Partagez | 

 Cora Wright - the english one [FINI !]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Cora Wright - the english one [FINI !]   23.07.15 3:56
Cora Wright

Nom : Wright
Prénom : Cora
Age : 14 ans

Nationalité : Anglaise
Orientation sexuelle : Pansexuelle

Groupe : The Smart one 8)

Classe : 1ère année
Club : Clubs d'Arts Plastiques par défaut
Situation financière :Boursière
Baito / Fonction : Vendeuse chez un fleuriste
Logement : Dortoir des fille

Personnage de l'avatar ? Shibuya Rin, Idol master cinderella girls

Keep a secret ? Elle a sauté la sixième et la cinquième, ce qui explique qu'elle soit si jeune. Elle ne considère pas ça comme un secret mais ment lorsqu'on lui demande pour ne pas a avoir a répondre aux questions qui viendront obligatoirement et aux problèmes.
Ce qui lui ai arrivé au collège est un secret, elle n'en parlerai même pas a son journal s'il savait parler.
De même elle ne parle jamais de sa sœur et des circonstances de sa mort. Jamais. (cf son histoire).

Par ailleurs elle nourrit une passion assez folle pour les chats, collectionnant tout ce qui s'en rapporte. Seuls ses plus proche amis (c'est a dire personne a ce jour) connaissent cette bizarreries de sa personnalité.


En apparence je suis ...
Elle n'a que 14 ans, son physique lui en donne 12, mais son caractère au moins la majorité. On oublie bien souvent qu'être en première année de lycée ne fait pas grandir plus vite peu importe l'âge auquel on arrive dans cette classe. Cora ne fait pas exception, son intelligence ne lui a malheureusement pas conféré un corps de lycéenne, c'est donc une élève de quatrième, voire de sixième que l'on s'imagine avoir en face de soi lorsque par hasard, on la croise dans la rue.
Etant au tout début de sa croissance, on retrouve sur son visage des rondeurs typiquement enfantines côtoyant des traits fins et allongés plus adultes. Ses yeux oscillant entre le bleu et le vert suivant l'humeur et le temps sont les seules preuves que ce corps d'enfant est une supercherie cachant un mental bien plus évolué.C'est un de ses regards trop mature, trop sérieux, même blasés, mais aussi parfois d'une froideur déconcertante. Un de ces regards qui n'hésite jamais, qui semble vous lire comme dans un livre ouvert et mets mal à l'aise sans trop savoir pourquoi. Il n'est pas rare de voir des élèves bien plus vieux qu'elle baisser les yeux ou détourner la tête en la croisant pour ne pas avoir à la regarder en face. Son regard est la porte ouverte à toutes ses émotions, le seul qui exprimera tristesse ou colère même si ses traits n'en parlent pas. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils se cachent souvent derrière une frange de cheveux bruns, ceux-ci tombent au milieu de son dos avec souplesse. Ils sont l'une des rares parties d'elle-même que Cora apprécie et dont elle prend un soin tout particulier.
À l'inverse, elle n'est pas vraiment fière de son corps, sans pour autant en faire un complexe. En effet, on ne peut pas vraiment dire qu'elle a des formes. À vrai dire, elle n'en a pas du tout, atteignant difficilement les 1m60 pour 44 ½ Kg tout mouillés, sans rondeur si ce n'est celle qu'ont les enfants et avec une poitrine dépassant tout juste le bonnet A le chemin est encore long avant que quelqu'un ne la prenne pour une lycéenne. Ce n'est pas le problème de sa vie, mais c'est un sujet récurant qu'elle espère pouvoir, régler rapidement et pleinement se concentrer sur plus important. Cependant, Cora prend soin d'elle et déteste se négliger bien qu'elle ne soit pas la plus féminine des jeunes filles.

Quand elle ne porte pas son uniforme, il n'est pas rare de la voir en porter un autre, plus exactement celui que portait sa grande sœur, composé d'une jupe grise, d'une chemise blanche, d'un gilet noir trop grand et d'une cravate bleu et vert. C'est une petite excentricité tout à fait personnelle qui la raccroche a son souvenir. En dehors de ça, son style est classique, très discret, un style passe-partout et qui se fond facilement dans la masse. Cora ne ressent pas vraiment le besoin de se distinguer, elle s'habille selon ce qui lui plaît sans réellement se préoccuper du regard des autres. Son style est l'expression même de sa personnalité, simple et discrète.
Que dire de plus ? Cora n'apprécie pas particulièrement piercing, tatouage et compagnie, mais ses oreilles sont tout de même percées. Elle porte toujours deux petites boucles d'oreille nacré et une chaîne fine avec pour pendentif une patte de chat autour du cou pour seul ornement, on la verra rarement porter autre chose.

Ah ! Et puis en cours, elle porte des lunettes en demi-lunes à la monture rouge, pas que sa vue soit très déficiente, mais mieux vaut prévenir que guérir n'est-ce pas ?

Et à l'intérieur ...
De l'extérieure Cora, c'est l'élève modèle dont tout prof rêve d'avoir au moins une fois de sa vie en cours. Rendant toujours ses devoirs en avance, discrète mais curieuse de tout et passionnée par ses études, elle se place toujours en haut du classement de l'école haut la main, mais n'en retire aucune fierté. Elle connaît sa valeur et ses limites mieux que personnes et n'apprécie pas qu'on l'estime autrement que par ce qu'elle vaut vraiment, que ce soit en positif ou négatif.
Selon ses camarades, Cora est froide, indifférente, certains la qualifierait volontiers d'hautaine si elle portait un peu plus d'attention a ce qui l'entoure. En effet, elle ne semble ne prêter attention a rien d'autre qu'a ses études et ses livres, le reste n'étant que futilités où elle ne trouve aucun intérêt. Les avis sont mitigés à son sujet, on ne sait pas trop quoi penser puisqu'elle n'est pas détestable, mais que l'aimer relève du défi olympique. Ils diront qu'elle ne parle quasiment pas, mais que lorsqu'elle le fait ses mots sont choisis avec un soin tout particulier, elle semble avoir en horreur les questions rhétoriques et déteste parler pour ne rien dire.
Les plus observateurs rajouterons que cette attitude discrète ne cache en rien une présence d'une puissance étonnante, elle fait partie de ce genre de personne qui n'ont pas besoin de parler ou de bouger pour faire savoir qu'elle est là. D'ailleurs, elle ne demande pas à être remarquée, mais ne cherchera pas non plus à s'effacer, elle est juste là et n'attend rien de qui que ce soit.
Elle n'est pas très expressive de visage, mais sait se faire comprendre par le ton de sa voix, qu'elle a basse et profonde, avec cette touche acidulée qui rappelle qu'elle est une fille.

À l'intérieur, et bien ce n'est pas très différent, nous corrigerons cependant l'indifférence, car bien au contraire, elle observe tout, tout le monde, tout le temps. Elle prête attention a tout ce qui l'entoure, car tout est susceptible d’intérêt mais ne juge pas utile que le reste du monde le sache, bien qu'elle aimerait, sans se l'avouer, qu'on la remarque un peu plus. C'est quand même triste, et Cora le sait très bien, de faire toute ses études sans jamais avoir d'amis. Malheureusement elle n'est pas la plus doué pour se genre d'affaires et se trouve très maladroite lorsqu'il s'agit de se lier réellement avec quelqu'un.

Certains seraient surpris d'apprendre que Cora fait partie de ses personnes qui tiennent un journal de manière régulière, c'est un moyen comme un autre d'évacuer la trop grande pression qu'elle s'impose toute seule. Exigeante et perfectionniste, elle est sans pitié quand il s'agit de son travail, un détail ne va pas ? On recommence TOUT depuis le début et tant pis pour le temps perdu, ses objectifs sont toujours clairs et précis. Elle aime se dire que les mots hésitation et doute ne font pas partie de son vocabulaire mais ne demande qu'a être contredite et qu'on lui démontre qu'elle a tort.
Travailleuse acharnée et dotée d'une intelligence intuitive, la brunette peu parfois faire preuve d'une franchise redoutable mais se montrera parfois modulable si ça en vaut la peine. Suivant la personnalité en face d'elle, qu'elle a appris a analyser rapidement a force d'observation, Cora oscillera entre la franchise totale et l'hypocrisie polie, tout dépend de l'interlocuteur.
À l'écoute des autres , Cora sait se montrer conciliante et étonnamment juste. C'est un aspect de sa personnalité que peu de gens ont eu la chance d'apercevoir. Par ailleurs pour les personnes chères a son cœur, elle se montrera protectrice, a sa manière cependant, mais protectrice tout de même. Parfois même, il lui arrive d'avoir réellement l'air gentille, mais a ce jour personne ne l'a jamais su.
Elle n'est pas ce que l'on peut appeler timide et sait déjà avec certitudes son orientation sexuelle, mais cela ne l'empêche pas de rester très prude lorsqu'il s'agit de parler de sexe. Certains y verront du romantisme, car oui Madame aime l'amour vieux-jeu, d'autre la déclarerait coincée, elle se dit « réservée ».
La brunette n'aime pas se confier, parler d'elle, son journal lui suffit pour cela, cependant, elle fait une confidente silencieuse, mais à l'écoute et une conseillère sincère qui n'ira jamais par quatre-chemins, pour se remettre les idées en place, c'est elle qu'il faut aller voir. Contrairement a ce que l'on pense, elle a reçu bien plus de confidence qu'elle n'a eu d'amis. Sorte de journal d'urgence pour les plus désespérés elle servait parfois de confidente d'une nuit pour, le lendemain, voir son existence ignorée par la personne soulagée.

Ce qu'elle aime :
Les chats et tout ce qui s'y rapporte, lire, écrire, voyager, l’automne, la musique, étudier, observer sans en avoir l'air, les cerises et chanter mais ça c'est un secret ~

Ce qu'elle n'aime pas : Les gens bruyants, l'été, trop manger, les questions rhétoriques, être en retard, les gosses de riches, s'ennuyer, les sucreries.

Once upon a time ...

L'enfance


Elle a le voyage dans le sang Cora, ses parents, grands aventuriers lui ont transmis cet amour de la découverte et de l'inconnu, mais même si elle aime voyager elle, ce qu'elle préfère, c'est imaginer, rêver de nouveaux mondes, de monde externe ou parallèle. À quatre ans, elle découvrait la lecture, a cinq, elle dévorait les livres comme d'autre le Nutella . Née sur la route, le 25 juillet 2001, elle ne doit sa nationalité qu'a la terre qui l'a vu naître donc l’Angleterre, mais on peut dire qu'elle a eu une enfance somme toute simple, enfant sage et disciplinée, elle n'a jamais causé trop de problèmes à ses parents qui vantent avec fierté son calme et sa maturité précoce.
Ce que lui envia sa sœur, Lily, de deux ans son aînée qui était du genre turbulent et bagarreur en plus de détester tout ce qui se rapporte aux livres et aux études. Leur relation n'était pas des plus amicale, bien qu'on ne parle pas de haine, il leur faudra un certain temps pour s'apprivoiser et apprendre à s'apprécier. Cela leur prit 12 ans exactement, jusqu’à l'arrivée en Secondaire de Cora. Son arrivée au combien fracassante puisque la brunette fit sa rentrée dans la classe de Lily, en quatrième donc.

Il me faut vous préciser que la cadette avait eu une sorte de coup de foudre pour les études dès que son père avait commencé à lui faire cours. Bien sûr, elle entra en primaire à 5 ans comme tout le monde, mais leur père, ayant été enseignants de primaire, s'était senti obligé d'approfondir leurs connaissances par des cours supplémentaires. Si Lily s'y refusa avec perte et fracas, Cora s'y prêta avec joie. Son insatiable soif de connaissances trouva une source inépuisable en la personne de son père, qui se rendit rapidement compte qu'elle pouvait largement étudier a des niveaux scolaires plus élevés que les siens et ne se priva pour la faire aller le plus loin possible.
À l'école Cora s’éleva au dessus du niveau de la classe avec une facilité déconcertante et perdit par la même occasion toute possibilités de se faire des amis. Ça avait bien commencé pourtant, les autres élèves rechignaient un peu à lui parler, mais elle était encore suffisamment ouverte pour qu'ils finissent par l'accepter un minimum, mais dès qu'elle commença à vraiment participer en cours et à se récolter toutes les meilleurs notes et bien ... Ils l'abandonnèrent. Les enfants sont cruels dans leur insouciance, vous savez, Lily suivit le mouvement, poussée par la jalousie de voir son père et sa sœur si proche sans qu'elle n'y ait sa place.
On chahuta un peu Cora, on la bouscula, mais du point de vue d'un adulte ce n'était pas bien méchant. Quelques moqueries ne tuaient personne, mais pour la brunette cela changea pas mal de choses en elle, encore qu'à l'époque les changements n'était pas bien visible, mais elle se referma sur elle-même et se raccrocha à ses études puisque sa propre soeur n'était pas un soutien. Si Cora en avait parlé ou s'était plainte, Lily aurait surement changé d'attitude, mais l'on sait tous que notre intello national n'aime pas se plaindre ou se confier. Alors la chose resta telle quelle, mais le pire à survivre fut les deux ans sans Lily qui était entrée en Secondaire, cependant, je passerai rapidement là-dessus, car encore une fois, il s'agit des bêtises enfantines qui n'eurent pour impact que de renforcer Cora dans son amour pour les études et de l'éloigner un peu plus des relations humaines normales.

Cora entra donc en quatrième à l'âge vénérable de 12 ans.

Le secondaire



Imaginez donc la surprise de Lily lorsqu'elle vit débarquer dans sa classe sa petite sœur, présentée comme une nouvelle venue certes très jeunes mais qu'il fallait traiter comme tout un chacun. Bien évidemment le reste de ses camarades avait entendu parler de Cora, puisqu'ils se connaissaient à peu près tous depuis le primaire (c'était une petite ville en campagne londonienne) mais aucun ne l'avaient jamais croisé. Son arrivée fit beaucoup de bruit, elle se retrouva au centre de tous les regards et de toutes les attentions, on la trouvait si mignonne ! Lily jalousa dans son coin et Cora manqua d'étouffer sous la pression, cherchant par tous les moyens une possibilité d'échapper a leur présence plus qu'envahissante.

Mais la situation changea vite au premier résultat Cora décrocha la tête de liste et ne sembla pas s'en étonner le moins du monde. C'est vrai quoi, si elle avait sauté deux classes ce n'était pas pour se tourner les pouces ! Non ? Cela ne plus pas, ils crurent qu'elle se sentait supérieure et voulurent lui rappeler sa place, mais elle se contenta de les envoyer balader en rappelant froidement que pour la remettre "à sa place" il leur fallait la battre, mais que vu leur niveau, ils devaient se mettre au travail de suite et sans s’arrêter pour avoir une chance d'atteindre le top 5 d'ici l'année prochaine. Le ton avait été méprisant et l'on sentait qu'elle pensait chaque mot prononcé, tant que la jeune fille fut reçue le lendemain par un silence glacial a son grand soulagement.
Cela aurait pu en rester là, les émois des premiers mois passés, on se rendait compte que Cora Wright était très loin de ce que l'on espérait et la population autour d'elle se clairsema rapidement, mais son attitude ne plaisait pas. Trop indifférente et solitaire pour des élèves communautaires, trop studieuse et intelligente pour ceux qui préféraient faire la fête et s'amuser que d'aller en cours, trop jeune pour les comprendre, bref trop différente pour que sa scolarité se passe dans le calme et la sérénité.

Ça commença presque gentiment, quelques bousculades, des affaires renversées, un croche-patte par là, un lancer de boulettes de papier par-ci. Rien qui ne peut l'inquiéter en somme et cela les énerva encore plus de ne la voir nullement touchée par cela. Ils intensifièrent la chose, des insultes se firent entendre, son casier tagué de mots grossier, ses livres déchirés et de plus en plus régulièrement faisant bien comprendre à la jeune fille que non, elle n'était plus la bienvenue dans l'établissement. Mais cela ne suffisant pas à faire réagir Cora, on passa au attaques physiques, en passant du tirage de cheveux au brusque seau d'eau sur la tête et l'humiliation publique au milieu de cafétéria, tout y passait, mais elle ne se laissa pas démonter et ne prit pas la peine de montrer le moindre signe de faiblesse ce qui ne les encouragea que plus a aller plus loin dans leur cruauté.

Lily mit un certain temps avant de se rendre de ce qu'il se passait, car, bien sûr, on ne l'avait pas mise au courant et Cora n'avait rien dit. Cela ne fit tilt que lorsqu'elle vit Cora en train de ramasser les débris de ses cahiers d'Anglais et de maths sans piper mot, mais avec de la haine pure au fond des yeux. Lily voulut les empêcher de continuer, elle argua que c'était stupide et immature de leur part et que Cora ne méritait pas ça, sa jalousie n'allait pas aussi loin, c'était sa sœur quand même ! Ok, elles n'avaient jamais été très proches, car trop différentes pour réussir a créer un lien qui leur convenait, mais Cora restait la plus fragile des deux, et cela, Lily le savait très bien. Son père lui avait dit une fois au-dessus du berceau de la petite brune "Protège la Lily, elle aura besoin de toi" et Lily avait promis, il était temps de tenir sa promesse.
On lui rétorqua de se mêler de ses affaires si elle ne voulait pas avoir des problèmes et qu'elle avais été la première a rejeter sa sœur a son arrivée, donc qu'elle était la plus en faute. Lily ne plia pas, mais abandonna les négociations. Elle aida et protégea sa sœur autant que possible, d'abord sans que celle-ci ne le sache puis avec son accord. Cela les rapprocha un peu, elles se parlaient plus facilement même si ce n'était pas encore la grande amitié.

Les "bagarres" partirent toutes seule, souvent orchestrées par des filles, le visage n'était jamais touché toujours les bras, les jambes, le ventre lui laissant de nombreuses marques que la jeune fille cacha dédaigneusement. Ce qu'elle en pensait ? Et bien les blessures étaient plus psychologiques que physique, mais elle s'en sortirait vivante. C'était ce que Cora se répétait, mais elle savait que les dégâts seraient profonds sans pouvoir juger vraiment de ce qu'il adviendrait d'elle a la fin de tout ça, car il y aurait une fin n'est-ce pas ? On ne reste pas l'intello bizarre à humilier toute sa vie n'est-ce pas ? C'était inquiet qu'elle s'interrogea là-dessus sur son journal espérant qu'elle viendrait vite cette fin, car, malgré sa force de caractère, elle n'était pas sûre de pouvoir rester de marbre encore longtemps. Elle restait une ado de même pas 13 ans qui venais de réellement "entrer" dans le monde, malgré ce qu'elle se répétait Cora étais fragile et son cœur plus facile à meurtrir qu'on ne se l'imagine. Elle souffrait beaucoup de se savoir aussi peu apréciée alors qu'on ne lui avait jamais vraiment parlé et commençait a rejeter la faute sur elle-même pour ne pas avoir su se faire comprendre.

La punition


Les choses s'accélèrent avec la fin de l'année, Cora Wright ne devait pas remettre les pieds ici l'année prochaine. C'était l'objectif principal, il fallait la secouer une bonne fois pour toute. Mais ils avaient tout essayé et elle ne semblait pas ressentir la moindre envie de changer d'école. Il fallait quelque chose de fort, quelque chose qui la choquerait suffisamment pour qu'elle s'en aille et leur foute la paix avec son air supérieur permanent. Je vous ai déjà parlé de la cruauté des enfants n'est-ce pas ? Celle des ados est bien pire, car les enfants ne savent pas toujours, eux ont conscience de tout leur acte. Pourquoi elle ne les empêche pas ? Pourquoi s'obstine-t-il à réduire en charpie la vie d'une enfant de 2 ans leur cadette ? Et bien la jalousie pousse à faire bien des choses, la rancœur encore plus et l'envie associée a ces deux autres ne donne qu'un cocktail mortel...

Ce fut avec une simplicité et une rapidité effrayante que la chose se mit en place, si vite qu'un mois plus tard certaine filles de la classe entraînèrent Cora en ville après les cours, sans lui avoir demander son avis. Elles ne lui laissèrent pas le temps de poser des questions l’entraînant dans une folle course a travers les rues qui semblait ne pas avoir de but et la laissa totalement vidée de ses forces. Il y avait un but cependant et c'était l'appartement d'un des garçons de la classe, où il vivait seul. Là-bas se trouvait rassemblé 5 garçons a qui l'on livra une Cora de plus en plus effrayée par ce qu'elle commençait à comprendre. Oh, elle voulut s'en aller après quelques formules de politesse, mais on la retint froidement, elle se débattit, on l'attacha. Ils étaient, pour la plupart, déjà bourrés ou sous l'emprise d'une drogue dure qui ne faisait qu'accentuer leur violence, elle se reçut quelque coup qui la clouèrent au sol avant que les attouchements ne commencent. Après tout, elle était mignonne la demoiselle, non ? Elle était si jeune, ils ne faisaient que lui apprendre la vie et ses nombreux plaisirs ... Je ne vous fais pas un dessin, Cora en tremble encore aujourd'hui. Pourtant, elle se débattit et cria à s'en arracher les cordes vocales, mais comme l'un d'eux le fit judicieusement remarquer "L'appartement à la meilleure isolation du quartier" bref aucune chance d'alerter les voisins.

La demoiselle ne dut son salut qu'à sa sœur. Lily avait eu la bonne idée de suivre celles qui avaient emmené Cora et après quelques interrogation musclées, c'était précipiter aussi vite que possible. Pas assez vite malheureusement puisque les gars avaient été prévenus et pendant que l'un d'eux s'occupait de Cora les autres l'attendait de pied ferme. Il s'en résulta une bagarre dont on se souviendra longtemps et qui se termina par ... La défaite de Lily.
À trois contre une même pour une adepte de boxe, elle n'avait que peu de chance de gagner. Il fallut donc la punir, puisqu'elle avait contesté leurs actions et c'était donc retourné contre la classe entière. Sa punition devait être exemplaire ... Elle fut inhumaine.
Je vous la fais en résumer : tout d'abord, elle fut forcée de garder les yeux ouverts attachée face à une Cora à moitié vêtue et plus meurtrie que jamais, ensuite l'un d'eux viola Cora, qui se laissa retomber comme une poupée de chiffon au beau milieu rebutant les autres à l'approcher. Puis ils violèrent Lily, a 4 . Oui, oui vous avez bien lu, a quatre. Ce serait mentir que Lily ne se débattit pas avec la force du désespoir, mais leur poigne était plus puissante que ses coups, et ses cris ne les atteignaient pas. Elle s'évanouit au troisième.

Les conséquences


Non les détails ne seront pas explicité pour des raison d'éthiques et de bienséance. Elles furent toutes les deux abandonnés dans une ruelle un peu plus loin. Pourquoi n'achetèrent-ils pas leur silence ? Parcequ'ils savaient qu'elles ne diraient rien. Et elles eurent raison aucune des deux ne prononça le nom de leur agresseur (a ce jour Cora n'a jamais dit a personne qui ils étaient) elles s'en étaient sorties avec plusieurs mois a l'hosto et des rendez-vous hebdomadaire chez le psychiatre mais refusèrent catégoriquement de dire le nom de leurs agresseurs.
La blessures psychologique était terrible pour toute les deux mais la plus touchée c'était Lily. Elle se blâma de tout ce qui était arrivée a Cora, se rappelant avec culpabilité comment elle l'avait abandonnée en primaire, comment elle l'avait jalousé en début d'année et comment elle avait été été incapable de la protéger. Cora n'était pas dans un meilleur état, on ne l'avait jamais vu aussi vulnérable, aussi prête de craquer, de tout abandonner. Elle pleurait n'importe quand, s’énervait pour un rien, tombait dans des dépressions nerveuse du tac au tac et comme quand elle était toute bébé courait se réfugier dans les bras de sa grande sœur.
Se sentant incroyablement sale et souillée aussi bien sur son corps que dans sa tête Lily se força tout de même a garder le sourire pour sa sœur, pour la consoler et la faire sourire. Les vacances d'été passèrent vite et la rentrée se profila a l'horizon déclenchant une vague de terreur pure chez les deux sœurs qui refusèrent net d'y mettre ne serait-ce qu'un bout d'orteil. On commença les cours pas correspondance et Cora remonta petit à petit la pente.

Lily s’enfonça un peu plus chaque jour dans une vague de dépression des plus sombres, couplé a une anorexie aiguë en se montrant pourtant toujours souriante pour sa sœur, elle ne voulait pas l'inquiétait inutilement et était certaine qu'il ne s'agissait que d'une juste punition pour tout ce qu'elle avait fait à Cora. Celle-ci retrouva bientôt, c'est-à-dire quatre mois plus tard, une attitude qui lui correspondait mieux, proche de ses livres et de ses études en restant tout de même proche de sa grande sœur pour pouvoir la connaitre mieux qu'elle n'en avait été capable ses dernières années.

La disparition


Je suppose que vous vous en doutez, Lily disparu quelque jours après l'annonce officielle du rétablissement de Cora. Disparue dans le sens où on la retrouva morte dans sa chambre après avoir ingurgité un nombre incalculable de médicaments. Si elle avait laissé une lettre ? Non. Aucune, aucun mot nul part, mais son journal était resté à sa place et permit aux Wright de comprendre ce qu'elle avait enduré en silence. Cora lui en voulut énormément d'avoir osé l’abandonner ainsi et resta en colère contre elle pendant tout le reste de l'année, cachant par la même sa détresse d'avoir perdu une sœur qu'elle connaissait aussi peu et qui était pourtant sa plus proche amie. Elle aurait aimé pouvoir la suivre même, mais s'avoua finalement ne pas avoir le courage nécessaire pour pouvoir le faire, elle s'en voulut aussi de ne pas être encore plus triste et finit par tomber dans une sorte de léthargie qui la rendait molle et sans envie. Sans sentiments. Elle n'avait plus envie de ressentir quoique ce soit, plus envie de souffrir plus encore, si les relations humaines ne menait qu'a la souffrance alors elle n’interagira plus avec eux.
Elle s'y tenu, même vis-à-vis a de ses parents, ne leur adressant que des réponses laconiques et sans saveur.
Mais il restait encore quelques mois avant la fin de l'année, ses parents décidèrent d'un commun qu'un déménagement leur ferait le plus grand bien à tous. Un déménagement loin de l'Angleterre, loin de leur pays natal et des souffrances que cela leur évoquait. Questionnée, Cora répondit le Japon puisqu'elle en apprenait la langue en cours ( c'était la première langue moderne qu'elle avait choisie, fascinée par ce pays et sa culture). La proposition fut approuvée à l'unanimité, c'était suffisamment loin et suffisamment dépaysant pour leur faire oublier leurs douleurs passées.

Le départ


Les derniers mois de l'année scolaire furent pris par l'organisation du déménagement. Pour la faire sortir de sa léthargie ses parents choisirent une école dans la ville où ils habiteraient qui lui demandait de travailler comme jamais. Étant une école de riche, elle n'avait aucune chance d'y accéder par l'argent, son intelligence par contre vaut une bourse. En plus de re booster le moral de Cora, ils étaient sûrs de la placer dans une école où elle serait appréciée a sa juste valeur, d'une pierre deux coups donc.
Cela eut l'effet escompté, un peu avant leur départ Cora retrouva des couleurs bien que son visage reste inexpressif, ils surent qu'elle allait mieux, l’instinct parental peut-être.
Quand la lettre annonçant que Cora bénéficiait d'une bourse à Seika arriva elle ne put s'empêcher de rire nerveusement et de pleurer en même temps. C'était trop beau pour être vrai. Le méritait-elle vraiment ?

Ah oui l’indépendance de Cora, c'est un souhait qu'elle formula d'elle-même avant le départ, elle ne voulait pas ou presque pas dépendre de ses parents bien qu'elle soit toujours sous leur autorité, elle souhaitait rester le plus indépendante possible. Cela les soulagea, car eux-mêmes voulaient reprendre leurs voyages autour du monde, mais ne voulant pas la bousculer n'avait pas oser en parler.

L'affaire se régla en deux minutes, Cora resterait à Seika avec une petite rente versée chaque mois par ses parents lui permettant de vivre, et eux reprendraient leur voyage. C'était le début d'une nouvelle vie qui s'annonçait pour Cora, bien qu'elle soit encore hantée par les évènements pas si vieux que ça et la mort de Lily, il était plus que temps de se ressaisir.

Le joueur
Prénom / Pseudo : En général c'est Lulu mais je m'appelle Mélissa  :Val:
Age : 19 ans (je viens de les faire y'a genre .... 4h. Sérieusement.)
Ancien ou nouveau ? New ! ^^
Comment avez-vous connu le forum ?En surfant sur la vague du net ._.
As tu bien lu le règlement ? Code ok by Lud'


Dernière édition par Cora Wright le 02.08.15 7:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   26.07.15 0:18
Hummmm juste un petit up pour vous dire que ma fiche est finie et n'attend plus que vos commentaires o/
Revenir en haut Aller en bas
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 916
• Yens (¥) : 314
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   26.07.15 12:01
Bonjour Smile

Après lecture de ta fiche, il va y avoir deux petits points à toucher (rien de grave !)

D'abord, les clubs sont en effet obligatoire pour les lycéens - mais ce n'est pas car tu es inscrite à un club que tu es obligée de participer aux activités de ce club. Cora peut donc choisir le moins pire.

Ensuite, les élèves mineurs doivent être pensionnaires.

Je te laisse poster ici quand tu aura fait les modifications nécessaires.

Bonne journée

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   26.07.15 12:13
Vuala ! C'est corrigé ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 269
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   26.07.15 13:03

Bonjour mademoiselle Wrigth et bienvenue à Seika! Mais quel bonheur d'accueillir dans nos murs une élève aussi brillante! Votre dossier m'a vraiment impressionné, vous deviendrez à n'en pas douter un des nombreux joyaux de Seika. Tout particulièrement si nous organisons des concours avec d'autres écoles...
Bien évidemment, votre inscription est validée !

Je vous prie de prendre bonne note de vos attributions:
- The Smart Ones
- 1ère année de lycée
- Chambre n°15 (avec la charmante artiste, Reby Morgan.)
- Le club d'art plastique se réjouit de vous compter parmi ses membres et vous transmet ses chaleureuses salutations.

Je vous invite à générer votre carte ID au secrétariat et d'attacher cette fiche dans votre profile dans l'endroit prévu pour cela.

En cas de question ou autre n'hésitez pas, je suis à mon bureau et ma porte vous est presque toujours ouverte.
Bonne reprise des cours et au plaisir mademoiselle!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   26.07.15 18:17
Bienvenue chère compatriote !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   26.07.15 20:38
Bienvenue chez les fous !
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   26.07.15 21:06
YEAAAH CORAAAA T'ES DES NÔTRES!
Bienvenue!

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   27.07.15 10:21
Yahahahahah merçi beaucoup tout le monde, ça fait vraiment plaisir d'être accueilli aussi chaleureusement *^* ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 916
• Yens (¥) : 314
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   27.07.15 11:49
Et je peux donc te souhaiter officiellement la bienvenue !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   27.07.15 17:58
Bienvenue Miss!
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   30.07.15 0:14
Bienvenue à toi ! ( en retard mais c'est pas grave )
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 713
• Yens (¥) : 148
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   03.08.15 8:27
Tu es de la famille de Phoenix ? //FUIT//

Bienvenue o/

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cora Wright - the english one [FINI !]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Cora Wright - the english one [FINI !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pasteur Wright serait-il un vendu ?
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: