Partagez | 

 Chris Maxwell

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Chris Maxwell   29.04.15 20:11
Chris Maxwell

Nom : Maxwell
Prénom : Chris
Age : 17 ans
Nationalité : Américaine
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : Me, Myself & I
Classe : 2ème année
Club : Basket-ball
Situation financière : Aisée
Baito / Fonction : N.o.t.h.i.n.g.
Logement : Chambre

Personnage de l'avatar ? Original, de l’artiste Ibuki Carol

Keep a secret ? Nah, let the cat out of the bag. Sous ses airs de modèle populaire, c’est en réalité un ancien délinquant qui traînait souvent dans les bars de New-York avec sa petite sœur et son petit frère bien qu’ils étaient tous les trois mineurs. Personne de leur entourage ne le sait et qui sait ce qui leur arrivera si jamais cela s’ébruitait, d’autant plus que ce sont les trois héritiers d’un groupe financier à la puissance grandissante…


You can't see me.
Un jeune adulte qui semble avoir tout pour plaire. Possédant un corps avantageux hérité par son père américain et des traits du visage fins ressemblant à ceux de sa mère, le jeune homme n’a pas l’air d’avoir de défauts. Enfin même s’il a du sang occidental, il n’est pas si grand que ça avec ses 1,78 m. Même son petit frère est plus grand que lui ! (d’ailleurs, ça le complexe mais il ne veut pas l’avouer.)

C’est un jeune homme très affiné avec ses 68 kg ; il sait garder une alimentation bien équilibrée le bonhomme. De plus, il maintient son corps en forme avec un footing de 30 minutes matin et soir. « On ne peut pas rester beau sans exercice », dixit le narcissique Chris.
Ses jambes sont donc plutôt bien sculptées, de même que son torse solide. À l’inverse, ses bras ne sont pas très puissants en soi, cependant, l’américain possède de grandes mains habiles avec des ongles naturellement manucurés et vitaminés.
Quand il enlève son T-shirt, on peut apercevoir de nombreuses traces d’hématomes sur son dos et à la hauteur de son ventre résultant de bagarres de rue.

Au niveau de la tête, Chris a les cheveux bruns et les yeux verts pétillants d’un occidental. Ses cheveux arrivent jusqu’à sa nuque et rebiquent sur les pointes, ce qui lui donne un petit charme. Ses yeux sont en forme d’amande et des petits cils contournent ses mirettes. Son nez n’est ni busqué, ni aplati, mais droit au centre de sa figure, au-dessus d’une bouche changeant facilement d’expression. Passant du sourire au dédain, Chris reste très charmant même quand il a un sourire idiot.
Son sourire… n’est pas fabriqué. Il est certes très enjôleur mais inspiré de bienveillance. Bon, d’accord, c’est vrai qu’il lui arrive de sourire pour la façade mais seulement un interlocuteur très observateur pourra cerner la différence.


What about my style? Easy on the eyes, isn’t it?
Le vert. Chris adore la couleur verte et de ce fait quand il est en dehors de l’Académie, il aime s’habiller en décontracté à la mode américaine en accordant ses nombreux accessoires avec le vert pour faire ressortir la couleur de ses yeux.
T-shirt serré qui colle à la peau, jean,  ceinture, fausses lunettes, piercings, accessoires (bagues, colliers) et casquette sont ses habitudes vestimentaires, attirant ainsi le regard au Japon. Le jeune homme s’attache vraiment à la mode, tellement qu’il est ce qu’on pourrait communément appeler une fashion victim… Ce n’est pas étonnant étant donné qu’il a passé une majeure partie de sa vie aux États-Unis à sillonner les rues de New-York et que sa mère, styliste renommée, l’a quelque peu influencé dans son enfance.
Comme les femmes (le beau stéréotype), il met beaucoup de temps à se préparer le matin, à chercher les accessoires qui le mettraient en valeur, à accorder ses vêtements etc.

Par contre au lycée, il tente de garder tant bien que mal son style vestimentaire, en dépit des nombreuses réprimandes dans les couloirs quand il va trop loin et attire les regards. Habillé d’un pantalon marron et d’une chemise blanche toute simple manquant d’originalité, Chris ne se sent pas bien dans cet uniforme. Ainsi, pour rajouter sa pointe de style, il enfile chaque jour une ceinture de marque différente à sa taille, une cravate verte, de fausses lunettes pour se donner l’air plus sérieux, des accessoires de marque, et pour finir, il déboutonne sa chemise pour se sentir mieux dans sa peau.

Les vêtements qui vont le mieux à cet individu sont plutôt les costumes, les vêtements chics sur mesure. Il a une bonne prestance, une carrure bien masculine parfaite pour les costumes avec cravate. Mais malheureusement, il n’est pas détendu dans ce genre de vêtements et préfère des habits plus décontractés.
Par ailleurs, il a transmis sa passion de fashion victim à son frère et à sa sœur.


Shoot the breeze.
Le jeune Chris a beau avoir passé toute son enfance en Amérique, il lui a été facile de rattraper son retard dans la langue japonaise lorsqu’il a emménagé au Japon. Étonnamment, il était du genre non pas timide au vu du nouvel environnement mais sociable avec les gens, curieux comme il est. Il n’hésitait pas à approcher les élèves du lycée pour converser de tout et de rien (surtout de la mode) et à rire bruyamment. (C’est de cette façon qu’il a su parler très vite la langue, abandonnant peu à peu son accent maternel.)

Oui, l’américain a un caractère très jovial. Il s’entend bien avec les gosses de son genre, les enfants de riches. Ce n’est pas pour autant qu’il est prétentieux avec eux au sujet de la fortune de sa famille.

Avec les boursiers, c’est une autre histoire. Il n’a pas de mal à les approcher, mais ce sont généralement eux qui n’osent pas s’approcher de Chris. Avec son look américain bien typé et son influence, dur de l’aborder.
Quand il croise un boursier dans les couloirs, il ne peut pas s’empêcher de lui demander des cours de soutien ou tout simplement les réponses aux devoirs (« Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ? », s’interroge-t-il sans la moindre honte) en plaisantant à moitié (en fait, il ne plaisante pas du tout). Les études, c’est pas trop son truc malgré ce que pourraient laisser croire ses lunettes et son faux air sérieux.

De nature confiante, il aime bien diriger la classe en proposant ses idées un peu farfelues, usant de son charisme. Il sait bien parler avec les professeurs en se faisant bien voir, tout comme il pourrait parler à n’importe quel autre élève au lycée. Bon, il faut tout de même préciser que lorsqu’il parle avec un sportif masculin, il y a des petites étincelles dans l’air. Il ne peut pas se les voir. Lui-même pratique un sport, le basket-ball depuis son enfance, mais il a du mal à s’entendre avec les sportifs pratiquant un autre sport. La raison est encore inconnue à ce jour, même pour lui. Ce n’est de la faute de personne si ces fanas mâles du sport l’irritent. Qu’importe. De toute évidence, tant qu’il y a un respect mutuel au sein de son club, il n’en a que faire des autres sportifs. Chris se montre comme quelqu’un tenant honnêtement à ces liens plutôt simples qui le rattachent à son club.

De plus, il est également très décontracté, même dans son attitude. Il n’aime pas se prendre la tête pour les études ni pour le sport. Ce jeune adulte préfère faire les choses à son rythme.

Bon, par contre, c’est quelqu’un de très narcissique depuis son adolescence. Il s’aime et le monde peut l’admirer sous tous les angles, il n’a rien à se reprocher physiquement (ou presque). Durant les cours, il lui arrive de s’admirer devant son miroir de poche. Dans les couloirs, les murmures de compliments des filles ont l’effet de lui coller un sourire idiot sur le visage.
D’un autre côté, il peut se montrer rebelle et provocateur quand il n’apprécie pas un professeur alors que ce dernier ne lui a rien fait. Pareil pour les adultes. En fait, ce sont surtout contre les adultes que Chris se la joue rebelle, peut-être pour montrer qu’il n’est pas un gamin mais… cela a l’effet inverse. Il se comporte de façon puérile avec eux alors qu’avec les gens de son âge, il arbore un côté mature. Allez savoir pourquoi, il est comme il est.
Bon, sinon, il est très obstiné dans ses idées mais il sait admettre ses erreurs. D’ailleurs, le lycéen est sans gêne. Dans le sens où il lui arrive d’emprunter un stylo ou un livre à son voisin sans lui demander la permission, mais toujours accompagné par un faux sourire Colgate. À côté de ça, il a un petit air mystérieux. Mais il le vit bien.


From A to Z.
Chris Maxwell est né d’Evan Maxwell, jeune fondateur du groupe financier à la puissance grandissante Maxwell, et de Tiffany, styliste renommée. La vie semblait parfaite, épanouie. Evan et Tiffany adoraient chouchouter leur enfant qui grandissait dans son petit cocon bien douillet et luxueux. Malgré les emplois du temps de ses parents, Chris faisait souvent des sorties familiales avec eux. Le garçon était heureux, le sourire béat collé à ses lèvres. Il était aussi très attaché à sa ville, à New-York où il apprit à connaître bon nombre de camarades et amis.

Et puis vint un autre événement dans la petite famille Maxwell qui était sur le point de s’agrandir : Tiffany accoucha Chelsea et Aiden, deux faux jumeaux au visage angélique. Malgré qu’ils soient jumeaux, ils adoptaient petit à petit des caractères différents et avec Chris leur aîné de deux ans, ils formaient tous les trois une fratrie étroitement liée.

La famille Maxwell prospérait dans leur maison luxueuse où le besoin ne se ressentait pas. Chaque membre était heureux, jusqu’aux quatre ans des jumeaux où tout bascula.

Une crise économique a frappé le siège central de la compagnie du père de Chris. Tout devenait plus compliqué, avec des risques d’endettements et des crises de colère. Le P.-D.G. Maxwell passait tout son temps au siège de son entreprise dans une autre ville tandis que son épouse voyageait beaucoup à l’étranger pour son travail.
C’était un gros coup dur pour la famille Maxwell.

La séparation de la famille était dure, surtout pour les jumeaux qui étaient de bas-âge. Mais Evan et Tiffany n’avaient pas le choix. Ils chargèrent donc Chris de bien s’occuper de Chelsea et d’Aiden en leur absence ; ils comptaient sincèrement sur lui avec regret.
Malgré qu’il soit encore un enfant, Chris arrivait à comprendre la situation difficile qui se tenait devant eux. Sa sœur et son frère n’avaient que quatre ans. Il devait s’occuper d’eux et leur procurer tout l’amour dont ils avaient besoin… Comment un enfant pouvait prendre conscience de cette si grande part de responsabilité ? Pourtant, il pressentait ce genre de choses. Tout l’amour que ses parents lui ont donné, il ne les remercierait jamais assez et pour ça, en tant que grand frère, il comptait rendre la même chose aux jumeaux.
Mais ce n’était pas facile. Juste après le départ de ses parents et à l’aide de ses grands-parents paternels, Chris avait beaucoup de mal à gérer la maison. Entendre les cris incessants de sa petite sœur, faire attention aux explorations d’Aiden et savoir gérer les devoirs n’étaient pas une partie de plaisir. Heureusement que leurs grands-parents paternels étaient revenus du Canada pour s’occuper d’eux et profiter de leur retraite, même si New-York n’était pas la ville la plus rêvée pour se reposer...

La fratrie s’entendait de mieux en mieux avec les grands-parents qui étaient heureux de pouvoir s’en occuper et de les voir grandir. Ces derniers refusaient systématiquement l’argent que leur envoyaient les parents de leurs petits-enfants car ils étaient déjà gênés de vivre dans la grande demeure de leur fils et de leur belle-fille. Du côté des finances, ce sont de plus en plus les enfants qui s’en occupaient. Vivre avec leurs grands-parents, ils devenaient de plus en plus matures malgré leur jeune âge. Déjà à neuf ans, les jumeaux s’occupaient de faire les courses, prenant exemple sur leur grand frère pour aider les grands-parents et utilisant à bon escient les sommes d’argent reçues de leurs parents.

Voilà huit ans qui ont passé depuis la crise économique. Chris a aujourd’hui quatorze ans et les jumeaux en ont douze. Leurs parents rentrent à la maison de temps à autre durant les vacances scolaires ; grâce au travail acharné du père de Chris, le groupe financier Maxwell a pu se remettre sur pieds et la mère de Chris a pu obtenir des moments de répit en raison de son excellent travail.
Mais au fond, cela leur importait peu maintenant. Ils avaient trop pleuré l’absence de leurs parents durant leur enfance et maintenant, ils sont devenus des étrangers.

L’aîné s’était largement habitué à la responsabilité qui lui appartenait mais en réalité, il n’avait pas besoin de faire la police à la maison. La fratrie vivait tranquillement dans leur maison avec quelques disputes de temps à autre mais ils se réconciliaient toujours le lendemain. Avec la prise d’âge, les jumeaux avaient gagné en maturité : ils apprirent à moins dépendre de la famille et à devenir plus autonomes. Les frères et la sœur s’entraidaient très souvent lors des moments tristes. Enfin, c’était surtout Chelsea qui était la plus sensible à l’absence de parents, mais ses frères étaient toujours à ses côtés.
Les enfants prenaient de plus en plus soin de leurs grands-parents qui devenaient jour après jour plus fragiles. Jusqu’au jour où ils se sont éteints, à un jour d’intervalle, tous les deux le sourire aux lèvres. Ce sourire. Chris le reconnaissait. Le même sourire que son père.
À 15 ans, Chris s’emporta. Désormais il vivait seul avec son petit frère et sa petite sœur. Leurs parents n’étaient même pas venus aux obsèques de leurs grands-parents, « trop occupés ». Alors que ce sont ces mêmes grands-parents qui se sont occupés de leurs enfants en mettant tout leur cœur à leur place… ! Alors que c’est grâce à eux qu’ils ont pu tenir jusqu’à maintenant et qu’ils ne se sont pas vidés de chagrin… !

Trop c’était trop. Chris rentrait de moins en moins les soirs après les cours pour aller traîner du côté des quartiers connus pour les mauvaises fréquentations. Les jumeaux s’inquiétaient pour leur frère qui avait perdu son sourire. Il dépensait toute sa part d’argent reçue par ses parents, il sentait l’alcool quand il rentrait, du sang gisait même dans la maison. Il était détruit, anéanti. Toujours ce même regard sombre quand ils le voyaient.
Un jour, les jumeaux sortirent plus tôt de leur école pour suivre Chris. Même à la sortie de son école, leur grand frère ressemblait à un zombie. Il traînait en centre-ville, claquait de l’argent dans des accessoires de luxe et des vêtements, papotait avec des individus douteux, jusqu’à se rendre dans un bar un peu à l’écart de la foule.
Chris dans un bar ? À 15 ans ? Il n’était que mineur !
C’est vrai que les enfants Maxwell avaient une apparence plus mature mais quand même… !

Les jours suivants, les jumeaux décidèrent de se rendre aux bars où s’arrêtait Chris, voir de quoi il retournait.
À chaque fois à l’entrée, les barmans ne faisaient pas de remarque sur leur âge en leur proposant une table au calme. Les deux jeunes voyaient leur grand frère assis à l’autre bout, entouré de nombreux jeunes de son âge avec beaucoup de bouteilles sur leur table. Avec surprise, Chelsea et Aiden observèrent un Chris souriant, rigolant et parlant fort. Il avait parfois les larmes aux yeux tellement il riait.
Mais un jour, un habitué du bar apparemment déjà sévèrement saoul invita les jumeaux à boire un verre en sa compagnie. Tétanisés, ils ne savaient pas quoi répondre lorsque le bonhomme s’énerva : « Allez quoi, un seul verre ! ». Chris arriva, prit le verre et le but cul-sec. Content, l’alcoolique éclata de rire puis partit embêter une autre table.

Chelsea avait les larmes aux yeux et Aiden avait encore le bras tendu qui hésitait à prendre le verre d’alcool désormais vide. Ils fixaient leur frère au regard furieux qui semblait tout dire : « Qu’est-ce que vous faites ici ? ».
Aiden n’a pas pu contenir sa colère, expliquant que le comportement de Chris ne lui ressemblait pas et qu’ils se sentaient… tout simplement seuls, sans lui.
Sa jumelle continua alors que son visage était caché par ses larmes ; que s’il le fallait, ils reviendraient tous les jours ici avec lui. Qu’ils ne l’abandonneraient pas, eux.

C’était la première fois que Chris voyait son frère et sa sœur avec autant de détermination dans les yeux. Leur discours a failli le faire résigner mais l’alcoolique de tout à l’heure revint à la charge pour consoler dans ses bras Chelsea en chantonnant bruyamment. Cette dernière cria lorsque ses deux frères mirent tous les deux un coup de pied à l’individu, l’envoyant renverser une table voisine. Par la suite, tout devint confus. Les compagnons de l’alcoolique hurlèrent alors que les amis de Chris rentrèrent dans la bagarre. C’était un vrai chaos.

Les alcooliques étaient en sous-effectif par rapport à la bande de Chris donc la partie était vite réglée. Après s’être excusée pour la gêne occasionnée et s’étant vue interdit de revenir dans ce bar, la fratrie sillonnait les rues illuminées de New-York le sourire aux lèvres. Ils s’étaient bien défoulés et tout le stress accumulé était parti.

Par la suite, Chris redevenait de plus en plus joyeux à la maison. Plusieurs soirs dans la semaine, ils se rendaient tous les trois dans des bars où Chris leur présentait sa bande. Les jumeaux ne l’auraient jamais cru : leur grand frère est en réalité le bras droit d’une bande de délinquants depuis son adolescence. Plutôt que de se sentir trahis ou révoltés par son secret, les jumeaux avaient des étoiles dans les yeux. Ils trouvaient ça super cool !

Mais ils ont vite déchanté lorsque Chris leur apprend qu’il allait partir à l’étranger. Il aimait sa ville, il aimait Chelsea et Aiden, et malgré tout il s’est rendu compte qu’il aimait toujours ses parents. C’est pour eux qu’il allait partir. Si jamais on apprenait que le fils du P.-D.G. du groupe Maxwell a de mauvaises fréquentations, c’est sûr que tout retomberait à nouveau sur leur père et ça, Chris ne voulait pas que cela arrive. Il avait mûrement réfléchi à sa décision.

Même si Chris vit dans une famille aisée grâce à la richesse accumulée par son père et sa mère, il ne comptait pas partir à l’étranger en utilisant l’argent sans rien dire. Il a beau avoir vécu sans manquer de rien, il attache une grande importance à l’argent que lui envoyaient régulièrement ses parents. C’était l’un des rares liens qu’ils pouvaient partager, en fait.
Après avoir fait part de sa décision auprès de ses parents qui étaient rentrés le temps de trois jours, ces derniers avaient les larmes aux yeux. Cela a été une grande surprise pour eux d’apprendre de la bouche de leur fils aîné qu’il voulait quitter la ville pour voir de nouveaux horizons et prendre son indépendance (gros mensonge). Ils se doutaient quand même de quelque chose mais ils acceptèrent sa résolution car c’était la première fois que Chris leur demandait quelque chose. Cet enfant tout souriant qu’ils avaient donné vie et qui avait été par la suite blessé par leurs décisions… Ils voulaient le voir réussir dans sa vie à présent. Le père et la mère s’excusèrent sincèrement par la suite auprès de leurs trois enfants. Ils avaient pris conscience de la distance qui les séparait de plus en plus mais même en le sachant, ils n’avaient rien fait. Ils fondirent en larme.
Chelsea et Aiden ne savaient pas comment réagir. Ce sont leurs parents qui pleurent devant eux mais ce sont des étrangers pour eux. Depuis que la société de leur père remarche, ils les voyaient plus souvent à la maison mais… les jumeaux s’enfermaient toujours dans leur chambre. Chris prit la main des jumeaux, s’avança vers leur père et mère, et prit toute la famille dans ses bras.


C’est comme cela que Chris arriva à Seika no Gakuen au Japon. En pleine année scolaire, abandonnant sa ville natale, sa famille et ses amis. C’est un nouveau départ pour lui. Une chance pour lui de tirer un trait sur le passé, de vivre pleinement sa vie et surtout de faire la fierté de ses parents. Même si au fond de lui il aimerait reprendre la société de son père, il semblerait bien que Chris aimerait plus profiter de sa jeunesse.


Le joueur
Prénom / Pseudo : Saku mais appelez-moi Chris, sinon ça ne sera pas facile. ^^'
Age : 18 ans, bel âge !
Ancien ou nouveau ? Toute nouvelle, ravie de faire votre connaissance !
Comment avez-vous connu le forum ? Par le Top 50 des RPG school yep.
As-tu bien lu le règlement ? Code Ok by Lud
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   03.05.15 16:12

Coucou mon beau Chris! Alors, j'ai attentivement lu ta fiche (ouais y'a intérêt vu le temps que j'ai pris >u<'' gomeeeeen) et pour moi tout est bon! Un gentil grand frère dévoué... *^* Oooh je t'adopte /pan/

Bienvenue officiellement parmi nous Chris, ♥️ tu es validé !  
Ce qui veut dire:
- Me Myself and I
- 2ème année
- Chambre 20 (seul mais pas pour longtemps) <- oui édité parce que j'aime faire des bêtises hihihi <3
- Le Club de Basket se réjouit de te compter parmi ses membres ;3 huhu on va bien s'amuser ~

Voila voila n'oublie pas de générer ta carte ID et attacher cette fiche dans ton profile!


En quoi de question, je suis là pour toi! <3
Bon jeu mon chou ~  :Sky:


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗



Dernière édition par Sky Lee le 04.05.15 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   03.05.15 17:23
Bienvenue !!!!!

Au plaisir de te croiser un de ses 4 :3
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   03.05.15 17:26
Encore un MMI ? Mais ça pullule ! *sort*
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   03.05.15 18:12
Bienvenue chez les MMI, les meilleurs 0/
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   03.05.15 20:47
Bienvenue **
En espérant que tu soies bien parmi nous ! Hésites pas à venir me demander un rp fufu **
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   03.05.15 21:31
Bienvenue parmi nous ! =D
Sky t'as encore fait des bêtises je suis pas en chambre mais en appart e_e
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   03.05.15 21:42
Bienvenue o/
Amuses toi bien parmi nous :3
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   04.05.15 0:23
Merci à tous pour votre accueil, ça me fait plaisir hehe. J'espère qu'on aura l'occasion de RP ensemble ; n'hésitez pas non plus à me demander par MP ~ ヽ(^Д^)ノ

@Sky Lee : Il n'y a aucun problème, t'en fais pas. Merci à toi !

@Loykim Bathory : Aww, dommage haha.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   04.05.15 10:45
xD et voila voila j'ai corrigé Chris chéri...
Rolling Eyes huhu pardon pardon de t'avoir donné de faux espoirs Loy, ça t'apprendra à t'isoler dans ton appart au lieu de profiter de ta jeunesse en dortoir //pan//

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chris Maxwell   
Revenir en haut Aller en bas
 
Chris Maxwell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: