Partagez | 

 [2/4] Play Hard! (suite du match)

avatarTheWatcherNobody knows me !
• Messages : 53
• Yens (¥) : 1091
• Date d'inscription : 02/09/2013
MessageSujet: [2/4] Play Hard! (suite du match)   20.07.15 1:44
Seika no Gakuen, terrain extérieur. Le premier quart de temps a laissé le public insatisfait, tant sur ses attentes quand au spectacle que le résultat. L'équipe valait mieux que ça tout de même, ce n'était qu'un échauffement... nombreux étaient ceux qui devaient l'espérer en tout cas. La pause s'annonçait tendue, loin de permettre de souffler, ces cinq minutes parurent tenir les spectateurs en haleine. Ils attendaient impatiemment la suite. Tout recommença plus vite que prévu, à exactement une minute de la reprise du match. Pour leur plus grand bonheur? Peut-être. Le mien? Pour sûr mes agneaux. Vous venez de recevoir un mail, ouvrez-le vite!


To: Invité
Date: 13.07.2013 / 14h19
Subject: Hajime desu ne?


TheWatcher a écrit:
Cours, Seika cours, mais à voir les dommages collatéraux, c'est vers la victoire ou la défaite?
Faites vos paris.
xo xo

TheWatcher

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   20.07.15 2:41
Abandonner son mobile au vestiaire pour reprendre le match était une vraie délivrance. La voila la limite au pouvoir du Watcher, si personne ne le lisait, son influence s'évaporait... mais hélas ce n'était que pour une courte durée. Dans la société actuelle le téléphone portable n'était plus juste un accessoire, c'était un bien vital. Non, rien ne pouvait freiner l'information, pas même la loi...
"Et cette tête-à-claque joue là-dessus... des dommages collatéraux, je vais lui en donner à la pelle moi, mais il pourra plus l'écrire! Tssss..."

Coup de sifflet. Le match reprit par une nouvelle mise en jeu réceptionnée par Saitô. Sky entendit les majorettes reprendre leurs encouragements et se surprit à sourire en coin. Leur boucan avait beau être agaçant, là, pour le moment, leurs cris de soutien tombaient à pic pour lui booster le moral. Passe réussie à Chris de la part du grand blond. Allez, secoue-toi ma vieille! Tentant de se placer au mieux, elle chercha entre autre chose son adversaire noiraud et, l'ayant repéré sur sa diagonale gauche, elle partit dans le sens opposé.

Son déplacement la désavantagea par rapport à Chris pour une passe fiable mais lui permit au moins d'avoir une vue d'ensemble sur le groupe de joueurs et passer devant pour un affrontement de front, de plus, elle était quasi seule, ce qui présentait un avantage: Sky pouvait bouger où elle voulait et pas question de se retrouver à nouveau bloquée par l'autre armoire à glace. Elle fonça vers Chris avant que son adversaire noiraud ait pu la rattraper, se rapprochant le plus possible de son flanc droit et de la balle, par conséquent. Un regard entendu entre eux, une passe réceptionnée de justesse... l'ailier fort de l'autre équipe était à nouveau au taquet. Tentant de l'ignorer, Sky dribla la balle jusqu'au bord de la raquette, à quelques pas d'une fille aux cheveux oranges, les bras dressés devant elle comme des forteresses. Sky déglutit freinant. Elle avait la balle en main et le coeur au bout des lèvres.
"Ne réfléchis pas.
Fixe.
Vise.
Tire."


Levant le menton et tendant les bras, la lycéenne s'exécuta sans chercher à comprendre. L'heure était à l'action, non à la réflexion. L'instant d'après, la balle volait vers le panier. Elle frôla le cerceau sur la droite, effectua une rotation, frôlant le bord gauche. Sky retint son souffle...
...♪♫!!!!!!
Le coup de sifflet la fit sursauter et seulement alors elle réalisa que cette fois la balle était rentrée. Les deux équipes étaient exæquo! Regard mi-surpris mi-triomphant vers Saitô, puis Chris. Pas le temps de s'en réjouir, la partie continuait et la remise en jeu de l'autre équipe était pour l'heure leur seule chance de récupérer à nouveau la balle. Sky fonça dans le tas, les bras en l'air. Piètre diversion de loin insuffisante pour se saisir de la balle, mais ça eut au moins le don de dévier le tir, qui ricocha sur son poignet, au grand damne du noiraud. Sky sourit.

- Et ouais, la roue tourne...

La lycéenne tourna la tête pour voir ce qu'il était advenu de la balle...

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   20.07.15 23:25
    Chris était enfin sous les feux des projecteurs avec son T-shirt rouge. Bon, il aurait voulu que cela soit pour défiler à Paris mais pour le moment il allait se contenter de ça. « Ça ». Ce match de basket-ball organisé dans le gymnase de Seika. Une bien piètre comparaison comparée à son rêve.
    D’ailleurs, ce n’était pas lui qui devrait être sur un terrain de basket normalement, mais bien son petit frère. L’américain s’imaginait déjà tout raconter aux jumeaux ce soir. Leur dire que l’équipe de Seika était vraiment mal en point et qu’elle manquait cruellement de joueurs. Qu’alors, Chris était le seul, LE SEUL, à convenir pour remplir ce rôle épique, ce rôle décisif, indispensable, crucial… ! Le rôle de meneur.

    Eh oui. Le Maxwell a été choisi pour être le meneur de son équipe. Rôle qui ne lui déplaisait pas du tout, il faut l’avouer. En posant le pied sur le terrain, il eut un sourire supérieur. Genre « c’est moi le leader, regardez-moi tous et surtout, vous, les membres de MON équipe, n’avez pas intérêt à vous louper ».

    Bon. Côté camaraderie et esprit d’équipe, c’est à travailler.

    Au lieu de regarder son équipe, le jeune Chris observait ses adversaires. À première vue, il y avait du niveau. Ça n’allait pas être facile tout bien réfléchi.
    Mais plus le temps d’hésiter.
    Avec son entrée en jeu, l’étranger avait l’impression qu’il y avait beaucoup plus d’encouragements que tout à l’heure. C’est l’effet Maxwell que voulez-vous. Rien de mieux pour se motiver que de faire son beau devant toute une assemblée.

    Coup d’envoi, le blond HIBIKI, haut comme une girafe qui veut récupérer une feuille perchée au sommet d’un arbre dans la savane, récupéra une fois de plus avec aisance le ballon. La ressemblance avec une girafe était frappante. Crétin comme il est, Chris n’avait pas mieux à faire que d’imaginer une girafe en train de sautiller sur un terrain de basket maintenant.
    *Reprends-toi vieux.*
    M. Girafe lui avait fait la passe. D’ailleurs il n’avait pas l’air très content. Peut-être parce que l’américain aux yeux verts était décidément passif, malgré sa grande gueule ?


    Pas un instant à perdre, les adversaires se ruaient sur lui. Il n’avait pas le temps d’avancer en dribblant ; c’était se faire voler son bien le plus précieux à coup sûr.
    *Quelqu’un ?*

    Son regard cherchait son ailier fort, Sky. Où était-elle ? Elle se faufilait vite et Chris l’avait perdue de vue. Pas assez attentif à son équipe !
    Un autre allié ? Mais oui, son ailier. Qui n’était autre que son rival, Tanabe le teubé.
    *Damn…*

    Son sentiment de rivalité prit le dessus face à la situation urgente. Ses mains tremblaient et ne voulaient décidément pas aller vers le môme qui le narguait, il en était sûr !
    *Trop tard…*
    Soudainement, une ombre surgit dans son champ de vision. C’était Sky.
    *Rapide la souris !*

    Il ne lui en fallait pas plus pour lui faire la passe et la regarder marquer trois points avec une aisance qui lui était propre. Le respect s’emparait de Chris mais son sentiment d’impuissance le regagnait.
    Plus facile de critiquer que d’agir. Il devrait prendre exemple sur elle et mettre sa fierté de petit merdeux gâté de côté pour une fois.


    Remise en jeu. Grâce au ricochet de Sky et à la vitesse plutôt inattendue de Chris, il récupéra le ballon, ne perdant pas de temps pour dribbler. Son rôle de meneur était essentiel au jeu mais ce n’était pas à lui de tenter de marquer, en négligeant le potentiel de ses coéquipiers. *Coéquipiers.* Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas pensé à ce mot.
    Dribblant de manière habile, cela ne l’empêcha pas d’avoir pour obstacle l’ailier fort obstiné. Feinte, il fit marche arrière tout en lui faisant face puis fit un tour sur lui-même avec une grande vivacité.
    *Gagner du temps. Gagner du temps.*

    Gagner du temps pour qu’un coéquipier se démarque. Ça y est. Il voyait quelqu’un qu’il reconnut sans peine. Une autre feinte pour se débarrasser du gêneur et passe…

    « TOULOUSE ! »

    En espérant qu’il se reconnaisse ; Chris n’avait pas d’autre idée pour l’appeler.
    Au moins, Chris avait fait un effort incroyable pour mettre beaucoup de puissance (malgré ses bras maigrichons) dans cette passe. Oui. Dans cette P.A.S.S.E.
    Hé, même si Chris veut gagner en coopérant, ça ne veut pas dire qu’il allait épargner son pire ennemi. Une passe bien difficile à attraper, c’était une dédicace spéciale pour ce mioche aux fesses d’huître.

    Parfait. Chris n’avait plus qu’à bien se repositionner au cas où il aurait l’opportunité d’intercepter la balle et de faire signe à la fille aux cheveux bleus de remonter pour qu’elle marque.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   21.07.15 9:50

 
Play Hard !



 
Hikaru Tanabe ne faisait pas parti de l’équipe de basket et pourtant, il se retrouvait à jouer lors de cet événement au côté de Seika. Bonus ou Malus pour l’académie ? Allez savoir. Il était loin d’avoir joué comme le Prince qu’il était jusqu’à maintenant, mais cela pouvait toujours changer. Il revenait donc au milieu des autres joueurs, sur le terrain, encore plus essoufflé qu’avant de le quitter. Le blondinet avait passé les cinq minutes de pauses à chercher sa petite amie, sans succès. Il avait couru vers les majorettes sans leur adresser la parole, dans l’unique but de jeter un coup d’œil parmi elles, et n’avais rien vu susceptible de l’intéresser. Alors, il avait fait le tour des tribunes. Rien. La pause s’était bien vite terminée et il était de nouveau sous le regard de la foule, à bout de souffle, et inquiet en plus de cela. A vu d’œil, on pouvait penser qu’il allait de nouveau être un poids pour l’équipe lors de cette deuxième partie du match. Le serait-il, ou le proverbe « les apparences sont souvent trompeuses » arriverait-il à s’imposer ?

Une fois sur le terrain, il observa les adversaires avant de tourner ses yeux gris vers ses alliés. Tiens, comment cela se faisait-il que la fille aux cheveux bleus de la soirée de Nina était-elle dans l’équipe ? Hikaru ignorait qu’elle faisait partie du club de basket. Etait-elle une remplaçante de la demoiselle qui s’était fait mal un peu plus tôt ? Probablement. Attend… Attend… NON. Qu’est-ce que c’était que cette chose là, rouge et visqueuse, tête haute et torse bombée qui se pavanait avec la grâce d’un phacochère sur le terrain ?! Mais c’était lui, cet imbécile de Willy l’orque. Non mais qu’est-ce qu’il foutait ici, ce crétin ? Ne voyait-il pas que le match allait reprendre à l’instant ? Mais non, monsieur avait quitté les tribunes pour montrer à tous sa laideur. Ok, il n’était pas moche et le blond le savait, mais c’était son plus grand rival, alors au diable les formules de politesses.

Le coup de sifflet retenti pour prévenir du coup d’envoi. Et l’autre baleine obèse prenait toute la place sur le terrain, encore. Cela voudrait dire que… Il avait prit la place du meneur ? Pas étonnant, ce type insupportable faisait tout pour qu’on le remarque. Quoi, non, pas du tout. Hikaru n’était pas du tout comme ça, voyons. Il ne voulait pas avoir le moindre point commun avec ce narcissique et hautain personnage qui lui donnait la nausée. Ouais, voilà, si jamais le blondinet faisait des fautes pendant ce quart de temps, cela serait entièrement à cause de Chris ! Comment Seika pouvait espérer la victoire avec un tel bras cassé parmi ses membres ? The Watcher avait dû prévoir ce changement de joueur, quand il parlait de dommages collatéraux, il devait cibler ce portrait de Justin Bieber.

Le ballon orange filait de joueur en joueur sous les cris du public venu nombreux. Hikaru devait se ressaisir, comme il avait pu l’entendre lors du premier quart de temps à travers un micro, il avait un fan qui l’avait soutenu dans cette foule. Il n’allait quand même pas le décevoir, n’est-ce pas ? Au début, Hikaru avait presque cru que le message visait à l’humilier, mais heureusement que la jeune demoiselle qui gérait les questions au sein des tribunes avait rectifié son erreur. Il s’agissait évidement d’un fan qui voulait le voir au mieux de sa forme. Ce cher admirateur allait être servi, son Prince était prêt à lui en mettre plein les yeux. Il bomba le torse tout en courant d’une rapidité sans faille. Il n’avait pas la taille pour le métier, mais en ce qui concernait sa vitesse, on ne pouvait rien lui reprocher à ce propos.

Il déambulait sur le terrain, slalomait entre les joueurs en avançant vers le panier dans lequel son équipe devait marquer. Il avait prit un peu d’avance sur le reste du groupe, et avait réussi à se démarquer lorsqu’il se retourna juste à temps pour entendre qu’on l’appelait comme le chat des Aristochats. Nul besoin de réfléchir pour savoir qui l’avait ainsi désigné. Pas mal, crétin, cela avait eu le don de déstabiliser les adversaires. Mais il était hors de question que ce poisson imposant continue de faire le fier à ce point. Le fils Tanabe était résolu à se montrer supérieur à ce Maxwell. Après tout, il l’était en tout point.

La balle était bien dure à réceptionné, et pour cause. Le débile l’avait quelque peu dévié dans la direction ou un autre joueur adverse se dirigeait. Cette vieille friture l’avait fait exprès, il n’y avait pas de doute là-dessus. Filant à toute allure, le blondinet dans son tee-shirt trop grand se retrouva bien vite en face de… oooh, pas lui… le yéti des neiges qui sentait la chaussette pleine de transpiration. Ce mec l’avait marqué tout le premier quart de temps si bien que les narines d’Hikaru avaient presque fondues, et le voilà qui était encore son gêneur principal. Plus rapide que cette grosse boule puante et poilue, le franco-japonais sauta et réussi, malgré son petit saut de lapin, à récupérer le ballon. Pendant que l’adversaire au cerveau lent tendait les bras et sautait vers une balle qui n’était déjà plus là, l’élève de Seika qui l’avait dans les mains dribbla, se baissa un peu, et lui passa entre les jambes.  Oui, entre les jambes, comme si cela était normal. Eeeh, qui a dit que cette petite taille ne pouvait pas servir ?

Mais le puant le suivait toujours, cet odeur ne trompait personne. Le blondinet devait se débarrasser de l’objet de convoitise, non pas pour essayer de marquer, mais juste pour envoyer ce yéti vers un autre appât et l’éloigner du petit Prince, il n’en pouvait plus de le supporter, encore. Il aurait voulu renvoyer la balle à ce cher Willy pour faire parvenir par la même occasion cet adversaire jusqu’à lui, mais l’orque nageur se trouvait dans des eaux inaccessible. Bon, pas le choix, le joueur le plus proche était… cette fille aux cheveux bleus. Hikaru lui fit un signe de tête discret pour lui faire comprendre le message, et balança l’objet rond en sa direction. Mademoiselle, voilà un cadeau de la maison, avec suppléant boule de senteur pour parfumer votre journée. Comme prévu, le yéti à la touffe abondante continua de courir après la balle telle un toutou, et fonça droit sur cette fille. Le tour était joué pour la plus grande satisfaction du riche héritier des Tanabe qui pouvait enfin respirer un peu d’air frais.


 
  © Halloween sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   23.07.15 17:11
Hilari n'avait pas assisté au premier quart de temps du match à cause de son mauvais comportement... En effet celle-ci, dégoûtée de tout autour d'elle, n'avait pas assisté à ses entraînements de Basket... Elle ne voulait pas également participer à ce match mais avait du se porter volontaire pour figurer sur le banc des remplaçants. Elle était persuadée que personne ne serait blessé, c'est plutôt rare et le lycée avait un bon niveau de jeu. Et puis au pire si quelqu'un était blessé elle pouvait toujours avoir une chance de ne pas être désignée. Mais le contraire arriva finalement...

Quand elle avait regardé le match ses souvenirs d'enfances avaient resurgis et elle avait une petite envie de jouer. Elle était plutôt douée, le problème étant qu'elle n'avait que la technique et non une bonne vue d'ensemble sur le terrain. Elle était par conséquent bonne que pour marquer des points mais ne savait pas bien faire jouer ses coéquipier et nulle en passes. Elle fut soulagée quand elle ne fut pas désignée pour remplacer Akashi.

Mais son cœur s'arrêta de battre un léger moment quand elle entendit son nom pour remplacer Akito, l'Arrière, qui devait suivre son Meneur, qui devait faire des PASSES à son Meneur, qui était lui aussi remplaçant. Tien, c'était celui de la soirée à Nina, elle se souvenait qu'il fallait qu'elle l'assiste du mieux possible et qu'elle devait lui faire des passes... Rôle qu'elle n'aimait pas vraiment. Elle avait eut heureusement la pause pour réfléchir. Elle aurait pu justement tout faire pour faire perdre son équipe, cela aurait été marrant de voir ses coéquipiers en colères. Après tout, elle n'aimait pas ce lycée mais si elle pouvait être bien vue en aidant du mieux qu'elle pouvait à la réussite de son équipe, alors elle le ferait.

Elle se mise en place sur le terrain puis le coup de sifflet retentis. Elle ne quittait pas du regard son Meneur, il fallait qu'il ait la balle pour la passer stratégiquement à nos autres coéquipiers. Hilari suivait la balle des yeux en marquant évidemment l'Arrière adverse. Sky réussit à marquer un joli 3 points, la foule avait maintenant les yeux rivés vers elle. Le Meneur avait par la suite passé la balle au blond qui était lui aussi de la soirée. Celui-ci était marqué par un grand homme poilu, et un air de dégoût était affiché sur le visage sur l'Allier de notre équipe.

Lorsque le blondinet lui fit la passe et que l'homme mutant vint vers elle, celle-ci compris de suite. Cet homme donnait envie de vomir rien qu'en étant à 5 mètres de lui... Il marquait plus que bien en plus, il fallait donc qu'elle bouge plus vite que lui et arrive à le fuir... Son instinct de survie ressortis, elle était au milieu du terrain et couru précipitamment en dribblant vers le panier adverse. Il fallait qu'elle se débarrasse du ballon mais n'était vraiment pas douée pour les passes... Le seul moyen était de marquer.

Elle fut bloquée dans sa précipitation par un ennemi, sentant l'odeur se rapprocher elle ne réfléchit pas, et décida de feinter à droite pour ensuite passer sur la gauche. Contente d'avoir réussis, ses réflexe perdus par le temps commençaient à resurgir. Elle fut de nouveau marquée par quelqu'un, et elle se rappela d'un joli coup qu'elle avait appris et avait mit beaucoup de temps à acquérir, elle ne le maîtrisait pas parfaitement cependant... Celui-ci consistait à tourner sur sois même en dribblant et passer à coté de l'adversaire sans perdre le ballon. C'est ce qu'elle fit bien qu'à un moment le ballon faillit lui échapper des mains. Elle fonça ensuite droit vers le panier, se mit juste en dessous et sauta pour mettre le ballon orange dedans.

Lorsqu'elle entendit le coup de sifflet elle remarqua qu'elle n'avait PAS DU TOUT respecté son rôle d'Arrière qui consistait à assister les bonnes personnes. Elle avait littéralement joué en solo, ce qui était le contraire de son rôle... S'était-elle mit son équipe à dos ? En tout cas les gens dans les tribunes semblaient appréciés au vu des cris qui fusaient. Hilari allait se reprendre et essayer de jouer au mieux son rôle d'Arrière, un seul mot d'ordre, éviter l'homme puant.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 916
• Yens (¥) : 314
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   23.07.15 17:57

Le match avait repris, et Saitô était inquiet du calme dont tout le monde avait fait preuve. De toute façon, il ne parlerait qu’à la mi-temps à son équipe. L’important était de faire son travail.
Remise en jeu, il avait répondu présent. Ce n’était plus Akashi sur le terrain, ce qui l’inquiéta un peu. Toutefois, il n’y avait rien qu’il puisse faire.

Quelques actions, mais il n’eut que très peu de travail. Des rebonds, et personne ne l’attrapa directement. un peu de défense, un écran ou deux, mais il ne faisait rien d’extraordinaire.
Seulement, son endurance baissait plus vite que ce qu’elle aurait du. Rien de bien effrayant, il allait tenir le match, mais les coups qu’il prenait dans les côtes à chaque rebond commençaient à s’empiler. Il restait stoïque, simplement.
Lorsque Sky en mis au fond, il prit un coup plus violent, et se tourna vers le pivot adverse.


« Eh bien, tu es presque aussi violent que ta mère au lit, toi. »

Il partit défendre aussitôt, ne laissant pas le temps à son adversaire de répondre. Après tout, il n’était pas là pour engager le débat. Celui-ci était à cran. Maintenant, il ne restait qu’à en chauffer un deuxième, et leur esprit d’équipe prendrait le relais. C’était beau, la fraternité, l’équipe, le collectif. Quand un craque, le deuxième vient l’aider. Et c’était ce qu’il voulait.

Hilari, leur nouvel arrière, marqua un petit temps avant de finalement se décider à aller au panier. Pourquoi pas. Le pivot adverse était excentré, un ailier se déplaçait pour la bloquer, et l’arrière s’approchait et…
Ce fut un bel écran. Plus proche du rugby que du basket, d’un certain côté, mais il n’avait fait qu’opposition. Il jeta un oeil à l’arbitre alors que l’arrière adverse touchait le sol après le coup de hanche de Saitô. Rien. Vu les mandales que le blond prenait depuis le début du match, c’était plus qu’espéré. Hilari marqua. Il tendit la main à son adversaire pour l’aider à se relever.


« Va falloir faire mieux si vous voulez m’avoir, les gars. »

Et de deux. Venez, venez. Un plan simple. Prendre les coups à la place des autres. Jouer en 1v2. Comme ça, ils seraient 4v3.

L’attaque en face fut féroce, comme il s’y attendait. L’équipe de Seika s’était replacée pour défendre, mais Saitô était aux aguets. C’était vraiment le meilleur moment pour agir, que ce soit en terme de score, et psychologiquement. Surtout pour son plan personnel. Il attendit, jouant des coudes sous le panier, et lorsque vint le moment, il ne perdit pas une seconde et se lança.
Il avait passé un quart temps à chauffer le pivot adverse, à l’enrager. Maintenant que leur arrière se lançait dans un festival offensif, comme Hilari avant lui, c’était le moment d’agir.
En un grand pas, il était au contact, et bacha l’arrière alors qu’il armait son tir. La balle partit en touche, et une fois de plus, Saitô jeta un coup d’oeil à l’arbitre. Cela dura une fraction de seconde. Faute ou pas faute ? C’était très tendancieux, car Saitô n’y était pas allé de main morte dans son blocage.
Il siffla la remise en touche. Un soulagement. Et également, une menace.

« Fais l’malin toi. Tu vas voir. »

Oh que oui. Il attendait patiemment même.

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   28.07.15 23:27
On a souvent tendance à croire, que le plus dur est passé et qu'après une première confrontation il est plus facile de maitriser l'adversaire, deviner son jeu, contrer ses attaques... Eh bah non, tout ça c'est des foutaise mes cocos! La partie n'était jamais facile et Sky se doutait qu'elle ne le soit jamais d'ici la fin du match. Leurs adversaires étaient coriaces, c'était le cas de le dire, mais ils étaient aussi bons sur le terrain. Mais nous aussi on est bon! On n'est pas en final pour rien!! C'était vrai, mais amputés de quelques membres, toute l'équipe avait du être réorganisée, d'abord avant le match avec Saitô qui avait intégré le poste de pivot sans hésiter, pour son plus grand bonheur, et par la suite avec le remplacement d'Akito et Akashi. Ils étaient au complet, c'est sûr, et elle croyait toujours dur comme fer en leur capacité à gagner... mais ces chamboulements répétitifs les avaient vachement désorganisés. En fait, au milieu du terrain, alors qu'elle observait ses coéquipiers - qui tentant d'éviter une confrontation avec l'armoire à glace de l'autre équipe, qui en se démarquant pour faciliter une passe, un autre encore qui jouait des coudes - la jeune fille se sentit perdue. Le coup de sifflet la fit sursauter. Hilari avait marqué! Seika menait le jeu!! Ça lui redonna un peu de peps.
"Allez pas le moment de lâcher l'affaire Sky... 'tain, reviens sur terre!"

Remise en jeu. Rien de mieux pour se secouer les puces que de foncer au coeur de l'action et dans le cas présent c'était vers le type au ballon, déjà aux prises avec Saitô d'ailleurs. C'était limite du un contre un pour le coup, elle ne pouvait pas faire grand chose. Vu la proximité entre les deux adversaires, elle se doutait que le contact devait être agressif et quand elle vit le joueur de l'équipe adverse tomber au sol, ça confirma ses soupçons... Le poste de pivot n'était pas de tout repos, mais c'était précisément la raison pour laquelle le karatéka était parfait pour ça... Bouge bouge bouge! Oui, il fallait qu'elle se démarque pour espérer une passe, mais c'était pas si facile avec l'ailier adverse collé aux basques.

- C'est moi ou vous changez de joueurs comme de chaussettes ici?

Sky ne répondit rien, le fusillant juste du regard. Parce qu'il n'y avait rien à répondre. Évidemment, il arrivait de se blesser, mais le départ d'Akashi l'avait vraiment prise de court. Ce n'était même pas un "départ" à proprement parlé, puisqu'elle ne l'avait pas vu partir... il avait juste disparu "pouf" évanouit. Ah ça elle le louperait pas au club, il pouvait compter dessus. Si Chris n'avait pas été là, ils auraient été foutus.

La balle était aux mains de l'adversaire et, tout en la regardant passer d'un joueur à l'autre, la lycéenne retenait son souffle, suivant les passes de son mieux pour tenter de les intercepter... mais en vain et voila que l'autre grand costaud était déjà près du panier, armant son tir! Naaaan... En un éclair l'angoisse se transforma en sourire sur son visage, Saitô venait de dévier le tir et ils s'en sortaient avec une remise en jeu, mais pas de point marqué. Fiuuu... Elle s'approcha de quelque pas, mais comme souvent pas le temps de lui adresser le moindre mot, sans parler que son adversaire s'en donnait déjà à coeur joie.

« ... toi. Tu vas voir. »

Elle fronça les sourcils. Il aurait été stupide d'imaginer qu'ils n'aient pas une stratégie de jeu déjà établies mais tout de même, pour faire preuve d'une telle assurance alors que c'était quand même Seika qui menait la partie pour l'heure était suspect... Quand le grand costaud alla se placer sur le bord de terrain pour la remise en jeu, Sky observa quelques instant son coéquipier. Il était bloqué sur la droite, logique par conséquent qu'elle aille sur la gauche, logique. Seulement, il y avait trois joueurs de l'équipe adverse, deux d'entre eux avaient marqué Sky et Saitô mais le troisième... La jeune fille avala sa salive. C'est sans doute lui qui allait recevoir la balle, les deux autres ne servant que d'écrans pour l'y aider. Elle jeta un rapide coup d'oeil dans sa direction et reconnut le décoloré qui avait marqué une grande partie des paniers... leur meneur peut-être? Elle cligna des yeux. Le joueur de l'équipe adverse leva les coudes pour la remise en jeu et Sky déplaça le poids se son corps sur la jambe droite, elle savait ce qu'il lui restait à faire. Elle sprinta en arrière à quelques dixième de seconde du coup de sifflet mais suffisamment pour voir comme prévu la balle voler en ligne droite. Sky entendit le décoloré jurer dans son dos quand elle se saisit du ballon et en tira une certaine satisfaction. Coup d'eil à droite... horreur. Le costaud n'avait pas bougé d'un pouce et elle devinait que le décoloré allait se précipiter là-bas d'une seconde à l'autre... les enfoirés allaient attendre patiemment que Sky fasse une passe à Saitô pour choper la balle et marquer... damn et ce serait avec son aide! Ils avaient prévu son jeu puisque qu'en tant qu'ailier fort, elle dépendait beaucoup du pivot.
"Oui... mais non!"

Sky dribla une fois, le noiraud qui l'avait marqué réapparut à sa gauche. Tentant de l'ignorer, elle pivota à droite, changeant de main pour éviter de se faire prendre la balle... mais difficile de bouger. Bon, ben une fois de plus, plus qu'à foncer dans le tas. Feinte sur la droite, puis contournement par la gauche, elle s'en sortit avec un petit choc à l'épaule mais par chance, pas la bonne pour lâcher la balle. Allez, plus vite, plus vite... bouge... Bouger pour aller où? Dans le camp adverse bien sûr mais le comment restait à voir... Fail juste après le milieu de terrain. Une seconde d'inattention pour s'assurer de la position de ses coéquipiers et la balle lui échappa des mains pour finir dans celles de l'adversaire.. ou presque son drible aussi manqua, et pour cause, Sky venait de balayer la balle d'un grand coup, l'envoyant valser en arrière, en rebondissant au sol. Tournant sur elle-même volontairement le dos à son adversaire, bien que tellement proche de lui qu'elle pouvait sentir sur son bras son débardeur humide de transpiration, elle ne pouvait rien faire de mieux que bloquer le noiraud pour l'instant, offrant peut-être une chance supplémentaire à un de ses coéquipiers de se saisir du ballon....

- Le plus cool avec les changements, c'est que souvent ils rendent le jeu imprévisible, tu sais...

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   31.07.15 22:15
    *Yes!*

    L’équipe de Seika était en forme avec le panier de la fille aux cheveux bleus, et cela se répercutait sur l’humeur du Maxwell. Même si elle avait joué solo, peu lui importait ; il y a des moments où on n’a pas le choix.

    Dans l’ambiance, il profita d’un court instant pour trottiner vers les gradins et déposer sa précieuse paire de lunettes auprès des supporters, ou plutôt, auprès de son amie la blonde, Heather. Il l’avait déjà aperçue lorsqu’il était dans les tribunes, et il ne pouvait confier sa perle qu’à sa partenaire aux 400 coups.
    « Tu me les gardes honey ? », accompagné d’un clin d’œil spécialement pour elle.
    Cette paire de fausses lunettes était une monture issue d’une collection création qu’il appréciait bien. Il savait qu’elle était entre de bonnes mains maintenant.

    Il s’avança vers le terrain pour se repositionner. En attendant l’arbitre, il réajusta sa coupe de cheveux et tapota son T-shirt (il y avait une petite poussière dessus).

    En tant que meneur, il semblait important qu’il crie des mots d’encouragement. Mais il ne connaissait pas vraiment les membres de son équipe donc mieux valait ne rien dire…

    Le ballon remis en jeu, le jeu allait bien vite ; tout était rythmé. Mais cette fois-ci, il allait devoir se surpasser. Sa coéquipière Sky Lee avait bien du mal à trouver quelqu’un de démarqué. D’ailleurs, où qu’il aille, Chris était toujours suivi de près d’un type à l’odeur pas très agréable.
    *C’est horrible…*

    Aïe. Sky Lee n’arrivait pas à remonter jusqu’au territoire adverse ; le mieux qu’elle ait pu faire, c’était d’aller jusqu’au milieu de terrain et de passer le ballon en arrière, à l’aveuglette ou bien…

    Pas le temps de réfléchir, l’américain sauta sur l’occasion qu’il avait envisagée pour sprinter jusqu’à la balle et la choper. Très bien, Sky bloquait un adversaire ; le reste de l’équipe Seika s’occupait de quelqu’un aussi. Manquait plus que… le meneur adverse, au regard de yandere.

    Il le voyait venir ce type. Il SAVAIT qu’il allait faire quelque chose de pas très sain. Et pour cause, cette enflure eut un sourire sadique en fixant l’américain aux yeux verts pétillants. Il préparait un mauvais coup. Un très mauvais coup.

    Chris allait foncer dans le tas, tant pis. Il jeta rapidement un regard autour de lui.
    *Merde !*

    Tout le monde était marqué par quelqu’un et personne n’arrivait à se détacher de ces pots de colle.
    *Pas même mon Arrière ?*

    Non. Elle ne pouvait pas. Il le pressentait.

    D’un pas agile, il réussit à contourner le meneur yandere qui le collait presque à la peau. Sur le chemin vers le panier, le grand blond de son équipe bloquait son adversaire.

    *Très bien.*

    Ce n’était plus qu’une question de rapidité et ça, Chris en faisait son affaire. Il lève les bras, tente de marquer…
    Sauf que le meneur sortit de l’ombre pour pousser la balle qui s’élançait, la faisant sortir du terrain.

    *Eeeeh merde !*

    Sifflement de l’arbitre, Chris allait se coller pour remettre le ballon en jeu.
    Sauf que le meneur adverse s’approcha de lui pour lui murmurer :
    « Laisse-moi rire. C’est toi le meneur ici ? De toute votre équipe, c’est toi qui dois faire le plus ses preuves mon pauvre, ha ha ha ! »

    Chris ne comprenait pas où il voulait en venir. « Faire ses preuves ».
    *C’est moi qui dois chercher des preuves ? Je dois enquêter sur une affaire criminelle ?*
    Mais le lycéen ne réfléchit plus lorsque le yandere devant lui se mit à rire. Un POSTILLON avait atterri pas très loin. Vraiment pas loin. Le regard de Chris se ternit d’un coup.

    « NON MAIS JE RÊVE OU TU VIENS DE CRACHER SUR MES CHAUSSURES LIVRÉES HIER MATIN ?! J’ai séché la première heure spécialement pour pouvoir les essayer à mes pieds, ET TOI… !! »
    Attirant les regards des spectateurs assidus (qui n’entendaient pas clairement ce que disait Chris) et des joueurs sur le terrain, le regard de l’américain croisa celui de son ennemi juré aux cheveux secs et jaunes comme de la paille, Toulouse, le chat de gouttières. Cette fois, tout le malheur s’abattait sur Chris et il s’emporta.

    « T’aurais pas pu cracher sur l’autre bouffon qui fait panneau voltaïque sur le terrain depuis tout à l’heure ?! Regarde-le se dandiner comme un macaque qui a mal aux fesses ! You fuckin’ bastard. »

    Sifflement de l’arbitre, le jeu reprenait et instantanément, Chris lança le ballon vers le minus haut comme trois pommes, très fort, comme un boulet de canon.

    « Tu vas regretter. », lança-t-il à son tour au meneur adverse.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   05.08.15 10:57

 
Play Hard !



 
Le ballon filait, s’accrochant de mains en mains ou peut-être était-ce plutôt les mains qui s’accrochaient à lui. Quoi qu’il en soit, il passait de joueur en joueur, que ce soit ceux de l’équipe d’Hikaru, représentant l’académie de Seika, ou de l’autre équipe dont il ne se souvenait même plus du nom tellement ils étaient insignifiants aux yeux du blond. Celui-ci haussa les épaules en l’appelant « l’équipe des perdants ». Peut-être qu’ils allaient perdre comme l’espérait fortement le fils Tanabe, mais sur le tableau des scores pour le moment, cette équipe les suivait de près. De trop près. Le mail qu’avait envoyé The Watcher un peu plus tôt prenait tout son sens et avait une petite part de vérité en lui. Non, l’académie qui avait la côte devait gagner, et si ce n’était pas pour augmenter la fierté des joueurs et du directeur, ou encore la popularité de Seika, il fallait que son équipe gagne au moins pour clouer le bec de cet imbécile d’inconnu qui se permettait de les provoquer sans retenu. Le blondinet allait se donner à fond, pour sûr. La question était donc, qu’est-ce que se donner à fond quand on fait une taille aussi ridicule et qu’on est imbu de soi-même et qu’on se croit supérieur à tout le monde ? La réponse était … FRODON SAQUET A SAUVé LA TERRE DU MILIEU. Voilà ce que pouvait être « se donner à fond » dans ces conditions.

Cependant, le hobbit des écrits de Tolkien était un poil plus intelligent que le franco-japonais qui se pavanait sur le terrain pour impressionner son fan qui devait se trouver dans les gradins. Classe, prestance, le petit prince égocentrique tournait et glissait sur le terrain dans l’espoir de récupérer la balle. Lorsque l’autre équipe avait le ballon orange, il accourait vers la joueuse adverse qu’il appelait en son for intérieur « Ugly Betty » depuis qu’elle lui avait dédié un sourire de défi, laissant apparaitre son magnifique appareil dentaire et ce qu’on devinait comme une feuille d’épinard coincé dedans. Les prolétaires étaient-ils si pauvres qu’ils ne pouvaient s’offrir de brosse à dent ?

Le King de Seika pouvait jouer au héros, mais les deux qui étaient sur lui paraissaient plus que normal contrairement aux joueurs auquel était confronté le pauvre chat narcissique à la crinière blonde. Entre le yéti puant et Ugly Betty… Etait-ce un terrain de basket ou deux lycées s’affrontaient ou un lieu de tournage comique ? Le fils Tanabe finissait par se le demander. Pourquoi fallait-il qu’il se coltine tout les pires ? A n’en point douter, il s’agissait là d’un sortilège de poisse qu’il avait dû attraper en échangeant un baiser avec sa petite amie. Il n’allait plus jamais l’embrasser. JAMAIS. Elle était un porte-poisse sur patte !

- Go Seika Go! C'est vous les meilleurs: du mètre trente au grand Saito!


S’il n’avait pas reconnu la voix de celui qui avait tenu ses propos, Hikaru aurait sans doute pensé que le mètre trente était Chris Maxwell, qui n’était plus grand que de deux centimètres peut-être. Mais sachant que ces douces paroles pleines d’encouragements émanait de son cher colocataire de chambre, Oro’, Hikaru savait que cette pique dite si forte lui était adressé. Sans perdre son assurance, le blondinet sur le terrain leva les yeux vers la tribune d’où cette phrase avait été lancée. Il n’eut pas de mal à reconnaître le géant qui l’avait traité de nabot. Il lui fit un clin d’œil complice, puis le montra du doigt comme pour lui dédier sa performance. Ce geste fut bien évidemment remarqué par deux jeunes femmes de seconde année de lycée, dans la classe d’Hikaru, qui étaient assise à même le terrain, non loin de l’héritier des Tanabe.

- Tu vois ! Je te l’avais dis. Hikaru Tanabe est gay ! J’ai bien fait de l’intégrer dans mon yaoi !


QHDPNB XUNNJ SOPWNSW. QU…QUOIIIIIII ? Le blondinet qui était en train de courir pour récupérer le ballon s’arrêta net. Non mais cette journée était complètement FOLLE. Tout le monde était donc ligué contre lui ? Qu’est-ce que c’était que cette histoire d’homosexualité ? Bon, il est vrai qu’Hikaru avait toujours eu des doutes sur son orientation sexuelle, mais là n’était pas la question ! Et puis, il avait un match à jouer ! Mais… Après avoir entendu cette bribe de conversation, il voulait la suite. Aaah que faire ? Le voilà qui s’était stoppé dans son élan comme pour écouter le dénouement d’un drama. Et le match dans tout ça ? La balle était encore à son équipe, ils avaient besoin de lui. Mais…

- Oui, m’enfin… Avec lui ? Le grand brun de derrière ? N’importe quoi. La personne qu’il faudrait à Hikaru n’est autre que... son cher amour caché, CHRIS MAXWELL !

Alors là, ça en devenait n’importe quoi ! Le petit prince failli s’étouffer en avalant sa salive. Il toussa et toussa encore pour se ressaisir mais la seule chose qu’il avait envie de faire en ce moment était vomir ses tripes. Il n’aurait vraiment pas dû rester ici. A être trop curieux, le voilà qui en avait payé les frais.

-  T’aurais pas pu cracher sur l’autre bouffon qui fait panneau voltaïque sur le terrain depuis tout à l’heure ?! Regarde-le se dandiner comme un macaque qui a mal aux fesses ! You fuckin’ bastard.


Avant qu’Hikaru ne comprenne quelque chose, il vit Ugly Betty faire un pas de côté pour éviter quelque chose et… BOUM. Le blond aux yeux gris reçut un ballon filant à la vitesse de l’éclair de plein fouet dans le torse. Vu ô combien il était frêle, il manqua presque de perdre l’équilibre et s’écraser sur le sol. Il bascula en restant sur ses deux pieds. Non mais même sa propre équipe se liguait contre lui, c’était une conspiration ou quoi ?!

- KYAAA. Regardes, depuis qu’il est sur le terrain, Chris n’arrête pas d’envoyer la balle à Hikaru ! Il lui fait confiance au point de lui faire parvenir le ballon à une vitesse accrue ! Ils jouent ensemble !


Non, mesdemoiselles. Ceci était clairement une tentative de meurtre. Le torse du garçon aux cheveux d’or en avait subit les dégats. Il était hors de question de laisser ces deux filles de seconde année s’inventer une romance imaginaire entre lui et le vieil orque frit et qui l’irritait. Il n’allait pas garder le ballon une seconde de plus. Il balaya le terrain du regard avant de pivoter et de lancer l’objet en direction de la fille aux cheveux bleus.


 
  © Halloween sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [2/4] Play Hard! (suite du match)   
Revenir en haut Aller en bas
 
[2/4] Play Hard! (suite du match)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Match amical sénior pour le 28/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: RP ARCHIVES avant 2017 :: Archive Event-
Sauter vers: