Partagez | 

 On a tous des cicatrices - Nathaniel Walker.

avatarInvitéInvité
MessageSujet: On a tous des cicatrices - Nathaniel Walker.   03.03.16 19:27
Nathaniel + Walker

Nom : Walker
Prénom : Nathaniel
Age : 19 ans (et toute ses dents ! *sort* )

Nationalité : Japonaise (Merci maman) et Allemande (Merci papa)
Orientation sexuelle : BOOBS ! (Hétéro *tousse*)

Groupe : Fury is power !

Classe : 1ère année prépa littéraire.
Club : Lecture.
Situation financière : Fils de riche.
Baito / Fonction : Feignasse on peut ?
Logement : Pensionnaire.

Personnage de l'avatar ? Von Schiksal Soma de God Eater.

Keep a secret ? A servit de cobaye, contre son gré, à son père pour inventer un nouveau remède contre un virus précis.

En apparence je suis ...
Le physique, chose importante puisque la majorité des gens, pour ne pas dire la totalité, se fait un avis directement en regardant le physique de quelqu’un. Ne me dites pas que c’est faux, réfléchissez-y quand vous voyez une personne avec un problème apparent de surpoids, vous vous dites forcément « Elle est grosse. » Peut être pas sous cette forme là, ça peut ressembler à « elle est enceinte ? », « Ce mec carbure à la bière ma parole ! », « Problème de glande Thyroïdienne ? » Ça y est on se capte ? Bien donc le physique est important pour les premières impressions, ce qui va définir votre premier avis sur la personne s’il est gros, grand, mince, laid, beau, impressionnant etc.
Pour moi la nature à été généreuse, on peut le dire, un mètre quatre-vingt-sept de hauteur pour culminer au dessus de la majorité des gens, surtout au japon.

Des cheveux d’un blanc immaculé, la faute à mon papa qui se fiche pas mal d’avoir détruit la couleur originale des tifs de son rejeton, à savoir le noir. Mes Cheveux qui en plus de tout sont suffisamment long pour que mes mèches les plus grandes touchent mes épaules du bout des pointes.  Ils retombent de manière égale partout autours de ma tête, à l’exception du visage qui est relativement dégagé, parfois mes deux plus longues mèches finissent par passer dans mes yeux, mais ça ne dure jamais longtemps, un coup de main vif suffit à les replacer sur le coté. Il y a aussi une petite mèche rebelle en point pile au milieu du front, celle là n’est pas gênante du tout et au moins ça donne pas une impression de front géant. En résumé je porte un carré dégradé naturel lissé et de couleur blanche en guise de coiffure.

Le visage ensuite, je suis pourvu d’un beau visage noble aux traits fins. De beaux yeux bleus qui sont rehaussé par ma teinte de peau hâlée, venant de sa mère, ainsi qu’un petit nez tout ce qu’il y a de plus normal et banal. J’ai juste presque un visage parfait, aucune imperfection, plus précisément RIEN n’est là pour gâcher mon visage (du moins au naturel coller moi une baffe et là y aura de quoi se plaindre.), c’est à la limite du visage androgyne, il ne me manque pas grand-chose pour en faire une tronche de femme, du moins en apparence hein. Je possède aussi un piercing au lobe gauche, une petite sphère en argent de 2mm.

Donc on sait que je suis est grand, beau, que j’ai des cheveux blancs et que je sens bon le sable chaud, mais encore ? Et bien j’entretien mon corps aussi, je suis musclé sans trop l’être, mon poids est donc adapté en conséquence, il tourne autours des 80 kilos, ce n’est pas encore le poids idéal, mais ça suffit à ce que je ne ressemble pas à un sac d’os.  Une centaine d’abdos, suivis de cent pompes et terminé par cent tractions, minimum ! Ça me donne une silhouette musclée et tracée, mais pas exagérée non plus. Mes muscles ne sont pas des ballons gonflés à outrance parsemées de veines et mes abdos ne ressemblent pas à des œufs de parasites prêt à vous sautez au visage si vous approchez. J’suis juste bien dessiné au niveau de mes muscles et de mon corps, oui un mec aussi peut avoir des courbes sans pour autant être gros ou avoir un cul de fille. Par contre j’ai quelques cicatrices de tailles variées dans le dos, un petit souvenir d’une « bagarre » avec mon père, ça laisse des marques de tombé sur du verre, mais bon c’est pas grave.

Pour ce qui est de la tenue vestimentaire, bah… comme tout le monde en fait, ça dépend de l’humeur, du jour, de la raison… enfin pas vraiment comme tout le monde, je suis fils de riche donc pour la qualité des fringues c’est autre chose (même si à Seika c’est presque une généralité). Bien qu’une exception vienne noircir le tableau, j’adore porter des chemise et des cravate en dessous de vestes à capuche, aucune raison particulière, j’ai  toujours aimé ce style vestimentaire.

Et à l'intérieur ...

J’suis un gars comme tout le monde, avec une histoire qui fait que j’ai le caractère que je dois avoir. Pour faire simple je pourrais dire que j’ai pas vraiment de soucis avec les gens, juste que je ne fais confiance à personne, les personnes les plus proches de moi m’ayant trahies, ce n’est pas des étranger qui vont être plus digne de confiance pas vrai ? Donc je peux parler, aller à des soirées, déconné, participer aux jeux, etc, mais je ne ferais confiance à personne, c’est aussi simple que ça et je ne m’en cache pas.

Je suis un passionné de lecture, j’adore bouquiner dès que j’ai du temps libre, mangas, romans de Science-fiction ou fantasy, tout me plait, sauf les histoires d’amour et autres bêtises du genre, ça me saoule. Pareil pour tout ce qui est audiovisuel, les histoires d’amour ont tendances à me gâcher le délire, si ce n’est pas le but du film, ça me fais grave chier, j’regarde un film d’action, pas besoin de nous sortir la romance du héro, j’m’en fous ! J’veux qu’il latte des gueules ! Ouai j’suis un gros basique et alors ?

Hormis ça je n’ai pas de gros passe-temps, j’sors très peu et encore quand je sors c’est pour aller chez un pote ou en bar. Les boites de nuit et autre trucs j’aime pas, je hais danser en plus. Par contre j’adore regarder les araignées quand j’me fais chier, allez-savoir pourquoi, même moi j’l’ignore, toujours est-il que ça aide à passer le temps.  Autre truc, ça m’arrive de faire des cauchemar, souvent même, mais bon j’arrive à plus ou moins le cacher aux gens, même si c’est pas facile à vivre.

J’ai pas peur d’ouvrir ma gueule quand ça me plait pas, ptet parce que je pratique des sports de combats depuis petit, ça rassure de savoir que j’peux briser la mâchoire d’un gars. Bon c’est dans la théorie ça, en vrai c’est pas aussi simple que ça et en plus si je le fais, j’risque d’être jeté hors de l’école et ça je ne préfère pas. Je déteste mon père et je n’ai pas d’autres famille, donc le sujet est clairement tabou si vous voyez ce que je veux dire, donc ça peut m’agacer d’en parler et même me faire péter un câble. D’ailleurs j’suis pas misogyne, j’peux cogner une fille sans état d’âme si elle cherche trop la merde, mais d’un autre coté j’nie pas qu’elles peuvent être capables d’autant de choses que moi.

En résumé j’suis un mec qui parle très peu de sa famille et de son passé, j’aime beaucoup lire et mater des films pour le peu qu’il n’y ait pas ou presque pas de romance, j’suis sportif et donc pas peur de me battre, mais j’ai pas envie de me faire virer de l’école, j’fais passer le temps en observant des araignées, j’ai des cauchemars récurent et je ne me drogue pas.

Once upon a time ...

« C’est un magnifique garçon que vous avez-là madame ! »
« Ludwig ! On a un fils ! »
« Je sais ma chérie ! Il est … beau. »

Le grand blond qui s’extasie là, c’est mon père et la dame épuisée, forcément c’est ma mère. Vous allez me dire qu’est qu’un géant blond aux yeux bleus fout au japon ? C’est simple, Ludwig Walker est un grand chercheur en médecine, enfin en médecine, il a un doctorat mais sa passion c’est inventer des vaccins et des remèdes, ma mère aussi c’est même comme ça qu’ils ont finis ensemble. Donc c’est un grand médecin qui a été inviter à bosser pour une société au japon, là il tombe sur ma mère et boum le coup de foudre, deux ans plus tard m’voila venu au monde, à moitié Allemand et à moitié Japonais, magnifique comme avait dit le médecin qui avait assisté à l’accouchement.

Pour parler de mes parents, bah déjà ils sont pleins aux as, faut dire leur boulot fait qu’ils sont bien payer donc niveau revenus ils n’ont pas à se plaindre et moi non plus. Ma mère Hanabi Tachibana travaillait déjà dans la même société pharmaceutique ou mon père à été transférer, vu son ancienneté  et ses aptitudes il semblait approprié qu’elle s’occupe de l’allemand. Au final il n’y a pas que de son travail qu’elle s’est occupée. BREF la sexualité de mes parents n’étant pas un sujet génial on va passer à mon enfance, après tout on parle de moi hein.

Donc je suis venu au monde dans une famille plus qu’aisée mais aux parents perpétuellement absent, jusqu’à ce que le sous-sol de la maison devienne un labo et que la chambre « d’ami » devienne le bureau. Donc j’ai surtout grandit entouré des employés de maison, surtout un en fait. Ancien champion poids lourd de MMA, après un accident l’homme s’est rangé et est devenu jardinier, ça l’a pas empêché de m’apprendre deux trois trucs dès que j’ai eu l’âge de pouvoir m’entrainer. Bref mes premiers pas se sont fait sous le regard des bonnes, mon premier mot n’a pas été ni maman, ni papa, mais panade, ouai j’aime la bouffe et mes premiers cadeaux fêtes des parents ont été fait en vain. J’parie deux milles yens qu’ils sont encore emballé, sur le meuble ou je les ais déposés dans le bureau.

Bref hormis des parents beaucoup trop absent, tant ils étaient concentrés dans leur boulot, je n’avais pas vraiment une mauvaise vie, jusqu’au jour ou un mes parents se virent confier une tache très importante, développer un vaccin contre un virus bien précis, voir même un médicament si possible. Le hic, c’est que les tests sur les animaux ne donnaient rien, il fallait un cobaye humain, manque de pot c’est bien sur interdit et les volontaires sont plus que rare. Ma mère à alors fait un truc stupide, courageux, mais stupide, elle s’est portée volontaire et bien sur, elle n’a pas survécu et J’avais six ans à l’époque.

Bref j’ai six ans, ma mère est morte par pure connerie, du moins à mes yeux c’était une connerie, mon père est non seulement effondré, mais encore moins présent, alors que merde quoi, moi aussi j’ai besoin de lui ! Non monsieur s’acharne à trouver ce qui a fait que ma mère est morte de ce virus de merde. Je la voyais pas aussi souvent que je l’aurais voulu, mais c’était la femme qui ma mis au monde, elle me manque. Bref voila que mon géniteur s’enferme des journées entière au sous-sol, ne sortant que pour manger, dormir ou aller au bureau se chercher quelques dossiers dont il avait besoin. Pendant ce temps j’ai continué à m’entrainer avec le grand noir qui faisait office de jardinier, Claude qu’il s’appelle d’ailleurs, bref un an avait passé après la mort de ma mère, avant que le premier incident ne se produise. Ça vous est déjà arrivé de vous endormir dans un endroit et de vous réveiller dans un autre ? Bah quand vous réaliser ça, à sept ans, vous êtes à la limite de vous pissez dessus, moi en tout cas j’en étais pas loin. J’me suis réveiller dans le sous-sol, dans le labo plutôt, attaché à une table avec mon père qui était en tenue complète de désinfection, limite la tenue hazmat quoi.

« Papa ? »

Aucune réponse, au lieu de ça je le regarde s’approcher avec une seringue à la main et m’injecter je ne sais quoi dans les veines, avant de me faire une seconde piqûre qui m’a fait me rendormir.  Le lendemain matin j’étais dans mon lit et me préparait pour aller à l’école mais mon père m’a interdit de sortir de ma chambre, me disant que j’avais surement attrapé une bactérie ou je ne sais quoi et que ça serait dommage de contaminé mes camarades de classe. Ok, même les employés avaient été renvoyés chez eux. J’ai cru avoir rêvé l’épisode dans le labo, mais le vrai cauchemar commençait maintenant.
Ce n’était pas seulement l’intuition de mon père qui s’était avérée juste, car en effet je suis tombé malade, mais une sacrée maladie… celle qui avait tué ma mère pour être plus précis. Ouai cet enfoiré de paternel me l’a injecté pour pouvoir tester les traitements sur moi. Pourquoi je ne suis pas mort contrairement à ma mère ? Bah il a réussi à trouver ce con, mais entre temps ça lui a pris exactement trois semaines, ou j’ai souffert le martyr. Chaque convulsion, j’étais attaché dans le labo avec ce psychopathe qui essayait toute sorte de sérum pour voir si ça me guérissait ou pas. Autant vous dire que j’en ai bavé, à tel point que mes cheveux en ont soufferts eux aussi, désormais ils seront blanc jusqu’à ma mort, notez une fois vieux ça changera rien. Il y a même une fois ou je me suis battu avec lui pour essayer de sortir de là, résultat ? Il m’a jeté par-dessus la table de travail dans un excès de rage et j’ai finis par la traverser, mon dos écrasant toute les éprouvettes et autres récipients en verre sur mon chemin, j’ai finis avec une multitude de cicatrices en tout genre dans mon dos tant certaines coupures étaient profonde. J'en ai tellement bavé que mes cheveux ont blanchis littéralement, ça m'a ruiné les tifs à vie. Choc nerveux qu'a dit un vrai docteur, ceux qui oeuvres pour le bien des patients, pas comme mon géniteur. Cheveux décolorés et dos parsemé de cicatrices, il m’a rendu bien des services mon papa hein ?

Bref, le docteur « Hide » à réussi son travail, ses expériences ont portés leurs fruit et l’état à subventionner les autres recherches de mon père à travers la société qui l’emploie toujours à l’heure actuelle. Tout allait presque bien pour mon géniteur qui s’est de nouveau enfermé dans le labo, moi ? J’ai repris la vie comme si de rien n’était, évitant les questions sur mon dos ou mes cheveux quand les employés me demandaient ce qu’il m’était arrivé, même Claude n’obtenait aucune réponse, cependant, depuis ces jours maudits je fais souvent des cauchemars terribles ou je suis attachés dans un sous-sol sombre et sale, tandis que je me fais disséqué vivant par des fou furieux en combinaison hazmat. Enfin bref ça c’est pour l’enfance suite à ça, je me suis arranger pour finir en pensionnat dans une école dès que j’ai eu l’âge d’y être et bim me voila à Seika.

Ouai entre temps il ne s’est rien passé de notable dans ma vie, vous voulez que je vous raconte quoi ? Ma première masturbation à treize ans ? Mon premier porno téléchargé illégalement à quatorze ? Mon premier coup de foudre ? C’est définitivement pas intéressant à raconter et encore moins à découvrir, faites-moi confiance. Bref c’est à peu-prêt là que ma vie à commencer à devenir meilleure, plus de paternel dans les parages pour me filer la gerbe, ouai autant vous dire que ça la foutait mal de me retrouver dans la même pièce que lui ; tremblements, frissons, nausée, vertiges et carrément même perte de connaissance soudaines. J’étais « heureux » de voir mon père, donc vous pensez bien que Seika et le dortoir ou j’ai été affecté c’est le paradis à mes yeux ! Même que j’ai réussi à me faire des potes, y en  a même un qui m’a emmener une fois dans une boite de strip-tease, je ne sais pas comment il a réussi à nous faire entrer mais autant vous dire que j’oublierais jamais ça, la danseuse qui m’a coincer la tête entre ses… RAAAAH. Mon pote lui se souvient surtout de ma tête, parait que j’étais à deux doigts de l’hémorragie nasale, m’enfin ça c’est du passé aussi.

J’ai eu aussi ma première déclaration, enfin on m’en a fait une, j’avais dix-sept ans, une jolie fille en plus. Quand elle m’a dit qu’elle était amoureuse de moi et qu’elle voudrait bien sortir avec moi, j’ai rougit, mais comme jamais, je ne savais pas ou me mettre, j’étais encore plus gêné que quand on me demande d’où vienne mes cicatrices lors des sorties à la plage ou des cours de natations. Bref ça n’a pas duré longtemps, j’ai voulu lui faire plaisir j’ai dis oui, mais elle s’est lassée très vite et depuis on s’entend bien comme connaissances. Je n’ai pas d’amis, faut faire confiance pour ça et j’ai confiance en personne, la faute à mon père. J’ai finis en première année de préparation littéraire, j’kiffe la lecture pas besoin d’en savoir plus hein, donc voila j’suis à Seika, j’ai dix neuf-ans, j’suis un gars comme tout le monde avec son histoire et ses emmerdes. Bon ok au japon j’fais un peu tâche avec mes yeux bleus, ma grande taille et mes cheveux blancs, mais ça ce n’est pas grave, on ne doit pas juger sur les apparences, pas vrai ?

Le joueur
Prénom / Pseudo : M le maudit, Nath', Asurah.
Age : SECRET ABSOLU O_O.
Ancien ou nouveau ? Nouvow.
Comment avez-vous connu le forum ?Caterina m'a promis des chips si j'venais.
As tu bien lu le règlement ? Code Ok by Lud'


Dernière édition par Nathaniel Walker le 20.03.16 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: On a tous des cicatrices - Nathaniel Walker.   15.03.16 16:42
Up?
Revenir en haut Aller en bas
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 206
• Yens (¥) : 164
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: On a tous des cicatrices - Nathaniel Walker.   18.03.16 23:15
Hello.

Alors, une assez bonne fiche en soit, j'ai tout de même des détails à reprendre...
Déjà, pour l'uniforme, il est en prépa donc au final il s'en fout, il doit juste venir en tenu descente, l'uniforme n'est obligatoire que pour les lycéens.
Ensuite...

"J’avais six ans à l’époque, à oui petit truc aussi, j’suis né avec une mèche blanche parmi ma touffe noire, Canitie avait dit le médecin, un truc héréditaire, si je ne gère pas mon stress et autres trucs du genre j’peux me retrouver avec des tifs javellisés à vie, tu parles d’un projet. Bref rien que là, ça m’a apporté ma deuxième mèche blanche, super hein ? Attendez la suite, vous allez kiffer."

A six ans, du stress ? Sérieusement ? Pour quelle raison ? Parce que bon faut dire ce qui est à six ans tu te rends pas encore bien compte de ce qui peut se passer autour de toi et surtout tu t'en branles généralement. Et canitie héréditaire va falloir aller plus loin parce que la canitie tout le monde peut l'avoir pour le coup mais autant te dire que ce qui est héréditaire c'est l'âge, et généralement c'est à l'adolescence à la limite que ça peut commencer. Autant tu m'aurais dit simplement canitie subite après les expériences de son père, ok, mais là ça passe pas.

Bon je crois que c'est tout ce que j'ai à corriger.

Sur quoi je te laisse le temps de faire les modifications, justifications etc...
Laisse un message quand tu auras terminé.
Sur ce, à bientôt !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗




Je cause en #000099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: On a tous des cicatrices - Nathaniel Walker.   20.03.16 15:17
Yosh.

Déjà merci pour la réponse.

Pour l'uniforme my bad, j'avoue avoir repris le même physique qu'une autre fiche, vu que j'utilise le même personnage et que j'ai oublier de supprimer la ligne sur l'uniforme durant les modifications apportée au physique, donc ça j'le vire.

Pour la canitie J'ai modifier le passage, précisant que c'est le chox nerveux du père qui lui a bousiller la pigmentation des cheveux. (et du coup plus besoin du stress à 6 ans)

Je pense que j'ai tout fais comme demander. Désolé pour le temps de réponse d'ailleurs, j'ai choppé la grippe et j'ai pas eu le cerveau de connecté depuis plusieurs jours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On a tous des cicatrices - Nathaniel Walker.   
Revenir en haut Aller en bas
 
On a tous des cicatrices - Nathaniel Walker.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: