Partagez | 

 [1/4] Let It Rock!

avatarFujiyori NakamuraDirecteur de Seika no Gakuen
• Messages : 269
• Yens (¥) : 360
• Date d'inscription : 30/08/2013

Carte ID
Age: ?
Classe / Job:
Logement:
MessageSujet: [1/4] Let It Rock!   09.06.15 13:54
La discipline et la persévérance étaient les clés de la réussite. Fujiyori Nakamura était un homme qui croyait dur comme fer à ces valeurs et en avait même fait le fondement de sa philosophie de vie, déjà bien avant de se retrouver à la tête de Seika no Gakuen. Ainsi, quand il fut décidé, lors du dernier Grand Conseil des Écoles que la finale annuelle de Basket se tiendrait dans l'enceinte de son établissement, le directeur n'avait pu réprimer un sourire de fierté. Se voir nommer l'hôte d'une compétition était un honneur et un prestige, qu'il s'agisse d'intellect ou de sport, c'est pourquoi il avait tout mis en œuvre pour préparer au mieux son école à cet évènement. Par chance, l'enthousiasme généré par l'annonce du match avait suffi à mobiliser bon nombre de volontaires qui avait travaillé d’arrache pied sur l'organisation, en étroite collaboration avec le Conseil des élèves. Comme on dit, tout le monde avait mis la main à la pâte, d'une façon ou d'une autre et le jour J, c'est le cœur serein que Fujiyori Nakamura s'avança sous le soleil de ce bel après-midi de juillet.

Les tribunes du terrain extérieur étaient joliment garnies. A sa droite les suporters de Seika s'impatientaient déjà, sur leurs sièges. Leur adressant un sourire complice, il salua d'un signe de tête leurs invités, dans les tribunes à sa gauche moins démonstratifs et le regard rivé sur leur équipe en bord de terrain, ils n'attendaient eux aussi qu'une chose: que le match commence.

Fujiyori monta sur le parloir de fortune, installé provisoirement au beau milieu du terrain pour son discours. Le soleil l'aurait sans doute ébloui s'il n'avait suivi les conseils de son secrétaire et mis ces lunettes aux verres teintés. Son pantalon en lin gris frémit sous un nouveau coup de vent. Se raclant la gorge, il réarrangea sa cravate sombre, en profitant pour la desserrer un peu. Il avait bien fait d'opter pour une chemises manches courtes avec gilet, au lieux de son blaser, ça ne faisait aucun doute.

- Chers élèves, cher, sportifs, chers invités, je suis honoré de vous accueillir tous ici pour cette finale du Tournoi Régional des Écoles. C'est un après-midi qui s'annonce riche en émotion et je me réjouis de la partager avec vous. Je compte bein entendu sur votre fair-play et votre bonne humeur pour rendre cet évènement aussi plaisant qu'inoubliable, pour chacun d'entre nous. Je remercie tout particulièrement nos magnifiques majorettes pour leur zèle et leur engagement, tout comme le club de journalisme de Seika, qui a répondu présent pour commenter et immortaliser pour vous cette belle journée. Mais assez parlé me direz-vous, place au Sport! Je vous laisse donc faire un tonnerre d’applaudissement pour nos deux équipes de basket auxquelles je souhaite le meilleur, et ce en musique bien sûr.



Timing parfait, à peine eut-il fini de parler que les hauts-parleurs marquèrent dès les premières notes l'arrivée des sportifs sur le terrain, accompagnés des majorettes. Le parloir débarrassé en moins de deux, la piste était libre. Le directeur se rassit à sa place avec un fin sourire.Pas de doutes, ces jeunes filles savaient mettre l'ambiance et motiver les troupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Let It Rock!   10.06.15 12:38

Let It Rock
premier quart-temps



La musique venait tout juste de se lancer, des cris d'encouragement se faisait entendre dans les gradins, qu'ils soient pour l'équipe de Seika ou celle de l'adversaire. Akashi était le premier à mettre le pied sur le terrain principal, ballon de basket en main et rapidement rejoins pour le reste son équipe. Il faisait tourner la balle sur son index, affichant son regard habituel, légèrement froncé et regardant droit devant lui. Il ne semblait pas réellement prêter attention à ce qu'il se passait autour de lui en fait... Le match se déroulait sur le terrain extérieur du campus, les laissant sous un soleil réchauffant légèrement l'air ambiant. Le vent ne semblait pas vouloir souffler à pleine puissance, laissant passer une petite brise inoffensif de temps à autre, idéal pour un match de Basket en plein air.

- GO SEIKA, GO SEIKA, GO SEIKA [...] !!

- Courage Akashi-kuuuuun !! ~♥


Il sortit de sa semi-torpeur en entendant sa voix sortir des gradins. Il lança un regard sur le côté, ne distinguant pas d'où pouvait bien provenir ce cri. Il afficha un léger sourire, gardant un regard concentré pour le match et fit un signe de la main aux personnes venu les supporter. Il y avait du monde. Beaucoup de monde, plus que ce qu'il avait imaginé. Après tout, c'est une finale régionale, c'est normal qu'il y est du monde venu encourager les amis, camarades, familles. Il remarqua aussi les majorettes de leur établissement, donnant un spectacle et mettant les spectateurs dans le bain avec leur chorégraphie. Katherine... C'est vrai qu'elle est la capitaine du club de majorettes. Le Blond détourna rapidement le regard, il devait se concentrer sur le match.

Les deux équipes s'étaient déjà échauffé avant la présentation du Directeur, prêt au match et déjà en tenue de basket. Akashi n'aimait pas vraiment ce genre de tenu. Après tout, il a toujours été un adepte de Street-Basket, lui laissant libre choix sur sa tenue. Mais bon, il fallait bien s'en tenir aux règles, surtout pour un match officiel qui départagera les deux meilleures équipes scolaires. Il souffla lentement par la bouche, avant de reprendre une rythme respiratoire normal, lançant la balle à Hibiki Saitô, qui était le pivot du match, avant d'avancer vers le milieu du terrain pour saluer leurs adversaires. Chacun se tenait face à son opposant, Meneur face au Meneur, Arrière face à Arrière, ect... Et c'est avec une poignet de main que les joueurs s'échangèrent quelques mots d'avant-match.

- Bon jeu à vous et faisons de notre mieux pour donner un bon spectacle.

- Oui. J'espère que nous serons capables de vous suivre au niveau des scores. Haha...



Celui avec qui le jeune Shima venait d'échanger ces paroles semblait calme mais montrait presque de l'anxiété. Le blond avait eu écho de leur performance au Basket, donnant l'impression qu'ils étaient comme instoppables en jeu. Pourtant, ce meneur ne donnait pas l'impression d'être une véritable machine de sport.

Après ce petit instant, le Meneur de Seika lâcha une dernière phrase avant que le match ne commence.

- Inutile de perdre du temps avec le discours habituel. Jouez comme d'habitude et ne tentez rien d'impossible.

Le Quart-temps allait enfin commencer. Hibiki était au centre, prêt à tenter de gagner l'entre-deux. D'un coup de sifflet, l'arbitre lança la balle vers le ciel, déclenchant une détente des deux centres. Récupération de Saitô. Normal dans un sens, avec sa carrure et sa taille, personne ne pouvait être meilleurs pivot que lui. Il pouvait bien y avoir Akashi, mais le rôle ne lui correspondait pas. Rattrapant la balle des mains, Akashi avança calmement sur le terrain, trottinant légèrement, faisant des allés et venus avec la balle entre sa main droite et le sol. Il regarda a peu prêt le positionnement de ses coéquipier. C'est bon, tout le monde était en place comme à son habitude.

C'est ce qu'il croyait du moins. Avant même d'avoir le temps de réagir, le blond s'était retrouvé avant même de se tenir devant la raquette adversaire contre deux défenseurs. Trop de pression et de réactivité en plein début de match, c'était prendre l'ennemi de court. Le résultat fut rapide. Un vol de la balle. Akashi se retourna rapidement, tentant de poursuivre le détenteur de la balle, mais il était trop tard, le point fut marqué contre eux avec facilité. Les cris sur les gradins s'étaient amplifiés, comme excité par ce qu'il venait de se passer. Il reconnut la personne qui venait de lui voler la balle et marquer. C'était son adversaire, qui fit fasse au public avec un énorme sourire, ouvrant grand les bras.

- La leçon sur « Comment écraser une école -soit-disant- d'élite » vient de commencer !


Avait-il joué le jeu en début de match ? Sûrement... Mais cette attitude n'avait réussi qu'à énerver le blondinet. Il venait de se faire humilier dès les premières secondes pour avoir trop pris ses aises sur le terrain. De la colère ? Du regret ? Peut-être un peu des deux. Il serra les dents un instant, ne faisant aucun commentaire sur ce qu'il venait de se passer. Retrouvant la balle, il resta attentif cette fois-ci, montant avec prudence vers la raquette adversaire et passant la balle à son Arrière, Akito Narimiya.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Let It Rock!   13.06.15 11:38

Let It Rock!


PV Club de Basket




S'étirant une dernière fois à l’abri des vestiaires, Akito entendait comme étouffé par l'épaisseur des murs la voix du principal de son lycée accueillir les nombreux spectateurs venu les voir, eux, jouer la finale des compétitions de basket inter-lycée.
Stressée juste ce qu'il lui fallait pour se booster un coup, sans pour autant lui en faire perdre ses moyens, la jeune femme sourit à l'entente des mots prononcés par le chef de l'établissement, à savoir à peu près les mêmes qu'à chacune des compétitions auxquelles elle avait bien pu participer au cour de sa courte vie.
Regardant ses partenaires se ranger en ligne, près à sortir au signal sonore, elle ne put empêcher un léger sourire d'étirer la commissure de ses lèvres en remarquant les mines plus ou moins crispés de ces derniers. On voyait au premier coup d'oeil ceux habitués à tant d'attention et ceux qui, pour un peu, manquaient de faire une syncope.
Pour sa part, que ce soit dû à ses compétitions de gym ou d'athlétisme, la jeune femme avait depuis nombre d'années déjà appris à gérer son stress, mais elle comprenait sans trop de mal cette impression de se liquéfier sur place au moindre mouvement.
Quand finalement ce fut à leur tour de sortir, Akito se mit en bout de fil, laissant Akashi ouvrir la marche de sa démarche sûre de lui.
À peine eut-elle mis son nez dehors qu'elle sentit le doux soleil de juin taper sur son épiderme, et sourit. Aujourd'hui semblait annoncé une belle journée pour un match. Parfait !
S'installant face à l'arrière de l'équipe adverse, qu'elle salua avec courtoisie, son regard traîna en direction des tribunes à la recherche de sa famille venue la supporter, qu'elle ne prit par ailleurs pas longtemps à trouver vu que sa mère lui avait indiqué leur position par un sms quelques minutes avant.
Après trois ans, et même si son air avait l'air des plus détaché, l'adolescente ne pouvait s'empêcher de sentir une pointe serrer son cœur à l'idée que son plus fervent supportaire était une fois de plus absent, et qu'il le serait pour toujours désormais. Kizuki, son frère, n'était plus...
Souriant à ses parents venus l'acclamer, elle remarqua, non sans une pointe de fierté, que même Takayuki et sa fiancée étaient venus la voir, malgré la condition de cette dernière, enceinte de presque 8 mois.
D'ici à peine plus d'un mois, Akito serait tata, et cette simple pensée chassa celle bien plus déprimante de son frère décédé. Des morts, comme des naissances, ils y en avaient tous les jours, les pleurers était une perte de temps...
Finalement, l'arbitre siffla le début du match et, alors que le ballon volait vers les cieux, ce fut Saito Hibiki, le géant de son équipe, qui fut le premier à le réceptionner.
Passe à Akashi, dribble à travers le terrain, reprise par un équipier adverse, pour finalement finir par un panier contre son camp, Akito serra les poings.
Dans le fond, la jeune fille n'était pas vraiment mauvaise perdante, mais bon... quand on a passé le plus gros de sa vie à pratiquer un sport, quelqu'il soit, on développe forcément un esprit de compétition refusant une défaite trop cuisante.
Regardant la partie reprendre, et Akashi récupérer une fois de plus la balle, l'arrière tenta de se dégager afin de lui permettre, s'il le souhaitait, de lui faire la passe et se démettre de ses poursuivants. Ce qu'il fit.
Vérifiant si un tir au panier était ou non envisageable, Akito se décida finalement à attendre encore un peu avant de tenter quelque chose d'aussi incertain que ça, et de risquer de donner l'avantage à l'équipe adverse. Non pas qu'elle doutait de ses capacités de tir, sinon elle n'aurait pas choisi cette position, mais simplement qu'elle préférait garder ça pour la fin, lorsqu'elle sera sûre que ce sera la meilleure alternative possible.
Dribblant de sa main droite, elle esquiva l'un des garçons de l'équipe adverse avant de se positionner et, vérifiant ses coéquipiers, faire une passe à Hikaru, l'allier de son équipe.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: [1/4] Let It Rock!   13.06.15 22:17

   
Let It Rock!




   
Ce qu’Hikaru fichait au milieu de cette bande de sportifs, dans ce vestiaire ? Même lui n’en était pas sûr. Il s’était changé et gardait son casque sur les oreilles le temps que le reste des joueurs soit prêt et qu’on annonce leur entrée en jeu. Il contempla son reflet dans le miroir pour en arriver toujours à la même conclusion : il était magnifique, et même aujourd’hui avec ce maillot de l’équipe de Seika qui, ma foi, était d’un manque de goût total. Le garçon aux yeux rubis avait déjà participé à une compétition comme celle-ci au collège, remplaçant de dernière minute, ou il en était ressorti vainqueur, et espérait que celle-ci finisse sur une note identique. Il coinça deux épingles à cheveux dans sa crinière blonde et soyeuse afin que celle-ci ne lui obscurcisse pas la vue pendant le match, la vision étant primordiale sur le terrain.

Toujours dans la peau de Narcisse à se complimenter intérieurement sur son apparence, le fils Tanabe pu apercevoir passer derrière lui une masse de muscle qu’il reconnut immédiatement. Apparemment, l’un de ses partenaires de jeux n’était autre que cet insupportable blond qui lui avait soutiré des excuses lors de leur confrontation dans un couloir. Bah voyons. S’il avait su que c’était lui, il ne serait pas venu honorer le public et l’école de sa présence magnifique. Enfin, peu importe qui était ses coéquipiers, le  fils Tanabe s’en fichait quelque peu. Tout ce qui comptait était sa petite personne, et sa performance. Ce qui l’avait poussé à participer était le fait de vouloir se prouver à lui-même que sa petite taille n’était pas un handicape et qu’il restait supérieur même dans un sport dans lequel il valait mieux être grand. Oui, il avait trouvé sa réponse alors que l’une des musiques d’UVERworld résonnait à l’intérieur de son casque. Il était là pour flatter son égo. Une nouvelle fois.

Lorsque le directeur eut fini son blabla, le blondinet se contenta de suivre le meneur et le reste de l’équipe de Seika sur le terrain extérieur. Il ne porta ni attention aux tribunes recelant des lycéens venus les encourager, ni à l’équipe de majorettes qui se donnait en spectacle, derrière les ordres de cette Katherine à la mauvaise réputation. Non. Le chat noir prétentieux préférait aiguiser son regard en direction de ses adversaires et de ses équipiers, et tentait de garder en photo dans sa mémoire leurs emplacements respectifs. A peine la balle fut lancée et réceptionnée par le mastoc qu’un géant adverse se rua sur le fils Tanabe et le marqua pour empêcher le ballon orange de l’atteindre. Non mais, qu’il bouge de là, ce troll des neiges ! S’il pensait qu’Hikaru allait-être une proie facile, il pouvait se mettre le doigt dans l’œil ! Ou tout autre membre de sa personne dans un autre orifice de son corps !

Très rapidement, l’équipe adverse marqua le premier panier. Le narcissique chaton noir avait du mal à s’habituer à ces baskets qu’il avait enfilé et qui le serrait. Il préférait être à l’aise dans ses pompes, et avait pour habitude de revêtir des chaussures de ville, avec une petite préférence pour les Doc Martens. Ah, mais là n’était pas la question ! Le parfait blondinet allait très bien s’adapter, parce que justement, il était parfait. Lorsqu’il reçu la balle en main, il commença à dribbler pour réduire le plus possible la distance qui le séparait du panier. Etant rapide, il réussi à parcourir une bonne distance. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu.

Alors qu’Hikaru continuait de faire rebondir le ballon entre ses doigts, il entendit une voix familière surgir d’une tribune :

-Vas-y Kuro Neko ! On compte sur toi ! fight daaaaarliiiing .

Il n’en fallut pas plus pour le faire ralentir alors qu’une expression des plus embarrassées s’était emparée de son visage. Mais, qu’est-ce qu’elle faisait cette idiote ? Avait-elle conclu un pacte avec l’un de ses ennemis pour lui mettre la honte internationale devant tout le lycée ? Hikaru ne pu s’empêcher de jeter un regard en direction du club de majorettes pour y découvrir sans surprise et non loin Aya Midorima, agitant ses bras et des pompons et plus excitée que jamais. Il avait à cet instant juste envie de se terrer au fond d’un trou. Saisissant cette occasion, le géant alias le-troll-qui-le-colle l’avait rattrapé et lui barrait désormais la route, réussissant à lui prendre le ballon alors que celui-ci était entre le sol et la main du chaton dont les poils s’hérissait de colère. Le troll poilu du menton, satisfait de sa petite victoire mais haussant les épaules en guise de « c’était facile », s’éloignait cette fois dans la direction opposée. Une seule personne de Seika  se trouvait sur son chemin : la fille au tatouage sur son bras droit. Son nom ? Bof, aucune importance.


   
   © Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: [1/4] Let It Rock!   14.06.15 16:38
"Aaargh mais arrêtez de crier comme des connes, vous nous déconcentrez..."
Maudissant intérieurement les Barbies en jupes courtes qui ne trouvaient rien de mieux que faire des galipettes en montrant leur slip, Sky reprit une grande inspiration et souffla, revenant sur le terrain. Un, zéro... pas la  mort, rien qui ne soit rattrapable. La balle était pourtant au main de l'adversaire... et quel adversaire? Celui qui fonçait droit sur elle pardi! Rapide coup d'oeil vers l'allier adverse. Le noiraud était juste à sa droite, lui collant aux basques comme un vieux chewing-gum, mais comme elle le lui avait bien rendu durant le coup d'avant, pas le droit de rouspéter. Le mec faisait son boulot en gros et force était de constater qu'il était bon
"- Bonne chance ma petite..."
Difficile de dire si c'était là une moquerie ou des mots sincères. Sa poigne de salut avait été ferme. Il ne manquait pas d'assurance, Sky l'avait constaté comme tout le monde au premier coup d'oeil, le début de la partie l'avait prouvé.
"Mais rien n'est encore joué..."

Le regard de la lycéenne revint sur l'armoire à glace en face d'elle, proche. Très proche. Maintenant ou jamais. Un pas sur la gauche, l'allier suivit le mouvement, tandis que son coéquipier noiraud, dribblant la balle avec la main gauche et à présent sur le défensive de ce coté-ci, avait ralenti, mais ne s'était pas arrêté, loin de là. Sky fronça les sourcils, si contact oblige, soit ça passe, soit ça casse. Elle bougea brusquement sur la droite. Un, deux pas. Elle releva la tête, croisant une fraction de seconde le regard surpris de l'armoire à glace. Sa main plongea. Ca y est la balle était à elle! Satisfaite, Sky se mordit la lèvre, prête à s'enfuir à gauche.

La balle rebondit par terre. Le noiraud, fidèle au poste, lui barrait la route. EH MERDEUUUH! Pas en arrière, un peu mou. Sky venait sans doute d'écraser le pied de l'armoire à glace. Tant pis, à la guerre comme à la guerre. Profitant de cette seconde diversion, la lycéenne pivota, le contournant aussi vite que possible et repartit vers le panier adverse. Pas de temps à perdre, pas avec le noiraud, qui la collait toujours. La feinte avait marché une fois, il ne fallait pas trop compter dessus pour une seconde fois pour leur sauver les miches. Sky était dans la raquette. Coup d'oeil. Pas de brunette en vue, Akito restait généralement en dehors de la raquette c'est vrai... Akashi et Hikaru se démarquaient au mieux de deux blonds costauds, mais leur faire une passe restait risqué. Allez, encore un petit peu de chance... juste un petit peu...

Sky  saisit la balle dans sa main droite et la maintient avec le bout de ses doigts, laissant un petit espace entre la balle et la paume, puis éleva ensuite la balle légèrement au-dessus de sa tête, son bras formant un angle à 90 degrés. Elle étend enfin le bras tout en effectuant un fouetté du poignet pour tirer... Un bras lui obscurcit la vue. Tenace le noiraud! Bien qu'il ne put intercepter la balle, celle-ci fut tout de même déviée et ricocha sur l'anneau. La jeune fille se mordit la lèvre, les sourcils arqués puis écarquilla les yeux... Leur dernière chance, la voila! Le rebond!!!

- Saitôôôô!

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 943
• Yens (¥) : 316
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: [1/4] Let It Rock!   16.06.15 15:19

Nous y étions. L’instant 0. Le coup d’envoi. Saitô sauta, et éleva tout son corps dans les airs. Il avait toujours aimé l’aspect acrobatique de son karaté. C’était pour cela qu’il avait une détente correcte.
Attendez un instant. Ce n’est pas là que tout avait commencé.
Tout avait commencé alors qu’on avait (à nouveau) essayé de le recruter pour un match de Basket. Manque de personnes, besoin de quelqu’un, ce genre de chose. Ce n’était pas la première fois. Avec son physique, il avait été débauché plus d’une fois. Il aimait bien le basket.
Seulement, il n’avait pas tout précisé à sa nouvelle équipe. Oui, il serait pivot. Oui, il ferait tout pour gagner. Mais cela induisait une technique un peu différente de celle à quoi on pouvait s’attendre. D’abord, il souffrait de nombreux problèmes propre à ceux qui ne faisaient pas de basket. Comme tirer. C’était un peu inutile d’essayer d’ailleurs. Ensuite, il n’était pas un bon dribbleur, et était d’ailleurs assez médiocre balle en main. Heureusement pour lui, il avait eu l’occasion d’apprendre à jouer à un poste, sous le panier.
Depuis qu’il avait accepté, sans trop savoir pourquoi d’ailleurs, de jouer dans ce match, il avait consenti à travailler un peu plus, afin de récupérer quelques réflexes de ce sport.
Et donc, le jour du match.
Il n’avait pas parlé à grand monde. Les formalités d’usages, rien de plus. Il était concentré, comme avant tout événement sportif. Pas un mot pendant qu’il se changeait, juste la concentration qui affluait. Le plus dur était à venir.
En effet, c’était lui qui devait s’occuper du coup d’envoi. Vu qu’ils n’avaient pas eu de grandes réflexions stratégiques, il n’avait retenu qu’une chose : essayer de passer la balle à Akashi Shima, son compère de prépa (bien qu’il ait choisi la sous filière littéraire).
Sa technique de basket, vous demandiez ? Pas de panique. Tout vient à point à qui sait attendre.
Au coup d’envoi, il perdit l’ouie. Techniquement, il ignora tout ce qui n’était plus l’une des 10 autres personnes présentes sur le terrain. Il serait bientôt temps de mettre en place la meilleure stratégie qu’il avait pu trouver pour gagner ce match.
Il s’éleva dans les airs et frappa le ballon, direction Akashi. Qui s’était attendu à ce qu’il saute si haut ? En tout cas, il donnait tout dès le début du match. Il ne perdit pas un instant pour se mettre en position, afin de profiter du spectacle lamentable d’Akashi. C’était des choses qui arrivaient, un instant de déconcentration. A lui d’intervenir à nouveau.

« Eh Akashi, on avait dit qu’on les humilierait pas, ok, mais n’en fais pas trop ! »

Il lui fit un grand sourire, même s’il sentait déjà des regards hostiles se poser sur lui. Bien, bien. Ignorez donc le ballon et visez moi, c’était son véritable objectif. Hikaru, l’autre gamin trop imbu de lui même, réussi à se rendre ridicule à son tour. Mais il n’avait pas de mot d’encouragement pour lui. Le fait qu’il accepte sa présence était déjà beaucoup.
Sky intervint, et relança la machine Seika. Après un tir presque dedans, il l’entendit crier son nom. C’était bien inutile, il savait ce qu’il avait à faire.
Le pivot adverse savait aussi ce qu’il avait à faire. Ils avaient démarré la lutte physique au moment du shoot. Saitô était plus grand, son centre de gravité était plus haut, ce qui ne l’avantageait pas forcément pour lutter sous le panier, car il était plus facile de le pousser dans une moins bonne position. Enfin, ça aurait été vrai s’il n’avait pas été un roc inamovible. En un contre un, ils venaient déjà de décider quel pivot gagnerait s’ils étaient tous les deux en position. Saitô sauta, attrapa le ballon en l’air et réfléchit un instant. Un alley-oop ? Il le ferait volontiers, s’il le pouvait. Il pouvait aussi simplement essayé la version simplifié ou il tirait au sommet de son saut, mais dès le premier jeu, ce n’était pas du tout la bonne option. Il atterrit au sol, pivota sur son pied droit, et son regard croisa celui d’Akashi Shima. Il recula d’un pas, et sauta pour tirer, maintenant qu’il avait un meilleur angle. Déjà, deux adversaires avaient sauté pour bloquer. Il n’en demandait pas tant, après tout.
Avec des mains de cette taille, manipuler le ballon était simple pour lui. Enfin, autant que le permettait son niveau de maitrise. Il envoya le ballon sur sa droite, à son meneur. Qui n’avait plus qu’à marquer bien gentiment, comme il était supposé le faire.
Une fois au sol, il retourna se mettre en position, prêt à reprendre son rôle. Après avoir, pourquoi pas, laché une petite pique à son vis à vis.

« Va falloir manger de la soupe au premier temps mort mon gars. »

Oui, il se comportait clairement comme un connard. Et alors ? Tout était bon pour gagner. De toute façon, il devait utiliser toutes les armes à sa disposition, car quand ses adversaires se rendraient compte qu’il était une chèvre balle en main, ce serait une autre paire de manche.
Après, il avait déjà pris des coups sur un terrain, même pour des matchs sans enjeux. Quand on saute au rebond, un adversaire trop lent peut tout de même en profiter pour vous cogner dessus car l’arbitre ne peut pas le voir. Il était près à cette éventualité.


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [1/4] Let It Rock!   
Revenir en haut Aller en bas
 
[1/4] Let It Rock!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Rock My World
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» La Reine du Rock se présente !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: RP ARCHIVES avant 2017 :: Archive Event-
Sauter vers: