Partagez | 

 L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée

avatarInvitéInvité
MessageSujet: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   24.04.15 18:54
Ezio Alvisio

  Nom : Alvisio
  Prénom : Ezio
 Âge : 15 ans

 Nationalité : Italienne
 Orientation sexuelle : Hétéro pour l'instant

 Groupe : Smart Ones 8)

 Classe : Lycéen 2e année
 Club : Baseball & Théâtre
 Situation financière :Modeste-Aisée
 Baito / Fonction : Délégué des 2e années
Logement : Chambre , appartement familial (weekend)

Personnage de l'avatar ? Ezio Auditore da Firenze - The Assassin's Creed

Keep a secret ? Ezio a une appréhension des filles suite à de mauvais souvenirs dont il n'a jamais parlé- Il a peur de ne pas être aimé pour sa personne, mais son physique et pour ses capacités intellectuelles- Le dernier cas peut également s'appliquer aux garçons- De ce fait il est discret de manière générale- Il peut être très timide si ce sont des filles qui sont attirées par lui- De plus, il a sauté une classe en primaire donc celui-ci peut être jeune comparé à certains élèves !

En apparence je suis ...

Notre italien est loin d'être quelqu'un de moche- En effet il n'y qu'à voir les filles qui sont généralement rapidement attirées par son charme , à son avantage ou non-

Il possède un visage à la fois insouciant et sérieux, caractérisé par de fins traits tout comme ses lèvres qui peuvent produire de véritables sourires rassurants - Le jeune homme est doté de yeux noisettes, de cheveux bruns se caractérisant par leur apparence lisse, plus ou moins brillants selon le temps météorologique. D'une longueur mi-longue, ils sont noués pour la plupart du temps par un simple ruban mais il lui arrive de les détacher à de rares occasions !

Parlons désormais de son corps dans toute sa globalité- Avoisinant une taille d'1m60 pour 45 kilos, ces données correspondent à celles attendues pour un adolescent de son âge- Par contre il est vrai que ce dernier peut paraître un peu frêle étant donné que son poids est à seulement quelques kilos avant d'atteindre la maigreur mais son corps est malgré tout bien équilibré de graisses-

Maintenant que nous avons fait le tour sur son physique n'oublions pas la tenue vestimentaire, sur quoi nous allons maintenant nous focaliser.
Ezio porte le plus souvent une tenue d'un style classique, qui puisse faire son petit effet à chaque fois ! Il privilégie confort et style dans le choix de ses vêtements- Il veillera toujours à adopter une tenue discrète , c'est à dire pas d'habits trop voyants mais ce n'est pas pour ça qu'il n'a pas un certain goût pour s'habiller ! Pantalon ou jean , associé selon ses envies et le temps à une chemise boutonnée ou haut plus simple avec des chaussures noires- Quand le temps est un peu frais il s'arme obligatoirement d'un petit manteau de couleur claire, qu'il ne quitte jamais-

Bien sûr, au lycée il porte le fameux uniforme obligatoire à tous les élèves-

Et à l'intérieur ...
Un esprit vif, indépendant et un fervent justicier

Ezio est le genre de personne qui agit avec une grande véhémence et n'ayant aucune pitié si cela s'avère nécessaire- Que ce soit dans ses gestes ou dans son attitude, son caractère aiguisé est facilement distinguable- En effet, ce dernier a du fil à retordre à donner puisqu'il aime penser par lui-même et prendre ses propres décisions. C'est alors parfois difficile de l'influencer car rarement il croira quelque chose qu'on lui dit d'être comme tel- Il doit le voir de ses propres yeux, confirmer les propos qu'on lui tient par son propre jugement - Ainsi ce trait de caractère peut s'avérer aussi bien positif que négatif dans le sens qu'il n'est pas naïf mais pouvant se révéler être têtu et même sarcastique si on déciderait de l'embêter de trop- Également il n'hésitera pas à remettre en question quelconque autorité s'il le juge nécessaire, tout en veillant à être respectueux bien sûr-

Malgré tout, il sait écouter son entourage et ses proches quand une décision réfléchie doit être prise et il suivra leurs conseils- Il est bienveillant , tenant beaucoup à ceux que ce dernier apprécie !

C'est un jeune homme ayant un sens aigu de l'honneur-  En effet , Ezio croit à de fortes valeurs et il ne tolère que peu les injustices qu'on peut faire subir à une partie de l'humanité- Celui-ci n'est pas du genre à rester immobile en cas d'injustice, n'hésitant pas à exprimer ses opinions s'il en ressent le besoin et même à passer à l'acte- De l'autre côté de la médaille, voici un autre aspect négatif de sa personnalité qui est de difficilement pardonner ce qu'il juge comme une atteinte directe et sérieuse le concernant lui et ses proches- Il peut même avoir un désir de vengeance, n'hésitant alors pas à faire justice par lui-même !

Un personnage discret mais social et plein de ressources

Outre cela c'est un personnage possédant beaucoup de charisme, qui attire l'oeil- Les filles le repèrent assez rapidement mais Ezio ferra tout pour tenter de se montrer discret - Sinon dans ses interactions il est quelqu'un de social, il a un certain sens de l'humour même s'il peut se méfier -

De manière générale il n'aime pas trop être le sujet de toutes les attentions et dans ce cas celui-ci peut être tendu, révélant ainsi une petite timidité- De plus sa nature légèrement plus introvertie qu'extraverti peut lui faire éprouver le besoin d'être un peu seul pour réfléchir-

Attention, il faut se rappeler que derrière sa discrétion apparentée se cache sa vivacité d'esprit pouvant surgir à tout moment -

Quoique, un peu malicieux !

Quand l'envie lui prend, ça peut lui arriver de taquiner son entourage proche pour passer le temps- En général quand il adopte ce genre d'attitude c'est que celui-ci vous apprécie bien !

- Un gros gourmand -

Ezio est très gourmand- Faute d'avoir grandi en Italie qui est un pays mondialement connu pour sa gastronomie mais en plus de ça, il a été entouré d'un parent exerçant une telle fonction- Ainsi il a pu goûter à plusieurs sortes de mets et pâtisseries, sa préférence restant bien sûr tous ceux relatifs à son pays natal, l'Italie-

Dormir, c'est sacré -

Le jeune homme possède un véritable pouvoir de dormir presque sur commande donc il trouvera que n'importe quel lieu peut être un endroit pour s'endormir s'il le souhaite !
Que ce soit par simple fatigue ou même passe-temps, celui-ci fait parfois des siestes et cela ne serait donc pas étonnant de le retrouver assoupi quelque part comme dans un parc  -

Ah aussi, étant donné que c'est un gros dormeur de manière générale s'il court pour être à l'heure vous saurez pourquoi ^^'

- Une curiosité à toute épreuve & une certaine persévérance -

Ezio est quelqu'un de très curieux et ce dès son plus jeune âge- Dès le moment qu'il su lire, ce dernier comprit tout de suite l'intérêt des livres et ainsi cherchera sans cesse à en savoir plus grâce à ces ouvrages-  ! Ainsi il adore les livres  -


-La vérité et son être profond

Ezioo peut parfois faire la tête dure mais au fond c'est un être très sensible-

Il peut vite être tendu quand celui-ci ne peut contrôler une situation ou que son entourage va mal, étant d'une loyauté sans faille envers ceux qu'il apprécie- En effet en plus d'avoir un certain besoin d'être entouré il peut même éprouver le besoin d'être rassuré, bien que ne le montrant pas devant son calme apparentée- Mais à l'intérieur soyons clair, c'est un stress lourd à gérer et qui peut même le nuire-

Bien sûr il ne manifeste pas impulsivement ses émotions et parvient en général à les surmonter, même si des occasions tendent à prouver le contraire car il peut manifester sa détresse à l'aide de plusieurs moyens cachés, comme la colère ou l'humour par exemple- Toute personne le connaissant bien comprend ces réels messages -

Sa sensibilité en fait donc un personnage assez susceptible, pouvant être très touché selon les événements - Il n'est pas interdit qu'Ezio puisse pleurer si jamais ça l'atteint profondément même si celui-ci évitera à tout prix de le faire devant quelqu'un-

Once upon a time ...

Une nouvelle naissance en Italie

Toute vie a un commencement et je n'échappe pas à la règle! Un beau matin, plus précisément un 24 avril à Florence, une jeune femme mit au monde un enfant aux yeux noisettes. Son nom? Ezio, et c'est à partir de ce moment-là que je suis né avec le premier cri que j'émis sous l'effet de l'air qui me remplit tous mes poumons. Ma famille du nom "Alvisio" fut alors au courant du nouveau membre de celle-ci et on m'y accueillit chaleureusement. J'étais un bébé heureux, avec des parents très attentionnées. J'étais leur unique enfant et aujourd'hui je le suis encore.

Mon père était un chef étoilé et ma mère exerçait le rôle d'infirmière à l'hôpital le plus proche d'où nous habitions. Nous avons toujours été une famille à la fois modeste et aisée, mais sans véritables richesses comme d'autres peuvent prétendre !

Le développement d'un enfant et d'une curiosité - À partir d'un an

Au bout d'un an, j'avais déjà beaucoup évolué tant au niveau physique et psychique. Je commençais déjà à prononcer quelques syllabes, et même deux mots que mes parents s'impatientaient d'entendre:

"Mamma… Papà!"

Je marchais, bien que c'était de manière gauche et j'explorais mon environnement dont j'en avais tous les secrets à apprendre. C'est d'ailleurs à partir de ce moment là que ma curiosité est née, pour ensuite devenir grandissante dans l'enfance, raffolant de découvertes et d'explorations.
Je touchais à tout ce que je trouvais dans mon parage et scrutais attentivement chaque objet intéressant.

Tout cela pouvait s'avérer dangereux pour moi et c'est d'ailleurs ce qui produisit à l'âge de 2 ans et demi, lors d'un instant normalement tout à fait banal. Ce jour-là ma mère était partie vers le frigo tandis qu'elle cuisinait mais j'ai profité de ce moment d'inattention pour toucher au nouveau met qu'elle avait préparé, la gourmandise n'arrangeant en rien ma curiosité.

"AHÏ !!! "

Je poussai un cri aigu et pour cause, je m'étais brûlé en tentant de saisir le plat - Ma mère se retourna aussitôt et en voyant l'état d'un de mes bras elle fut alarmée, décidant de tout interrompre pour me soigner sommairement avant de m'amener à l'hôpital où elle travaillait. Par la suite c'était elle qui s'occupait du traitement à suivre grâce à ses compétences d'infirmière une fois revenu par chez nous.
J'eus tellement mal que depuis ce moment-là, je ne fis pas mes actions de façon précipitée bien que des fois ma ma vilaine curiosité revenait toujours prendre le dessus.

Après cet accident rien de particulier se passa, ma vie était constituée comme celle de tout autre enfant: câlins, amour, jeu, sommeil…
J'appréciais particulièrement de jouer à la balle avec mon père, toujours impressionné de comment haut il la lançait: j'étais persuadé qu'elle allait un jour disparaître dans le ciel , me demandant bien d'ailleurs ce qui se cachait derrière cette couleur bleue. Très jeune, je m'interrogeais déjà beaucoup sur l'ensemble de mon environnement qui m'était complètement inconnu. Parfois mes parents pouvaient avoir du mal à me répondre d'ailleurs tant les explications complexes  étaient dures à adapter pour mon âge . . .


Période de Rébellion -  4 ans

À quatre ans j'ai donné beaucoup de fil à retordre à mes parents, questionnant parfois l'autorité des adultes petit à petit. D'ailleurs cela déstabilisait tout le monde, sans que je sache pourquoi et mes parents en étaient les premières victimes puisqu'à moment donné je devins rebelle car je trouvais injustifié certaines décisions . Souvent, je me faisais gronder pour mes éventuelles bêtises et pleurais mais cela ne m'empêcha pas de recommencer. Je désobéissais et voyant mes parents encore plus mécontents, je devins même convaincu qu'ils ne m'aimaient plus donc continuant les désastres sans pitié.

Un jour, voulant me venger je m'étais échappé de notre habitation sans préavis et je m'étais cachée parmi les nombreuses rues de Florence, notamment celles regroupant les marchés. Ce n'était qu'après de longues recherches que mes parents me surprirent en train de vouloir m'échapper dans une autre rue, moi complètement terrifié une fois face à eux au vue de leur attitude adoptée . Mais là, c'en était de trop et ils devaient sévir pour que je comprenne la gravité de mon acte de les avoir autant inquiétés. Jamais j'avais eu aussi peur, comprenant alors que j'avais fait vraiment une chose de mal pour qu'ils réagissent ainsi. Privé de sorties et jeux toute une semaine, désormais jamais plus j'avais osé provoquer ainsi leur colère.

Mais c'est aussi lors de cet événement où je me rendis compte que j'étais très aimé et que mes parents acceptèrent plus facilement mes remises en question. Par la suite j'étais devenu calme au grand soulagement de mes parents, qui m'autorisèrent de nouveau à aller à l'extérieur. Je me dépensais beaucoup, courant quelques temps dans les rues de Florence aux côtés de mes parents le plus souvent. Cette ville était gigantesque et si belle, je n'oublierai jamais ces si beaux bâtiments !  

4 à 5 ans - Une curiosité d'autant plus révélée par les livres

C'est à 4 ans que mon amour des livres s'est révélé ! En effet toujours aussi curieux j'étais obsédé par l'idée de pouvoir déchiffrer ces ouvrages et ainsi avoir accès au savoir- Pendant presque plus d'un an je passais un temps fou à essayer de comprendre, mon ambition faisant que j'ai appris à lire de façon indépendante à force de persévérance-

Durant cette période j'allais souvent dans le bureau de mon père car il était rempli de livres au contenu très diversifié - Quelques fois mon père me surprenait en train de mettre le bazar, ce qui me valut quelques petites punitions mais ma soif de connaissances me poussait de continuer à faire de telles choses !

Un jour mon père me surprit en train de lire à haute voix un de ses livres, apprenant le fait que je savais lire et c'est dès ce moment là qu'on m'acheta des livres un peu moins sophistiqués mais surtout au contenu qui m'intéressait ! Je me penchais vers toutes sortes de domaines, tout d'abord les Sciences avec qui j'échangeais surtout avec ma mère mais plus tard en grandissant l'histoire-géographie me passionna tout autant-

Quant à la cuisine, cela n'avait jamais été un domaine qui me palpitait vraiment car les activités manuelles n'avaient jamais été mon fort-
Par contre, je ne disais pas non pour de magnifiques savoureux plats que mon père pouvait réaliser et encore aujourd'hui je ne lui refuserai pas un plat réalisée par ses mains expertes ! Ce n'était donc pas rare que je lui rende souvent visite à son restaurant situé en plein coeur de Florence, il pouvait même parfois me réaliser sur demande de ma part une petite pâtisserie pour me remercier d'être venu et pour me faire plaisir - Je dois avouer que là, j'appréciais également énormément mon père pour ça ! *rires*


Premiers contacts scolaires - 6 ans

En voyant que je possédais déjà les bases de lecture voir d'écriture, mes parents décidèrent de me scolariser seulement à partir de la classe de CP, aussitôt sautée donc ma première réelle classe fut celle de CE1-

La rentrée était un grand jour: Nous étions en Septembre, les vents et feuilles d'automne commençant à éloigner la chaude saison qui est l'été. Mes parents me réveillaient:  je m'impatientais de voir ce que l'école était réellement ! Excité je me prépare rapidement au point d'être beaucoup en avance . Une fois sur place, je vis des garçons et filles plus âgés que moi avec qui j'allais désormais partager tous les moments de classe. Je tente de faire connaissance, m'intégrant globalement bien dans ma classe.

La séparation avec mes parents fut difficile, j'étais vraiment attaché à eux et je versais quelques larmes à leur départ. Les premiers jours je redoutais le matin leur séparation, puis après cela s'est arrangé , j'avais du plaisir à retrouver mes camarades. Mes instituteurs étaient très gentils avec qui je m'entendais également.

Aux premiers abords stressé de n'avoir aucune expérience d'une quelconque classe, je constatais que je m'en sortais grâce à mon avance sur la lecture !
Parfois on se moquait de moi car j'étais le plus jeune des élèves, mais je pouvais être blessant en étant un poil trop sarcastique quand il était question de me défendre. Heureusement j'avais quelques bons amis et cela me suffisait-

Langue Japonaise

J'étais toujours au CE1. J'étais en vacances de fêtes de fin d'année et c'est lors de cette période que mon premier contact avec la langue japonaise se fit-

Pour être plus précis, lors d'une soirée aux côtés de ma mère qui m'annonça que je commencerai l'apprentissage de cette langue. Intrigué par ses sons nouveaux, j'avais manifesté mon enthousiasme face à mon mère qui me raconta qu'elle vivait autrefois au Japon avant de rencontrer mon Père . À partir de là et me jugeant capable de réussir, ma mère m'enseignait des mots et m'introduisait à l'écriture japonaise chaque jour. Ce n'était pas une tâche si évidente mais j'étais déterminé à persévérer pour ne pas décevoir ma mère.


Scolarité au primaire & Collège , 6-14 ans

Âgé de 6 ans à 10 ans , je fis toute mon école primaire admirablement bien et j'étais possiblement l'un des premiers de classe. Je me classais alors plutôt bon, mes parents exigeants sur mon éducation scolaire sous peine de réprimandes.

J'entrais donc au collège, et depuis le temps j'avais bien changé que du petit garçon que j'étais avant. Je savais désormais écrire le japonais et le lire, bien que le vocabulaire de la langue manquait cruellement. Cependant je n'étais pas pressé, comprenant que chaque chose doit se faire lorsque le temps le décidera.  Après tout, Rome ne s'était pas construite en un jour ! Autre détail notable j'avais grandis, tant au niveau psychique et physique: un visage moins enfantin et j'avais commencer à gagner en indépendance. J'avais pris connaissance du monde, je n'étais plus aussi naïf et insoucieux bien qu'il me restait du chemin à parcourir encore. Je portais un intérêt quant à la littérature une fois arrivé au collège.
Toutefois, le rythme de travail des classes secondaires me fit perdre pied pas habitué à être ainsi organisé. À la surprise de mes parents et avec un sentiment de défaite qui m'envahissait j'étais devenu cancre de la classe et ce, pour au moins un trimestre entier lors de ma première année de collège. Mais je me rattrapais rapidement puisqu'on m'apprit tant bien que mal à m'organiser et des méthodes d'apprentissage, chose que je n'avais jamais fait au primaire car j'avais des facilités-

Premières difficultés

Qui dit collège, dit premières attirances avec le sexe opposé- Je n'eus aucun problème à attirer les filles puisque mon physique était à leur image- Chose positive à première vue mais ensuite, une bien terrible- En effet j'étais apprécié pour seulement mon physique et cela se remarquait assez vite en général- À cela se rajouta après celles voulant bénéficier de mes facilités dans les études , voir les deux- Ici j'étais apprécié pour mes seules capacités intellectuelles-
Quand j'allais être enfin apprécié pour ma personnalité, ma personne dans toute sa globalité ? Probablement dans longtemps et je dois vous avouer avoir perdu tout espoir, même aujourd'hui- J'ai bien peur d'être lassé une nouvelle fois ou pire, être martyrisé par celles-ci - Oui vous avez bien entendu, martyrisé !

J'en garde de très mauvais souvenirs puisque c'est à travers des menaces ou encore des coups physiques que je dus rester silencieux sur leurs véritables intentions avec moi , notamment m'exploiter pour leurs devoirs- C'est ainsi que certains d'autres élèves, même garçons profitèrent de ma faiblesse pour également me faire subir plusieurs autres préjudices - Je dus supporter tout cela pendant ma 5eme, où j'avais tout juste 12 ans- Les autres années je devins réservé et vint presque à m'isoler volontairement pour éviter cela se reproduise, j'avais seulement quelques amis proches- De ces misères, jamais j'en ai parlé à quiconque-

Maintenant j'ai une petite appréhension des filles, quand il s'agit d'interactions ou encore plus s'il s'agit de filles potentiellement attirées vers moi où dans ce dernier cas il s'agit presque d'une vraie peur donc je peux être très timide- Pour la véritable personne qui est attirée vers moi, la patience sera sa seule arme pour réussir à me conquérir avec brio-

Fin de collége et déménagement

À la fin du collège j'étais alors âgé de tout juste 14 ans maintenant, étant un véritable adolescent . 9 ans que j'apprenais la langue japonaise, j'étais capable de me faire comprendre et écrire, une victoire ! Toutefois je ne terminai pas ma 3eme et pour cause, j'allais bientôt déménager-

Lycée -14 ans à aujourd'hui

Mon père qui jugea mon niveau suffisant de la langue japonaise et dans les autres disciplines il m'inscrit dans une école  d'élite au Japon pour le lycée où j'allais y faire 3 années. Ce brusque changement de continent s'expliquait par le fait que mon Père était devenu connu pour ses recettes culinaires et que ma mère manquait un peu son pays natal- D'un commun accord, ils décidèrent de déménager , ce qui allait chambouler toute la vie que je connus jusqu'à lors- 

Au départ, cela me parut insensé puisque j'étais un italien et non un japonais de naissance. J'avais passé  14 ans de ma vie à Florence, et j'y avais toutes mes racines! Ne serait-ce les bâtiments qui surplombaient Florence me rappelèrent mon enfance lorsque je courais dans toutes ces rues! Je refusais d'abord de partir, tenant beaucoup à l'Italie et ne me voyant pas partir pour un pays asiatique. Ma mère me confia que j'en avais largement les capacités et que cela serait une expérience différente de vivre une immersion totale du japonais et de sa culture .

Après un long débat je finis par accepter, bien que les doutes envahissaient mon esprit. Quitter Florence ainsi serait vraiment une bonne idée? 
De plus la rentrée commençait en avril, je me devais donc abandonner ma dernière année de collège à Florence pour ensuite commencer à m'installer dans une école réputée au Japon . Bien que ma famille n'était pas si modeste que ça niveau revenus, je dus réussir l'examen d'entrée pour obtenir une petite bourse afin de financer les études là-bas -

Quel changement une fois venu ! L'environnement de Florence qui inspirait la vie de nos ancêtres n'en était pas du tout le cas au Japon, mais le futur, la modernité! Les structures, l'organisation, les personnes, la culture et la nourriture par exemple sont des exemples de choses qui m'ont perturbé dans ce pays . 

Ainsi une année passa, aujourd'hui âgé de tout juste 15 ans je suis en 2eme année, et voici mon histoire …

Le joueur
Pseudo : Sky suffira ^^
Age : Jeune
Ancien ou nouveau ? New !
Comment avez-vous connu le forum ?Recherche google
As tu bien lu le règlement ? Ok by lud


Dernière édition par Ezio Alvisio le 25.04.15 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 779
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   27.04.15 3:51

Bienvenue parmi nous mon Ezio chéri, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validé ! ♥️

Une belle fiche bien détaillée, rien de tel pour satisfaire ma curiosité, huhu...

Récapitulons:
- Smart Ones \o/ (ouiiiiiiiii un beau vert comme on les aime!)
- 2ème année
- Chambre 25 (Avec comme coloc' le charmant Noah Damantius <3)
- Club de baseball et théâtre

Voila voila n'oublie pas de générer ta carte ID et attacher cette fiche dans ton profile!

En quoi de question, je suis là pour toi! <3  
Divertiti bene con noi, signor Alvisio ! :Sky:


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 943
• Yens (¥) : 316
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   27.04.15 11:59
Bonjour et Bienvenue !
Bon courage et pas de Requiescat in Pace, per favor !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   27.04.15 16:13
Bajour monsieur l'italien 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 727
• Yens (¥) : 150
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   27.04.15 16:15
Bienvenuuue o/

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   27.04.15 17:20
Bienvenue mon fils **
En espérant que tu te plaises ici !
En plus t'es un vert ! Enfin un coupain pour Makutou il commençait à se sentir seul sur le forum x'D
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   27.04.15 17:22
Hello Ezio, j'espère que tu me fera mes devoirs \o
Bienvenue ~
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   27.04.15 18:43
Un Smart !
Enfin ! Enfin je vais plus me sentir seul ! T'as intérêt d'être actif, et de montrer que nous vaincrons ! o/
Félicitation pour ta validation en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée   
Revenir en haut Aller en bas
 
L'italien est dans la place ! [Présentation d'Ezio Alvisio] terminée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» (69) Dark Tirak est dans la place...tout baigne!!!
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Le Beau Gosse est dans la place ! ✖ Alex Black ✖
» Presentation de Kyoko ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: