Partagez | 

 Noah Damantius ♫ [Terminé]

avatarInvitéInvité
MessageSujet: Noah Damantius ♫ [Terminé]   13.04.15 19:19
Noah Damantius

Nom : Damantius
Prénom : Noah
Age : 17 ans

Nationalité : Canadienne
Orientation sexuelle : Hétérosexuel.

Groupe : Element zer0

Classe : 3ème année de Lycée
Club : théâtre
Situation financière : Aisé, issue d'une famille canadienne d'entrepreneurs, possédant une industrie connue dans le monde entier.
Baito / Fonction : Serveur
Logement : Chambre 22

Personnage de l'avatar ? Kaneki Ken | Tokyo Ghoul/Kushu

Keep a secret ? Dans le but de protéger son meilleur ami, Noah à assassiné son père, et à ensuite été interné dans un institut pour jeunes criminels en Angleterre, avant d'être envoyé au Japon.

En apparence je suis ...
Telle une ombre, il apparaît, telle une lumière il disparaît... Ou est-ce le contraire ? Noah est un jeune homme, à l'apparence banal, presque ennuyeuse. Atteignant le mètre soixante-dix pour un poids avoisinant les cinquante-huit kilogrammes. Une allure chétive qui lui va à la perfection. Une chevelure d'une blancheur neutre, qui attirera sans doute votre regard, si vous n'êtes pas trop aveugle. Un des rares cas d'albinos en ce monde. Ces êtres à qui l'on a retirés toute pigmentation, cette particularité sied parfaitement au jeune Noah. Son visage est finement dessiné, tel un artiste qui aurait bien pris soin de rendre son œuvre aussi fragile que possible. Car oui ! Noah est une œuvre. Une œuvre fragile, unique, complexe, et définitivement banal.

Ses yeux sont tels deux petites perles d'eau ensanglantée qui se serait égarées lors d'un voyage dans les tréfonds de la vie. Trop poétique pour vous ? Eh bien, tentons d'être plus clair dans cette description. Noah ne se soucie guère de son apparence vestimentaire. Manquant cruellement de goûts sur ce sujet, il est souvent la cible des railleries de ces camarades les Me, Myself and I. Néanmoins, on peut noter qu'il aime particulièrement les capuches. Son sourire permanent qui plane sur son visage semble éternel, imperturbable. Et pourtant, on aurait l'impression qu'une simple caresse suffirait à faire évaporer ce sourire. La moindre partie de son corps et soigneusement soignée, inachevée, paraissant merveilleux aux premiers abords, mais finissant toujours par apparaître banal face aux regards curieux, envieux, jugeur de ceux qui le croise.

Au final, il est difficile de juger Noah sur sa simple apparence. Il est pourtant intéressant de noter une chose, la seule chose qui le différencie des autres. C'est un masque. Un masque de tissue, un masque qu'il arbore qu'en de rares occasions, mais dont il ne se sépare jamais. Que signifie t-il ? Pourquoi cet objet est-il si effrayant ? Pourquoi vous posez toute ces questions ? Demandez au principale intéressé.

Et à l'intérieur ...

† Noah †


Imaginez une foule, des centaines de personnes qui marchant droit devant eux, ne font pas attention à ce petit être, qui hésite à chaque pas qu'il exécute. Un rythme régulier, une symphonie ratée. Noah est indécis, Noah est insouciant. Il ne se préoccupe pas du monde qui l'entoure, peut-être par idiotie, sans doute par raison, certainement par ennuie. De nature enjoué, le canadien sait s'amuser, et ne rate pas une occasion pour ça. Il aime rire, il fait souvent des blagues d'ailleurs. Elles peuvent être amusantes dans certains cas, tout dépend de l'état de son interlocuteur. Faire rire les autres, rendre heureux les esprits tourmentés qui le hantent chaque nuit, chaque jour, c'est son objectif, son rêve.

Toujours prisonnier de cette foule infinie, il s'engouffre dans une ruelle, seul avec lui-même. Il ne sait pas ce qu'il veut en réalité. Le rire et le seul remède face à l'une de ses plus grandes craintes : Perdre le contrôle de lui-même. Vous le verrez toujours avec le sourire aux lèvres, même lorsqu'il est triste -chose très rare-, il sourit. Aucun liquide ne coulera le long de ses joues, c'est une chose qu'il ne peut concevoir. Il ne veut pas être faible. Il l'est, mais fait tout ce qu'il peut pour se détacher de cette apparence qui ne le met pas à son avantage. Un complexe d'infériorité qu'il vit tant bien que mal. Il reste néanmoins sympathique, qui préfère écouter, que d'être écouter.

† Damh †


Damh... D'où vient-il ? Qui est-il ? Il ne le sait pas. Il n'apparaît presque jamais. Restant dans son coin, préférant la solitude. Damh ne connaît pas le sourire, ce mot lui est tout bonnement inconnu. Il n'est pas méchant non plus, il est juste froidement logique. Tout est une question de calculs, de probabilité. Le monde tourne parce que la logique en a décidé ainsi, il est née parce que la logique est maître de sa vie. Lorsqu'il se réveille, le visage de Noah s'assombrit. Il perd son sourire, ses yeux se ferment à demi, et Damh prend la place de Noah.

La sombre mélodie du moment fatidique qui précède votre mort, c'est un peu le son qu'entend le jeune Noah lorsque Damh vient. Deux apparitions, deux moments de pures frayeurs. Ne vous faîtes pas d'idées, Damh est réellement une personne gentille, protectrice, peut-être un peu trop. Il est le fruit de la folie dans lequel Noah a mordu, il est son pêché, son crime. C'est sans doute la raison pour laquelle le jeune homme ne veut pas perdre son sourire. Si il disparaissait, il apparaîtrait. Que ce soit Noah ou Damh, l'apparence ne change, si ce n'est que contrairement à Noah, Damh enfile systématiquement le fameux masque que le canadien garde autour du cou.

Deux être en un, qui ne se comprennent pas, mais qui partagent bon nombre de points communs, tel est l'histoire de Noah Damantius, jeune homme que vous croiserez un jour dans votre vie, sans doute en le bousculant, mais finissant par l'abandonner, comme le destin l'a voulu.

La ruelle est bien trop sombre, il finit par sortir de ce lieu et continue son chemin hésitant à travers une foule toujours plus nombreuse. Arborant un fidèle sourire, il tente d'imiter ses congénères...

Once upon a time ...

Acte I : Déflagration sous la pluie

Il existait un village, au Canada, qui abritait un petit couple qui coulaient des jours heureux dans leur humble demeure achetée grâce à l'héritage du mari, obtenu quelques mois plus tôt. La jeune femme, alors âgée de vingt-trois ans à peine, se prénommait Angelica et était boulangère dans le même village. Le père lui, avait une situation plus compliqué. Certes, ils vivaient dans un petit village reculé dans l'est du Canada, mais la famille était propriétaire d'une grande multinationale connue partout dans le monde. Tenant à garder leur position secrète, personne ne pus savoir où vivaient-ils exactement. Quelques années plus tard, naquit leur fils unique : Noah. Né Albinos, il fut tout d'abord assez mal accueilli par sa famille, qui ne voyaient pas d'un bon œil qu'un membre d'une famille de haute lignée possède une telle "caractéristique".

Cependant, bien que lui-même n'appréciait pas sa dépigmentation, il avait finit par s'y faire et sa famille aussi. Les premières années de sa vie furent pour le moins... Banales. Il allait à l'école, jouait avec ses amis après, passer du temps avec sa famille, il était heureux. Il y a bien un événement à noter de sa jeunesse. A l'âge de sept ans, le père Damantius emmena son fils dans un magasin d'antiquités. Il y avait une chose qu'il fallait savoir sur l'homme. Le père de Noah était un peu.. Spécial. Il s'enfermait très souvent dans son bureau et commençait à parler tout seul, parfois faisant des choses, disons-le clairement, invraisemblable. Ce magasin d'antiquités était géré par une jeune femme au regard terne, qui se contentait d'observer quiconque pénétrer dans son antre.

Un objet attira immédiatement l’œil du jeune albinos. C'était un masque à l'apparence effrayant. Deux rangées de dents qui formaient un sourire horrible. Dès lors, Noah sut que ce masque était fait pour lu. Il ne savait pas pourquoi, mais son instinct le poussa à vouloir cet étrange objet. Une fois son cadeau obtenu, il se mit à constamment porter ce masque autour de son cou, sans pour autant le porter. Ce masque n'était pas aux goûts de tout le monde, il reçut d'ailleurs beaucoup de réprimandes à ce sujet. A chaque fois que quelqu'un lui demandait pourquoi il était autant attaché à ce masque, il répondait toujours de la même façon :

- Avez-vous déjà vu un masque avec un tel sourire ?

Il y avait cependant une personne qui ne se souciait pas vraiment de l'objet insolite que se trimbalait Noah en permanence. Il se nommait Jordan, et était le meilleur ami de l'albinos. D'origine guinéenne, Jordan était issue d'une famille modeste et avait emménagé dans le village de Noah lorsque celui-ci avait quatre ans. Il ne fallut pas bien longtemps pour que ces deux garçons se trouvent et deviennent alors inséparables. Ils n'avaient pas énormément de points communs, et pourtant ils ne pouvaient pas rester éloignés bien longtemps. Le duo improbable faisait les quatre cent coups, que ce soit à l'école, ou même entre eux.

Lors de sa dixième année d'existence, Noah assista au divorce de ses parents. Si soudainement ? Pourquoi ils semblaient tant s'aimer, alors pourquoi ? Chose étonnante, ce fut le père qui obtint la garde de l'enfant, détail assez rare lors de ce genre de procédure judiciaire. Angelica Damantius déménagea alors au Japon, ne donnant plus aucune nouvelle d'elle depuis. Malgré tout, l'albinos ne cessa jamais de sourire, s'attachant de plus en plus à son masque qu'il ne quittait presque plus. Si seulement les événements avaient pus en rester là, mais c'était sans compter l'état psychologique de son père, qui était assez inquiétant.

Désormais, le père Damantius restait constamment enfermer dans son bureau, commençant peu à peu à sombrer dans la folie. Il avait déjà été consulter divers psychiatres qui lui avait diagnostiqué un comportement psychologique anormale dut à un traumatisme d'enfance. En effet, il arrivait régulièrement que le père de Noah accroche des photos de famille tout autour de son bureau, et se mette à psalmodier des mots incompréhensibles. Impossible à cerner, l'albinos avait toujours pris soin de rester distant vis à vis de son père, bien que celui-ci était gentil. Cependant, un soir d'automne, où les feuilles caressaient doucement le sol et que le ciel se mettaient à verser des larmes nocturnes, un effroyable drame eut lieu.

Le froid avait envahit le bureau sombre dont la fenêtre était ouverte. Dans un coin, on pouvait apercevoir la silhouette du jeune Jordan, à peine âgé de douze ans, recroquevillé sur lui-même. Au centre de la pièce, Noah était debout, telle une statue, il restait immobile, fixant son père, allongé face à lui. Baigné dans un chaud liquide écarlate, on pouvait observer un couteau de cuisine dans la main gauche de l'albinos, dont les cheveux habituellement blancs avaient maintenant quelques tons rougeâtres. Le masque recouvrait une partie du visage de Noah, mais son regard trahissait son émotion. Glacial, froid... Damh était né. Jordan fixait son meilleur ami d'un oeil apeuré, se demandant encore si il allait pouvoir survivre à tout cela. Mais contrairement à ce que l'albinos aurait pus savoir, ce n'était pas l'acte qu'il avait commis qui effrayait le Guinéen...

... Mais c'était le fait que Noah ne souriait plus.

Acte II : l'Enfer sur Terre.

Il n'était encore jamais allé en Grande-Bretagne. D'ailleurs, il se demandait bien ce qu'il faisait ici. La pièce où il se trouvait était assez sale, et seule une petite fenêtre qui montrait l'extérieur lui servait de lumière. Il portait une tenue qu'il ne reconnaissait pas, et il était allongé sur un lit de fer avec un matelas inconfortable pour seul support. Balayant la pièce du regard, il s'arrêta sur les barreaux qui se trouvait à sa gauche. Il se souvenait maintenant, comment avait-il pus oublier ? Peut-être la peur, le rêve qu'il venait de faire, ou alors tout simplement le dégoût de la situation. Un léger soupir s'échappait d'entre ses lèvres, tandis qu'il se relevait lentement, presque gêné de cette action. Ses cheveux blancs avaient pris une légère teinte grisâtre depuis le temps, et les poches qui ornaient le dessous de ses yeux témoignaient de longues nuit blanches qu'il avait passé. Un homme en uniforme bleu passa alors devant sa cellule, faisant un geste qu'il reconnut immédiatement. Il était habitué maintenant, dans sa nouvelle maison.

Il avait tué son père, mais pour quelle raison ? Durant le procès qui se déroula la semaine suivante, il fut déclaré que le père de Noah avait attouché Jordan, et qui avait été surpris par le jeune albinos, qui, sous le coup de la colère, avait tout simplement poignardé son géniteur en plein cœur. Comment un si jeune garçon pouvait commettre un tel acte envers son parent ? La raison en était très simple. Selon l'avocat qui fut désigné pour défendre Noah, il s'avérerait que les relations entre son père et lui n'avait jamais été au beau fixe, et que dut à l'état psychologique du père, Noah n'avait jamais réellement tenté de se rapprocher de lui. Etant toujours mineur, ayant plaidé la légitime défense et en ayant aussi examiné les antécédents du père Damantius, la peine du jeune adolescent fut considérablement amoindrie. Condamné à trois ans d'emprisonnement dans un institut correctionnel de Manchester, il fut envoyé là-bas le mois suivant.

Les premières semaines furent plutôt sympathiques pour Noah, enfin, lorsqu'on prenait un peu de recul. Il avait été placé dans une cellule en colocation avec un autre détenu bien plus vieux que lui. Il se nommait Gilbert et semblait être craint de tous. Pensant ne pas être capable de survivre, le jeune albinos avait tenté à plusieurs reprises de s'enfuir, mais en vain. Le complexe était divisé en deux grandes parties : Le côté ouest était occupé par les adultes, et l'est par les mineurs, ils ne se mélangeaient jamais. Les trois premiers se déroulèrent ainsi pour Noah, de multiples tentatives de fuite qui finirent par le faire atterrir en cellule d'isolement, un lieu qui bouleversa le jeune adolescent. Les rations alimentaires se réduisaient, la solitude était sa seule compagnie. La folie avait finit par tuer son père, elle prenait maintenant le fils pour cible...

Gilbert était un jeune homme de seize ans, il avait été emprisonné à l'âge de douze ans pour avoir mis le feu au collège où il étudiait. La prison l'avait changé et il était devenu un homme bon, qui se mit en tête de prendre Noah sous son aile. Deux semaines après avoir été placé en cellule d'isolement, l'albinos avait pus en sortir, mais avait cependant perdu un peu la raison, sans l'aide de Gilbert, il aurait très certainement terminé tout comme son géniteur. Trois mois s'étaient écoulés et la relation entre Noah et Gilbert ne cessait de se transformer en véritable amitié. Le considérant comme son maître, l'albinos apprit beaucoup auprès de celui qu'il surnommait : Le Grand Manitou. Gilbert était d'une perspicacité et d'une force qui impressionnait sans cesse le jeune Noah, maintenant âgé de quinze ans. Le Grand Manitou lui avait appris à ne jamais perdre son sourire, qu'importe la situation dans laquelle il se trouvait. De nombreux combats avaient lieu au sein de la prison, et Gilbert avait su en tirer avantage en lui enseignant les bases de l'affrontement.

Cependant Noah restait quelqu'un de très effacé, qui n'aimait pas qu'on lui porte de l'attention. N'aimant pas le combat, l'albinos avait trouvé un autre moyen de se défendre : L'humour. Il était devenu le clown de la prison avec ses blagues qui en faisait sourire plus d'un. Le duo Gilbert et Noah était devenu très célèbre dans le complexe, et même les adultes avaient eu vent de leur existence. Noah pensait que sa vie en prison allait se dérouler ainsi jusqu'à la fin, mais le destin en avait décidé autrement. Gilbert était partit, sa peine était terminé et il était maintenant libre. En guise de cadeau d'adieu, le Grand Manitou lui avait donné rendez-vous pour discuter une dernière fois. Celui-ci se déroula devant les portes du complexe, durant la nuit.

Gilbert - Tu sais mec, je dois t'avouer un truc... Cet endroit va un peu me manquer.
Noah - Quel mytho ! Me ment pas, je sais que t'as hâte de te barrer d'ici pour te la couler douce avec tes meufs en bikini !
- Pas faux... Mais si je t'ai amené ici, c'est pour une bonne raison.
- ... Laquelle ?
- Tiens, j'ai réussi à gratter ça chez un des pions.
- Mon... Masque ?!
- Il parait que t'y tiens à ce truc, eh bah gardes-le précieusement, et n'oublie jamais qui tu es Noah.
- ... On se reverra Grand Manitou ?
- Telle une brise d'été, j'arrive puis je m'en vais, sans aucune barrière, je passe puis disparais... ♫

Ce fut sur ces paroles d'une chanson que Gilbert avait composé, qu'il s'en alla, laissant Noah seul, qui remit son masque autour de son cou, heureux de le retrouver. L'année suivante fut assez fade pour l'albinos, maintenant qu'il avait seize ans et qu'il s'était battit une solide réputation ici, il commençait à s'ennuyer. Il aurait bien aimé avoir un nouveau à prendre sous son aile tout comme l'avait fait Gilbert. La veille de ses dix-sept ans, on lui annonça alors une nouvelle qui changea sa vie. Sa mère avait demandé à ce qu'on l'envoi chez elle. Après toutes ces années sans avoir donnée signe de vie, Angelica venait comme une fleur le réclamait ? Elle vivait au Japon désormais, le problème était qu'il ne savait rien de cette langue. C'est avec plein d'appréhension et de doutes qu'il avait préparé ses maigres affaires, et avait à son tour quitté la prison afin de s'en aller au pays du Soleil Levant...

- Telle une brise d'été, j'arrive puis je m'en vais, sans aucune barrière, je passe puis disparais... ♫

Acte III : La Divine Comédie du Damantius.

Noah ne connaissait strictement rien du Japon, c'était à peine si il savait que ce pays se situait en Asie. Durant le trajet, il avait tenté de se renseigner un peu sur ce pays, mais ses connaissances en la matière restait très brouillon. Il fut accueilli par sa mère qui n'avait pas pris une ride, même après toutes ces années. Enfin c'est l'impression que Noah eu en arrivant. Elle lui fit tout d'abord visiter Tokyo, la capitale dans laquelle elle vivait. Malgré son mutisme, Noah était impressionné par tant de splendeur, cette ville donnait l'impression de pouvoir donner tout ce que l'Homme recherchait. Après cette visite sommaire de la ville, Angelica emmena Noah dans sa nouvelle maison, qui était un simple appartement situé non loin d'un pensionnat.

Apprenant en premier lieu la langue du pays, l'éducation de l'albinos durant cette année fut complète et précise. Professeure retraitée, Angelica Damantius consacra la plus grande partie de son temps à éduquer son jeune fils aux coutumes locales. Mais il y avait une question qui planait toujours au-dessus de sa tête : Pourquoi maintenant ? Pourquoi attendre la mort de son mari ? Pourquoi attendre la fin de l'emprisonnement de son fils unique ? Pourquoi attendre tout ce temps avant de réapparaître ? La réponse ne lui vînt jamais. La mère de Noah était quelqu'un de très étrange. Parfaitement saine d'esprit, et sans doute bien plus difficile à cerner que son père. L'année s'écoulait, tandis que Noah restait dans une incompréhension totale. Parfois, il aurait aimé vivre avec Gilbert, qui avait décidé de faire un tour de monde depuis sa sortie de prison.

- Ton regard montre que tu es triste Noah, alors pourquoi t'obstiner à garder ce sourire ?
- Tu préférerai me voir pleurer maman ?

Son sourire. Un sourire charmeur, amical, chaleureux, mélancolique... Et indestructible. Il ne voulait plus jamais perdre son sourire. A cause de ça, il avait tué son père, il était allé en prison, il avait perdu son meilleur ami... Son sourire était la seule chose qui maintenant encore sa seule raison de vivre. C'est ce que l'albinos pensait, il avait peur. Il avait peur de ce qui se cachait en lui, de ce qu'il avait crée. Il avait même donné à un nom à cette... Chose ? Damh, c'est ainsi qu'il l'avait nommé. Une deuxième personnalité ? En réalité, c'était plus compliqué que ça. Noah restait toujours Noah, toujours maître de lui-même, pourtant, lorsqu'il ne souriait plus, il se sentait différent. Il en avait parlé à sa mère un jour, qui s'était contenté d'éluder sa question. Il ne la comprenait pas non plus, il ne comprenait plus rien. Pourquoi l'avoir hébergé chez elle ? Il aurait très bien pus trouver un travailler et se débrouiller tout seul, tout comme il avait tenté de le faire en prison.

C'est lors d'un des rares dîner qu'il passait avec sa mère qu'elle lui annonça qu'il intégrerait le Pensionnat Seika. Une blague non ? Noah était-il étonné ? Non plus. Il se doutait bien qu'une situation de ce genre allait arriver à un moment ou à un autre. Elle ne voulait qu'apaiser sa conscience en s'occupant de son fils durant un temps avant de l'abandonner comme elle l'avait toujours fait. Pour lui, c'était la seule raison qui avait poussé Angelica à revoir son fils. Noah était intelligent, il savait analyser ce qu'il voyait, et il ne se contentait jamais de ce qu'il voyait. Il ne parlait toujours pas parfaitement le japonais, cependant il maîtrisait assez la langue pour discuter clairement avec sa mère dans cette langue.

- Très bien, je suppose que c'est ainsi que ça devait se passer...
- Tu penses que je t'abandonnes une nouvelle fois n'est-ce pas ?
- Et ce n'est pas le cas ?
- Si. Mais je t'aime mon fils, et je ne veux pas que tu perdes ce si beau sourire que tu arbore sans cesse...
- Je ne vois pas pourquoi...
- Ton sourire me prouve une chose Noah. La vie est une comédie ! Tous les gens que tu croiseras dans ta vie te montrerons un masque qu'il refuseront de briser ! Héritier des Damantius, tu es le Dieu de cette comédie ! Le seul qui, en portant ce masque dont tu es si fier, montre ton véritable visage ! Si je t'envoie dans ce pensionnat, c'est pour que tu te rendes compte de la bêtise des gens qui t'entoure. Je veux qu'en sortant de cet établissement, tu ai finis par comprendre le véritable sens du sourire de Noah Damantius...

Ce discours, Noah ne le comprit pas tout de suite. Que voulait-elle dire par là ? Est-ce que son père, Jordan, et même Gilbert n'avait fait que lui mentir depuis le début ? En quoi était-il un Dieu ? En quoi la vie était une comédie ? Tellement de questions dont il n'arrivait pas à saisir la réponse. Après avoir mangé, il s'en alla dans sa chambre pour réfléchir à ce que lui avait dit sa mère. Il y avait un miroir dans sa chambre, il se plaça devant et se contenta d'observer son reflet. Son sourire... Que cachait-il de plus qu'ignorait Noah ? Il était triste, et pourtant il souriait toujours. Un sourire éternel. D'un geste, il leva sa main et la porta à son masque, qu'il enfila ensuite. Il ne souriait plus. Il voulait parler avec Damh... Il voulait parler avec Noah. Qui était-il ? Des tremblements commencèrent à prendre le contrôle de son corps. Il s'effondra au sol, et son masque se détacha de son visage. C'est ce moment que Morphée choisit pour emmener Noah avec lui. La nuit porte conseil disait-on, mais ce n'est pas d'un conseil dont il avait besoin en cet instant...

 La semaine qui suivit cette fameuse soirée, Noah prépara ses affaires pour entrer à Seika. Il ne s'était jamais intéressé à cet endroit, bien trop occupé à étudier le japonais, il n'avait jamais tenté de se renseigner sur cette bâtisse. On disait que la majorité des pensionnaires étaient issue d'une famille aisée. Certes, Noah avait hérité d'une grande fortune, mais avec son père mort, c'était sa mère qui devait reprendre l'entreprise, et pour le moment les procédures s'éternisaient. L'albinos était un peu stressé. Il venait d'avoir dix-sept et voilà qu'on lui annonçait qu'il devrait vivre dans le même lieu que de parfaits inconnus durant quelques années. Ca lui rappelait la prison, à la différence que cette fois-ci, il ne tenterait pas de s'enfuir. Réajustant le masque qu'il portait autour du cou, il sortit de chez lui d'un pas assuré avant de se diriger vers sa nouvelle maison.

- Si la vie est réellement une comédie maman, alors je serai celui qui en tirera le rideau...

Le joueur
Prénom / Pseudo : Comme vous voulez ♥
Age : 15 ans
Ancien ou nouveau ? Tout ce qu'il y a de plus nouveau
Comment avez-vous connu le forum ? Anja Junker ♥
As tu bien lu le règlement ? Le code est |OK| par Keiko
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 780
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   24.04.15 16:29

Noaaaaaaaaah! Pardon pour l'attente et bravo mon chéri. ♥️ tu es validé !  

Ce qui veut dire:
- Elément Zeros (*^* une vraie mode ces temps...)
- 3ème année (Welcooooooome in the best class EVER!)
- Chambre 22 (tout seul pour le moment, comme tu le sais... mais je suis prête à parier que ça dureras pas <3)

Pour le club, il t'en faut absolument un mon chou, comme tu es lycéen. J'attends que tu me le dises pour que je t'ajoute!

Voila voila n'oublie pas de générer ta carte ID et attacher cette fiche dans ton profile!

Encore une fois bienvenue chez les fous! Tu verras, on s'y fait vite ~
En quoi de question, je suis là pour toi! <3  :Sky:


✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarSaitô HibikiGougnafier
• Messages : 948
• Yens (¥) : 317
• Date d'inscription : 02/09/2013

Carte ID
Age: 26
Classe / Job: Prof de sport / Athlète pro / Vendeur
Logement: Garage Shibuya
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   24.04.15 16:33
Bonjour et bienvenue !
Penses bien à ton club en effet s'il te plait.
En cas de questions, pas d'hésitations Wink

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

In Memory of Chester Bennington


Spoiler:
 


Venez lire L'Ombre du Margrave et n'hésitez pas à commenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   24.04.15 16:59
Bonjour et merci beaucoup ^^

Après réflexions, j'ai décidé de rejoindre le club de théâtre, merci.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   24.04.15 17:07
Ohyééééé. Bienvenue Noah !

J'espère qu'on se croisera au club
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   24.04.15 19:01
Bienvenu Noaah !
On se fera un scrabble en rp sans l'erreur des accents cette fois :'D
Revenir en haut Aller en bas
avatarSky LeeMa sorcière bien ratée
• Messages : 780
• Yens (¥) : 155
• Date d'inscription : 19/09/2013

Carte ID
Age: 23 ans
Classe / Job: Prépa L / stage dans un journal
Logement: Shibuya
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   24.04.15 19:17
Mon petit Noah-chéri tu as été ajouté au club de théâtre et n'hésite pas à venir, il y a un rp en cours ~ ^^

✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikang.forumactif.org/t1713-sky-lee-is-back-o
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   24.04.15 21:46
Bien joué Noah ! =D

Faut qu'on fasse notre RP pour notre lien, du coup ~
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   25.04.15 9:50
Bienvenue !
En espérant que tu t'éclates avec nous **
Fufu !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   25.04.15 10:17
Hihi, contente que tu aies terminé ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Noah Damantius ♫ [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Noah Damantius ♫ [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Yannick Noah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seika No Gakuen :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: