Partagez | 

 Pas si punk que ça l'Ezelys Sasaki | Terminée.

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Pas si punk que ça l'Ezelys Sasaki | Terminée.    20.01.16 21:11
Ezelys Sasaki

Nom : Sasaki.
Prénom : Ezelys.
Age : Dix huit ans.

Nationalité : Japonaise.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.

Groupe : Life is Art ♪

Classe : Troisième année de lycée.
Club : Arts plastiques.
Situation financière : Riche.
Baito / Fonction : Artiste, musicienne, machine à sourires auto-proclamée.
Logement : Internat.

Personnage de l'avatar ? Mioda Ibuki, Super Danganronpa 2.

Keep a secret ? Ezelys est achromate, c'est à dire qu'elle voit en nuances de gris (et non en noir et blanc comme on lui dit souvent). Sans être honteuse de sa condition, elle préfère garder la chose pour elle et ses proches, ne souhaitant pas qu'on prenne sa vision en pitié comme on a pu souvent le faire ou encore qu'on la questionne sans cesse.

En apparence je suis ...
A fuir inévitablement.

C'est souvent ce qu'on se dit en apercevant la jeune femme de loin. Des cheveux noirs, gris, blancs, roses, verts, oranges, bleus, violets, régulièrement changés, abîmés par les différentes décolorations. Indomptable, une chevelure immense et peu souvent totalement coiffée. Des piercings sous les lèvres, sur la lèvre, aux oreilles, au téton, des colliers, des bagues, des bracelets avec trop de pics. Des tatouages, sur la cuisse, sur la hanche, sur l'épaule, une montre à gousset, de faux points de sutures, des fleurs, des taches de peinture, un cactus et même un artichaut. Des vêtements étrangement très colorés, pas toujours accordés, souvent troués.

Pourtant, elle essaye d'en prendre soin de ses cheveux, avec des bains d'huile de coco et des masques à gogo. Elle sait que pour récupérer une bonne chevelure, elle devrait couper et cesser de les colorer, néanmoins, une fois prise dans l'engrenage, il est difficile d'arrêter. Elle aime les nuances que ses cheveux prennent, elle aime encore plus la satisfaction qu'elle ressent lorsqu'elle dépose une décoloration à l'aide de ses mains gantées. Alors elle se dit qu'elle préfère considérer ses cheveux comme beaux plutôt que soyeux.

Et puis, ses piercings, elle ne comprend pas souvent ce qui dérange. Après tout, il est commun de porter des boucles d'oreilles, le principe pour les autres trous qu'elle possède est le même. Il lui arrive parfois même de les retirer, comme on pourrait enlever ses boucles d'oreille pendant quelques jours. Elle les choisit toujours avec attention, pour se trouver jolie. Et puis, les trous sont tellement petits qu'ils se voient à peine une fois le bijou retiré. Et si un jour elle n'en veut plus, ils se reboucheront en parti.

Et ses tatouages, elle n'en regrette aucun. Ils ne sont pas vulgaires, les dessins sont beaux et l'encre profonde. Ils lui tiennent tous à coeur. Ils sont souvent cachés par ses vêtements, et lorsqu'ils ne le sont pas elle les montre avec fierté. On lui dit souvent que vieille, elle le regrettera, peut-être. Il s'agit néanmoins de parties de sa vie qu'elle n'effacerait pour rien au monde.

Au fond, lorsqu'on est plus attentif, on s'aperçoit que malgré son style souvent considéré comme style de voyou, elle prend soin d'elle, Ezelys. Avec différentes crèmes pour garder une peau douce et lisse, avec différents produits pour maintenir ses cheveux un minimum en vie en leur épargnant aussi les coups de brosse, avec des piercings toujours parfaitement nettoyés, désinfectés. Lorsqu'on est plus attentif, on s'aperçoit qu'elle n'est pas spécialement moche. Avec ses grands yeux noisettes, ses dents blanches et son sourire colgate. On s'aperçoit que malgré quelques rondeurs, elle est plutôt fine et qu'elles s'allient parfaitement à sa taille.

Au fond, il n'y a peut-être pas besoin de la fuir après tout.

Et à l'intérieur ...
Si la jeune femme semble sortir tout droit d'un gang punkien aux airs anarchistes et violents, on oublie assez rapidement ses piercings, ses tatouages, ses colorations et ses vêtements lorsqu'elle adresse un sourire. Non pas un sourire, pas un vulgaire sourire, mais le sourire. Celui qui fait chaud au coeur, qui est contagieux, qui donne envie de pleurer tant l'émotion est intense. Et il faut dire qu'elle sourit beaucoup, Ezelys.

Elle aime sourire autant qu'elle aime faire sourire les gens, parce que contrairement à ce que les apparences pourraient faire croire, Ezelys, c'est une boule d'amour. Généreuse, souriante, énergique, optimiste, serviable et attentive aux autres. Elle ferait tout pour sécher les larmes d'une ou d'un inconnu, quitte à faire les pires idioties possibles.

Il lui arrive néanmoins, parfois, de se montrer violente. Pour défendre un individu qui ne peut le faire lui-même. Maintes fois elle se sera pris des coups et des crachats sur le visage pour avoir griffé et insulté la brute qui s'en prenait aux plus faibles. Parce qu'elle est un peu impulsive, Ezelys, parce qu'elle suit ses émotions et ses valeurs, toujours.Et de temps en temps, ça lui pose problème à la demoiselle. Des soucis d'administration, de réputation, surtout. Suivre ce qu'on a envie de faire sans se soucier du reste, c'est trop souvent mal vu.

Ça ne l'empêche pas pour autant de sécher la plupart de ses cours, encaissant difficilement les conséquences par la suite. Ce n'est pas tellement pour l'attitude rebelle en soit, c'est plus que les cours, les études, ce n'est pas tellement son truc. Être enfermée dans une salle, assise sur une chaise ? Très peu pour elle ! Ezelys, elle préfère la verdure, l'air frais et le contact humain. Alors elle passe plutôt son temps à vagabonder dehors, à s'occuper de ses cactus et à laisser ses mains gratter de la corde ou du papier. Si les études ne sont pas trop son domaine, les arts le sont définitivement. Qu'il s'agisse de dessin, de peinture, d'écriture ou de musique, elle excelle avec passion.  

Once upon a time ...
                                                         Ezelys Sasaki.

Ça annonçait déjà la couleur en quelque sorte. Ezelys, ça ne veut rien dire. Ezelys c'est un mélange d'un lys et d'Eze, un petit village. Ezelys, c'est sorti tout droit de l'esprit voyageur de sa mère alors qu'elle écrivait un énième roman lors d'un voyage en France. Un best-seller, un de plus.

C'est ainsi dans la famille d'Ezelys, c'est un mélange de pinceau et de plume dorés. Bercée par une mère multipliant les succès avec ses romans philosophiques et par un père aux toiles vendues à des millions quand bien même dessus ne se trouve qu'un trait orange. Elle avait tout de réuni pour toucher aux arts avec ses deux parents, commençant dès son plus jeune âge. Danse, chant, violon, piano, guitare, dessin, peinture, écriture, lecture, nourriture. Elle enchaînait cours sur cours là où d'autres enfants se concentraient plus sur les mathématiques et les sciences. Loin d'être brimée par ses envies artistiques, elle était plutôt encouragée dans chacun de ses choix, par des parents ravis de son amour pour la création et de son envie de partager.

Ainsi, peu importe qu'ils soient convoqués à de nombreuses reprises parce que leur douce Ezelys avait peint presque entièrement l'un de ses camarades de classe, puisque c'était prometteur ! Peu importe si elle se récoltait un trois de moyenne en mathématique au collège, peu importe si elle passait son temps à sécher puisque c'était pour être plus productive dans ses œuvres ! Peut-être serait-elle une artiste controversée mais visionnaire aux choix délurant ?  Après tout, si elle était une élève totalement appliquée sans aucun rebond dans sa vie, qu'aurait-on à raconter dans sa future biographie ?

C'est aussi pour cette raisons que ses cheveux, ses piercings et ses tatouages ont été fait avec un regard bienveillant de la part des deux zigotos. Une artiste se doit de se démarquer, d'une manière ou d'une autre ! Un artiste se doit d'expérimenter, de vivre, de choisir de lui-même. Et un léger chèque avait toujours permis de fermer les yeux des directeurs dans son établissement scolaire. Si néanmoins le chèque faisait baisser les avertissements auprès de l'administration, il avait été impossible de le faire pour l'entourage de la demoiselle.  

Ayant toujours été de nature sociable, Ezelys s'était toujours retrouvée très entourée d'un beau monde. Riche, moins riche, populaire, timide, mignon et racaille. Alors, pendant sa deuxième année de lycée lorsqu'elle s'abandonna au monde de la coloration de cheveux, des piercings, des tatouages et des vêtements troués elle se sentie soudainement seule. Si ce style lui plaisait entièrement, il plaisait beaucoup moins à la populace. Loin de vouloir changer pour plaire aux autres, elle gardait la tête haute et le dos droit face à toute remarque, toute critique. Néanmoins, elle se rendit vite compte qu'un an, c'est bien long. Qu'un an toute seule à se faire observer de travers, à entendre des remarques négatives sur ce qu'on lui complimentait autrefois, c'était très long. Alors elle se mit à sécher un peu plus sous le regard captivé de ses parents, souriant en permanence pour ne pas se laisser démoraliser un peu plus.

C'est finalement lors de sa troisième année de lycée qu'elle craqua, exigeant obligatoirement à ses parents de changer d' établissement, voire même de se faire déscolariser. Néanmoins, si ses parents étaient plutôt ouverts d'esprits, ils n'avaient rien de d'idiots. Déscolariser leur fille aurait été une catastrophe, ils le savaient pertinemment. Elle avait besoin de contact, d'entourage, de gens avec qui sourire, ce genre de choses lui étaient vitales. Cependant, la laisser ainsi dans un établissement qu'elle ne supportait plus était tout aussi catastrophique. Ils décidèrent donc, ensemble, tous les trois d'essayer un nouveau lieu, un nouvel endroit peut-être plus épanouissant pour la demoiselle. D'essayer d'endurer une dernière année avant de décider de passer à une autre orientation.

La vie d'Ezelys est pleine de couleurs, d'ambitions, de sourires. Elle n'a rien vécu de dramatique, n'a jamais été confronté à la mort à part celle de son hamster à l'âge de huit ans, sa maison n'a jamais brûlé, elle n'a jamais songé à se suicider ou à tuer l'un de ses parents avec une hache. La vie d'Ezelys, c'est celle d'une adolescente qui se cherche, aux multiples talents et multiples défauts.

Le joueur
Prénom / Pseudo : Wazaaaaa, avec six "a".
Age : Suffisamment.
Ancien ou nouveau ? Nouvelle.
Comment avez-vous connu le forum ? Aucune idée !
As tu bien lu le règlement ? Non mais je te [OK] toi, non mais roh.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 235
• Yens (¥) : 30
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: Pas si punk que ça l'Ezelys Sasaki | Terminée.    23.01.16 11:11
Hey, je viens laisser un peu mon commentaire étant donné que maintenant ta fiche est terminée.

Alors, tout est à peu près bon, mais tout n'est pas bon en même temps.
Dans ton secret tu dis qu'elle est achromate, or je ne vois aucune référence à cela dans la suite de ta fiche, sachant qui plus est que je doute que la vie d'une achromate soit vraiment aisé. Il faut donc donner plus de précision pour cela.

Ce qui donnera sans doute d'autres modifications par la suite, je pense au fait des choix des vêtements, pour la coloration de ses cheveux, et d'autres choses sans doute.

Voilà je te laisse donc modifier cela :3

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗



Je cause en #000099

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarLudwig AckermannHaunted by Nightmares...
• Messages : 235
• Yens (¥) : 30
• Date d'inscription : 26/12/2013

Carte ID
Age: 27 ans
Classe / Job: Université en Médecine / Serveur au bar See the light's
Logement: Près de Seika
MessageSujet: Re: Pas si punk que ça l'Ezelys Sasaki | Terminée.    18.03.16 22:14
Coucou, je viens au nouvelles.

Il y a-t-il eu des modifications depuis ? Si oui un petit post pour prévenir.

Comme c'est un peu de ma faute, parce que j'ai pas demander de nouvelles depuis un moment, je te laisse une dizaine de jour. Si d'ici là tu n'as pas donné de nouvelles ta fiche sera mise dans les abandonnés.

Sur ce à bientôt.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗



Je cause en #000099

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pas si punk que ça l'Ezelys Sasaki | Terminée.    
Revenir en haut Aller en bas
 
Pas si punk que ça l'Ezelys Sasaki | Terminée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neo punk
» CM Punk: sa meilleure promo
» Punk Vs London
» CM Punk VS ??? VS ???
» Jimmy Jacobs & Shelton Benjamin vs CM Punk & Ezekiel Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: