Partagez | 

 La victoire n'est savoureuse que si elle est sans efforts ! Quel proverbe stupide... [Prête à la correction !]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: La victoire n'est savoureuse que si elle est sans efforts ! Quel proverbe stupide... [Prête à la correction !]   28.06.15 23:18
Kyo Hodgkin

Nom : Hodgkin
Prénom : Kyo
Age : 19

Nationalité : Suisse
Orientation sexuelle : Bi

Groupe : Smart Ones

Classe : 1ère année Prépa Scientifique
Club : < Théâtre et Escrime (ou Kendo ?)
Situation financière : Mauvaise pour lui, Bonne pour sa famille.
Baito / Fonction :
Logement : Pensionnaire

Personnage de l'avatar ? Karma Akabane - Assassination Classroom

Entreprise Malsaine Votre père est dans l'industrie pharmaceutique et fait des expériences illégales ? Quitte à vous avoir fait de tester certains poisons ? Aucune raison de le haïr et de penser à une manière de le tuer...

A première vue ...
Kyo est le genre qui peux aussi bien vous lancer un regard noir que vous faire croire que vous êtes en sécurité. Ses yeux bien qu'en amande sont d'un joli bleu. Ses cheveux sont supposés être châtain, bien coiffés et court, mais suite à ses disputes avec sa famille ils sont dorénavant rouges teintés et un peu en bataille, il se les laisse pousser. L'important est de ne pas être celui qu'on veut qu'il soit. Il portera toujours ses habits de manière correcte malgré tout. Avec un ou deux boutons en moins pour la chemise. Il fait environ 1m80, ce qu'il trouve petit pour son âge. Il a une grande cicatrice dans son dos, du temps ou il a manqué de respect à son père. Il a tout fait pour qu'elle ne s'efface pas, avant de s'être vengé proprement. Il ne peut plus boire d'alcool, son corps ne le supporte plus depuis l'époque ou son père... A fait essayer certaines chose à son fils. Son sourire a tendance à être narquois mais chaleureux malgré tout. Faites attention, parfois son regard est si sombre qu'on pourrait croire qu'il va vous tuer ! Mais il n'en est rien... Si Kyo doit s'habiller il aimera les habits décontractés. Il préfère le rouge aux autres couleurs mais du noir ou du vert conviendront bien. Si il a l'occasion de porter des chemises il le fera mais il se sent mal à l'aise dedans. Il aime bien les uniformes scolaires et ne pas trop sortir du lot par sa tenue, ça lui permet de se mettre en avant quand il le désire par ses propres moyens, plutôt que par son apparence. Il n'aime pas les shorts, il préfère les pantalons. Il aime bien les chapeaux mais il en met rarement.

Mais de caractère...
Kyo n'aime pas les conflits en général. Ou plutôt ceux ou il puisse s'y blesser. Néanmoins s'il veut vous rabattre votre caquet et paraître arrogant il n'hésitera pas vraiment. Il préférera vous avoir de son côté malgré tout, mais si il ne vous supporte pas... Il passera son temps à soit vous ignorer soit vous lancer des remarques acerbes et à vous regarder vous énerver en souriant d'un air malin. Puis il partira en sifflotant et se disant que vous n'en valez pas le coup. Il a du mal à apprécier les gens, mais dès que cela se produit, vous pouvez compter sur lui pour être fidèle et sans faille, sauf si il y a trahison. Il est plutôt arrogant et rancunier, mais assez malin pour paraître agréable et cool dans son genre. A contrario, si il doit vous énerver ou se mettre en scène il n'hésitera pas un instant, peu importe si on le regarde ou non, son image est une des dernières choses qui le préoccupe. Le seul moment ou il relâche son caractère c'est la nuit. Son "break" le moment ou il laisse cours à ses émotions car personne ne peut le voir faible. C'est son moyen de tenir... En cours, il ne fera pas trop de grabuge, sauf si le prof a décidé de se mettre en travers de sa route, là il sera insupportable... Mais excellent élève malgré tout, il préférera la discrétion. Etudier est bien une des choses les plus intéressantes qu'il y ait. C'est bien simple, le savoir signifie pouvoir à son sens. Il compte bien l'utiliser du mieux qu'il puisse, et se plongera dans ses études. Après, lesquelles... Vous ne voudrez pas toujours le savoir...

Histoire Opiacée ...
L'histoire des Hodgkin est censée être une grande et banale histoire de famille noble dans le commerce... Pas quelque chose qui pourrait paraître intéressant. Si Kyo a 19 ans aujourd'hui, il a un grand frère qui en a 25. Cependant... Mais commençons par le début. L'enfance de Kyo a été plutôt calme. C'était le temps ou son père n'était que le troisième de son entreprise, car son grand-père était encore à la tête de l'entreprise pharmaceutique familiale. Son père était quelqu'un qui vivait aisément malgré tout et qui aimait sa femme... Son frère et lui vivait bien. Kyo était du genre bagarreur petit, il a apprit à connaitre la colère et le fond profond des gens en s'amusant d'eux dans la cour d'école. Mais après s'être fait renvoyé une fois et bien fait punir, son grand frère Cody a décidé de lui enseigner certaines choses... A savoir le self contrôle ou apprendre à savoir quand il faut énerver les autres ou non, déterminer qui est ton allié, ou non... Cody était un grand frère très sympa avec Kyo, ils s'entendaient très bien. Cody avait décidé de vivre sa passion en partant en étude de médecine, et Kyo l'admirait énormément pour ça. Leurs parents semblaient très bien s'entendre et rien ne semblait aller mal. Et puis son grand père vint rendre visite à son fils après avoir apprit qu'il était atteint d'un cancer incurable. C'était la première fois que son regard était dangereux, bien qu'amical au premier abord, Kyo avait tout de suite compris que quelque chose n'allait pas avec "papy" quand celui-ci lui dit "Je dois parler avec ton père... Mon petit". Et il eut raison. Quelques temps plus tard son père reprenait la tête de l'entreprise, et son grand père mourrait. C'est là que son père a commencé à changer. Il devint de plus en plus prit par son travail. Son regard s'assombrit de jour en jour. Quand il rentrait, son sourire était faux, les disputes entre son père et sa mère s’enchaînaient. Celle-ci, à bout tomba dans l'alcoolisme. Tous les soirs il la trouvait allongée en train de pleurer sur le divan. Mais Cody était là pour gérer. Il faisait à manger, s'occupait de Kyo comme toujours, souriait avec tant de franchise que Kyo le croyait plus que n'importe qui quand il disait "Tout va s'arranger...". Son père ne rentrait plus, il était désormais absent, et avait changé du tout au tout. Les notes de Kyo allait cependant en augmentant, il commençait à comprendre le monde dans lequel il vivait et ce qu'il fallait pour y être. On ne jurait plus que par les êtres brillants en société, et il voulait que son grand frère soit fier de lui.
Un soir, quand il rentra de son école un peu plus tard que prévu, il trouva les urgences sur les lieux. Il se précipita à l'intérieur. Sur une longue civière blanche qu'on emmenait, sa mère était transportée ailleurs, sans vie. A l'intérieur, Cody dans une rage que Kyo n'avait jamais connue assaillait un homme que Kyo ne connaissait plus depuis longtemps, son père.
"POURQUOI TU L'AS LAISSÉE SEULE ?! TOUT CA C'EST TA FAUTE !"
Une longue discussion, ou plutôt monologue de Cody évoqua à combien sa mère s'était sentie mal tout ce temps, délaissée par son mari prit par son travail, tombant en dépression et dans l'alcoolisme jusqu'à ce fatal coma éthylique ou il avait en vain tentée de la ranimer sur le divan... Le divan qui ressemblait désormais plus à une scène de crime qu'un objet de confort. Cody était en larmes, mais son père inébranlable se contenta de dire :
"Elle n'a jamais compris sa place ici. C'est un mal pour un bien."
Kyo ne se souvint plus trop de la suite. Cody était dans une telle rage qu'il faillit donner un coup de poing à son père, Kyo se précipita pour l'en empêcher et réussi à le contenir tant bien que mal tandis que son père partait d'un pas détaché. Il se contenta de lui lancer : "Bien joué pour tes notes, Kyo."
Tout changea radicalement. Quelques jours plus tard, Kyo surprit Cody un sac à la main, partant de la maison.
"Cody ? Mais ou tu vas ?"
"Ahh... Kyo !... Désolé frangin mais j'ai quelque chose à faire, je vais partir pendant quelques temps."
"Quoi ? Comment ça, quelques temps ?"

Cody le prit par les épaules et l'attira contre lui. Sa voix tremblait quand il lui dit "Fais attention à papa, d'accord ?"
Kyo acquiesça sans comprendre, mais se promit de faire au moins ça pour lui. Cody lui promis de lui donner souvent des nouvelles. Pourtant deux mois plus tard, il était considéré comme disparu par la police. A partir de là, Kyo déménagea suite à la demande de son père. Celui-ci décida de faire de lui le futur successeur de l'entreprise. Kyo se méfiait de son père. Il le détestait plus que tout au monde, mais celui-ci cachait un secret, et il comptait le découvrir sans tarder. Au tout début, son père décida de lui enseigner les bases de l'entreprise et il suivit les bases à la lettre, faisant le travail des cadres dans les différentes factions de l'entreprise pour en comprendre les rudiments. Son père n'hésitait pas à le recadrer dès que son travail n'était pas parfait, ce qu'il se contentait de contenir et d'accepter le mieux possible, sans broncher. Et puis, un beau jour, son père lui proposa, avec un sourire qui faisait froid dans le dos de l'emmener visiter les laboratoires de l'entreprise. Étrangement, Kyo n'était pas au courant de ces laboratoires, le seul laboratoire principal ne faisait pas grand chose d'autre que valider et tester des combinaisons simples de médicaments déjà sur le marché.
Mais cette visite le fit entrer dans l'horreur. La partie avec les souris et les électrochocs était légale... Celle avec les animaux exotiques protégés l'était un peu moins. Quand son père le fit entrer dans l’entrepôt le plus sécurisé du laboratoire... Kyo faillit tout régurgiter.
Il vit des salariés qui ressemblaient plus à des tuants envoyer dans un bassin garnit de crabes une forme enveloppée dans un linge blanc. Vous ne savez pas pourquoi des crabes ? Laissez moi vous l'apprendre...
Les crabes sont de charognards. Ils mangent de tout, et surtout de la viande humaine. Jetez un corps dans une fosse pleine de crabe et vous réussirez à le faire disparaître en un temps record. Kyo n'eut même pas le temps de vomir, la visite en enfer continuait. Il vit des "salariés" faire débarquer un pauvre SDF dans les locaux alors que celui-ci tenait une brève liasse de billet, sûrement pour l'attirer. Dans les chambres suivantes il ne sut décrire les horreurs qui avaient été commise. Tout ce qu'il sait c'est que les cris d'horreurs de cet homme qui subissait le pire lui resteraient en travers de la gorge toute sa vie. Le pire fut quand il vit cette fille... Cette fille jouait souvent dans un parc de basket devant laquelle sa voiture passait parfois. Elle était blonde et vivante, elle s'amusait, mais elle y restait tard le soir. Il la voyait parfois dormir dans une voiture sur un parking non loin de son école. Elle était jolie, il se l'était dit souvent, mais tous les deux n'étant clairement pas de la même classe sociale il n'avait jamais pu lui parler. Cette fille, entourée par des gardes, le regard sombre, hurlait de terreur quand on lui enfonça une aiguille dans le bras. Impossible de dire ce que le produit fit à son corps, mais elle fut défigurée devant ses yeux dans la mort.
Son père, imperturbable se contenta de dire qu'ils testaient ici des "produits" à vendre à des "particuliers". Et que Kyo avait intérêt à ne pas en parler. Enfin ça, il s'en doutait déjà... Sa haine envers son père ne fit que croitre. Il devint encore plus arrogant, il refusait de suivre les ordres, se tint les cheveux. Il avait découvert son secret et il ne voulait plus participer à cela. Désormais, il cherchait un moyen de s'extraire de cela et de trouver une faille ou des documents pour tout révéler et détruire cette entreprise. Un soir, après avoir apprit à hacker un serveur avec un "ami" et été chercher des dossiers sur les vols dans le site de la police, il entreprit de les effectuer sur le terrain et s'introduit dans l'entreprise de son père. Il aurait sûrement réussi si son père n'avait pas été aussi malin. Son père avait un système de sécurité bien rôdé, et détourné pour ne pas sonner l'alerte chez la police, bien que celle-ci n'en ait l'illusion. Son père l'attrapa donc. En voyant son père, Kyo crut qu'il allait mourir pour de bon, sans savoir ou était Cody et sans avoir pu faire éclater la vérité sur son père. Mais son père se contenta de dire que pour une fois qu'il avait l'occasion d'agir en vrai père sur son fils... Il n'allait pas s'en priver, et il ne s'en priva pas.
Il commença par le frapper à sang dans le dos avec sa ceinture, tout en le balayant des préceptes sur la paternité et sur comment être un chef d'entreprise. Même en le torturant il voulait lui faire cours... Un vrai malade. Une fois que Kyo, agonisant littéralement à terre, le dos à feu et à sang ne pouvait plus bouger, il l'installa sur une des tables des cobayes...
"Pour bien comprendre pourquoi tout ceci est important... Tu as peux être besoin de te sentir un peu plus dans la peau de ces braves gens qui acceptent de servir la science. Passe une bonne nuit Kyo." Son sourire paraissait si rassurant... Pourtant Kyo voyait bien toute la dégénérescence, toute la maladie de ce pauvre fou dans ses yeux. Son père avait perdu son humanité. On lui passa dans les veines différents produits, non mortels, mais prévu pour vous donner le sentiment qu'on vous infligeait une douleur... Impossible à expliquer. C'est en se tordant de douleur sur ce lit que Kyo comprit pourquoi Cody était parti en lui disant de faire attention à leur père. Pourquoi l'avait-il abandonné à ça ? Peux être qu'il espérait que son père ne le mêlerait pas à cette merde ? Comment avait-il put être aussi égoïste ?! Cody était le seul en qui il croyait, il devait y avoir une raison à pourquoi il l'avait laissé ici... Kyo se maudit, maudit son père, et pleura toute la nuit de douleur. Jamais il ne s'était senti aussi pathétique. Il resta allité pendant une semaine suite à cela. Il en pleurerait tous les soirs, dès qu'il le pouvait. Seul moment ou sa carapace se fissurait. Et tous les soirs, c'était désormais un rituel. Un moyen de garder la face du mieux possible sans que personne ne le sache. Par la suite, son père le jugea inapte pour l'instant à diriger l'entreprise et l'envoya en pension à Seika en attendant qu'il accepte sa position et ses devoirs. Pendant ce temps Kyo décida d'étudier, et de se refaire le peu de vie qui lui restait en fomentant néanmoins un moyen de descendre son père... Et de tuer ce taré. Aussi bien par vengeance que par pitié. Et si il retrouvait Cody durant ce laps de temps, ou qu'il obtenait des infos... Il en serait gré, quitte à rencontrer les plus mal famés. Ou à se faire des amis, qui sait.

Moiiiii
Prénom / Pseudo : Maëlle ou Kyo comme vous voudrez o/
Age : Mwahaha, un indice, j'ai mon permis Razz
Ancien ou nouveau ? Nouvelle !
Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à mon chéri ici présent... Kane Quinn ?
As tu bien lu le règlement ? [ok] by Sky <3
Voilà voilà j'espère que mon petit Kyo vous plaira tongue
Revenir en haut Aller en bas
 
La victoire n'est savoureuse que si elle est sans efforts ! Quel proverbe stupide... [Prête à la correction !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passe voir Victoire pour être fixé (Pv : elle)
» Eve Torres Vs Maryse
» Coraleen K. McDougall ► Kristina Pimenova
» Diana • Rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché ♥
» Viens voir Victoire (Elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: