Partagez | 

 Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   18.04.15 20:48
Hikaru Tanabe

Nom : Tanabe
Prénom : Hikaru
Age : 17 ans

Nationalité : Franco-japonaise
Orientation sexuelle : Ouvert à tous ! 8)

Groupe : Me, Myself & I

Classe : 2nd année de Lycée
Club : Théâtre
Situation financière : Riche
Baito / Fonction : Sans fonction pour le moment.
Logement : Dortoir des garçons.

Personnage de l'avatar ? Nico Nico Singer - 96neko (version mâle)

Keep a secret ? Hikaru est le troisième fils du riche président de l'une des plus grandes écoles traditionnelles de l'enseignement de la cérémonie du thé, Jun Tanabe, et de sa femme Annie dont il est tombé sous le charme lors d'un voyage en France. C'est du moins ce que tout le monde pense, car dans la famille Tanabe, tous savent que le véritable amour de Jun n'est autre que Lily, la soeur jumelle d'Annie, qui demeure encore à ce jour dans le pays dont elle est issue. Hikaru est le fils illégitime des Tanabe, seul fruit du véritable amour impossible dans cette famille remplie de mensonges au nom de l'argent.

En apparence je suis ...
Heureusement que Lily et Annie sont soeurs jumelles, car Hikaru est le portrait craché de sa mère. Sa peau blanche et lisse ne laisse entrevoir aucune imperfection, aucun boutons d'acné ou rougeur dû à une quelconque allergie. Ses cheveux sont de la couleur des blés et lorsque le soleil se reflètent dans ceux-ci, il est possible de discerner quelques reflets roux entre deux mèches. Pour leur coupe, et bien, cela dépend de l'humeur du garçon et du style qu'il veut se donner. La plupart du temps, Hikaru garde ses cheveux ébouriffés à hauteur de son menton, mais si l'envie lui en prend, il peut très bien choisir de les laisser pousser jusqu'en bas de ses épaules. Ce que le garçon aime avant tout, c'est avoir son propre look, ne ressembler qu'à lui-même, c'est pourquoi il s'abandonne à divers coupes asymétriques, s'attache et se détache les cheveux de toutes les façons inimaginables. Le jeune homme a un visage plutôt efféminé, des traits fins le dessine. Très peu de personnes savent qu'Hikaru a les yeux gris puisque le port de lentilles colorées est devenu une habitude chez lui, ses préférées étant les rouges.
Concernant son corps, l'individu a une corpulence correct bien que tirant vers le fin plutôt que vers le dodu, et mesure 1m69. Son style vestimentaire peu commun lui vaut la désapprobation de ses deux frères aînés qui lui répètent sans relâche que ces chaînes, ces piercings et ces "pics" ainsi que ses vêtements ne sont pas appropriés pour quelqu'un qui doit promouvoir le style traditionnel japonais dans lequel il a grandit, mais le dernier né n'en a jamais tenu rigueur. Et ce look ne s'arrête pas simplement au port de ses habits, car le garçon n'hésite pas à renforcer son style en se mettant du vernis ou à travers du crayon noir ou mascara foncé pour renforcer l'impact de son regard lorsque celui-ci se pose sur vous.

Et à l'intérieur ...
Narcissique et orgueilleux. Lorsque l'on voit Hikaru Tanabe aux premiers abords, les deux mots qui viennent en premier à l'esprit ne sont autres que ceux-là. Le troisième fils de cette famille est imbu de lui-même, fier, hautain et il est pourtant très loin d'être la fierté de sa famille face au lourd secret qu'est son existence. Si les Tanabe seraient considérés comme des chats de races, et de haut lignage comme ils le sont, Hikaru au contraire serait qualifiable de chat de gouttière qui cherche l'indépendance et qui ne fait rien comme les autres. Le blondinet au style particulier déteste l'idée d'être enfermé et enchaîné aux valeurs que les anciens de la famille tentent de lui faire comprendre, il se place au-dessus d'eux et s'en contrefiche. Il aime la liberté plutôt que les contraintes, et sais le faire comprendre à son entourage. Cependant, il craint une seule personne à qui il se plie toujours qui n'est autre que sa belle-mère, Annie, qui montre un visage doux et aimant aux autres mais qui n'est autre qu'une mégère sous son masque. Elle se défoule souvent sur le blondinet qui n'a d'autre choix que de suivre ses dires pour ne pas causer de problème à son père.
Etant le préféré de son géniteur, l'adolescent a toujours eu ses faveurs et peut, avec des yeux doux bien placés, tout obtenir de lui. Manipulateur et surtout taquin, il sait faire jouer de sa personne pour avoir ce qu'il souhaite et fini toujours par l'acquérir. Certains voit cette faculté comme un défaut, et pense qu'il est obstiné, tandis que d'autres le voit comme une qualité qu'ils nomment "persévérance".
Si le dernier fils de Jun arrive à obtenir des biens matériels sans aucune difficultés, il n'en est rien quant il s'agit de choses bien plus précieuse comme le respect, l'amitié ou encore l'amour. En dehors de son père, ce petit vaurien est mal aimé de sa famille, est très solitaire et n'a jamais connu le sentiment qui, d'après les films romantique, est le plus beau de tous. Hikaru n'y croit pas un seul instant, de plus, il refuse d'être enchaîné à une personne alors qu'il est de nature plutôt frivole, et qu'il aime passer du temps à feuilleter les revus coquine de ses frères aînés.
Mais puisque chaque individu a en lui du Ying et du Yang, le sujet n'est pas que noir et a également de nombreuses qualités. La première est la sincérité, bien que celle-ci lui a valu plusieurs soucis. Cette dose est servie avec une bonne franchise, quand il a quelque chose à dire, il ne passe jamais par d'étroits chemins, mais y va en ligne droite. En second, même si ce garnement est très solitaire, le peu d'amis qu'il a lui sont très précieux. Il se lie d'amitié difficilement mais une fois que vous avez gagner son coeur, Hikaru protégera toujours cette amitié et vous sera fidèle peu importe les difficultés, et même s'il a du mal à montrer qu'il vous apprécie. Drôle, il est très ouvert d'esprit sur tout les sujets. D'une nature plutôt enfantine et naïve, il parvient toutefois à se montrer sérieux quand la situation le demande. Même s'il se montre fier et qu'il se veut supérieur au monde, il ignore qu'il est bien souvent ridicule, stupide, et qui sait se mettre dans des situations gênantes à cause de son caractère borné.
Hikaru se réfugie bien souvent sur internet, et a une vraie passion pour les jeux vidéos, surtout le retro-gaming, et surtout les RPG. Pourquoi ? C'est très simple, cela colle avec son caractère : il aime que les personnages l'adule et l'acclame comme un héros, se sentir supérieur flatte son égo. S'il se réfugie sur internet, c'est surtout pour le côté anonyme qu'il aime, il peut être la personne qu'il veut sans entretenir son image, sans faire attention à ses faits et gestes.

Once upon a time ...
Le conte dans lequel Hikaru Tanabe garde la place du personnage principal commence bien avant sa naissance. Pour apprendre qui il est vraiment, il faut remonter à la rencontre de ses parents. Ses vrais parents. Tout commença lorsque la riche famille Tanabe décida d'élargir ses horizons et de se permettre de s'implanter de nouveau en Europe. Bien évidemment, ils étaient déjà présent au Royaume-Uni, puisque sur cette terre, il était dit que le thé était aussi présent qu'au Japon bien que le rituel pour le faire différait de bien des manières. Cette fois, le grand-père d'Hikaru souhaitait ouvrir de grands magasins de service à thé en porcelaine dans le pays. Quoi de mieux pour cela que de s'allier avec un riche propriétaire français qui accorda le droit au japonais de construire, à condition que celui-ci marie son fils aîné à l'une des filles de ce propriétaire offrant. Le grand-père Tanabe accepta, et son fils le plus âgé, Jun, prit la main de la seule fille encore célibataire de la famille française, Annie. La cérémonie se déroula sans encombres et, quelques temps plus tard, le jeune marié fut convié dans la maison familial de sa belle-famille afin de parler de ses projets d'avenir quand à la succession de l'affaire de son père. Ce que les deux clans n'avaient pas prévu, c'était que Jun et Lily, la soeur jumelle de son épouse, s'entendraient plus qu'il ne le fallait, et que les sentiments entre les deux grandissaient sans interruption sous le regard d'Annie, enceinte de son premier garçon.
La suite, vous la connaissez. Quelques années plus tard, ce qui n'aurait jamais dû se produire, s'est produit. Hikaru vit le jour et le secret de sa naissance fût gardé au sein des deux familles. Annie, sa mère adoptive et épouse de son père, le regarda grandir et dû l'éduquer comme son propre fils malgré la haine qu'elle éprouvait envers lui, et appris à ses deux fils à le détester tout comme elle le faisait.

Bien sûr, il y aurait été plus simple de cacher cette situation embarrassante au petit dernier, le laissant croire qu'Annie était sa véritable mère. Après tout, il lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Mais dans cette famille remplie de mensonges, Jun avait décidé d'être franc avec son enfant et ce peut-importe l'opinion des autres membres. Evidemment, en premier lieu, le petit garçon ne comprenait pas vraiment la situation. Pourquoi devait-il se faire passer pour l'enfant d'une autre, et pourquoi le petit mot "maman" était-il interdit lorsqu'il s'adressait à sa véritable mère ? Au fil des années, il finit par comprendre que l'honneur de son père était en jeu, et il aimait son géniteur plus que n'importe qui dans cette famille, et il ne voulait pas porter atteinte à la réputation de sa mère adoptive qu'il aimait malgré tout profondément. L'attention que son paternel lui portait attisait la jalousie de ses deux aînés. Le garçon naïf voulait juste s'entendre avec sa fratrie, mais il a vite comprit que cela serait très compliqué, voir hors de porté. Cela l'a blessé, mais au fil des années, ça lui ai passé par dessus la tête.

« - Dis, papa. Tu ne penses pas que je ressemble à Cendrillon ?
- Je t'accorde que le fait que tu soit blond pourrait porter à confusion, mais de là à lui ressembler... Il te manque quelque chose d'appétissant au niveau du torse, si tu vois de quoi je veux parler.
- Raaah, mais pas comme ça, idiot ! Je veux dire, ayant une mère différente, un père qui m'adore, deux demi-frère et une belle-mère qui sont durs avec moi... Dis, tu crois que si tu venais à mourir ils m'en ferai voir de toutes les couleurs, me ferait m'installer dans le grenier, et récurer le hall tout les matins ?!
- Tu ne dois pas en vouloir à Annie ou à tes frères, Hikaru. Je suis le seul fautif de ta peine.
- Quelle peine ? Je suis chouchouté, je n'ai rien à faire, et en plus Cendrillon a le droit à son Happy End. Je ne me plaint vraiment pas.
- Sale môme, je m'inquiétais pour toi. Va étudier ! Et tu dois m'appeler "père" et me parler avec plus de respect !
»

En réalité, Hikaru avait vraiment une vie de rêve. Son père lui accordait chacune de ses faveurs, et comme il était le troisième né, aucune obligations familiales ne le retenait chez lui. Contrairement à ses frères, il n'avait pas besoin de faire ses preuves puisqu'il ne serait pas l'héritier de l'affaire des écoles des cérémonies traditionnelles de thé puisque ses deux frères s'en chargeaient. Puisqu'il n'avait pas ce fardeau à porter -du moins c'est comme cela qu'il voyait la chose, même si son aîné lui répétait que c'était un honneur-, il avait beaucoup moins de pression autour de lui. Il pouvait goûté à la liberté en faisant moins attention à l'image qu'il renvoyait, pouvait lire, écouter ou s'habiller comme il le souhaitait. Face à ses frères, il était seul maître de son destin, et même si les deux plus vieux ne voulaient l'avouer, Hikaru était sujet de convoitise. Si le pêché qui enrobait le plus jeune était l’orgueil,  le pêché qui pressait le coeur des deux autres était l'envie.

« - Hikaru-kun, tu es encore en train de boire cette... chose écoeurante !
- Hein ? C'est du Bubble Tea au Tapioca, c'est ce que je préfère ! Papa me l'a rapporter en rentrant du boulot.
- Comment oses-tu appeler ça du "thé", alors que c'est juste un dérivé chimique sans valeur. Ta propre famille travaille dans le domaine du thé traditionnel, et c'est un véritable art. La cérémonie du thé, le choix du kimono, de l'encens, la posture... A la place d'étudier tout ces faits, tu te pavanes et bois une mixture répugnante. Tu es la honte de cette famille. Quand je dirais ça à mère...
- Ne dis pas n'importe quoi, je ne serai pas une honte pour notre mère, elle m'aime autant que vous deux peu importe d'où je viens. Elle m'a toujours bordé, soigné lorsque je me sentais mal, ce n'est pas en buvant cette délicieuse mixture que son amour pour moi sera entaché !
- Tu n'es qu'une déception. Tu peux peut-être me regarder de haut aujourd'hui, mais je jure qu'un jour tu n'aura plus ta place ici. Je ferai tout pour. Bâtard.
»


Cette vie d’idylle n'était que fugace, la triste réalité rattrapa bien vite le garçon qui n'avait pas encore comprit où était sa place. Un soir, alors qu'il descendait les grandes marches du hall pour rejoindre la cuisine afin d'étancher sa soif nocturne, l'adolescent surprit une conversation entre son géniteur et sa mère de substitution. Depuis longtemps il savait qu'il était la source de cette agitation, de toutes ces disputes et de la déchirure de la famille Tanabe, mais jamais il ne s'était senti aussi responsable que cette nuit-là. Annie le dénigrait sans retenu, répétait qu'elle ne voulait plus le voir, que son visage n'était plus supportable et qu'à chaque fois qu'elle devait lui adresser la parole, elle voulait juste lui planter un couteau dans le coeur pour évacuer sa peine et ce depuis le jour où elle l'avait prit dans ses bras pour la première fois. Comme l'adolescent aux cheveux d'or pouvait s'y attendre, son père prit immédiatement sa défense en assurant qu'il ne quitterait jamais les lieux et qu'il était également son fils, qu'il n'y était pour rien. La dispute semblait durer une éternité et les mots de la femme qu'il appelait "maman" l'écorchaient de plus en plus. Bien sûr, il ne l'avait également jamais vu comme sa génitrice puisqu'elle ne l'était pas, mais il lui accordait tout de même un minimum d'importance. Elle l'avait éduqué pendant tout ce laps de temps, et il n'avait jamais comprit qu'il la gênait au point que, comme elle venait de le répéter, elle préférait mourir que de continuer à nourrir ce fruit de trahison. Tout en montant dans sa chambre, des larmes perlaient sur les joues du jeune homme qui, derrière sa fierté, n'était finalement qu'un petit garçon qui avait grandit avec l'absence d'un amour maternel. Cette fois, les rôles fût inversés. Toutes ses années, c'était lui qui enviait ses frères. Ils avaient de nombreuses préoccupations, devaient se montrer dignes de leur rang, mais eux, ils avaient une maman.

Le jour qui suivait, Hikaru s'attendait à avoir une discussion avec son père concernant son départ. Mais il n'en fût rien. Comme d'habitude, son père se leva et parti au travail. Le soir, il lui ramena son Bubble Tea au tapioca. Rien n'avait changé, et pourtant tout était différent. Les jours se répétaient, la gêne face à cette situation et les cernes de Jun Tanabe se dessinaient de plus en plus sur son visage. Le jeune homme connaissait la cause de cette fatigue accumulée, et chercha un moyen d'y remédier. Et il trouva un moyen de s'éloigner de cette famille afin de ne plus porter atteinte au bonheur de son paternel.

« - Dis, papa.
- Je t'ai déjà dis de m'appeler "père", et de parler avec plus de respect.
- Mon lycée m'ennui, j'ai envie d'en changer. Tu as entendu parler de Seika ? Un pensionnat qui à l'air pas mal, et il est réputé. Le frère d'un ami y était, il m'a dit que c'était superbe. Belle vue, belle fontaine, et je pourrais apprendre à devenir plus indépendant. Je ne suis qu'un garnement pour le moment, je dois évoluer, mère n'arrête pas de le dire. Elle sera satisfaite. Je t'ai imprimé une brochure de l'établissement.
- Tu... Tu es sûr que tu veux partir ? Ta place est ici, avec ta famille.
- Tu me connais, j'ai besoin de découvrir de nouveaux horizons.
- Je... Très bien. Si c'est ce que tu souhaites, je vais me renseigner.
»

Quelques temps plus tard, après avoir convaincu son père, Hikaru se retrouva face à la grande fontaine qui donnait à l'académie une énorme présence. C'était facile de voir combien il devait être difficile de parvenir jusqu'ici lorsque l'argent était sujet d'inquiétude dans les familles du petit peuple. Le jeune homme avait réussi quand à lui à se faire transférer à la mi-juin sans problème. S'il aurait dû choisir, il serait rester auprès de son père et son établissement précédent lui convenait à merveille, mais il était question du bonheur de cet homme dont il tenait, alors pour une fois, il devait mettre sa fierté et son égoïsme de côtés. Mais, juste cette fois ! Avant de partir, pour la dernière fois avant longtemps, son géniteur lui remit un gobelet en plastique avec à l'intérieur, ce délicieux Bubble Tea au tapioca. Tout en regardant la voiture noire s'éloigner, Hikaru aspira à l'intérieur de la paille pour en extraire une gorgée.

Il avait le goût d'un amour paternel sans faille.




Le joueur
Prénom / Pseudo : Number
Age : 19 ans
Ancien ou nouveau ? Nouvelle :3
Comment avez-vous connu le forum ? Via Top Site
As tu bien lu le règlement ? |ok| by Sky <3


Dernière édition par Hikaru Tanabe le 28.06.15 0:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarKeiko KiyoshiStar ★
• Messages : 809
• Yens (¥) : 17
• Date d'inscription : 31/05/2014

Carte ID
Age: 24 ans
Classe / Job: Policière
Logement: Appartement à Shibuya
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   20.04.15 13:53

Re-bonjour et re-bienvenue !

J'ai adoré ta fiche *.* tu es validé ! Va donc nous offrir du Maku-Aya-Hika !! XD

Tu seras donc en deuxième année, dans le club de théatre et dans la chambre n°16, tout seul pour le moment, mais ça ne devrait pas tarder à se remplir !

Amuse toi bien ici, et si tu as la moindre question n'hésites pas Wink


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Je parle en Royalblue ouh yeah.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   20.04.15 14:01
Merci beaucoup pour la validation !

Hâte d'avoir un coloc, et pour le triangle amoureux... et bien j'espère que ça vous plaira Very Happy Et que TheWatcher pourra discriminer Maku 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   20.04.15 14:27
*gonfle les joues* Mais n'encouragez pas ce triangle amoureux ! Zuteuh à la fin ! Et comment ça discriminer ? Nan mais oh ! Gaffe à tes fesses, le nouveau ! XD

Enfin soit, bienvenue, moi qui pensait avoir une amourette tranquille... C'est fichu. Méchant !
... J'attends des RPs de qualités de ta part si tu veux m'avoir comme rival ! x)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   20.04.15 14:44
Ecoutes cher Maku, les rumeurs dans les couloirs, ça commencent d'une étincelle. Donc si TheWatcher écrit quelques petites choses à ton sujet, que veux-tu. Ca ne ferai pas bonne impression sur un CV pour postuler en premier rang dans le coeur d'Aya, donc fais très attention à tes faits et gestes Maku... =D

Si tu veux une amourette tranquille, va draguer une autre personne. Tout le monde sera content, Hika en premier :3 . Merci !! Vivement notre rencontre et j'espère que je serai à la hauteur !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   20.04.15 14:52
Commence pas à me chercher XD
Je m'attendais pas à ce que Maku se batte pour une fille, ça va être intéressant. Mais fais gaffe aussi à TheWatcher...
Et non, y a personne d'intéressant ou d'intéressée pour... et qui ne soit pas pris XD
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   21.04.15 2:47
Bienvenue parmi nous **
Tu as l'air cool ! J'espère en tout cas que tu te plairas parmi nous.

Kissu !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   21.04.15 3:31
Merci :3
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 1064
• Yens (¥) : 151
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   21.04.15 13:03
Hika-kuuuuuuun /o/ Officiellement bienvenue dans la famille Seika!!
yeah vas-y fais des étincelles et mets le feu, tu as la bénédiction singeste que Tata-Sky
:Sky:

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   21.04.15 13:06
Merci Sky !!
Revenir en haut Aller en bas
avatarSaitô HibikiLégende
• Messages : 1172
• Yens (¥) : 268
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   27.04.15 11:24
Bienvenue (un peu en retard, certes) !

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Hikaru Tanabe : "Mon délicieux ami Ta-pi-o-ca-kun ♫" [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bal de Noël : Le (délicieux) Buffet.
» [UR] Fubuki Tsuya & Yue Hikaru
» Le go Sur un Goban avec Hikaru et Saï
» 01. Slushy's Revenge
» Cuir, cuir, cuir moustache ! [pv Dento Hikaru]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: