Partagez | 

 Présentation de Yoshiko Nagahara (Il y a juste trop de A dans ce nom... merci P'pa!) [Terminée!]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Présentation de Yoshiko Nagahara (Il y a juste trop de A dans ce nom... merci P'pa!) [Terminée!]   27.04.16 19:38
Yoshiko+ Nagahara

Nom : Nagahara
Prénom : Yoshiko
Age : Quinze ans

Nationalité : Japo-malgache
Orientation sexuelle : Bi

Groupe :Element zer0

Classe : 1ère année de lycée
Club : Le Sekai News
Situation financière : Plutôt riche.
Baito / Fonction : Etudiante
Logement : Pensionnaire.

Personnage de l'avatar ? C'est mwé qui l'ait faite... N'empêche, il y a pas beaucoup de manga à la peau mate...

Keep a secret ? Relation incestueuse avec son grand frère~
Si on te dit "TheWatcher" tu réponds? Qui est cette personne ? Je veux la rencontrer !

En apparence je suis ...
 Yoshikoest blonde aux yeux bleu, avec un physique de rêve faisant chavirer le cœur des hommes et jalouser celui des femmes. Je blague. J’vous ai bien eu ! Non ?
 Plus sérieusement, Yoshiko est une jeune fille d’à peine 1m50, mais elle ne complexe pas dessus, possédant des yeux couleurs noisette, cachés par d’énormes paires de lunette (à la monture bleu foncée) pour corriger sa grande myopie. D’ailleurs, elle passe le plus clair de son temps à les remettre en place sur son petit nez. Des cheveux bruns mi-long encadrent son visage à l’apparence plus enfantin qu’adulte.
 C’est une jeune fille qui n’est pas très fine, mais pas grosse non plus et a des formes là où il faut. Elle est aussi asthmatique et ne fait donc pas beaucoup de sport.
 Ce n’est pas une personne que l’on remarque par son style vestimentaire qui est très simple : paire de basket, jean, gilet, béret et mitaines noires. Elle sait se fondre dans la masse. Le seul détail qui la différencie d’un mur est sa couleur de peau chocolat au lait et son sac. Enorme sac qu’elle porte en bandoulière. Ce qu’elle met dedans ? Ah ! Mais c’est un secret !

Et à l'intérieur ...
 Qui diable est cette personne ? Un fantôme ? Un être surnaturel ? Hé non... Il s’agit d’une simple humaine errant en quête de personne, de chose ou d’une situation à immortaliser avec son appareil photo. Tout le monde est susceptible d’y passer, même vous derrière votre écran. Les droits d’auteurs me dites-vous ? Elle s’en contrefiche, et faudrait-il déjà que vous vous rendiez compte que vous avez été capturés.
 Il n’est pas rare de la voir discuter avec de parfaits inconnus. Que voulez-vous ! Elle aime découvrir de nouvelles personnalités, de nouvelles histoires, et son insouciance et sa curiosité presque maladive y sont pour beaucoup. Elle aime aussi dessiner les gens~
 Néanmoins, même si elle est sociable et parait quelque peu crédule, ce n’est pas une personnalité maniable et facile à vivre au quotidien : en effet, elle considère qu’elle n’a d’ordre à ne recevoir de personne et ne fait confiance à personne. Et ces traits de caractère, plus son peu de sens des responsabilités  qui passaient pour de l’immaturité auprès de ses parent ont contribués à la séparation avec eux (même s’ils continuent à lui payer ses trucs).
 Sincère envers elle-même et avec les individus autour d’elle, elle ne fera jamais une action contre son gré. Pour elle, chaque individu à le choix sur sa vie.
Ses points forts me demandez-vous? Elle est capable de parler plusieurs langues, dont le français, le japonais, le malgache et l'anglais.
 Elle aime la non-conventionalité et les choses surnaturelles à en faire frissonner.  
 Ce qu’elle n’aime pas ? Les gens qui passent leur journée à se plaindre. Non vraiment, elle ne peut pas les supporter, jusqu’au point où elle a parfois envie de les frapper. Pourtant, elle ne prône pas la violence. Elle n’aime pas non plus les choses amères. Comme le café. Beeeurk ! Comment les adultes peuvent-ils en boire ?



Once upon a time ...
  Le temps d’un café, la caméra s’installe et immortalise la vie des gens. Le temps d’un café, de nouvelles relations s’établissent, des amitiés se créent. Le temps d’un café, les amoureux s’échangent des « je t’aime » langoureux.
  Les parents de Yoshiko se sont rencontrés autour d’un café. Elle, studieuse et belle, étudiait le pourquoi et le comment de la vie. Lui, coureur de jupon et fils à papa, draguait tout ce qui bouge. Il l’a abordée, l’a faite rire. Ils se sont vus et revus. Et un jour, il est partit sans laisser de trace.
  Quatre années plus tard, comme par magie, ils se sont retrouvés dans le même café parisien, à la même table. Simple coïncidence ou rendez-vous donné ? Personne ne le sait. Ils se sont reconnus de suite, malgré quelques différences d’attitudes. Ils souriaient moins, concentrés sur quelques problèmes de la vie d’adulte. Cette fois, il n’était pas seul. Un petit bout chou d’a peine deux ans l’accompagnait et l’appelait papa. Elle, toujours aussi travailleuse, est tombée rapidement sous le charme de l’enfant et du jeune père.
Ils se sont mariés.
 
 Un an plus tard, sous une belle nuit d’automne naquit Yoshiko. La suite ? C’est le cliché de la famille heureuse : luxueux appartement, les enfants s’épanouissant, l’entreprise du père florissant et le grade de la mère augmentant rapidement.
Jolie petite histoire, n’est-ce pas ?
 Après sa cinquième année, la famille Nagahara déménagea à Shinjuku. Ou plutôt, le père revint dans son pays natal. La petite fille qu’était Yoshiko redécouvrit le monde.
C’est à ce moment que ce foyer paraissant si uni commença à se disloquer lentement. Les parents, très prit par leur travail (selon Yoshiko) rentraient tard le soir et ne s’occupaient plus de leur progéniture. Le jeune garçon, Daiki, dut s’occuper seul de sa petite sœur : la nourrir, l’accompagner à l’école et surtout la protéger.
Ils se rapprochèrent énormément, leur relation devint fusionnel jusqu’à atteindre le seul de non retour.

 Lorsque leur mère les surprit à s’embrasser, ce fut le drame, et la jeune fille alors âgée de douze ans et demi fut envoyée , ou plutôt oubliée, chez sa grand-mère à Ikebukuro. Là bas, Yoshiko s’intégra rapidement et façonna une majeure partie de sa personnalité. Le seul point négatif, c’est qu’elle n’avait plus de contact avec son cher frère. Que devenait-il ? Quel chemin suivait-il ?
Ensuite, ses parents l’envoyèrent à Seika.

Le temps d'un café, le sucre fond dans la boisson chaude, tout comme les histoires se dissipent dans le brouillard des souvenirs.

Le joueur
Prénom / Pseudo : Lou
Age : Quinze ans~
Ancien ou nouveau ? Nouveau !
Comment avez-vous connu le forum ?Par le plus grand des hasards ?
As tu bien lu le règlement ? Qui sait ? Yep, j’les ai lus : cacahuètes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Yoshiko Nagahara (Il y a juste trop de A dans ce nom... merci P'pa!) [Terminée!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: