Partagez | 

 [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   10.06.15 21:12
L'événement était enfin arrivé, cette fameuse finale de basket dont j'avais entendu beaucoup parlé ces derniers temps, et ce depuis presque un mois. Il y avait beaucoup d'enthousiasme pour ce match, cela se ressentait beaucoup, car au cœur de pas mal de discussions. En voyant les gradins remplis, on ne pouvait en douter. L'ambiance était bien là. On pouvait aussi facilement discerner les élèves de l'autre école.

Moi ? Oh oh, non. Ne croyez pas que ce genre d'événement sportif intéresse le rat de bibliothèque que je suis. Surtout que le sport est très loin d'être un centre d'intérêt pour moi. Et non, je ne suis pas venu en tant que spectateur. Voyez-vous, si ma présence, aussi improbable était-elle, est effective, c'est que j'ai un travail. Arekushia Nagai, notre présidente à nous, le club de journalisme du Seika News, avait organisé une réunion concernant cet événement. Elle avait proposé que le Seika News relate ce match si important. Une initiative acceptée à l'unanimité. J'avais cependant demandé à ce que je m'occupe des interviews des joueurs. Je n'avais pas trop envie de faire face aux majorettes, ou plutôt, à Katherine Sharp une nouvelle fois. Je n'avais pas assez de connaissance et d'intérêt en sport pour m'occuper de résumer le match. Donc il me restait cette dernière option.

Je m'étais installé dans la tribune 3, de façon à être proche des escaliers, à mi-hauteur, afin de pouvoir aller sur le terrain rapidement. Mon bloc-note et mon stylo était paré. Mais il fallait que je me prépare d'abord. J'écoutais le discours du directeur avant de regarder les joueurs de notre équipe.

Les cinq joueurs étaient rapidement en place, et je m'occupais de noter leurs noms. Je remarquais de suite Akito. Voir la déléguée de ma classe défendre les couleurs du lycée me paraissait logique, et j'étais même content de pouvoir la voir évoluer. Même si je ne m'attendais pas à la voir dans une équipe de basket, je savais qu'elle était capable. J'encourageais alors ma camarade dans ma tête. Je n'étais pas du genre à crier, après tout.
Des cheveux roses et ce physique... je reconnaissais une fille que je n'avais jamais connu réellement mais qui m'avait intéressé du fait de sa relation avec mon colocataire. Sky Lee... Elle faisait aussi parti du club de basket ? J'étais du coup assez déçu de pas pouvoir lui parler plus longuement que les questions que je lui demanderais concernant le match. Mais bon, le travail avant tout.
Grand, blond, un physique extraordinaire pour un japonais, il n'était pas facile de ne pas reconnaître Saito Hibiki. Surtout après l'interview que je lui ai fait passer le week-end dernier. Ce qui m'étonnait était qu'il ne faisait pas parti du club de basket, pourtant. Il avait peut-être aidé... Peu importe, son physique et ses capacités seront un atout pour l'équipe, c'était clair.
Après trois bonnes notes, il fallait bien une mauvaise. Blond, encore plus improbable qu'il soit dans l'équipe au vu de son caractère, il y avait Hi-kun. Oh, pardon, Hikaru Tanabe. Mon stylo fut alors écrasé dans ma main. Rien que voir ce type me remplissait de haine. J'étais certain que mon rival en amour était juste là pour parader devant sa belle. Des noms d'oiseaux tournaient dans ma tête à son encontre. Trois fois que je le vois en quatre jours... Je notais son nom, mais passais de suite au cinquième.
Le dernier, je ne le connaissais pas, par contre. Il avait un bon physique aussi, c'était clair. Je me tournais alors vers ma voisine :

« Dîtes, vous connaissez le nom du type qui... enfin, ce n'est pas Saito ni l'autre gosse, mais le troisième ?
- Vous parlez d'Akashi Shima ?
- Ah, c'est son nom.
- Oui, beaucoup de filles l'admirent, mais personnellement, je préfère Saito.
 »

Je riais légèrement avant de couper court à la conversation en la remerciant. Je n'avais pas envie de me taper une conversation de fangirl. Leurs opinions ne m'intéressaient pas. Je notais cependant le nom, doutant sur son écriture, mais me disant que de toute façon, je récupérerais son nom et la façon dont on l'écrit plus tard.

Les cinq noms notés, je les écrivirent à nouveau, un par feuille, afin de pouvoir trier plus facilement. Je décidais aussi l'ordre dans lequel j'allais interviewer les joueurs : Akito – Sky – Akashi – Saito – Hikaru. Voilà, les préparations sont faites.

Je senti peu après un mouvement près de moi. En plein match ? Je regardais doucement dans cette direction et fut rebuté par la vue de la personne qui s'était ainsi approché. Encore un type que j'appréciais pas, mais pour des raisons différentes. Ces riches m'exaspéraient souvent. Lui, je le craignais autant que je ne l'aimais pas. Car non seulement je n'aimais pas ses façons de faire, mais le fait est aussi qu'il avait vu à travers moi trop aisément. D'un autre côté, cela m'avait aidé à réaliser mes sentiments pour Aya, mais... je n'appréciais pas cela. Car cela signifiait que ma façade était pas au point. Enfin, ces derniers temps, c'était logique... Je regardais le type aux lunettes d'un air ennuyé, parlant ironiquement :

« Oh, voilà le fameux Chris. Je me demandais quand est-ce que tu allais réapparaître. Je ne m'attendais pas à maintenant... »


Dernière édition par Maku Morichi le 24.06.15 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   10.06.15 23:25
    Il y avait des brouhahas. Un samedi après-midi, le gymnase de l’académie semblait si animé. Un match de basket-ball opposant des élèves de Seika à une autre école de proximité était une bonne idée pour distraire Chris. Cette académie n’avait pas fini de l’amuser.

    Le jeune américain mit un pied dans le gymnase. Habillé d’un T-shirt serré rouge recouvert par une veste à capuche noire, d’un slim délavé et d’un bracelet-éponge tendance, il passait inaperçu parmi les jeunes gens tout en couleur pour l’évènement, quoique sa beauté ressortait quand même malgré lui, pensait-il en se passant la main dans les cheveux.


    Il n’était pas si en retard que ça mais il y avait déjà beaucoup de monde dans les tribunes alors même que le match n’avait pas commencé. Comme quoi, un match impliquant une équipe d’une école d’élite, ça attirait.
    Durant ce match, Chris comptait bien se régaler les yeux pour déprécier les joueurs de Seika qui avaient été sélectionnés, dans le cas où ils joueraient mal et qu’ils en viendraient à perdre.
    Après tout, il avait quelques connaissances brutes du sport. En ayant joué plusieurs années durant sa jeunesse dans les rues de New-York, il connaissait pas mal de méthodes brusques pour gagner. Oh non, ce n’était pas Chris qui était mauvais joueur en utilisant des méthodes sournoises, mais plutôt ses adversaires. Après, cela finissait généralement en bagarre et Chris se défoulait à ce moment-là. Mais ce n’est pas le sujet, pas maintenant en tout cas. Tout ça pour dire qu’heureusement que Chris ne s’était pas proposé pour jouer. Il s’était certes, inscrit au club de basket-ball au moment de l’inscription, mais il ne comptait pas participer de sitôt avec des jeunes passionnés du sport.


    Alors que le proviseur avait déjà commencé son discours (ce qui n’était pas une grande perte : il était fier et bla bla bla), le lycéen de 2ème année rejoignit la tribune 3 sans toutefois s’asseoir. Il se tenait debout, bien droit devant la barrière sur le côté de la tribune 3. C’était celle où il y avait moins de monde et où il pensait être le mieux pour observer tranquillement. Il ne prêtait pas attention aux personnes dans cette tribune, mais reconnut des élèves de Seika dans les autres. Il y avait d’ailleurs Heather. Elle ne l’avait pas remarqué et il s’était dit qu’ils se retrouveraient pour rigoler après.


    Fin du discours, musique, majorettes, accueil des équipes, et…

    *Noooon.*

    Le petit blondinet aux lentilles rouges fait partie de l’équipe de basket-ball de Seika ? Chris écarquillait les yeux. C’était son pire ennemi, narcissique au plus haut point mais pas autant que Chris. Se croyant le plus beau et le plus parfait alors qu’il n’en était rien. C’était une grosse blague ce type.
    Et il jouait pour Seika. Du basket-ball. Le sport que Chris, lui, pratiquait. D’un coup, le basket-ball commençait à le dégoûter, mais il se ressaisit vite. Pas moyen que ce sport le dégoûte à cause d’un simple matou qui chante comme une casserole et vivant dans les égouts.

    Bof, d’un autre côté il allait bien pouvoir observer ses faibles capacités et se moquer de lui ouvertement à la fin du match. Encore plus si l’équipe de Seika perdait, tiens.

    Il ne s’attardait pas à regarder les autres joueurs. D’un rapide coup d’œil, ils étaient tous beaux, avaient tous l’air pleins aux as et avaient l’air d’avoir beaucoup de supporters, garçons ou filles. L’étranger aux yeux verts émeraude comptait les observer en pleine action ; ce serait peut-être plus convenable.

    Par conséquent, il tourna son regard vers les personnes remplissant la tribune dans laquelle il était. Mais son regard s’arrêta vite. Très vite. Il avait repéré quelqu’un.
    Dans la tribune 3 se trouvait un garçon un peu transparent (il faut l’avouer qu’il ne ressortait pas du décor, pas comme Chris) aux cheveux châtains. Il portait des lunettes et cet air sérieux quand il écrivait sur son bloc-notes, l’américain le reconnut tout de suite. C’était Maku Morichi, le boursier qui était prêt à tout pour l’aider à faire ses devoirs (bon, d’accord. Il n’était pas « prêt à tout » mais il avait quand même accepté de l’aider si besoin est). En gros, il était proche d’être l’esclave de l’américain. Sympa comme honneur, non ?
    Plaisanteries à part, Chris Maxwell s’approcha de lui. D’ailleurs, ce dernier sentit sa présence et le précéda pour parler. Soit. Qu’il parle le premier si cela lui chantait. Encore un honneur que le grand Chris lui faisait ; il l’appréciait bien ce petit bonhomme au caractère transparent au premier abord mais bien trempé si on le poussait un peu.

    Pas de bonjour ni de comment ça va. Seulement un « fameux Chris » (d’ailleurs, il était content quand Maku lui dit ça), un « quand est-ce que tu allais réapparaître » et un « je ne m’attendais pas à maintenant ». Sec comme toujours. Mais ce n’était pas suffisant pour atteindre le brun aux lunettes. Il eut cependant un sourire narquois, amusé de retrouver une connaissance.

    « Tiens donc. J’imagine que tu ne peux plus te séparer de moi mon bonhomme. Avec un calepin, un stylo et ton regard sérieux, you’re such a workaholic as ever. »

    Encore une fois, il ne pouvait pas s’empêcher de parler en anglais. Question d’habitude et de rapidité. Et puis le type intelligent devant lui le comprenait donc aucun souci à avoir !

    « Tu es du club de journalisme j’imagine. Ou alors tu as reçu comme punition par un surveillant de faire un exposé ultra-détaillé sur le match, ce qui m’étonnerait vu ton sérieux. »

    Il s’arrêta de parler pour regarder le terrain.

    Des salutations, sifflement et lancement de ballon. Le match commençait, sous les yeux verts amusés de Chris.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   11.06.15 10:58
L'apparition de Chris Maxwell n'était pas un plaisir. Déjà que je tombe sur ce prétentieux de Hikaru dans l'équipe de basket, j'avais une seconde mauvaise note à ajouter à la liste de cet après-midi. Si je n'avais pas à aider le club, je serais vite reparti. Malheureusement, je ferais avec. Le monde du lycée était trop petit... J'accueillais le type à lunettes avec ironie. Il était évident qu'il était venu me voir moi. Car j'avais vu son regard posé sur moi, justement.

« Tiens donc. J’imagine que tu ne peux plus te séparer de moi mon bonhomme. Avec un calepin, un stylo et ton regard sérieux, you’re such a workaholic as ever. »

Mon air ennuyé ne parti pas du tout après ces paroles. Bon, j'imaginais que la première partie de sa phrase était ironique, elle aussi. Après tout, il n'y avait aucune chance que j'apprécie sa compagnie, après notre rencontre, il devait certainement l'avoir vu ou deviné. Ou alors ce type était tellement plongé dans son but de m'utiliser pour ses devoirs qu'il en était devenu aveugle. Voire sourd. Etrangement, je ne pouvais éliminer cette possibilité.
Pour le reste, c'était facile à cerner. Tous ceux qui me connaissait un minimum savait que j'étais un bosseur. Boursier, dans les premiers de la classe, faisant parti du club de journalisme, cela mettait en avant mon application et mon sérieux. En règle général en tout cas. Mais pour réussir dans un lycée d'élite, il le fallait. Sinon, je pouvais dire « Adieux Seika »...

Avant que je ne puisse répondre, il repris la parole, devinant la raison de ma présence ici. C'était une bonne chose, j'avais à faire grâce des explications de ma présence ici. Le fait qu'il avait deviné que j'étais du Seika News avec mon bloc-note et mon stylo et non juste quelqu'un qui prenait des notes sur autre chose – mais je doutais fortement que quelqu'un le fasse en regardant un match de basket en même temps – m'inspirais sur quoi lui répondre. Souriant réellement cette fois-ci, je pris la parole, dans un ton à moitié sérieux mais aussi à moitié ironique.

« Et bien, tu as deviné juste. Tu es visiblement assez intelligent. Je suis sûr que tu es capable de faire tes devoirs sans moi ! »

Je reportais mon attention sur le terrain, où le match commençait désormais, où le gars nommé Akashi avait perdu la ball suite à une pression de deux adversaires. L'équipe adverse semblait assez agressive, de mon point de vue. Frapper d'entrée de match ainsi en allant à deux contre un... La ball retourna pour notre équipe, et ce fut Akito qui reçu la ball. Si j'étais un fan de sport, sans nulle doute que j'aurais encouragé haut et fort ma camarade de classe. Je préférais le faire dans ma tête, mais un sourire apparaissait à mon visage.

*Montres-leur de quoi tu es capable, Akito-san !*
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   19.06.15 20:47
    Le bonhomme aux lunettes complimenta l’étranger sur son intelligence. Ce dernier eut un sourire bête et gêné. Non. Il n’avait pas du tout vu l’ironie là-dedans et comme il est rare qu’on le traite d’intello, il était content. Un simplet ce Chris.

    Néanmoins, lorsque Maku affirma être certain que Chris puisse faire ses devoirs tout seul, son sourire retomba d’un coup.

    Pourquoi parler de devoirs un samedi après-midi ? Décidément, le moral de Chris était bien redescendu maintenant. Quel désastre de parler de devoirs alors qu’ils assistent tous les deux à un match de sport organisé !

    *Il veut me pourrir le moral ou quoi ?*

    Le brun avait un regard déterré. Il préféra regarder le match plutôt que répondre.
    Au coup d’envoi, c’était un type dont le maillot représentait en grosses lettres « HIBIKI » qui avait réussi à récupérer la balle. Pour ce faire, il avait sauté haut le bougre. Chris l’admirait pour sa grande taille ; il aurait aimé être aussi grand que ce blond.
    Par la suite, le ballon tomba entre les mains d’un certain « SHIMA », un autre blond. Le Maxwell l’observait attentivement, s’attendant à une bonne performance. Mais il a été vite déçu. Ce joueur s’était fait piqué la balle de manière lamentable et un panier a même été marqué contre Seika. Si c’était Chris, il n’aurait pas sous-estimé ses adversaires. Quoique… En fin de compte, peut-être qu’il aurait fait pareil que ce Shima mais ce n’était pas la question. Il n’était pas sur le terrain, et tout ce qu’il pouvait faire, c’était de regarder gentiment ses camarades trottiner sur le terrain.

    Cette fois-ci, c’était une fille de Seika qui avait reçu la balle. Une fille aux cheveux noirs un peu transparente, comme Maku en fait. Une impression d’aura de boursière se dégageait d’elle malgré son air très sportif.
    En regardant du coin de l’œil l’élève-journaliste, Chris le vit sourire.
    *Tiens donc… Ils se connaissent… Peut-être que c’était elle, la fille dont il pensait la dernière fois ? Hm…*

    Cette fille, au nom de « NARIMIYA », se débrouillait bien en basket, l’américain aux cheveux bruns le reconnaissait. Mais elle avait fait une grave erreur. Une très grossière. Elle avait fait la passe au prince déchu de Seika.


    Le petit chaton aux griffes acérées et aux crocs décidément impulsifs était minable dans le maillot de l’équipe. Sur les autres, c’était passable. Mais sur ce mioche, c’était pire que tout.
    *Enfin, cela le représente bien dans sa médiocrité. Il tombe bien bas le bonhomme.*

    Chris eut un rire moqueur. Peut-être bien que Maku l’avait remarqué mais qu’importe. De toute évidence, toute l’école était au courant de leur différend et il s’en moquait bien. Il était même fier de faire la une des couloirs, même s’il se serait bien passé d’être associé à « Hikaru Tanabe », le Toulouse des égouts qui a émergé, pour une raison inconnue, à Seika, école pourtant réputée.
    Il dribbla. Plutôt vite. Mais tout le monde avait remarqué qu’il a été déconcentré dans son action. Une fille aux longs cheveux noirs dans les tribunes hurla des encouragements. Un « Vas-y Kuro Neko » audible, puis un « On compte sur toi » et pour finir, un « fight daaaaarliiiing ».

    *…*

    Le « Kuro Neko » lui disait vaguement quelque chose…

    … Le regard de Chris était retourné sur le « môsieur-je-me-sens-supérieur » pour le voir devenir rouge comme une pivoine.

    *Nooooon ! Cette fille, pour lui, c’est…*

    Une expression de satisfaction commençait à s’afficher sur le visage de l’étranger. Il lui semblait ben avoir trouvé le point faible du matou maquillé, qui, d’ailleurs, s’était ridiculement fait prendre le ballon ce crétin.
    Comment pouvait-il se laisser déconcentrer par une fille… ? Alors le mini-Wolverine se faisait tourner en bourrique par cette fille… ? Chris prit le temps d’observer la jeune fille très énergique. Celle-ci a été appelée par des majorettes et les a rejoint. Là-bas, le Maxwell reconnut de loin Nina Harper, la ravissante fille qu’il avait rencontrée sur le toit et qu’il avait même accompagnée pour sa fête nocturne. En la regardant, il souriait.


    Ses yeux verts retournèrent sur le terrain : c’était Sky Lee à la dernière ligne de défense. Chris l’avait déjà croisée dans les couloirs mais n’avait jamais pris le temps de lui parler.
    *Une fille plutôt mignonne.*
    Étonnamment, son jeu l’a surpris. Elle se débrouillait bien. Même très bien. Elle avait réussi à reprendre la balle et à contourner les adversaires pour faire une passe.


    Le brun aux lunettes détacha son regard du terrain pour discuter avec Maku à côté de lui, qui avait l’air plutôt concentré. Peut-être qu’il pourrait le renseigner sur des infos croustillantes… étant donné qu’il fait partie du club de journalisme.

    « Hé Maku Morichi. T’en penses quoi du petit blondinet de Seika sur le terrain, celui qui a l’air super orgueilleux ? »
    Il y avait plusieurs blonds sur le terrain mais Chris ne voulait pas en rajouter. Après tout, le vieux matou avec qui il s’était chamaillé pour un boxer était le seul à se prendre pour le nombril du terrain, ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   21.06.15 0:35
Suivant légèrement le match, je reportais mon attention sur mon bloc-note quand Akito-san avait passé à Hikaru. Le voir jouer ne m'intéressait pas. J'avais même eu un pincement au cœur, car je savais ce que sa présence signifiait. Elle ne devait pas être loin. Les mots et les sons étaient mélangés pour moi, grâce à ma concentration sur mes notes. Je n'avais aucune envie de voir ni d'écouter, tout à coup. Si j'avais su, je ne serais jamais venu.

Mais le boulot est le boulot. Avec le peu de notion que j'ai, j'avais ajouté une fiche sur la position des joueurs. Je ne savais pas si cela allait me servir, mais je préférais m'occuper en attendant que le quart-temps se finisse. J'essayais de voir ce qui pourrait me servir pour mes interviews. Quoi que... Arekushia-sempai s'occupait de commenter le match, elle avait tout ce qu'il fallait, non ? Cette pensée me faisait légèrement rire. La présidente, commenter un match... Elle ne semblait encore une fois pas dans son élément. Mais au moins, elle mettait son énergie dedans, et je ne pouvais que la respecter pour cela.

Par contre, même mon attention sur ma feuille ne m'empêchais pas d'entendre des voix proches... Surtout celle de Chris, en fait. Celui-ci avait été assez silencieux, concentré sur le match, certainement, mais m'avait à nouveau adressé la parole.

« Hé Maku Morichi. T’en penses quoi du petit blondinet de Seika sur le terrain, celui qui a l’air super orgueilleux ? »

Tout d'un coup, la feuille qui était dans ma main fut froissé, écrasé par mes doigts.

« Ah, zut... »

Je savais de quel blond il parlait. Il fallait qu'il parle de lui. De Hikaru. Rien que de penser à ce type me remplissait de haine et de jalousie. A cause de lui, je ne savais plus si je devais parler à Aya ou pas, si je devais lui déclarer mes sentiments ou pas. Deux jours se sont passés depuis notre discussion, mais si cela m'avait permis de décider d'une chose, c'était de devenir l'allié de Hilari Green et de montrer que je pouvais devenir meilleur que lui. Enfin, n'expliquons pas le plan trop tôt. Je n'avais encore rien de prêt. Et revenons au moment actuel et à Chris. Je soupirais alors, avant de lui accorder un peu d'attention en le regardant.

« Hi-kun ? Il m'énerve. Il se croit le meilleur dans son monde. En plus Aya est... »

Je m'arrêtais un instant, essayant de calmer ma haine. Restons calme et donnons notre point de vue tout simplement. Comme quand j'ai réussi à avoir ma façade face à lui. Enfin, vu ma réaction, l'autre type à lunettes allait se douter de quelque chose. Tant pis.

« Il vit dans son monde. C'est un prétentieux hautain et menteur. Et un imbécile fini. Tu sais qu'il me prénomme Chimaku ? J'arrive pas à croire qu'il est dans l'équipe de basket. Il n'a rien à y faire, vu son caractère. Le basket est un sport d'équipe, et lui, il se la joue solitaire. Ce type est illogique. Il m'énerve. Et en plus il sort avec la fille que j'aime. Et ça, je n'arrive pas à le croire en plus que cela m'énerve. »

J'avais tout déballé sans me retenir, finalement. J'avais juste envie qu'il se ridiculise dans ce sport, qu'on le hue car il a fait perdre l'équipe, qu'il se fasse détester, qu'Aya l'abandonne... Mais ce n'était qu'un rêve. Un rêve haineux et égoïste. Un rêve qui ne me ressemble pas. De toute façon, j'avais compris que les mots ne l'atteignait pas. Seuls les actes comptent. Et c'était la raison de mon alliance avec Hilari...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   21.06.15 15:31
    Chris resta muet face à un Maku furieux. Il ne l’avait jamais vu aussi en colère et il semblerait bien que ce soit le cornichon des égouts qui en soit la cause. D’ailleurs, le binoclard journaliste avait même froissé la feuille qui était dans sa main sous le coup de… la colère ?

    L’américain était un peu perdu. Il pensait simplement que Maku Morichi, un boursier premier de la classe dans une école d’élite et aussi transparent que l’air si on n’y prête pas attention, aurait quelques infos croustillantes à l’égard du chaton noir porte-malheur à partager. Mais apparemment, il faut croire que cet être qui horripile affreusement Chris s’en est pris à toute l’école le malin (grosse ironie. Lui, malin ? C’est un pauvre chat pas très fûté qui se prend des portes parce qu’il s’admire dans une vitre sur le côté. Non, ce n’est pas du vécu de Chris, non.). À ce rythme, il n’est pas prêt de conserver sa place de prince de l’école. Le Maxwell était déterminé à le devancer en prenant la place de King de Seika. Il avait juste à gagner contre Toulouse et à se débarrasser des garçons populaires de l’école pour hériter du trône.


    Le garçon aux cheveux châtains tourna son regard vers l’étranger. Il demanda, comme pour une confirmation sans en être vraiment une, si Chris lui parlait bien de « Hi-kun ».

    *« Hi-kun » ? Qui ça… ?*

    Puis il rajouta que ce dernier « se croit le meilleur dans son monde ».

    *Ah c’est bon. On parle bien du même narcissique de service. Ce surnom le rendrait presque mignon si on ne connaissait pas le caractère détestable de ce chat infâme qui se croit tout permis le bougre.*

    Mais Maku ne s’arrêta pas là. Il commença une phrase sans la terminer, parlant d’une « Aya ».

    *C’est qui Aya ?*

    Chris n’en avait pas la moindre idée. Peut-être que l’événement d’aujourd’hui était une occasion pour en connaître plus sur cette fille qui intéresse Maku… et à en croire à sa réaction, elle aurait également un lien avec le Minipouss aux yeux rouges.


    *Tout cela s’annonce intéressant hu hu.*

    L’américain au style new-yorkais se félicitait lui-même ; il avait bien fait de venir assister à ce match. Grâce à quoi, il en apprenait des bonnes. Franchement, si c’était lui TheWatcher, c’est fou ce qu’il aurait pu incendier le blondinet maquillé comme un clown avec les rumeurs qu’il aurait pu balancer à son sujet.
    D’ailleurs, Chris réfléchit à ce propos. Ce serait pas mal de balancer une rumeur sur le pauvre ingrat qui lui a cherché des poux à Shibuya. C’était une tâche à noter soigneusement dans un coin de sa tête.


    Chris Maxwell comptait parler puisqu’un silence régnait entre les deux, malgré le brouhaha qui les entourait. Mais quand il ouvrit la bouche, Maku continua. Le brun ne le pensait pas si bavard. Il lui faisait l’honneur de ne pas le couper étant donné qu’il lui donnait son avis sur le petit blondinet qui jouait comme un pied sur le terrain.

    Après l’avoir décrit de manière assez négative, Maku s’indigna du surnom que Toulouse lui avait donné. « Chimaku ».

    *C’est quoi ce surnom ? Après « Willy » qui était plus recherché, quoique cela résulte de sa bêtise contagieuse, il avait trouvé « Chimaku » comme surnom pour Maku ? Je lui en ferai part la prochaine fois que je le croise, à moins bien sûr, que je ne lui colle un bon coup de pied avant vu que son visage de près m’est insupportable.*

    Par la suite, le boursier aux lunettes continua, comme quoi il n’avait pas sa place dans l’équipe de basket, ce que Chris n’a pu qu’acquiescer.
    *Il faudrait qu’on le vire du terrain. Il aurait trop la honte de sa vie devant toute l’école hu hu.*

    Mais Chris s’arrêta dans sa réflexion. Il avait entendu « et en plus, il sort avec la fille que j’aime ».

    *Quoi ?! J’ai bien entendu ? « Il sort avec ». Qui ? Ce chaton détestable avait trouvé quelqu’un qui l’acceptait comme tel ?! Ou alors il joue un rôle devant elle ? Parce que je la plains la pauvre. Mais… « avec la fille que j’aime ». Q… Quoi ?*

    « Quoi ?! Maku Morichi… Tu m’avais pourtant fermement affirmé que… »
    Chris ne voulut pas finir sa phrase. Il était compréhensif ; il savait que le garçon en 1ère année était déjà blessé, meurtri par ses sentiments qui faisaient des montagnes russes en lui. Il n’allait pas en rajouter. Encore un autre honneur qu’il lui faisait ; c’était bien parce que c’était Maku Morichi, sa source d’intelligence scolaire. Ou bien parce qu’il compatissait sincèrement, au fond… Maku était plus jeune que lui et quelque part, Chris assurait son rôle d’aîné avec lui.

    « Et il se trouve que ta dulcinée sort avec ce sale type méprisant et au style dégueulasse ? C’est une blague ? Comment on peut aimer un individu qui se prend pour un prince de sang royal, au caractère « je-me-sens-trop-supérieur-alors-agenouillez-vous-mes-serviteurs », alors qu’il fait que trois pommes le mioche ? »

    Comme pour une confirmation, Chris posa une question en regardant la fille avec le maillot « NARIMIYA » écrit dessus.

    « C’est qui la pauvre fille victime des crocs de ce chaton peureux ? »
    Il fit une petite pause, avant de demander doucement, avec des pincettes :
    « C’est cette fameuse « Aya »… ? »

    Il ne savait pas si c’était vraiment la fille sur le terrain. Peut-être qu’elle, c’était juste une camarade de classe, une amie, pas plus.
    Si Maku lui répond oui, Chris aurait de quoi faire du chantage. Il n’aurait qu’à demander à des filles fans de rumeurs dans les couloirs si elles savent quoi que ce soit sur une fille proche du prince prochainement déchu. Puis il ne restait qu’à s’approcher d’elle et… pour la suite, il faudrait aviser. Pourquoi ne pas la retourner contre le chaton de malheur ? Ce serait un objectif parfait pour un plan encore à déterminer soigneusement.

    *Oh. Mais peut-être que cette Aya assiste au match en tant que spectatrice ? Vu qu’ils sont ensemble. Qui cela peut-il bien…*

    Le cerveau de Chris fit un demi-tour.
    « Mais oui, c’est elle ! »

    L’américain aux yeux verts laissa cette phrase s’échapper. Il était tellement satisfait d’avoir fait le rapprochement avec la fille qui avait encouragé le nain de jardin aux cheveux blonds.

    Il se calma. Son cerveau fonctionnait bien, même un samedi après-midi. Il eut une idée, brillante et calculatrice comme à son habitude.

    « Il s’est agrippé à une fille qui t’intéressait le malheureux. À ce que je vois, tu n’as pas l’air de vouloir rester les bras croisés et tu as bien raison. Que dis-tu si je t’apporte ma précieuse aide ? Je ferai les choses à ma façon, je préfère te prévenir. Et puis je te rassure, c’est mon ennemi numéro 1 ici, comme tu as pu t’en douter avec ces rumeurs. »

    Allez. Chris allait faire une pierre deux coups. Faire regretter l’autre môme aux piercings de s’en être pris au grand Maxwell à Shibuya, et en même temps avoir la reconnaissance de Maku Morichi, idéal pour le contraindre à faire ses devoirs systématiquement quand Chris en aura envie. Après tout, il lui faisait une offre plutôt alléchante. Qui pourrait refuser l’aide du plus grand rival de Hikaru Tanabe pour s’en débarrasser ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   21.06.15 16:57
Mon voisin de tribune avait eu la mauvaise idée de parler de Hikaru. Enfin, de demander mon avis concernant ce blondinet qui avait tout fait pour que j'ai du ressentiment envers lui. Ma haine envers lui était remonté à la surface, et j'avais déballé tout ce que j'avais à dire sur lui, en plus du fait qu'il m'avait pris celle que j'aimais. D'ailleurs, à cette phrase, Chris semblait surpris. Il n'avait pas fini la phrase qui suivait son étonnement, mais je sais très bien de quoi il parlait. Lors de notre rencontre, j'avais eu un rougissement en pensant au moment où je m'étais baladé main dans la main avec Aya, mais j'avais réfuté avoir une amoureuse quand il avait insisté pour savoir d'où provenait ce rougissement... et pas parce que je ne voulais pas en parler.

« Je sais ce que j'ai dis. Mais... je ne mentais pas. C'est juste que je l'ai finalement remarqué... le lendemain. »

Je rougissais à nouveau et détournais le regard. C'était vraiment gênant. J'espérais que le binoclard n'allait pas insister à propos de savoir qui est cette fameuse amoureuse. Car en ce moment, je ne savais pas vraiment comment faire envers elle, comment agir, et cetera... Machinalement, je l'avais juste ignoré... Ou fuis, comme quand je suis avec Akame. Malgré la bonne soirée, je me sentais encore coupable.

Puis le brun reprit la parole, tout aussi surpris d'apprendre que celle que j'aimais était avec Hikaru... Et surtout tout aussi surpris que je l'ai été en apprenant qu'Aya puisse aimer ce type. Non, même qu'une fille puisse aimer ce type. Même deux jours après, je n'arrivais pas à comprendre, et interroger Aya à ce sujet serait... serait avouer que je l'aime dans le même temps.

« Je me pose la même question... »

Malheureusement, il questionnait derrière sur l'identité d'Aya. Mais je n'avais aucune envie de lui répondre. Je savais qu'elle était quelque part, mais je ne voulais pas chercher. Ce serait trop douloureux pour moi. Je préférais recopier ma feuille froissé sur une autre, comme pour échapper encore une fois à ces émotions et cette difficulté. J'avais assez pleuré. J'avais pleuré trois fois en trois jours, c'est bon, je n'avais pas besoin de plus. Je sursautais cependant sur son exclamation. Il avait deviné qui c'était ? Il l'avait déjà croisé ? Quoique, suffit qu'il ait croisé une fille qui s'entend bien avec ce type pour que ça suffise à lui mettre la puce à l'oreille.

« Il s’est agrippé à une fille qui t’intéressait le malheureux. À ce que je vois, tu n’as pas l’air de vouloir rester les bras croisés et tu as bien raison. Que dis-tu si je t’apporte ma précieuse aide ? Je ferai les choses à ma façon, je préfère te prévenir. Et puis je te rassure, c’est mon ennemi numéro 1 ici, comme tu as pu t’en douter avec ces rumeurs. »

Je frissonnais à ses paroles. Je n'avais pas confiance en ce type, et lui demander de l'aide... Bon, il était vrai que je n'avais pas l'intention de rester les bras croisé. Je voulais protéger Aya de ce type. Attendez... protéger ? Alors que je suis en train de l'ignorer ? Mais à quoi je jouais ? Mes actes n'avaient aucunes logiques. Mes paroles ne suivaient pas. Et puis... il y avait toujours cette interrogation. « Retrouver une amie » avait dit ma mère. Sur le coup, j'avais cru qu'elle s'était trompée et oublié un ''te''. Mais je pense que c'était une fuite, encore une fois. Je n'avais jamais eu d'amie au collège. Je n'avais aucune preuve, mais l'idée qu'Aya était une amie du passé, un passé plus lointain, prenait de plus en plus de chance d'être réelle. Et cela me fit soupirer.

Mais revenons à l'instant présent. Il avait parlé de rumeur et du fait que Hi-kun était son ennemi numéro 1. Rumeur... Ah oui, c'est vrai. Maintenant que j'y pense, j'avais non intentionnellement lié Hikaru à la rumeur qui concernait Chris du fait que cela parlait de conflit. Et finalement j'avais vu juste. Hikaru Tanabe... Je connaissais désormais son nom entier. Mais est-ce que je devais faire confiance à Chris et lui demander son aide ? C'est sûr que ce serait contre Hi-kun, mais... il n'avait rien garanti quant à la méthode. Et mon but n'était pas de faire mal aux gens. Non, ce que je voulais, c'était de faire descendre sur terre ce type pour le bien d'Aya. Je me surpris de cette pensée... Est-ce que... j'avais abandonné ?

« Je... Je ne sais pas. Mon but n'est pas de le blesser. Je veux juste lui ouvrir les yeux, lui faire comprendre que son comportement fera du mal à sa copine. Cependant, cet imbécile ne comprend rien. Les mots sont inutiles avec lui. Donc j'ai décidé d'agir, oui... Mais en me montrant meilleur que lui. S'il ne redescend pas sur terre, je vais le faire descendre par moi-même. J'ai une idée de comment faire. Et une alliée pour. »

Finalement, cette journée à être pris pour le petit ami de Hilari n'avait pas été vain. Non seulement je m'étais amusé, mais j'avais appris certaines choses en plus de me faire... une amie, je suppose. J'avoue ne pas avoir pensé à la considérer ainsi jusqu'à récemment. Par contre... Je regardais à nouveau Chris, l'air grave.

« Si tu veux t'attaquer à Hikaru, à le rabaisser ou je ne sais quoi, libre à toi. Par contre... Si jamais tu t'en prends à Aya, je pourrais très bien m'allier à Hi-kun et faire face à toi. Tu es prévenu. »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   24.06.15 14:03
    Maku reconnut avoir remarqué le lendemain de leur rencontre. Le fait qu’il avait des vues sur quelqu’un. D’ailleurs, il avait détourné le regard, laissant Chris interrogatif sur la suite.

    Après que l’américain lui ait proposé son aide, le garçon aux cheveux châtains et au calepin ne lui donna pas une réponse claire. Son esprit devait être confus mais finalement, il avait bien un but : celui de se montrer meilleur que le poisson-chat.

    Le Maxwell réagit avec le visage sérieux :
    « Si tu veux te montrer bien meilleur que lui, soit, c’est une bonne idée que je respecte. Et comme tu as une alliée pour, je n’ai pas à m’en faire. Comme je te l’ai dit, moi je ferai les choses à ma façon et rien ne m’en empêchera. »
    Le fameux Hikaru Tanabe s’était fait un ennemi de taille et ça, il allait le regretter amèrement. Par sa faute, Chris Maxwell n’a pas pu convoiter son trésor tant attendu. Il ne se savait pas si rancunier mais le blondinet avait continué de l’irriter depuis ce jour-là, à maintes reprises.


    L’intello-journaliste à côté continua de parler, avertissant Chris que si jamais il s’en prenait à cette « Aya », il pourrait coopérer avec le crétin aux piercings et au style gamin face à lui.
    Le brun ne put s’empêcher de s’esclaffer.

    « … Attends. C’est une blague ? Tu me fais rire Maku Morichi. Tu me dis de ne pas m’approcher de celle que tu aimes, celle qui t’a été prise ? Je trouve que t’es plutôt aveugle comme type. Enlève tes lunettes pour y voir plus clair parce qu’elles ne te servent à rien là mon garçon. Écoute, une fille qui va voir ailleurs parce que tu ne lui plais pas ou parce que tu ne lui as pas assez montré tes bons côtés, ça ne sert à rien de la protéger. Elle a déjà quelqu’un, tu vois, rends-toi compte. Tu devrais mieux te concentrer à comment la reconquérir plutôt que de chercher à la protéger de moi. Ou bien focalise-toi sur une autre proie pour un nouveau départ, ça vaut mieux pour toi. »

    « Oh. Et puis toi, t’allier au navet aux yeux rouges ? Désolé de te le dire mais vous deux ensemble n’arriveriez même pas à m’atteindre tellement il est plus que probable que vous ne soyez pas du tout synchros. Retente ta chance avec quelqu’un d’autre si tu veux te frotter à moi. »

    En finissant sur un ton froid et détaché (parce que oui, Maku l’avait vraiment mis en rogne en agissant de façon aussi peu digne), le lycéen repartit sur l’observation du match.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   24.06.15 14:43
Il était clair que ce Chris avait une dent contre Hikaru. Il devait le détester autant que je le déteste. Je me demandais bien ce que le blondinet a pu lui faire, mais je préférais ne pas demander. Non seulement cela ne me concernait pas, même si je supposais que c'était lié à la rumeur qui les concerner, et que ce conflit ne devait pas être basique, mais je ne voulais pas non plus vraiment savoir. Mes problèmes avec mon rival me suffisait.

Puis je parti sur le fait qu'il allait devoir faire attention à ne pas faire de mal à Aya. La réponse du binoclard fut comme un coup de massue. Je regardais à nouveau mes pieds. J'avais montré mes meilleurs côtés à Aya... Donc elle ne s'intéressait pas à moi... Et le fait qu'elle aime Hikaru, ce type où je ne voyais aucun bon côté... Je serrais le poing. Bordel, qu'est-ce qu'elle a aimé chez lui ? Et, cela ne servait à rien de la protéger ? Oui, je supposais que c'était le rôle de Hikaru, mais... je n'avais pas le droit, moi ?

Puis il me dit de soit chercher à la reconquérir, soit, ce qui serait le mieux pour moi d'après lui, de chercher quelqu'un d'autre. Les paroles d'Alice me revenait en tête. « Peut-être n'est-ce pas la bonne » avait-elle dit. Je me sentais tremblant. Le reste des paroles de Chris ne m’atteignirent pas, je ne l'entendais plus. Non... J'allais encore une fois craquer... J'avais senti une larme tomber sur mon poing.

« Je... Je reviens... Toilettes... »

Je ne savais pas pourquoi je disais ça, je ne savais même pas s'il m'avait entendu, vu que j'avais parlé sans hausser la voix et au vu de l'ambiance. Mais j'avais quitté ma place, laissant mes notes sur ma chaise, et me dirigeais vers la sortie. Non, je n'allais pas au toilettes, ce n'était qu'une excuse. Je sortais du gymnase et me déplaçais un peu plus loin, là où personne ne passerait, avant de me mettre à genou sur l'herbe et frapper la terre des deux poings. Je me mis à pleurer à nouveau, incapable de retenir mes larmes une seconde de plus.

Pourquoi ? Pourquoi revenait-on à l'oubli, à la fuite ? Pourquoi mes décisions du passé se répercutaient sur le présent ? Pourquoi je n'arrivais pas à devenir quelqu'un de mieux ? Pourquoi je n'arrivais pas à changer comme je le voudrais ? Je ne savais plus quoi penser ni faire. Je laissais mes émotions se libérer, le temps que le premier quart-temps se termine. Pour le moment, il fallait que je me libère de ce poids. Pendant ce temps, alors que je pleurais ma peine, je repensais à Akame. J'avais envie d'être auprès d'elle... Mais ce ne serait, encore une fois, qu'une décision égoïste.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[1/4] Préparations... et perturbations [Maku - Chris] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une surprise ... c'est une surprise! [Chris - Terminé]
» Le coup de la panne [PV Chris] [Terminé]
» Personne ne veut s'interposer ? ben sympa [Chris] [Terminé]
» De toutes les matières... C'est la ouate...[Chris - Terminé]
» Bande de Pingouins [Chris - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: RP ARCHIVES avant 2017 :: Archive Event-
Sauter vers: