Partagez | 

 LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist

avatarInvitéInvité
MessageSujet: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    12.08.15 18:47
Kenneth "Ken" MCTWIST

Nom: McTwist
Prénom: Kenneth
Age: 18 ans (13 Juin)

Nationalité: Américain par le père et Japonais par la mère
Orientation sexuelle: Pansexuel

Groupe: Super Heroes !!!

Classe: 3ème année de lycée
Club: Basket-Ball
Situation financière: Issu d'une famille aisée mais ne reçoit plus d'argent de ses parents
Baito / Fonction: Agent de service hospitalier (Agent de surface)
Logement: Internat

Personnage de l'avatar? Noiz ~ DRAMAtical Murder

Keep a secret? Comme toutes les familles riches du monde, la mienne a des secrets qu'elle préfère ne pas laisser s'échapper des murs de sa maisonnée. C'est une question d'image vous comprenez? Tout n'est qu'apparence chez les riches alors imaginez un instant que quelqu'un découvre que le fils prodige d'une famille influente est en réalité un drogué qui ne s'intéresse pas aux filles. Ce serait terrible. Si seulement c'était si simple...

En apparence je suis...
Un mètre quatre-vingt-quatre pour quatre-vingt kilogrammes, je me considère comme un américain moyen ou, à la limite, un tout petit peu au dessus des standards. Il n'empêche que parmi les japonais, j'ai tendance à me sentir grand la plupart du temps. Je pense être de plutôt bonne constitution. J'ai été légèrement rondouillard durant ma jeunesse ce qui m'a laissé des vergetures sur les hanches. Si je ne le suis plus aujourd'hui, c'est au prix de nombreux sacrifices et autres efforts en tout genre. La natation, le basket-ball et différents arts martiaux, sports que je pratique de façon intense, m'ont permit de me muscler et d'avoir un corps plus fin.

Parce que je pense que m'habiller de vêtements qui mettent en valeur mon corps serait de la vantardise ou une demande d'attention, je préfère porter des vêtements amples et de couleurs sobres mais non sans un certain style. Les seules extravagances que je me permet sont le port de ma couleur préférée, le vert, et des badges un peu partout. À propos de mon style vestimentaire justement, on peut dire qu'il est fortement influencé par la culture de la J-pop. Quand la situation l'exige, il m'arrive de porter des vêtements dits normaux afin de seoir aux conventions sociales.

Mes cheveux sont de couleur blonde. Bien que je les lave tous les deux jours, il est rare que je me coiffe. En effet, étant du genre à me lever au dernier moment, je prend rarement le temps de me coiffer. De ce fait, je suis tout le temps décoiffé. Pour en revenir à la longueur de mes cheveux, je les ai longs sur la nuque, le front. Il n'est donc pas rare que quelques mèches viennent se perdre devant mon regard.

Mon regard, mes yeux... Une personne qui m'est très chère m'a déjà reproché le fait que malgré la jolie couleur verte opaline de mes yeux ils n'expriment rien, semblent vide de toutes expressions, tous sentiments. Je n'y peux rien si mon regard ne transmet rien. J'ai essayé de le travailler mais rien n'y fait. Mon front et ma bouche sont les seuls éléments de mon visage, plutôt fin d'ailleurs, qui laissent apparaître mes émotions. Concernant la pilosité de mon visage, et bien, il n'y en a tout simplement pas. Je suis imberbe.

Deux ou trois choses viennent compléter mon profil. Par exemple, j'ai tendance à porter un casque auditif pour écouter de la musique surmonté d'un bonnet en laine. J'ai aussi un tatouage représentant un lapin que je cache sous mon tee-shirt, sur mon dos. J'ai une cicatrice à la région pelvienne due à une opération de l'appendicite. Enfin, la chose la plus importante me caractérisant est le port de piercings. En effet, je n'en porte pas moins de vingt-quatre. Les plus visibles sont mes snakebites, mon bridge, ceux aux lobes et à l'arcade droite.

Et à l'intérieur...
Malgré ce que peut laisser penser mon style, je ne suis pas quelqu'un qui cherche à attirer l'attention. Bien au contraire. Je suis de ceux qui aiment passer inaperçu ou plutôt ... Heu... Ce n'est pas aussi simple que ça à expliquer mais je vais essayer. Pour faire simple, disons que mon humeur et la situation influencent beaucoup ma façon d'être. Il n'y a qu'une seule chose qui s'avère tout le temps vrai : Je n'aime pas m'imposer. Même si je suis dans une phase de "folie", c'est à dire que je me laisse aller à faire ce que je veux sans m'occuper de ce que les gens peuvent penser, je veillerais toujours à ne pas les déranger. Par exemple, je peux très bien me mettre à danser ou à faire de l'air-guitare au milieu d'une gare bondée mais je ne me mettrais pas à chanter car je ne veux pas importuner les gens autour de moi.

Comme vous l'avez sans doute déjà comprit en lisant le paragraphe précédant, je ne suis pas du genre à me prendre au sérieux. La vie est si courte et je me suis déjà prit tellement de fois au sérieux. Je me suis donné pour mission de profiter de la vie tant que je le pouvais encore suite à une promesse que j'ai fait à une personne qui m'est chère. Par conséquent, je n'ai aucune limite dans l'amusement si ce n'est celle de la malveillance ou de la méchanceté, ni de tabou. Ma devise : On peut rire de tout mais pas avec tout le monde. De ce fait, je suis devenu quelqu'un de facile à vivre sauf pour mes professeurs ou supérieurs.

Si je dis ça, c'est parce que je suis quelqu'un de très, trop peut être, énergique. Un vrai enfant. Quand quelque chose ou quelqu'un ne m'intéresse pas ou très peu, j'ai tendance à vite me désintéresser et ma concentration devient inexistante. Je pars alors dans mes pensées et croyez-moi, c'est un beau bord*l là dedans, dans ma tête. En plus de ça, je suis partisan du moindre effort sauf quand il s'agit de sport. J'ai un instinct de compétition poussé à l'extrême. Au contraire, je peux être la personne la plus sérieuse et la plus concentrée au monde quand quelque chose m'intéresse. Par exemple, je suis très fidèle en amitié comme en amour. Quand un ami ou une amie est dans le besoin ou cherche une oreille attentive, je répond immédiatement et avec grand plaisir à son appel.

Concernant les amis et les autres relations sociales, c'est ... Un sacré bord*l aussi j'imagine ? Sans vouloir me vanter, je me considère comme quelqu'un d'extrêmement gentil même si je considère que c'est normal de l'être, m'enfin... Si je dis ça, c'est parce que je m'adapte à tout le monde sans différence. Je suis prêt à mettre de l'eau dans mon vin pour supporter une personne seulement il ne faut pas qu'elle en abuse sinon je couperais les ponts aussi vite que je les ai érigé. C'est d'ailleurs un de mes gros problèmes. J'accorde ma confiance beaucoup trop vite aux gens et de ce fait je suis souvent déçu. Cela a fait naître en moi une certaine insensibilité, comme si je m'étais habitué à "souffrir" de mes choix et de celui des autres. J'ai donc très peu d'amis mais ceux que j'ai sont comme une seconde famille.

Même si j'accorde aux autres plus d'intérêt qu'à moi-même, je n'attend rien en retour. Il n'y a personne dont je cherche à avoir l'approbation ni la fierté. Si les gens veulent me parler, ils doivent faire le premier pas car ce n'est pas moi qui prendrais des initiatives. La solitude me convient très bien. Après tout, je peux très bien m'amuser seul. Quoi que... Être seul c'est bien mais la compagnie c'est pas mal non plus des fois.

Tiens, pendant que j'y pense... Est-ce que le nom de "McTwist" ne vous rappelle rien? Non? Même pas le lapin de "Alice au pays des merveilles"? Si vous saviez le nombre de blagues dont j'ai été victime à cause de ça. Les enfants sont parfois cruels entre eux. Au début, j'en souffrais puis j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. À partir de ce jour, j'ai commencé à assumer ce nom et même plus. J'ai voué un véritable culte pour les lapins à tel point qu'aujourd'hui je suis dans le fanatisme absolu de ces petites boules de poils. En peluche, en céramique, en dessin ou même en tatouage, il n'y a rien, ressemblant ou représentant un lapin, que je n'ai pas.

Voilà, je crois avoir fait le tour de la question et ... Suis-je bête, je n'ai pas tout à fait fini! J'ai oublié de vous dire que la chose pour laquelle je vis, c'est la musique. C'est la chose qui a le pouvoir de me rendre toujours heureux peu importe mon humeur du moment, de me rassurer quand j'ai peur. Ah non... Il y a le froid et la nourriture aussi. J'adore le froid, la neige. J'aime manger. Sucré, salé, qu'importe tant que je mange. Quand j'y pense, il y a très peu de choses que je déteste mais la musique, le froid et la nourriture me rendent vraiment heureux.

Once upon a time...
La fumée envahissait entièrement ma chambre. Allongé sur mon lit, je tirais sur mon joint pour remplir mes poumons espérant me vider la tête. Le bruit de la clope qui se consumait se faisait entendre dans la chambre alors que le bout rouge incandescent fendait l'obscurité de sa faible clarté. Mes paupières, lourdes, cachaient avec peine mon regard se perdant dans le vague de ce nuage de fumée laiteux. Je me sentais fatigué, exténué et pourtant si bien, si léger. Je m'étais promis de ne jamais retoucher à "CA" et pourtant, voilà que je me livrais à nouveau à ce rituel d'auto-destruction. Alors que je prenais une nouvelle bouffée de ce remède empoisonné, des souvenirs m'assaillirent. Je me revis, joint en main, me laisser envahir par cette fumée toxique qui me procurait des délicieuses sensations pour la première fois. J'expirais la fumée blanchâtre alors que des mots s'enfuyaient de ma bouche comme emportés par ce nuage mortel.

"Les riches ont la vie facile, hein? Quelle c*nnerie..."

Ainé d'une famille de deux enfants, je n'ai jamais eu à me plaindre. Mon petit frère, de 3 ans mon benjamin, et moi-même étions nés dans une famille riche. Quoi de mieux pour un enfant que de voir toutes ses envies comblées? J'avais tout ce dont je rêvais et ne pouvais en espérer plus. La seule chose que mes parents attendaient en retour était une bonne conduite de notre part, de mon frère et moi-même. Qu'est-ce que je n'aurai pas fait pour la dernière console à la mode. J'acceptais donc, très jeune, à suivre des cours avec des tuteurs. Les meilleurs selon mes parents.

L'année de mes seize ans fut l'année où la vie réelle venait me heurter de plein fouet. J'étais un adolescent qui présentait bien. Grâce à mon éducation, j'avais su m'élever au rang de prodige. Je n'étais pas doué en dessin mais la culture et la musique étaient deux domaines où j'excellais. Majeur d'un concours de culture générale sans jamais n'avoir été en cours, maîtrisant divers instruments, j'étais la fierté de mes parents. En plus de cela, mon coach personnel m'avait initié à différents sports dans lesquels je m'épanouissais pleinement. Je pensais avoir tout mais au fond, sans que je ne le sache vraiment, je n'avais rien.

Les choses commencèrent à déraper en Février. Suite à un concours que je venais encore de remporter, les parents m'offrirent l'occasion de passer mes prochaines vacances à la destination de mon choix. J'allais voir mon petit frère dans sa chambre pour lui annoncer la bonne nouvelle quand je le surpris allongé sur son lit un joint au coin des lèvres. Je restais bloqué une bonne minute à la porte avant de sentir la colère monter en moi. Une colère due à l'incompréhension. Je me précipitais vers lui et arrachais la cigarette roulée de ses doigts. Je le brandissais devant lui.

"C'est quoi ce b*rdel? Tu n'écoutes donc rien quand on te parle des dangers de la drogue!

FOUS-MOI LA PAIX!" Il se tourna vers son mur. "C'est facile pour toi de me faire la leçon..."

Je ne comprenais pas. Je discutais donc avec lui, curieux de savoir ce qu'il avait voulu dire. Sans crier garde, mon petit frère m'asséna un coup de massue derrière la nuque avec ses propos. En une heure de discussion avec lui, il m'avait apprit qu'aveuglé par les codes qu'on nous transmettait, que par l'attitude qu'on nous demandé d'avoir, je ne m'étais pas rendu compte que nos parents n'étaient jamais là pour nous mais qu'en plus de ça, nous n'étions que des "cartes de visites" pour eux. J'y repensais alors. Je repensais à tous ces repas d'affaires au cours desquels nos parents faisaient un portrait élogieux de moi à nos invités alors qu'ils n'évoquaient jamais mon frère qui lui présentait des difficultés dans son éducation. Je ne savais que dire. Je pensais avoir le savoir mais voilà que mon petit frère m'ouvrait les yeux sur la réalité. Ne sachant que dire, je préférais sortir sans un mot, le joint éteint dans ma poche. J'avais décidé de garder cela pour moi. Après tout, ce n'était pas comme si les parents avaient vraiment le temps de m'écouter...

À partir de cet incident, mon comportement a commencé à s''en trouver affecté. Je n'étais plus aussi attentif lors des cours avec mes tuteurs. J'avais de moins en moins de plaisir à pratiquer des activités sportives ou créatives. Je n'avais plus l'impression d'être moi. J'étais celui que mes parents voulaient que je sois et non celui que je voulais être vraiment. Il fallut quelques mois à mes parents pour s'en rendre compte. Ils virent là mon besoin de trouver une copine. Du jour au lendemain et ce sans me prévenir, ils me présentèrent à une jolie demoiselle, fille d'un des actionnaires majoritaires de l'entreprise de mon père. Physiquement intéressante, elle ne m'intéressait cependant pas. Elle ne m'intéressait pas car le cliché de la fille de riche. En effet, elle prenait les gens de haut, y comprit ses "serviteurs", et ne parlait que de ses richesses et autres envies. En plus de ça, de cette présentation arrangée transpiraient les intérêts financiers de mes parents. Je repensais aux paroles de mon frère. Nous n'étions que des objets pour nos parents, notamment moi, qu'ils ne manquent pas d'exploiter dans leur propre intérêt. Lors d'un dîner en famille, n'en pouvant plus, je craquais.

Je quittais la table après avoir maladroitement expliqué à mes parents que le physique n'était pas ce qui comptait le plus pour moi. Je dis maladroitement car, d'après ce qu'il en est ressorti après, mes parents pensaient que j'étais homosexuel. Alors que je claquais la porte de ma chambre, j'entendis les pleurs de ma mère tandis que mon père me hurlait dessus depuis le salon. J'en avais marre de ces deux c*ns. Pour qui se prenaient-ils? Ils n'avaient jamais été présents pour moi et voilà qu'ils voulaient choisir pour moi. C'était hors de question. Je me mis en boule sur mon lit et commençais à pleurer. Jamais je ne m'étais senti aussi mal. Je ne me reconnaissais plus dans l'adolescent que mes parents avaient voulu faire de moi. Je voulais être moi. Alors que des questions m'assaillirent et que je me sentais au plus bas, je posais alors mon regard sur une boite posée sur mon bureau. Je me dirigeais vers elle pour l'ouvrir et m'emparer de son contenu. Je craquais une allumette et allumais le joint que j'avais conservé suite à l'altercation avec mon frère. C'était la première fois que je fumais. Je toussais fort après la première bouffée. Un fumeur se serait surement étranglé de rire en me voyant fumer. Après avoir fini le joint, je m'écroulais sur le lit. Ma tête me tournait, ma gorge me grattait, mon ventre se tordait et pourtant je me sentais bien. Je me sentais léger. C'était décidé. J'allais me laisser aller. J'allais être moi-même.

Décidé à rattraper le temps que j'avais perdu depuis que j'étais petit, c'était à pas de géant que je me dirigeais vers une image de moi que je préférais. Je commençais par aller me faire percer. Aussi bizarre que cela puisse paraître, c'était la première chose qui m'était passé par la tête. Je décidais quand même d'être discret et de ne le faire que sur le corps. Ensuite, je me suis rapproché de mon petit frère. Lui et moi devenions inséparables si bien que nous échangions de plus en plus de choses. Nous avions même décidé de partager un tatouage en commun. Suite à cet accord, nous nous sommes fait tatouer un lapin géant dans le dos. Ainsi, plus que de partager des parents absents ou le même sang, nous partagions quelque chose de vraiment personnel.

Tout commençait à s'arranger pour moi, pour nous quand un jour nos parents nous convoquaient dans le salon. À leur vue, je comprenais qu'ils n'étaient pas dans leur meilleur jour. Mon père tenait une pochette contenant une substance verte que je n'arrivais à identifier seulement en approchant. De l'herbe. Je regardais un regard noir à mon frère. J'avais fumé une fois. Cela m'avait fait du bien mais je m'étais promis de ne pas replonger dedans. Lui, il m'avait juré qu'il avait arrêté. Je n'aimais vraiment pas ça. Alors que je décidais qu'une fois sortis de la pièce, nous allions discuter, mes parents se mirent immédiatement à faire la moral à mon frère, cherchant à le faire avouer. Je fus choqué par ce comportement. Malgré le fait que mon comportement ne correspondait plus à leurs attentes, ils n'avaient pas envisagé une seconde que leur fils "prodige" avait pu faire une telle bêtise. J'étais triste pour mon frère. Alors qu'l s'apprêtait à se confesser, je l'interrompis.

Ah mais c'est là qu'elle était alors... Je pensais l'avoir perdu! Bah quoi? Pourquoi vous me regardez comme ça? Ouais je fume de l'herbe et alors? Qu'est-ce que ça peut vous f*utre? C'est pas comme si je vous intéresse plus que ça t'façon...

Mes parents ainsi que mon frère me jetèrent un regard dont je me souviendrai toute ma vie. Un mélange d'incompréhension et de colère. Je me saisissais de la pochette et me dirigeais dans ma chambre. Comme je m'en doutais, je passerais l'après-midi seul sans que personne ne vienne me parler. Le soir, lors du repas, je n'avais jamais connu une ambiance aussi lourd. Pas un mot ne fut échanger. Tout le monde regardait son assiette. Les seuls bruits parasites furent le bruit des couverts, la mastication des convives mais aussi les sanglots étouffés de ma mère. Je me rappelle ne pas avoir pu dormir de la nuit. Le lendemain matin, je trouvais un formulaire d'inscription pour Seika. Alors que j'étais en pleine lecture, une voix s'éleva derrière moi. C'était mon père. Il m'apprit que jamais il n'avait connu plus grande déception et que pour le bien de l'image de la famille il fallait écarter le drogué homosexuel de la famille. Je n'essayais pas de protester. J'étais résolu. À la rentrée, pour le début de mes 18ans, je me retrouverais loin de la maison, seul, et je ne m'en sentais pas attristé pour autant. Au contraire.

Le mois d'Aout touchait à sa fin. Il était temps pour moi de préparer mes valises. Je cachais le sachet d'herbe sous mes affaires et fermais ma valise juste à temps avant que mon frère ne fasse irruption dans ma chambre. Il revenait de vacances. Depuis la prise de tête avec mes parents, il était devenu le centre d'attention de la maison. Je sentais un certain malaise chez lui causé par cette situation. Il nous savait des cartes de visites pour nos parents et pourtant il enviait ma place car il ne se sentait pas exister dans mon ombre. Enfin, son tour de briller était venu et j'étais content pour lui. Je lui adressais un sourire quand il vint se perdre dans mes bras et commencer à sangloter.

"JE... SUIS... DESOLE...!

Allons, allons, ce n'est pas grave. Je devrais plutôt te remercier."

Il mit fin à son étreinte, essuya ses larmes et tourna les talons. Avant qu'il ne sorte, je lui fis promettre de garder ce petit événement secret mais aussi d'arrêter de consommer de la drogue maintenant qu'il avait des responsabilités à assumer. Il leva un pouce en signe d'acceptation avant de sortir de ma chambre. Ce fut notre dernière conversation en personne à ce jour.


J'écrasais mon mégot dans un cendrier caché dans ma table de chevet alors que je relisais le message inscrit sur l'écran de mon téléphone portable. C'était écrit en américain. Un message de mon père. Les mots "Bon courage pour la rentrée" s'affichaient sur l'écran digital. Je les relisais pour la centième fois. La forme de chaque lettre imprimée dans mon esprit, je verrouillais mon portable et l'envoyais valser à l'autre bout de la chambre.

"C*nnard"

Le joueur
Prénom / Pseudo: Et si nous disions Ken' ou K' pour le moment ? Wink
Age: 21 ans
Ancien ou nouveau? Je suis passé en coup de vent il y a un moment de ça mais mon emploi du temps ne me permettait pas de continuer à rp... Maintenant, j'ai à nouveau le temps Very Happy
Comment avez-vous connu le forum? Un énième TopFofo'
As-tu bien lu le règlement? Ok by Lud'
Revenir en haut Aller en bas
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 397
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    15.08.15 13:14

Bienvenue parmi nous monsieur McTwist! C'est toujours un plaisir pour moi d'accueillir personnellement nos nouveau élèves, surtout quand j'y décèle un potentiel immédiat.
Avec un nom pareil, je compte sur vous pour venir à l'heure à tous les cours, cela va de soi!
Je plaisante, je plaisante.
Bien évidemment, votre inscription est  validée !

Voici vos attributions à compter d'aujourd'hui:
- Super Heroes
-  Classe de 3ème année
- Chambre 4 (seul pour l'heure, mais ça ne saurait durer...)
- Le club de basket se réjouit de vous accueillir parmi eux et vous dis à lundi, 16h sans faute en tenue de sport. Attention la manageur veille au grain!

Pour l'heure, je vous invite à générer votre carte ID au secrétariat et à attacher le lien de cette fiche dans votre profile dans l'espace prévu à cet effet.

Très bonne journée à vous et en cas de question, la porte de mon bureau vous est presque toujours ouverte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFlynn PayneHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 193
• Yens (¥) : 3
• Date d'inscription : 26/06/2015

Carte ID
Age: 24
Classe / Job: Prépa L
Logement: Shibuya ♥
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    15.08.15 13:52
BIENVENU KENNY

Amour de poulet , passes un bon moment avec nous , le bleu te sied à ravir.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Drink up baby, stay up all night ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 1064
• Yens (¥) : 151
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    15.08.15 15:06
BENJIIIIIIIII MON BENJIIIII *^*
Re-bienvenue à la maison mon grand. Hubu, fais un bisou à papa!!! *__*

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    15.08.15 15:26
BIENVENUUUUE OFFICIELLEMENT ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    15.08.15 16:32
Merci à tous, ça me fait énormément plaisir que de revenir parmi vous d'autant plus quand les gens que j'ai retrouvé et les autres que je viens de connaitre sont très sympa'. Very Happy

Maintenant, préparez-vous à souffrir en rp... MOUAHAHAHAHA... Non, je rigole... -_-' xD
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    15.08.15 18:59
Hunhunhun joue-la sadique...mais c'est nous qui allons te faire souffrir mon lapin ~ c:

Bienvenue officiellement Kenny (même si pour moi c'est Gégé forever) o//


Dernière édition par Navi W. Harrison le 16.08.15 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    15.08.15 21:51
Bienvenue à toi ;D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist    
Revenir en haut Aller en bas
 
LAPIN !!! (=˘ϖ˘=) ~ Fiche complète de Kenneth "Ken" McTwist
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: