Allemagne et le Japon pour le coup, mais ce n’était pas bien dérangeant, et puis aller savoir pourquoi mes parents ont choisi une vie pareille, sans doute la joie de se retrouver à chaque fois. Les études se passaient relativement bien, enfin, si l’on retire le côté que les élèves ne m’appréciaient que visiblement peu au fait de ma différence, ma moitié allemande n’a jamais aidé, mais sans doute aussi le fait que si mes phalanges rencontraient la joue de mes très chers camarades lorsque j’étais énervé n’aidait pas non plus. Oui, je partais bien au quart de tour, c’est toujours un peu le cas en même temps.

Malgré tout je finissais bien par avoir des amis, enfin, tout dépend de la définition, car certain n’étaient juste craintif de moi et faisaient du lèche cul. Non c’était clair que je comptais mes amis sur les doigts d’une main. Notamment l’un d’eux, Shiro Takumi, mon meilleur pote, avec qui j’avais fait les 400 coups il faut dire. Terreur de mes écoles, je me calmais bien au fil du temps tout de même. Toujours à fond dans ma vie à cette époque. C’est à 15 ans d’ailleurs si je me souviens bien que j’ai commencé à me tatouer, après une longue discussion avec ma mère. D’ailleurs en parlant de choses auquel j’ai toujours était à fond, afin de canaliser un peu mon énergie, je faisais beaucoup de sport, j’ai fait de tout, apprenant à combattre en club, tout en parallèle découvrir que la natation c’était mon truc, l’eau est mon élément. Enfin, voilà quoi.

Bon, pour ce qui est niveau amour, j’en ai eu une oui… Windy… Je l’ai rencontré au lycée, une déesse à mes yeux, et je l’aimais comme jamais. Elle faisait mon bonheur à cette époque, mon cœur ne battait que pour elle et j’étais fou d’elle, à un tel point que je crois qu’il n’y a pas de mot pour décrire une relation pareille. Jusqu’au jour de l’accident. Un gars lui a rentré dedans, je n’avais rien pu faire… J’avais juste attendu à l’hôpital en comptant les minutes, jusqu’à ce qu’on m’annonce qu’elle n’était plus de ce monde.

Peu de temps après, en rentrant voilà que je me retrouvé orphelin d’une mère et que j’ai perdu ma sœur cadette. Je me souviens encore de ce gars qui parle allemand, sans doute un règlement de compte entre des personnes avec mon père ou je ne sais quoi. Mais je me souviens l’avoir frappé tellement fort qu’il en est mort. Tellement de désespoirs en si peu de temps. Je ne sais combien de temps je suis resté seul, jusqu’à finalement entendre ma sœur, tentant de me parlais, mais je ne faisais pas vraiment attention. C’est finalement plus tard les sirènes de la police que j’entends. Je suis finalement emmené en garde à vue, je réponds aux questions sans bronché, du moins de ce que je me souviens de façon nette.

Je ne veux pas plus entendre parler de cette histoire, alors une fois relâché de tout cela, je reste dans mon coin, seul, comme si je ne l’avais pas été assez. Mon père revient, lui et ma sœur essaie de me remonter un peu le moral, surtout que la nouvelle année avait commencé. Je n’irais pas à cette année de prépa pour le coup. Tout mon monde avait été bousculé et c’était effondré en un instant sans même que je ne puisse faire quoi que ce soit. Ma sœur quant à elle s’en va alors faire des études en France, mon père lui reste un moment avant de finalement repartir en Allemagne. Je mettrais du temps avant de finalement ressortir de chez moi, sans que ce soit le besoin d’aller au supermarché du coin. J’enchaîne les cauchemars, les nuits blanches, la fatigue me prend. C’était cette accumulation que je finis par sortir.

Je sortais un peu plus souvent, ne serait-ce que pour me balader et me reprendre un peu. Il faut dire ce qui est, je n’ai d’un côté jamais voulu voir un psy, ni même vraiment m’aider pour me sortir de là… Enfin, détaille. C’est durant l’une de mes sorties que je rencontre un gars qui deviendra alors mon dealer, il m’attire et me fait payer de la drogue. J’avoue, je savais que c’était mal, mais je broyais tellement du noir que tout ce qui est bien ou mal, je ne m’en préoccupais plus. C’est donc à ce moment, et ce pendant deux ans que j’enchaîne les drogues, et je fais bien le tour. LSD, cocaïne, hallucinogènes, cannabis, héroïne, ecstasy et j’en passe. Et je ne rajoute pas l’addiction à l’alcool. J’étais tellement mal, que j’ai même tenté de me suicider par deux fois. Et j’ai écoué par deux fois. Deux fois où je me retrouve à l’hôpital. Mon père était au courant pour ce qui est des tentatives de suicide, mais jamais pour la drogue.

C’est vrai que ça lui a plutôt fait un choc lorsqu’il m’a découvert à fumer un joint et être complétement défoncé. D’un côté il m’a remis les idées en place, je ne peux pas le nier, au fond du fond il a bien réussi à me remonter, ne serait-ce qu’un minimum. Après ce jour-là j’ai arrêté, je me sentais honteux d’avoir fait subir ça à mon père. Mais les mois qui suivirent furent un vrai calvaire, évidemment ce n’était pas facile de reprendre une simple vie, mais mon père était à mes côtés, aussi longtemps qu’il le pouvait. J’avais pris de mauvaises habitudes, il fallait que je me passe de drogue et que je réapprenne certaines choses, et je me faisais engueulé par moment. Mais le tout était pour mon bien, et mon père supportait cela. D’ailleurs ma sœur était au courant de mon état, et dès qu’elle pouvait elle venait alors au Japon.

Enfin, j’ai pu réapprendre à vivre, après de long mois où j’avais perdu espoir, mais mon père était là pour m’aider. J’ai d’ailleurs réussis à revoir des potes, puis ensuite reprendre mes études, en espérant oublier un minimums mon passé, malgré que ce dernier soit gravé dans ma mémoire voir même sous la peau, mais pour le moment j’essaye toujours de me concentrer sur mon avenir. J’ai tenté d’assumer mon passé de droguer, mais je me rendais que c’était un peu plus compliqué que prévu, ayant décidé de me taire, mais maintenant chaque fois que j’y repense je me sens mal, gardant donc cela pour moi. Malgré certains détails, j’essaye d’arranger ma vie au mieux. Rien n’a changé au final depuis le temps entre la prépa et mes années de médecine…


Le joueur


Prénom / Pseudo : Realonna, sinon Unknown Success pour les connaisseurs, pour le forum c’est toujours Ludwig, Lud, Yamato, Yama et Ryu.
Age : 18 ans, je me fais vieille, et j’ai voté en plus…
Ancien ou nouveau ? J’suis là depuis le début !
Comment avez-vous connu le forum ?Je sais plus, c’est en me baladant dans les tops ou du google, ça fait trop longtemps.
As-tu bien lu le règlement ? [ok] ~Sky

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗




Je cause en #000099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 727
• Yens (¥) : 150
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Ludwig Ackermann - Un coeur d'or dans une coquille de fer   20.05.17 11:40
Re-bienvenue Ludy chéri !

Ta fiche est validée.

N'oublie pas de mofigfier le lien vers ta fiche dans ton profil, rubrique contact Wink

Tu peux également si le coeur t'en dis lancer un rp libre, faire une demande de rp et poster ta fiche de liens / ton historique de rp. Mais bon tu connais déjà tout ça !

Ton appartement se situe Atour de Seika et tu es étudiant à l'université. Tu as un Job étudiant de Serveur côté bar au See the light’s.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 206
• Yens (¥) : 164
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: Ludwig Ackermann - Un coeur d'or dans une coquille de fer   20.05.17 11:52
Yeah, merci Keiko chou ♥

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗




Je cause en #000099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ludwig Ackermann - Un coeur d'or dans une coquille de fer   
Revenir en haut Aller en bas
 
Ludwig Ackermann - Un coeur d'or dans une coquille de fer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corps de verre et coeur de pierre
» " Paris, tu nous ouvre ton coeur, et tout dans Paris est bonheur " [ Rebecca ]
» Mon coeur est gravé dans mes chansons [Terminé]
» ❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ω warren & kassim
» "Je cherche un peu de chaleur à mettre dans mon coeur" [Magenta]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Le registre :: Fiches Validées-
Sauter vers: