Partagez | 

 SooYun Suzuya

avatarSooYun SuzuyaJouet de Vladimir
• Messages : 177
• Yens (¥) : 21
• Date d'inscription : 28/05/2015

Carte ID
Age: 15 ans
Classe / Job: 1ère année
Logement: Chambre 13
MessageSujet: SooYun Suzuya   25.04.17 2:33

Soo-Yun Suzuya



Nom : Suzuya
Prénom : SooYun
Age : 15 ans

Nationalité : Coréenne
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

Groupe : Fury is power !!

Classe : 1ère année
Club : Natation
Situation financière : Aisée, bien que sa mère soit déséritée en Corée, son beau père est un homme d'affaires influant qui possède une firme internationale dans l'agro-alimentaire.
Baito / Fonction : Rien
Logement : Dortoir

Personnage de l'avatar ? The Idolm@ster - Jougasaki Mika

Keep a secret ?

Elle adore regarder des émissions de téléréalité mais n’assume pas, pas du tout. Elle ne l'avouera jamais. Sa mère trouve que c'est honteux et dégradant pour son rang.

Si on te dit "TheWatcher" tu réponds?

SooYun ne connait pas encore TheWatcher même si cela ne serait tarder avec son arrivée à Seika. Peu importe qui il est, elle trouvera amusant que quelqu’un s’amuse à bousculer les gosses de riches qui ne se sentent plus pisser. Elle sera sans doute moins entousiaste à son égard s'il s'en prend à Akito.

En apparence je suis ...


Lorsque vous apercevez SooYun pour la première fois, vous êtes tout d’abord confronté à ses cheveux d’une couleur particulière. En ce moment c’est rose, mais elle a déjà essayé le blond, bleu, vert, violet, arc-en-ciel, rouge. Bref, elle adore changer de couleur. Vous ne serez pas surpris par sa taille dans la moyenne pour une asiatique : 1m61.  Bien qu’elle soit petite, c’est une véritable boule de nerf toujours en train de bouger, toucher à des objets, faire craquer ses doigts, bref, le mouvement elle aime ça.

C’est une pile électrique qui canalise son énergie par le sport. Son corps n’est pas pulpeux puisqu’elle est par nature menue, mais il est devenu musclé grâce à la natation qu’elle a pratiqué au collège. Elle aime aussi faire du footing ou jouer de temps en temps au basket, même si elle a tendance à envoyer le ballon dans la tête de ses adversaires.

Son visage maintenant : elle aborde souvent un air malicieux ou espiègle. Ses yeux reflètent complétement ses émotions. En croisant son regard on peut lire en elle pour peu de la connaitre un minimum. Il faut l’avouer, elle est plutôt bien proportionnée et donc jolie par défaut mais elle ne se met pas du tout en valeur. Elle s’aime comme elle est sans maquillage et sans chichi.

Au niveau du style vestimentaire … Le port de l’uniforme l’ennuie par principe. Elle n’aime pas qu’on lui impose une tenue, aussi elle porte plein d’accessoire mignon ou gothique selon son humeur. Une jupe marron sérieusement ? Elle trouve cette couleur hideuse, tellement hideuse qu’elle a fait coudre des écussons dessus. Oui, fait coudre car elle si elle tient quelque chose d’aussi petit qu’une aiguille elle va surement réussir à se planter elle-même et c’est tout.

En dehors du lycée elle adore porter des vêtements confortables et mignons et a une garde-robe plutôt bien fournie dans laquelle on ne trouvera par contre que deux malheureuses robes : une pour les galas et une pour quand elle va se baigner quelque part.


Et à l'intérieur ...


Energique et bavarde. Voilà ce qui semble ressortir quand on voit SooYun pour la première fois. Elle ne tient pas en place et pourrait parler à un chat dans la rue. Un chat oui, car elle n’aime pas les chiens. C’est une jeune fille dans la fleur de l’âge qui évite de se poser trop de questions. Elle agit et voit ensuite, pour le meilleur et pour le pire.

Depuis ses 10 ans elle essayait de contenir ses réactions pour paraitre douce et gentille comme sa mère le souhaitait au maximum, mais tout changea quand elle se fit violentée parce qu’elle avait le malheur de parler à un garçon populaire de sa classe. Après cette humiliation, elle commença petit à petit à répondre et tenir tête. Après tout, elle avait toujours été sportive et avait un esprit combatif.

Elle décida d’être de nouveau elle-même et d’emmerder sa mère, puisque de toute façon cette dernière l’avait obligé à partir de la Corée. Le changement fut radical, ce qui en choqua plus d’un dans son établissement. Heureusement, Akito resta tout de même son ami. Elle est très attachée au jeune homme. Il représente pour elle une certaine sérénité et lui apporte un peu de calme. Il est d’ailleurs le seul à réussir à la calmer quand elle part dans de grandes colères ou trop loin dans ses idées.

Côté cours, elle est bonne élève pour les matières qui l’intéressent : le sport, l’anglais, les sciences et les maths. Pour le reste… Elle ne lève pas le petit doigt et n’en a pas honte. De toute façon elle ne se projette pas dans le futur. Elle aime beaucoup défier l’autorité et pousser les adultes dans leur retranchement. Après tout, quelqu’un qui hurle sur un « enfant » c’est quelqu’un qui ne trouve plus les mots et qui essayent d’assouvir son autorité par la force. Bref, quelqu’un qu’elle ne respectera pas et à qui elle pourrira la vie autant que possible. Avec les autres, ceux qui sont assez malin pour répondre par la parole et lui faire fermer sa grande bouche, elle les respectera et se tiendra bien.

Elle n’aime pas trop les filles, à cause de ce qui s’est passée dans son collège et s’entends mieux avec les garçons. L’amour ? Elle adore le voir dans les dramas mais dans la vraie vie, elle n'y voit pas vraiment d'intérêt.  

Avec toute l'énergie qu'elle dépense, elle est obligée de beaucoup manger et manger elle adore ça sauf les pâtisseries, ça l’écœure. Elle n'a encore jamais consommé d'alcool mais en même temps, c'est peut être normal à 15 ans.

Au niveau musical, elle n'est pas compliquée. Elle adore écouter de tout, tout ce qui peut lui donner la pêche en fait. Et comme elle se débrouille bien en anglais, elle adore casser les oreilles de tout le monde en chantant et dansant. D'ailleurs en parlant de danse, elle adore jouer à Dance Dance Revolution!

Once upon a time ...


L’histoire de SooYun commence par une rencontre hasardeuse dans une villa de luxe entre BooBae Park et un charmant inconnu. En tant qu’héritière BooBae devait obéir à beaucoup de codes et de règles strictes, si bien que parfois son cousin et elle faisaient le mur pour sortir la nuit, se faisant passer pour d’autres personnes, des personnes plus âgées, des personnes plus libres. C’est ainsi que lors d’une soirée dans une villa de riches, elle s’éclipsa un instant avec son flirt du soir et ils laissèrent parler leurs corps. Bien entendu, alcool et irresponsabilité aidant ils ne s’étaient pas protégés.

Si bien que trois mois plus tard, elle fit une prise de sang à cause d’un malaise qui révéla la présence d’un ovule fécondé. Bien entendu ses parents étaient très pragmatiques. Elle avait 16 ans alors c’était inenvisageable. Elle devait devenir une bonne épouse pour trouver un gentil mari qui prendrait les reines de l’entreprise familiale à la mort de son père. Bref, elle s’enfuit chez son oncle et fut considérée comme morte pour sa famille, mise à part son oncle, dernier de la fraterie, qui avait été chanteur et toujours un peu à part – il était déshérité lui aussi.

Nous ne sommes pas ici pour raconter l’histoire de BooBae cependant. Elle suivit des cours par correspondance tout le temps de sa grossesse et quand SooYun vint au monde, elle commença à enchainer des petits jobs en tant qu’hôtesse d’accueil. Ils ne vivaient pas dans l’opulence mais son grand-oncle avait tout de même une bonne situation. SooYun ne manqua donc de rien. Elle considérait son grand-oncle comme un père étant donné qu’il n’avait lui-même pas d’enfant. Ils habitaient dans le même grand appartement.

Malgré tout BooBae s’évertuait à élever sa fille avec des principes d’aristocratie du moins ce qu’elle pensait du meilleur qu’elle pouvait en tirer. Elle se sentait coupable de sa trahison envers ses propres parents dès qu’elle posait le regard sur SooYun. Est-ce qu’elle regrettait de l’avoir gardé ? Parfois oui, parfois non. En tout cas, elle était très exigeante et ordonna à l’enfant dès qu’elle eut l’âge de raison de toujours se tenir droite, polie, gentille et ceux en toute circonstance. Ce qu’elle s’évertuait à faire. D’ailleurs, elle était sévèrement punie à chaque manquement. BooBae avait pour obstination de remonter l’échelle sociale.

SooYun se faisait donc discrète le plus possible quand sa mère était dans les parages, mais le reste du temps c’était un vrai garçon manqué. D’ailleurs son oncle l’emmenait souvent faire toute sorte d’activité amusante en cachette. Elle débordait d’énergie et adorait les activités d’extérieur. Elle ne connut jamais ses grands-parents, mais comme c’était un sujet tabou elle ne posa jamais la question non plus. Elle les avait vus une fois à la TV et c’était demandé pourquoi ils ne voulaient pas les voir elle et sa mère.

Sa mère eu une bonne opportunité grâce au grand-oncle et pu se lancer en tant qu’actrice. Elle était de moins en moins à la maison et SooYun était gardée par une nourrice. Le quotidien était devenu plutôt agréable, même si SooYun se sentait rejetée et que BooBae oscillait entre culpabilité de rejeter sa fille et envie de nouer une vraie relation avec elle sans vraiment y parvenir …

Tout fut bousculé lorsque BooBae rencontra Hiryû Suzuka, un homme d’affaires influent possédant une firme internationale dans l’agro-alimentaire. Ils furent mit en relation lors d’une soirée de présentation, une nouvelle fois par pur hasard. SooYun ne sut jamais si sa mère avait de vrais sentiments pour cet homme ou si c’était juste pour parvenir enfin à redorer son blason, mais 1 an après leur rencontre et de nombreux aller-retour de la part de Hiryû entre la Corée et le Japon, la jeune fille fut obligée de déménager là-bas.

Elle se sentie trahi par sa mère qui ne lui avait même pas demandé son avis… Et puis, même si elle avait pris des cours de japonais depuis le début de l’année elle n’était toujours pas vraiment à l’aise avec ça ... Elle fut déchirée de laisser son grand-oncle, son oncle et ses amis de l’école. Etant donné qu’aucun homme ne l’a jamais reconnu, Hiryû décida de l’adopter, par amour pour sa femme et par désire de vouloir fonder leur petite famille. SooYun se demanda combien de temps ça prendrait à sa mère et son « père » pour faire un autre enfant.

Elle intégra une école réputée de Tokyo pour y continuer sa scolarité. Elle essaya au début de se tenir le mieux possible, sans faire de vague et de s’intégrer au maximum. Elle fut mise de corvée de classe avec un jeune homme répondant au nom d’Akito Nagahira. Ils s’entendaient plutôt bien à vrai dire, même si elle gardait une certaine distance car elle devait « bien se tenir ». Elle fut heureuse d’apprendre qu’il y avait un club de natation, puisque c’était un sport qu’elle aimait pratiquer aussi elle s’y inscrit. Elle s’y défoulait et cela lui permettait de se canaliser… A la maison ses parents étaient peu présents et elle s’ennuyait pas mal. Elle s’était mise aux émissions de téléréalité qu’elle adorait regarder même si elle ne l’avouera jamais.

Un évènement vint bousculer son traintrain quotidien. Apparemment Akito avait un petit fan club et ces filles n’appréciaient pas que SooYun soit son amie. Elles acculèrent la jeune fille dans un coin du bâtiment et l’insultèrent. Elle n’osait pas répondre, sa mère ne lui avait jamais dit comment réagir dans ce cas précis. Quand elle répondit aux filles qu’elle ne faisait rien de mal, qu’ils étaient juste amis, elles lui versèrent de l’encre dans les cheveux.

Heureusement Akito passa par là et la défendit. Elle pleura beaucoup ce jour-là, puis se promis de ne plus jamais se laisser marcher sur les pieds que ce soit par des camarades de classe ou même sa mère. Son attitude changea progressivement à mesure où elle prenait confiance en elle : d’abord l’uniforme stylisé, puis répondre agressivement aux provocations et commérages et enfin se teindre les cheveux. Elle était aussi redevenue étonnement spontanée et pleine de vie, comme lorsqu’elle était enfant et qu’elle était avec son oncle ou le père de ce dernier.

Elle eut pas mal d’ennui au collège et ses parents ne savaient plus trop quoi faire d’elle. Elle n’écoutait plus, n’obéissait plus et faisait même le mur. Le seul avec qui elle se comportait bien en toute circonstance était son meilleur ami. Il avait gagné sa confiance et était devenu quelqu’un de spécial à ses yeux. De plus, il était tellement calme qu’il déteignait parfois sur le sale caractère de son amie et parvenait à la canaliser sans rien avoir à faire de particulier. Après tout, elle ne voulait pas lui attirer d’ennui.
A la fin du collège, SooYun appris que sa mère attendait un « heureux évènement ». Elle se sentit encore plus délaissée qu’auparavant, comme si sa mère voulait la remplacer, elle qui était une ratée. Elle demanda donc à entrer dans un pensionnat pour ne plus devoir vivre avec ses parents. Etant donné que celui-ci était réputé, ils acceptèrent.

Le joueur


Prénom / Pseudo : Lucia Raven / Keiko
Age : 25 ans
Ancien ou nouveau ? Ancien, DC de Keiko, Reroll de Nina Harper
Comment avez-vous connu le forum ? :3
As-tu bien lu le règlement ? |OK| K

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en japonais en #E32424,
en coréen en #3366CC
& en anglais en #CC0099 ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 727
• Yens (¥) : 150
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: SooYun Suzuya   27.04.17 16:49
Ceci est un message d'auto-validation approuvé par Saitô Hibiki.
Classe : 1ère année
Chambre : 13 en attendant la fin du recensement
Club : natation

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SooYun Suzuya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juuzou Suzuya ♠ "If an angelic being fell from the sky and tried to live in this world of ours, I think even they would commit many wrongs."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Le registre :: Fiches Validées-
Sauter vers: