Partagez | 

 Yuu Otosaka, l'Oxymore

avatarYuu OtosakaHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 115
• Yens (¥) : 13
• Date d'inscription : 27/07/2015

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Policier à la crim
Logement: Appartement autours de Seika
MessageSujet: Yuu Otosaka, l'Oxymore   28.07.15 9:27
Yuu Otosaka

Nom : Otosaka
Prénom : Yuu
Age : 20

Nationalité : Japonaise
Orientation sexuelle : Heterosexuelle

Groupe : Fury is power

Classe : Prépa 1ère année S
Club : Aucun pour le moment
Situation financière : Sa famille est à la tête d'une grosse filiale de production de bananes(Pub : La banane) et ses parents subviennent à tous ses besoins, étant leur dernier enfant encore valide.

Baito / Fonction : Etudiant
Logement : Un appartement spacieux dans Tokyo

Personnage de l'avatar ? Shin d'Amnesia

Keep a secret ? Il a abusé de sa soeur lorsqu'il était adolescent et est en partie responsable de sa tentative de suicide, cette dernière est maintenant dans le coma. Il est manipulateur et fourbe. il devient violent lorsque les choses ne se passent pas comme il le souhaite. Pour contrôler cette pulsion, il a fait installer dans son appartement un sac de frappe.

En apparence je suis ...
Yuu n’a rien à envier aux plus beaux mecs des lycées, la nature lui avait donné un charme naturel et un corps bien bâti. Du haut de ces 1m75 et de ses 70 kilos, son charisme provient principalement du visage, une coupe avec des cheveux noir mi- longs,  légèrement décoiffé, un visage sans impureté, et  surtout des yeux peu commun, des yeux gris. Cette dernière caractéristique est un plus pour s’approcher de la gente féminine, ces yeux intriguent, interpellent et attisent la curiosité.
Du côté des garçons, c’est plutôt le contraire, jaloux d’avoir un trait si particulier, il a été souvent victime de joutes verbales et d’escarmouches dans les couloirs. Il ne se laisse généralement pas faire et s’en sort bien. De plus, il est bien vu des professeurs grâce à ses notes et de sa tenue exemplaire en classe, la balance penchant donc dans sa direction lors des conflits.
Il pratique souvent le sport, que ce soit en équipe ou en solo, il a fait quelques années d’arts martiaux afin d’apprendre à se battre. Malgré une silhouette plutôt fine, Yuu reste musclé et sait prendre/donner des coups quand il le faut.
Niveau style vestimentaire, il porte généralement une même gamme d’habits : jean noir, t-shirts aux teintes rouges, et une veste a capuche. Il porte toujours un foulard autour du coup, ce dernier change souvent et il en a plusieurs chez lui avec différents motifs. Il a aussi une paire de gants noirs en cuir léger aux mains, laissant les 3/4 des doigts à l'air libre, ça laisse moins de marque lorsqu'il donne des coups.


Et à l'intérieur ...
La nature est joueuse. Elle a donné une belle apparence à Yuu mais un fond horrible, le choc qu'il a subit étant plus jeune a détraqué son état mental qui était déjà fragile.
Il est le genre de personne qui n'hésitera pas à abuser ou à utiliser la confiance des personnes.
Il restera toujours masquer derrière une nature gentille envers sa famille ou les personnes d'une hiérarchie plus haute.
Plus il est proche d'une personne, plus il essaiera de la manipuler. Il choisit ses cibles avec parcimonie.
Il est patient, analyse généralement avant d'agir et n'hésite pas à se salir les mains.
Il n'aime pas perdre le contrôle d'une situation et se défoulera sur quelqu'un ou quelque chose une fois la situation finie, toujours afin de préserver son statut.
Petite anecdote, il aime les bananes, il en mange toujours une en dessert.

Once upon a time ...(in future !!!!)
Année 2028

Flash Special : ‘Un coup de tonnerre a frappé le Japon ce matin, le riche héritier Yuu Otosaka a été arrêté à son domicile par les forces de l’ordre. Cet homme de trente-cinq ans est accusé d’avoir, pendant des années, fait chanter et profiter de… ‘

-Commissariat de Tokyo –

Dans le couloir du commissariat, Yuu était menotté, escorté par une dizaine d’hommes de la police armés jusqu’aux dents. Les flash des journalistes l’aveuglaient et le brouhaha des questions lui faisait mal à la tête.
Il arriva dans une pièce d’interrogatoire, sombre et glauque. Le calme revenait difficilement, ses oreilles sifflaient encore pendant quelques minutes. Deux hommes étaient postés à la porte.
On l’installa à une table, attaché à celle-ci.

« - Faut lui faire cracher tous ses actes, il ne doit pas revoir la lumière du jour…. »

Yuu savait que cette fois-ci c’était la fin. Mais comment en était-il arrivé là ? Il avait tout planifié sauf une chose… Le réveil de sa sœur.
Et cette dernière s’était souvenue de tout ce qu’il avait dit pendant des années, accolé à son chevet lorsqu’elle était dans le coma. La femme s’était réveillée quelques jours auparavant, pleurant de toutes ses larmes, les horreurs de son frère apparaissant comme des flashs dans sa tête. La première chose qu’elle avait faite a été de voir la police. C’était trop pour elle et elle devait soulager sa conscience, même si son imagination n’arrêterait jamais de retranscrire ces horreurs.
Yuu était devant son destin, il savait que la police n’avait qu’à faire quelques recherches ou questionner quelques personnes pour savoir toute la vérité. Il valait mieux qu’il raconte tout depuis le début. Le policier qui s’était assis devant lui attendait d’ailleurs qu’il parle.

« Je suppose que je n’ai pas le choix… - il rigola – Vous savez, même si elle a fait ça, j’aime Ameiko, c’est ma sœur. »

Il respira un bon coup et se lança « Je vais commencer par le début… »

Citation :
- La fin d’une innocence -

*murmure*

Je gesticule dans mon lit, bien confortablement dans les bras de Morphée. La maison abrite cette nuit-là que ma sœur et moi.

*gémissement*

J’ouvre difficilement les yeux et entends des bruits dans la pièce à coté, je suis alors âgé d’une dizaine d’année. Ma sœur, Ameiko, 14 ans, doit dormir à cette heure. Je me lève en me frottant les yeux et me dirige doucement vers la porte qui sépare ma chambre à celle de ma grande sœur. J’entends toujours ces petits bruits et des murmures. Curieux, j’entrouvre la porte et jette un œil, caché.
La pièce est éclairée par quelques bougies, ça sent le fauve et mes yeux commencent à s’habituer à la luminosité. C’est là que je vois Ameiko et deux hommes, tous nus. Les petits bruits que j’entends depuis mon réveil proviennent d’elle, a-t-elle mal ? Non, ce ne sont pas des cris de douleurs. Veut-elle dire quelque chose ?  Bien sûr que non, elle sait parler. Etant dans une famille stricte et bien vu, je ne connais pas à cet âge les actes des trois personnes, et encore moins que c’est mal entre une jeune fille et deux vieux porcs. Je les ai regardés pendant des heures, sans dire un mot, cette odeur devenant de plus en plus forte. Arrivé au petit matin, les deux hommes se rhabillent et partent, laissant ma sœur sur le sol, pleurnichant.
C’est à ce moment-là qu’Ameiko se retourne et me voit à la lumière du levé du jour. Elle crie de toutes ses forces, se précipitant vers moi. Sur le coup, j’ai peur, lâchant moi-même un cri. Lorsque je sens son corps contre moi, me serrant fort et essayant de me rassurer, je me calme.

« Oh mon dieu… Tu es là depuis combien de temps ? Tu as tout vu ? –paniquée- Surtout tu ne dis rien à personne ! Il ne sait rien passé. D’accord ? S’il te plait, je ferai tout ce que tu veux »

« Je ferai tout ce que tu veux… » Cette phrase a été le déclic de mon état mental. A cet instant, j’avais le pouvoir sur ma soeur. Cela a commencé doucement par l’achat de bonbons, puis de chaussure, elle me laissait tout choisir à sa place. Plus je grandissais, plus je compris que j’avais le contrôle sur elle, et lorsque le chantage ne marchait plus, je trouvais quelque chose d’autre pour la garder dans mes filets. Vous pensez que je suis un monstre ? Non ! J’aime Ameiko, c’est ma sœur, et je ne voulais que son bien. C’était le seul moyen que j’avais trouvé pour la protéger. Et pourtant, cette garce n’avait aucune reconnaissance, malgré tout ce que je faisais pour elle, le souvenir de cette nuit la rendait malheureuse et la déprime prenait le dessus. J’ai même essayé une fois de donner mon corps à l’être qui m’était le plus cher et elle a refusé, avec un air de dégout… Elle ne m’aimait pas autant que moi. J’ai donc dû utiliser encore le pouvoir que j’avais sur elle afin qu’elle sache à quel point je l’aimais et je lui ai donné tout mon amour.
Le jour de mes 17 ans, en rentrant de l’école, une voiture de police était garée devant chez mes parents. Ils étaient là pour annoncer qu’Ameiko avait tenté de se suicider. Le matin même, elle s’était jetée du haut de son université et avait atterri sur une voiture en contre bas. Le véhicule avait évité la mort de ma sœur mais le choc l’a plongé dans le coma. Bizarrement, je ne pleurais pas de tristesse mais de colère. Elle m’avait abandonné, le jour de mon anniversaire !
** Tu t’es vengé de moi car je n’ai pas réussi à te sauver de ta dépression !! ** criais-je intérieurement la main serrée sur la poitrine.

Un calme pesait dans la pièce à chaque fois que  Yuu arrêtait de parler. Le policier en face eut une réaction plus qu’humaine, il serra les dents et s’empêcha de sauter sur l’homme immonde en face de lui.

« Tu n’as pas compris que c’était ta faute enfo*** ?  Tu l’as traité comme une moins que rien pendant des années et tu l’as violé ! Elle a tenté de se suicider car tu l’as poussé à bout ! Tu..»

Yuu devint rouge de rage et se leva de sa chaise, ne laissant pas l’homme finir.

« C’EST FAUX ! JE VOULAIS LA PROTEGER ! C’EST MOI LA VICTIME DANS L’HISTOIRE, ELLE M’A ABANDONNE !!! »

Les deux hommes qui étaient présents derrière lui s’approchèrent en vitesse près de Yuu afin de le calmer. Un coup dans les côtes suffit à le maitriser. Yuu toussa, ils n’y étaient pas allés de main morte. Il reprit son souffle et se calma. La pièce était plutôt sombre et la seule source de lumière surplombait l’homme, comme le personnage principal d’une pièce dramatique. On entendait plus que le souffle régulier de Yuu.

« Je vais continuer mon histoire…. »

[citation]
Citation :
- Le pouvoir, rien que le pouvoir -

Depuis le tragique accident, j’allais voir une fois par semaine ma sœur à l’hôpital. Je me devais d’être présent pour elle. Je l’aime et je serai toujours là pour elle. Je lui racontais ma semaine et ce que je faisais généralement. Haha… SI j’avais su que c’était mon talon d’Achille. Je lui expliquais comment j’exploitais ma capacité à utiliser les personnes autour de moi et cela me rendait heureux.
Lors de mes études, je repérais les personnes les plus fragiles, que ce soit physiquement ou mentalement. C’était les proies les plus faciles.
Les intellos étaient généralement tout frêles, il suffisait que je joue des poings discrètement pour les faire plier.
Les dépressifs étaient généralement faibles et quelques mots bien placés suffisaient pour les faire craquer.
Pour les plus délinquants, il suffisait que je troque leurs devoirs contre des services pour me les mettre dans la poche.
Et les play-boy… Les menacer de toucher leur petit minois et ils faisaient tout ce que je voulais.
Cette routine brodait ma scolarité, avec mon air angélique, ma réussite scolaire et ma famille plus que riche, il était facile de tromper les professeurs. C’était un jeu dangereux, car le moindre faux pas pouvait ruiner ma vie. C’est ce qui a failli se passer à l’âge de mes 20 ans, j’étais dans une université depuis un an environs et j’ai beaucoup trop joué avec le  feu. Riche oblige, il m’a été facile de changer de prépa. En plein milieu de Juillet, j’ai donc décidé de fuir et de changer.

Le policier continuait de prendre des notes, Yuu le dévisagea, essayant de voir une once de réaction. Le suspect respira un bon coup et rigola tellement fort que les hommes dans la salle était prêt à intervenir une nouvelle fois.

« Si seulement j’avais su que les meilleurs moments de ma vie allait se passer là-bas… à Seika… »

To be continued….


Le joueur
Prénom / Pseudo : Shona
Age : 24
Ancien ou nouveau ? Nouveau
Comment avez-vous connu le forum ? tonton Saitô m'a brossé dans le sens du poil.
As tu bien lu le règlement ?  OK ~ Aléa ~


Dernière édition par Yuu Otosaka le 31.07.15 21:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarYuu OtosakaHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 115
• Yens (¥) : 13
• Date d'inscription : 27/07/2015

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Policier à la crim
Logement: Appartement autours de Seika
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   30.07.15 18:36
J'ai fini, donnez moi votre énergie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSaitô HibikiLégende
• Messages : 977
• Yens (¥) : 192
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   30.07.15 20:07
Tiens t'es validé connard. Démerde toi.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

First a spark, then a flame, now a fire ! We explode !

Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 385
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   30.07.15 21:12

Bienvenue parmi nous Otosaka-san! Quel bonheur d'accueillir dans nos mur un jeune homme aux mérites tant loués, particulièrement par mes collègues! Je compte sur votre comportement irréprochable pour faire la fierté de notre belle école.

Merci de ne pas prendre exemple sur des voyous comme Hibiki-san ici présent qui en passant récolte un bel avertissement et viendra me voir dans mon bureau.

Mais laissons le apprendre les bonnes manières, et occupons nous de vous installer convenablement.
Voici vos attributions à compter d'aujourd'hui:
- Fury is Power
- 1ère prépa scientifique
-  Voici les clefs de votre appartement

Je vous invite à générer votre carte ID au secrétariat et à attacher le lien de cette fiche dans votre profile dans l'espace prévu à cet effet.

Très bonne journée à vous et bonne reprise des cours, Otosaka-san.
Sur ce, Hibiki-san dans mon bureau, s'il vous plait.
Edit : non, va te faire.
re Edit: si, si sois un bon garçon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   31.07.15 6:35
Bienvenue à toi ! Je n'ai pas pu lever mes deux bras, trop la flemme, alors j'ai lever autre chose. ♥ (Ne me jugez pas.)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   31.07.15 10:47
Welcome !
Revenir en haut Aller en bas
avatarSooYun SuzuyaHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 195
• Yens (¥) : 69
• Date d'inscription : 28/05/2015

Carte ID
Age: 15 ans
Classe / Job: 1ère année
Logement: Chambre 13
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   01.08.15 20:51
MON SHOSHONAAAAAAAAAAAAAA C'EST QUOI CE PERSOOOO

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en japonais en #E32424,
en coréen en #3366CC
& en anglais en #CC0099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarYuu OtosakaHey Bitch, I'm here ♥
• Messages : 115
• Yens (¥) : 13
• Date d'inscription : 27/07/2015

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Policier à la crim
Logement: Appartement autours de Seika
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   01.08.15 21:21
Bah il est très bien :v
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Yuu Otosaka, l'Oxymore   
Revenir en haut Aller en bas
 
Yuu Otosaka, l'Oxymore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'Oxymore [Finish]
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Le jeu des oxymores
» Oxymore [finish]
» Entre Illusion et Réalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: